• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Ne pas renoncer !

Ne pas renoncer !

Il faut arrêter de penser et de faire croire que le peuple est amorphe....Il est capable de grande chose, il le montre régulièrement en se mobilisant.

Tous les yeux se tournent vers l'Espagne où se lève toute une génération.

Si les réseaux sociaux jouent un rôle non négligeable, s'ils permettent de donner à un mouvement un écho exceptionnel, ils ne peuvent pas à eux seuls créer des perspectives...

Les partis qui se réclament du mouvement ouvrier peuvent jouer un rôle important, non comme des donneurs de leçons mais comme des forces de proposition.

Il existe comme l'explique Christian Authier, des hommes déçus, désemparés mais aujourd'hui il nous faut reconstruire l'espoir et ne pas baisser les bras.

Comme le montre ce dessin, joint à ce texte, il est possible de recréer du lien social y compris dans les cités et préparer l'irruption sur la scène politique de toute une population d'exclus !

« Les liens défaits »

roman de Christian Authier

éditions J'ai lu

122 pages

janvier 2010

4,20 €

Le renoncement

 

Christophe est né à la fin des années 60 dans la période « révolutionnaire » de 1968 ou juste après...

Après des études réussies, il s'installe dans la vie et rien ne semble lui manquer.

Sa femme l'aime, il est très attaché à son fils et possède un ami très fidèle qui est d'ailleurs le narrateur dans cette histoire...

Que demander de plus à la vie ?

Il participe à toutes les mobilisations sociales et « sociétales » de sa génération mais il semble sombrer dans le « spleen », le mal-vivre.

Il n' accepte pas le décalage entre ses aspirations et la nouvelle réalité...En 20 ans, les français n'ont plus les mêmes moteurs : le zapping et le téléphone portable ont remplacé la lecture et l'échange entre copains a fait place à la consultation psychologique ou même psychiâtrique.


 

Est-ce vraiment le reflet là d'une génération désabusée comme l'indique la quatrième de couverture ou la réaction d'une personne qui a « mal à sa peau » ?

Ses semblables et ses proches lui semblent étrangers comme s'ils venaient d'une autre planète.

« séparés, atomisés, passés au grand mixeur, les humains ne formaient plus qu'un jus tiède et sans saveur. Une pâte informe d'où émergent quelques grumeaux indigestes. La broyeuse fait son oeuvre disait-il. »

C'est vrai que nous sommes entrés dans une autre époque.

C'est vrai que l'on glorifie l'instant et le mouvement perpétuel...mais pourquoi tant de pessimisme ?

L'histoire n'a pas une fin et les idéologies d'hier ne sont pas obsolètes...La société devient de plus en plus duale, les pauvres deviennent de plus en plus pauvres, les riches de plus en plus riches mais à la désespérance succède la recherche d'un nouveau débouché pour une nouvelle donne.

Le roman ne me laisse pas de marbre, j'ai apprécié le style et bien suivi l'itinéraire de Christophe, homme blessé mais qu'a-t-il fait pour s'en sortir ? Il s'est coulé au fil de l'eau avant de sombrer...

La génération de l'après 68 et la génération actuelle ne sont pas « arrivés trop tard dans un monde déjà occupé » et si les lendemains enchanteurs que nous annonçait la nouvelle économie ne sont pas arrivés...et pour cause : il y a tout à construire avec enthousiasme et persévérance.

Jean-François Chalot


 


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 27 mai 2011 10:02

    Si vous pensez que les réseau sociaux vont permettre de faire quelque chose de concret vous vous foutez le bras ou je pense : le réseau social est un réseau pour mouton sous surveillance en temps réel

    SI vous pensez que des types dans la rue qui n’ont rien compris ( ils ne savent pas ce qu’il ne va pas ), et qui n’ont pas de revendication (ils ne savent pas ce qu’ils veulent ) auront la conscience pour l’acte et les couilles euh ...

    Sont ils fait de la matière a resister psychologiquement au lieu de se conformer et d’obeir comme des moutons ?

    Petit activitste « anonymous » houla  : ouai ... les anonymous ont sauvé les pays arabe, la vie des gens en changera pas , la société n’ont plus c’est génial la révolution par procuration

    René Riesel : la fin de la soumission, dans la société technologique : retour à la conscience
    Le mot important est « directe » plutôt qu’« action ». Les jeunes révoltés se qualifient souvent d’« activistes » aujourd’hui, comme dans la vieille politique gauchiste, sauf que désormais cela se joue d’abord devant les caméras des médias, très friands de cette supposée « nouvelle radicalité ». La radicalité c’est, littéralement, « prendre les choses à la RACINE », et non rafraîchir un anticapitalisme SOMMAIRE agrémenté de bourdieuseries. La « gauche de la gauche », ce mélange de citoyennistes, partisans de la taxe Tobin, antimondialistes et tiers-mondistes maintenus, plus ou moins manipulés par les anciens états-majors trotskistes, demande quoi  ? De l’État, encore de l’État. Les plus conscients des jeunes « activistes » admettent qu’il y a du travail théorique à faire et qu’on ne peut pas se servir en kit des vieilleries disponibles sur le marché, ni même se raccrocher au wagon de ce qui a pu apparaître comme l’expression la plus accomplie de l’ancien mouvement critique à la fin des années 60  : la théorie situationniste. Prendre les choses à la RACINE, c’est critiquer les bases technoscientifiques de la société moderne, comprendre la parenté IDEOLOGIQUE profonde entre le progressisme politique ou social, c’est-à-dire la « mentalité de gauche » telle que la définit Theodore Kaczynski (5), et le progressisme scientifique. L’industrialisation est depuis la « révolution industrielle » en Angleterre une RUPTURE absolument fondamentale avec l’essentiel du processus d’HUMANISATION.

    Tu veux arretter la soumission ; chien : arrette de passer et de penser par le systeme en place



    • Prometheus Jeremy971 27 mai 2011 21:03

      Vous êtes énervés contre qui des gens qui ont le mérite de se poser des questions ?
      Le mieux est donc de ne pas s’en poser, de dire tout va bien, vous avez raison de nous priver de nos droits.
      Un écolo fasciste, c’est marrant.

      Le travail intellectuel est en train de se faire sur ces dits réseaux sociaux, ils permettent de mettre en contact direct les idées, de les confronter, et de les synthétiser. Ce qu’aucun journaliste, ou politicien ne sera jamais capable de faire.


    • CHALOT CHALOT 27 mai 2011 10:08

      Je ne suis pas pour courir après tout ce qui bouge et effectivement les rassemblements nés des réseaux sociaux ne sont qu’un épiphénomène. L’erreur serait de coller au mouvement ou de l’ignorer.
      Pour n’avez pas de mots assez durs pour les trotskistes . Je pense qu’il ont aporté beaucoup mais qu’aujourd’hui leur coupure avec la population les isole et ne leur permet pas d’avoir un ancrage avec la réalité


      • Alpo47 Alpo47 27 mai 2011 10:16

        La chose la plus importante qui manque encore pour que se lève un mouvement général de protestation, suffisamment fort pour aboutir, c’est des perspectives d’avenir... un nouveau projet de société.
        Et les communicants des « zélites » continuent de nous faire croire qu’il n’y a pas d’autre solution que leur monde et modèle de société (TINA ... There Is No Alternative). Ils mentent, mais leur communication bloque l’évolution. Pour l’instant.

        Le manifeste publié par les « squatters » de la Puerta del Sol va dans la bonne direction en proposant des changements concrets, reste à continuer de « rêver » pour imaginer un « nouveau monde ».


        • Yvan 27 mai 2011 10:27

          nous allons dans le sens de ce nouveau monde avec la jeunesse notamment.
          le « printemps arabe » est révélateur en la matière.
          des dictateurs tombent partout et ouvre les portes de la démocratisation.

          attention cependant, il faut répondre aux préoccupations des gens, comme le fait le F.N, sur les sujets comme l’immigration, l’insécurité, l’islamisation, l’identité ...ou l’extrême droite prendra des voix comme en grèce ou même comme en espagne ou certains regrettent franco.

          le fascisme ne passera pas !


          • oncle archibald 27 mai 2011 12:07

            « Le peuple » ça n’existe pas .. le peuple c’est chacun d’entre nous et ceux qui dirigent réellement le monde ont bien compris comment il était ultra facile de paralyser « le peuple », tout au moins le peuple des occidentaux moyens, des européens moyens, des français moyens ... Ils nous ont transformé en un peuple de consommateurs, qui ne peuvent plus vivre sans les hochets qu’on les a en quelque sorte obligé à acheter, un peuple de gavés, de préférence largement endettés ...

            Et voila comment en ayant peur de perdre ce que l’on a nous sommes devenus aveugles, incapable de reconnaître que l’on a beaucoup ... Pourquoi la droite des banquiers tient-elle tant à ce que chacun soit propriétaire de son logement ?? pour qu’il soit endetté pour 40 ans et qu’il ait peur de perdre ce qu’il a .. Ne croyez vous pas que l’on peut vivre bien en étant locataire ? croyez vous indispensable d’avoir une télé avec un écran d’un mètre cinquante ? croyez vous vraiment que vos enfants de 10 ans aient besoin d’un téléphone portable ?? Quelle part de votre budget est bouffée dès le premier du mois ? Le peuple se mobilise parce qu’il n’arrive plus à rembourser ! Quelle tristesse !

            Et à l’échelle du monde alors, quelle gabegie ! quel gâchis ! Si l’on veut limiter l’arrivée d’immigrants qui ont bien vu eux que nous sommes gavés, il faut leur donner les moyens de vivre décemment chez eux, il faut leur faire creuser des puits et planter des cultures vivrières au lieu de faire pousser le coton de la Société Boussac et le chocolat de Monsieur Lindt, il faut leur construire des labos pharmaceutiques qui produiront sur place en créant des emplois et distribuerons les médicaments à prix coûtant, il faut leur rendre leur dignité et leur donner les moyens de vivre chez eux au lieu d’essayer de refoutre à l’eau ceux qui essayent d’arriver chez nous pour juste survivre ...

            Ah Monsieur Chalot, il y en a du boulot pour éradiquer « le péché du monde » et c’est très bien de s’y atteler, mais ce n’est ni Martine, ni Eva, ni François, ni Nicolas, ni Marine, qui vont nous emmener dans cette voie, ce ne peut être que chacun d’entre nous qui décide de changer ... Ensuite seulement tout sera possible.

            • bobbygre bobbygre 27 mai 2011 15:44

              Vous avez raison, le pessisisme, le renoncement et l’abattement sont les meilleurs alliés des fascistes et oligarques de tous poils !

              L’espagne est en train de faire souffler un vent d’espoir sur toute l’Europe et la France aussi commence à se lever :
              http://reelledemocratie.com/


              • Prometheus Jeremy971 27 mai 2011 21:04

                Je ne connaissais pas ce livre, il a l’air intéressant. Merci.


                • Annie 27 mai 2011 21:39

                  Le peuple, ce sont les syndicalistes qui distribuent des tracts tôt le matin. Le peuple c’est celui qui grogne, et qui se bat pour conserver ses petits avantages, petits parce que les gros, il n’y a pas droit. Le peuple, c’est aussi ceux qui voient dans l’immigration l’origine de tous leurs problèmes parce que leurs problèmes n’intéressent personne, surtout pas le gouvernement ou les élus locaux. Le peuple n’est pas toujours organisé, et il est parfois même totalement à côté de ses pompes. Mais au moins il sait de quoi il parle. En fait je ne sais pas qui est le peuple, j’en fais partie comme tous ceux qui interviennent sur AV. Je ne crois pas qu’il soit possible de changer le monde, mais je pense qu’il faut essayer, se battre à chaque fois que l’occasion se présente, être modeste parce c’est loin d’être gagné, mais surtout ne jamais baisser les bras. On fatigue lorsque l’on vieillit, mais jamais au point d’abandonner ; en cela Chalot je vous rejoins.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès