• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Ne tirez pas sur le pianiste de jazz !

Ne tirez pas sur le pianiste de jazz !

Explorer des genres musicaux gratuitement est désormais possible grâce à des sites comme Deezer.com ou Jiwafm.fr. Mais quand ne connaît pas bien un genre, il est difficile de s’orienter et l’on peut se perdre très vite au milieu de la grande quantité des artistes et des titres offerts en écoute libre. Le seul guide étant les tops des ventes et les « playlists » des passionnés.

 

Cet article a pour ambition de présenter dix pianistes majeurs du jazz et de proposer des choix de fichiers sonores, pour illustrer leurs styles par l’exemple.

1 - Le pianiste Jelly Roll Morton était-il l’inventeur du jazz ?

 

Beaucoup le pensent encore aujourd’hui. C’est possible mais le caractère du personnage, passé maître dans l’art de se faire détester des gens qu’il rencontrait, n’a pas aidé à porter du crédit à cette hypothèse. Car Morton était menteur, joueur, parieur, tricheur et dragueur. Morton a été pianiste de bordel avant d’exceller avec sa formation de Red Hot Peppers. Sur ses cartes de visite, il affichait avec vantardise « Inventeur du jazz ». Il serait réducteur de considérer ce fanfaron comme l’inventeur du jazz. Cependant, il faut reconnaître qu’il a su libérer le ragtime. Pianiste de talent, il a inspiré le jeune Louis Armstrong, avec le morceau Froggie Moore, premier enregistrement d’une véritable improvisation de jazz. Jelly Roll Morton n’a pas tout inventé mais il a composé King Porter Stomp, dont les riffs annonçaient l’ère du swing. Ce morceau, dédié à un autre pianiste (Porter King), sera repris par de nombreux orchestres des années 30-40 comme Fletcher Henderson et Benny Goodman, et plus tard par Gil Evans. Le singulier et surprenant Jungle blues préfigurait le jazz modal (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jazz_modal), voire des compositions comme l’emblématique My favourite things de John Coltrane.

 

Ecouter Jelly Roll Morton :

Jungle Blues : http://www.deezer.com/track/285045

King Porter Stomp : http://www.deezer.com/track/286393

 

2 - Duke du jazz et roi de la composition

 

Voué aux arts plastique (il a fait des études d’art décoratif) et grand fan de baseball, le jeune Edward Kennedy Ellington se fit tirer l’oreille pour jouer du piano qu’il commence à 7 ans. Il séchait les leçons particulières de sa professeure. Toutefois, influencé par ses parents, tous deux pianistes, il y viendra progressivement. Alors que Morton abusait du terme « jazz » en s’attribuant la paternité de ce genre musical, Duke Ellington préférait, paraît-il, (source Wikipedia) qualifier sa musique de « musique américaine » plutôt que de jazz. Alors que Louis Armstrong était le roi de l’improvisation, Duke Ellington était le roi de l’orchestration. Il avait l’habitude de composer sur mesure pour certains de ses musiciens en fonction de leurs particularités, ainsi le morceau Mood Indigo pour Arthur Whetsol. Il est l’inventeur de styles nouveaux comme le style « jungle » dans les années 20 et 30 (The Mooche, Mood Indigo, It Don’t Mean a Thing, Sophisticated Lady notamment). Duke Ellington intègre des rythmes latinos de Cuba et de Porto Rico avec son morceau Caravan. The Duke a composé beaucoup pour de grands orchestres et pour le cinéma. Il a écrit la musique du filme d’Otto Preminger Anatomy of a Murder avec James Stewart. Prelude to a Kiss est également célèbre et Take the « A » train figure au nombre de ses chefs-d’oeuvre. The Duke n’était pas un saint. Il se fit taillader le visage par sa femme Edna qui l’accusait de fréquenter plusieurs autres femmes. Dans son autobiographie, Music is my Mistress, Duke admet qu’il y avait toujours une belle fille installée au creux d’un piano.

 

Ecouter Duke Ellington :

 

The Mooche : http://www.deezer.com/track/631740

Mood Indigo : http://www.deezer.com/track/283300

It Don’t Mean a Thing (avec Ella Fitzgerald) : http://www.deezer.com/track/24116

Sophisticated Lady : http://www.deezer.com/track/536680

Caravan : http://www.deezer.com/track/283306

Take the « A » Train : http://www.deezer.com/track/283316

Prelude to a Kiss (Ellington au piano) : http://www.deezer.com/track/301663

Anatomy of a murder (générique du film) : http://fr.youtube.com/watch?v=Xbgb3E7l_KY

 

3 - Le virtuose Art Tatum

 

Art (Arthur) Tatum était presque aveugle, atteint de cataracte. Ce qui ne l’empêcha pas de jouer du violon et de la guitare, puis du piano. Ses parents l’ayant placé dans un établissement pour handicapés, il y développera des dons étonnants d’audition et de mémoire. Fabuleux virtuose (écoutez par exemple Humoresque), il fut le premier jazzman à pouvoir rivaliser avec les grands concertistes classiques, ce qui lui valut l’admiration de Vladimir Horowitz et de Serge Rachmaninov. On dit que Coleman Hawkins a remodelé son jeu au saxophone ténor après l’avoir entendu à Toledo en 1929. Charlie Parker, adolescent, fera la plonge dans un restaurant de New York rien que pour l’écouter jouer ! Art Tatum n’aura rien faire pour se rendre célèbre du grand public mais il reste un maître pour les pianistes de jazz contemporains.

 

Ecouter Art Tatum :

 

Humoresque : http://www.deezer.com/track/295574

sur le site Jiwa :

Aunt Hagar’s Blues : http://www.jiwafm.fr/fr#p=search/%7

Begin the Beguine en 1956, l’année de sa mort : http://www.jiwafm.fr/fr#p=search/%7

Danny Boy : http://www.jiwafm.fr/fr#p=search/%7

 

4 - Thelonious Monk le dissonant

 

Né en 1917 et mort en 1982, Thelonious Monk ne fut pas un pianiste jazz très prolifique mais certainement le plus original. Compositeur de génie, il s’est éloigné de son style bebop du temps de sa collaboration avec Dizzie Gillespie, pour écrire de grands standards du répertoire du jazz dont le très célèbre Round Midnight.

En 1951, il est arrêté pour consommation de drogue. Il devra passer deux mois en prison et sera interdit de jouer dans tous les clubs de New York (la drogue découverte par la police aurait appartenu à Powell, mais Monk aurait refusé de témoigner contre son ami).

La musique de Monk qui se caractérise par de nombreuses notes dissonantes mais très bien placées, reste considérée peu accessible par le grand public. A la fin de sa vie, il souffrit de troubles mentaux et vécut ses dernières années enfermé chez la baronne Nica de Koenigswarter. Quelques titres connus : I Mean You, Evidence, Lets’ call This, Ruby my Dear, Crepuscule with Nellie, Off Minor.

 

Ecouter Thelonious Monk :

Round Midnight (une des versions) : http://www.deezer.com/track/55030

I Mean You : http://www.deezer.com/track/586435

Ask Me Now  : http://www.deezer.com/track/586417

Ruby my Dear : http://www.deezer.com/track/586420

Dans le même style, Crepuscule with Nellie : http://www.deezer.com/track/586387

Off Minor, ici avec le batteur Art Blakey : http://www.deezer.com/track/303147

 

5 - Ahmad Jamal, le non-conformiste

Contrairement à Thelonious Monk, Ahmad Jamal possède une main droite qui joue tout en douceur. On le surnomme même le « monstre aux deux mains droites »… Mais il y a aussi une particularité dans son jeu de la main gauche qui emprunte souvent un rythme semblable de style charleston. De son vrai nom Frederick Russell Jones, il s’est convertit à l’islam le 18 février 1952 et il a pris le nom d’Ahmad Jamal. Sous ce nom, il devint l’un des pianistes préférés de Miles Davis. Mais Ahmad Jamal et Miles Davis n’ont jamais joué ensemble.

La version de Jamal de Poinciana est demeurée légendaire. Avec l’album The Awakenin, Jamal impose définitivement son style personnel et porte à son apogée le courant West Coast. Sa version de Billy Boy soulève aussi l’enthousiasme ; en effet plusieurs grands pianistes, dont Oscar Peterson, le reprennent en reproduisant presque trait pour trait certaines phrases du jeu de Jamal.

Plusieurs thèmes d’Ahmad Jamal sont utilisés dans le film de Clint Eastwood, Sur la route de Madison.

Ecouter Ahmad Jamal :

The Awakening : http://www.deezer.com/track/69594

But not for Me : http://www.deezer.com/track/69545

Poinciana : http://www.deezer.com/track/89248

Billy Boy : http://www.deezer.com/track/113503

 

6 - Les audaces d’Herbie Hancock

Né en 1940, il mêle le jazz à d’autres genres musicaux comme la soul music, le rock ou le funk. Certains de ses titres ont été des succès commerciaux importants : Cantaloupe Island, Watermelon Man, Chameleon et Rock it. Remarqué par Miles Davis pour son Watermelon Man, Hancock rejoint en 1963 le second grand quintet de Miles Davis. Hancock a composé la bande originale du film Blow Up d’Antonioni. En 1986, il joue dans le film Round Midnight dont il a écrit également la bande originale qui lui vaudra un Academy Award. Hancock est l’un des premiers musiciens de jazz à utiliser un synthétiseur et à s’être servi d’un ordinateur Apple pour composer sa musique. Hancock est bouddhiste et sa religion a influencé sa musique et ses engagements.

Ecouter Herbie Hancock :

Kamili : http://www.deezer.com/track/340918

Cantaloupe Island : http://www.deezer.com/track/15911

Watermelon Man : http://www.deezer.com/track/530643

Chamaleon : http://www.deezer.com/track/160013

 

7 - Un Canadien : Oscar Peterson

Ce pianiste est mort récemment, le 23 décembre 2007. Il était canadien. Vers l’âge de sept ans, il est hospitalisé pour tuberculose et échappe à la mort. Son frère succombe. Remis sur pied, le jeune Oscar se met au piano. Il sera fasciné par Art Tatum. On raconte qu’à l’âge de dix ans, son père lui fit écouter un disque de Tatum et qu’il fut tellement impressionné qu’il ne toucha pas le piano pendant plus d’un mois. Peterson était franc-maçon.

 

(Pas de titre sélectionné. Vos propositions sont les bienvenues).

8 - Bill Evans :

Attention de ne pas confondre le pianiste Bill Evans (William John Evans 1929 - 1980) avec le saxophoniste Bill Evans, bien plus jeune, né en 1958. Il étudie le violon et la flûte dès l’âge de six ans mais son choix définitif se portera sur le piano. Le 15 septembre 1980, à 51 ans, souffrant d’une hépatite mal soignée et le corps usé par une trop longue addiction à la drogue, Bill Evans meurt des suites d’une hémorragie interne. L’une de ses plus belles compositions reste Waltz for Debbie. Mais il faut aussi citer le merveilleux Autum leaves.

Ecouter Bill Evans :

Waltz for Debbie  : http://www.deezer.com/track/137203

 

9 - Le Français Michel Petrucciani

Il a été le premier pianiste européen à avoir enregistré pour le prestigieux label Blue Note aux Etats-Unis. A sa mort, en janvier 1999, la quasi-totalité de la classe politique lui rendit hommage voyant en lui le « plus célèbre pianiste de jazz français ». Avec les violonistes Ponty et Grappelli, Petrucciani dit « Pétruche » aura été le seul musicien de jazz français à s’imposer aux Etats-Unis, patrie de ce genre musical. Le jazzman n’avait pas la grosse tête ; il déclara à Bertrand Dicale du Figaro : « Je suis un vrai voleur, tout le monde m’a influencé  ». Trop simple pour ce virtuose de s’en tirer par ce trait de modestie. Certes influencé par Bill Evans, Herbie Hancock, Keith Jarrett, Duke Ellington, Michel Petrucciani a su développer sa touche personnelle qui a conquis un large public. Aujourd’hui, il fait partie de nos légendes hexagonales du jazz, auprès de Stéphane Grappelli et de Django Reinhardt.

Michel Petrucciani était atteint à la naissance d’ostéogenèse imparfaite qui se caractérise par une fragilité osseuse excessive, donc par des fractures à répétition entraînant de multiples hospitalisations et séances de rééducation, et des anomalies de la dentition. Et souvent aussi une perte de l’audition, ce qui est fort gênant pour un musicien. Autre handicap : la personne atteinte de ce mal est de très petite taille.

Ecouter Michel Petrucciani :

Cantabile : http://www.deezer.com/track/26445

Looking Up : http://www.deezer.com/track/180703

10 - Didier Squiban et le jazz celte

Didier Squiban est né à Saint-Renan dans le Finistère. Sa Bretagne influence son oeuvre qui emprunte au jazz (ses références sont Keith Jarrett et Bill Evans), au traditionnel et au classique. D’abord professeur, Didier Squiban accompagnera Dan ar Braz et Yann-Fañch Kemener. Aujourd’hui, il mène une carrière internationale.

Ecouter Didier Squiban :

Airs de gavotte : http://www.jiwafm.fr/fr#p=search/%7


Moyenne des avis sur cet article :  3.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 5 mai 2008 10:23

    J’ai vu michel Petrucianni en concert à Calais , le tireur aurait eu du mal à l’atteindre , la tête dépassait pas l


    • LE CHAT LE CHAT 5 mai 2008 10:25

      pour ceux qui aiment le jazz chti http://fr.wikipedia.org/wiki/Didier_Lockwood , une valeur sûre !


    • Gasty Gasty 5 mai 2008 10:39

      Drôle d’idée LE CHAT ce matin  tu t’ai fait tiré de ton lit.


    • Gasty Gasty 5 mai 2008 10:43

      Ah oui ! le titre bien sûr.


    • Emile Red Emile Red 5 mai 2008 13:34

      La valeur n’attend pas le nombre de coudées......


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 5 mai 2008 10:34

      Le retour de La Taverne .

       

      Sympa cet article qui donne le la , d’ aucuns diront qu’ il en manque certains comme par ex les Français Georges Arvanitas , Claude Bolling ,

       

      Perso j’ adore caravan , sweet georgia Brown , we get request d’ Oscar Peterson

       

      Bon swing à tous


      • La Taverne des Poètes 5 mai 2008 11:28

        Il manque aussi Earl "Fatha" Hines...par exemple. Mais je m’en suis tenu à 10 en variant les styles et les époques.

        Merci d’avoir ajouté à la liste. Les amateurs pourront ainsi compléter leur discothèque de pianistes jazz.

         


      • La Taverne des Poètes 5 mai 2008 11:24

        Donnez-nous vos titres fétiches de Fats Waller !


      • La Taverne des Poètes 5 mai 2008 21:04

        D’accord pour le premier titre. Pas trop pour le second (qui fait mi tango mi musique foraine vieillotte.).

        A écouter aussi : Carolina shout  : http://www.deezer.com/track/536631

        Buck Jumpin’  : piano et guitare : excellent : http://www.deezer.com/track/536632

         

         


      • sisyphe sisyphe 5 mai 2008 23:28

        par La Taverne des Poètes (IP:xxx.x34.117.178) le 5 mai 2008 à 11H24

         
        Donnez-nous vos titres fétiches de Fats Waller !
         
        Sans conteste un des plus connus, repris par un tas de jazzmen, dont Armstrong : "Ain’t misbehavin"
        Sinon, un tas de titres déconnants comme "My feet too big" , le fameux "Honeysuckle Rose", "Georgia on my mind", "Basin street blues", etc, etc....

      • La Taverne des Poètes 5 mai 2008 23:45

        Excellents titres en effet. Je continue de compléter ma discothèque virtuelle. Je ne regrette pas d’avoir fait cet article, pour les commentaires qui sont venus combler mes lacunes en jazz pianistique. Cela me laisse réfléchir sur une éventuelle récidive d’article sur le jazz. Même principe : je fais une liste quasi exhaustive (je fais de mon mieux) et les contributions affluent...je vais y songer...Le nombre de passionnés est plus grand que prévu alors que je craignais que mon article ne passe assez inaperçu. Alors pourquoi pas ?


      • sisyphe sisyphe 6 mai 2008 00:20

        Tiens, La Taverne : un petit cadeau...

         

        http://www.youtube.com/v/TzynQ8LPyAM&hl=fr


      • sisyphe sisyphe 6 mai 2008 00:25

        Et celui-là aussi : un double...

         

        http://www.youtube.com/v/AfNYtC9uye0&hl=fr


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 5 mai 2008 11:07

        bonjour, te revoilà poète breton, sais-tu que ta longue absence a beaucoup fait jazzer


        • La Taverne des Poètes 5 mai 2008 11:38

          Jazzons, jazzons, les argo-notes...La Blue note est dans la place !

           



        • La Taverne des Poètes 5 mai 2008 12:11

          Ni érudit ni spécialiste, j’avais envie de partager ma liste de bons pianistes. Pour qu’on loue leur seul talent. Ne tirez pas sur le poète !

           


        • La Taverne des Poètes 5 mai 2008 12:16

          Envie aussi de faire découvrir, à ceux qui ne connaissent pas encore, ces sites web qui pemettent d’explorer les vastes univers musicaux. Ne sont pas de trop ces quelques conseils pour ne pas s’y perdre et garder l’envie de chercher toujours plus loin...


        • Gasty Gasty 5 mai 2008 13:21

          Je dois reconnaitre " La taverne" que je ne connaissais pas ces sites. Ils apportent d’après ce que j’ai pu en voir, un éventail exceptionnel à toutes les musiques , auteurs, paroliers et interprêtes.

          Merci


        • La Taverne des Poètes 5 mai 2008 14:25

          Tu pourras enrichir le Gastyjukebox !

           


        • La Taverne des Poètes 5 mai 2008 16:08

          Je l’ai arrachée à votre plumage !


        • Alexis Brunet Alexis Brunet 5 mai 2008 12:20

          Citer Pettrucianni en "représentant du jazz français", alors qu’on a eu du Reinhardt, du Grapelli, et qu’on a encore du Lockwood, et du Lagrène... Ok Pettrucianni était un bon pianiste, excellent même... Mais de la à supplanter Django dans le représentant du jazz français...quand même... 


          • LE CHAT LE CHAT 5 mai 2008 13:51

            j’ai cité Lockwood plus haut , calaisien comme moi , il est vraiment excellent avec son jazz band du détroit !


          • maxim maxim 5 mai 2008 12:38

            merci et bonjour La Taverne ....

            pour cette rencontre des pianistes de Jazz ...

            pour mon classement perso ,c’est Fats Wallers le pécurseur ,Art Tatum ,Bill Evans,Oscar Peterson ( Alice in Wonderland.....fabuleux),le Duke bien sûr dans l’intro de Take a Train ,Mary lou Williams ,n’oublions pas Nat King Cole ,qui en plus du formidable chanteur était également un fameux pianiste.....

            n’oubions pas Earl Hines,Jimmy Yancey ,Willie Kelley,Theolonius Monk ( déjà cité )Albert Amons & Pete Johnson,Count Basie,Eddie Boyd ,Piano Red ( Perryman)Errol Garner ......

            si vous pouvez vous choper Radio Cotonète ,une station Brésilienne ,il y a une section jazz 24h/24.......


            • ZEN ZEN 5 mai 2008 12:44

              Comment ne pas citer Brad Mehldau , inspiré par le classique et le jazz , ainsi que J.Terasson , le petit nouveau qui monte... ?

              Mais pour moi, les plus grands restent T.Monk et B.Evans

              Mais comment classer sans être injuste ?...


              • Emile Red Emile Red 5 mai 2008 13:47

                Euhhhh,

                Jacky Terrasson, petit nouveau ? Pourquoi pas mais depuis longtemps...même s’il a enregistré sur le tard.

                Mais c’est vrai que 43 ans n’est que l’adolescence en jazz, pour ça que Petrucciani était si petit, encore en barboteuse, à son décés à 37 ans.

                 


              • La Taverne des Poètes 5 mai 2008 21:29

                à Zen : Il y a risque d’endormissement sérieux avec votre Terrasson. Sauf quelques titres comme cet excellent  :

                "Mo better blues" http://www.deezer.com/track/850

                Terrassons le sommeil avec Terrasson ! Car c’est un un peu quand même le J.J Cale ramolli du piano pour la digestion du dimanche après-midi sur fond lointain de ronronnement de tondeuse à gazon et gazouillis légers de piafs. Oui je sais j’ai la dent dure. Enfin c’est très "zen" finalement sa musique...

                Bon je découvre aussi "Time after time" : http://www.deezer.com/track/142892

                Je retire ce que j’ai dit. Et puis non !

                Sérieux : merci pour le tuyau. Je ne connaissais pas.

                 

                 

                 


              • Emile Red Emile Red 6 mai 2008 10:26

                "le J.J Cale ramolli du piano"

                N’importe nawak, J.J. Cal ramolli, et Chopin l’endormi et Rimbaud le baudet, vous en avez d’autre encore de ce genre ?

                J.J. Cale est un monstre de créativité, il est vrai qu’il peut rendre jaloux un guitariste de clapier ou un poète d’almanach.

                Finalement vous redorez plus Terrasson en le comparant à J.J. Cale en voulant dénigrer celui-ci.

                Pathétique...


              • Emile Red Emile Red 5 mai 2008 13:48

                Et l’antique erre...


              • Emile Red Emile Red 5 mai 2008 15:03

                 

                Bud Powell doit être un peu trop fou.

                Fletcher Henderson souffle sur St Louis.

                Earl Hines abandonne ses amours.

                Tommy Flanagan plane derrière l’oiseau bleu.

                Sonny Clark invente encore sa conception.

                McCoy Tyner médite dans le Sahara.

                Sun Ra songe aux secrets du soleil.

                Tom Jobim renouvelle la bosse de petits principes.

                Josef Zawinul s’occupe de météo.

                Martial Solal rêve sans tambour ni trompette.

                Dave Brubeck turquise des ronds bleus dans l’eau.

                Keith Jarrett fait de l’esprit.

                Franck Avitabile reste dans la tradition.

                Chick Corea reste un romantique guerrier.

                Lalo Schifrin tente sa dernière mission impossible.

                Charles Mingus cherche une contrebasse en attendant son épitaphe.

                Benoît Sourisse froisse son papier musique.

                François Couturier en pleine nostalgie.

                Daniel Goyone nougayorque quelques lueurs bleues.

                Et l’immense Carla Bley qui hait chanter... et Alice sans John...

                 

                Etc................

                 


              • brieli67 5 mai 2008 23:53

                http://www.youtube.com/watch?v=zs324qO77Og

                faut pas l’oublier non plus.. après l’alimentaire la musique de danse -le swing - les nuits de jam-sessions

                Comment qu’ils faisaient ? http://de.wikipedia.org/wiki/Bebop_head

                ils trituraient des airs de Brodway

                le All the Things you are devient le Bird paradise de Charlie Parker

                puis vint autour de 70 EOTH http://en.wikipedia.org/wiki/Escalator_over_the_Hill

                un bilan mise -au-point du JAZz....... un coffret de 3 Lp avec Carla Bley qui joue qui compose qui arrange qui dynamise. De guerres lasses des copyrights is créent Wattx le premier label de disques indépendants.

                suite de cette super mamie son site perso http://wattxtrawatt.com/

                au plaisir

                 

                 


              • brieli67 6 mai 2008 00:42

                regardez en angliche.......... alors génial pour un horner de bâton de réglisse

                http://en.wikipedia.org/wiki/Mezz_Mezzrow

                 

                A lire les bouquins du Belfortain de France-Q et France Musique ALAIN GERBER

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Gerber

                nb Une rumeur d’Elephant une immense farce choppez cette chose de 84 sur Ebay ou chez des bouquetiers. 

                Alain GERBER présente "Une rumeur d’éléphant" où une communauté juive d’Europe centrale sera saisie d’une hallucination d’éléphant, produit de l’imagination d’un enfant et métaphore de cette communauté. Il a voulu écrire ce drame pour s’opposer à la résurgence du racisme mais en offrant un livre drôle se référant au courant des auteurs d’humour juif qui ont influencé ces 40 dernières années dans la littérature et le cinéma. 


              • Fergus fergus 5 mai 2008 13:08

                Il est aussi possible, et dans de bien meilleures conditions, d’explorer les genres musicaux en empruntant des CD dans les discothèques municipales, du moins dans les villes grandes ou moyennes. C’est ce que j’ai fait personnellement en écoutant en près de trente ans, à Paris d’abord puis en Bretagne, des milliers de vinyls ou CD dans à peu près tous les genres.

                Ah, au fait, j’aime bien Jelly Roll Morton !


                • maxim maxim 5 mai 2008 13:20

                  pour les amateurs

                  the Jazz Radio Players ....

                  une station US ,que du Jazz 24h/24......

                  TsF 89.9....bien sûr .....

                  dommage pour radio Blog Club ,la Sacem les a foutu à terre ......

                  Radio Live ,vous faites votre sélection .....




                      • La Taverne des Poètes 5 mai 2008 14:20

                        Le Chat : Pas grave ! J’aime bien Truffaut. Tant que tu ne me dis pas que tu préfères le chat-chat-chat au Chat-rleston.

                         


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 5 mai 2008 13:43

                        Voir sur youtube l’ iinimitable Winifred Atwel et son piano bastringue ..


                        • luigi 5 mai 2008 16:15

                          Mention spéciale aussi à Paul Bley et Cecil Taylor, parmi les pianistes les plus créatifs et originaux


                          • La Taverne des Poètes 5 mai 2008 17:08

                            Un peu parti un peu naze
                            Je descends dans la boite de jazz
                            Histoire d’oublier un peu
                            Le cours de ma vie

                            C’est par ces mots que commence la chanson "la boîte de jazz" de Michel Jonasz.

                            Dans sa chanson, il cite une pléthore de jazzmen et jazzwomen, dont Jimmy Smith (qui n’est pas pianiste mais joueur de Hammond, sorte d’orgue). Ainsi que la chanteuse Mahalia Jackson : ceux qui croyaient entendre "Mickael Jackson" au piquet ! Testez vos amis maintenant pour tenter de les piéger...

                            Paroles ici :
                             

                            http://www.frmusique.ru/texts/j/jonasz_michel/boitedejazz.htm

                            A mon avis, il y a une erreur dans le texte reproduit. "Par coeur, je le connais par coeur". Je dirais plutôt "Parker, je le connais par coeur" pour Charlie Parker le célèbre saxophoniste.
                             

                            Un peu parti un peu naze
                            Je sors de la boîte de jazz
                            Histoire de reprendre un peu
                            Le cours de ma vie.
                             

                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès