• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Nine Inch Nails tisse de nouveaux liens musicaux et commerciaux sur (...)

Nine Inch Nails tisse de nouveaux liens musicaux et commerciaux sur internet

Le groupe américain Nine Inch Nails vient sans doute de trouver une manière de résister au téléchargement illégal en proposant une nouvelle forme de liens artistiques à ses fans. En effet, le groupe laisse derrière lui sa maison de disques pour se lancer dans une nouvelle forme d’aventure musicale. Nine Inch Nails a fait le pari que, s’il proposait gratuitement sur internet une dizaine des trente-six morceaux de son nouvel album, Ghost, les fans accepteraient de payer pour obtenir la totalité.

Moyennant la somme de 5 dollars, l’utilisateur pourra obtenir l’intégralité de l’album, accompagné d’un livret de 40 pages. D’autres offres sont aussi mises à disposition : ainsi pour 75 dollars, le vrai fan se retrouvera en possession d’un coffret avec le double CD, un DVD avec toutes les pistes au format Wave permettant de faire ses propres remixes, un disque Blu-Ray avec l’album en haute définition audio et enfin un livre de photos de 48 pages ! Toutes ces offres sont autant d’initiatives qui visent à ne plus proposer un produit commercial et calibré par les maisons de disques.

Un pari osé dans l’univers du téléchargement, car il suffit qu’un seul acheteur fasse l’acquisition de l’album pour voir se propager par la suite sur internet tous les fichiers. Mais, à l’évidence, Nine Inch Nails ne conçoit pas la propagation de son album comme un drame, bien au contraire, car le souci du leader, Trent Reznor, est bien la transmission massive de ses musiques. Et internet constitue le parfait moyen de diffuser allègrement l’ensemble de ses compositions. Lors de la sortie du précédent album, Year Zero, le groupe avait même placé certains de ses morceaux sur des sites de téléchargement sans même en avoir informé sa maison de disques. Cela avait d’ailleurs créé un imbroglio assez mémorable, car Interscope Records avait attaqué en justice tous les sites internet avant de découvrir le pot aux roses.

Au grand dam des majors, les artistes tissent avec leurs fans de nouveaux liens grâce à internet et savent que le rapport mercantile est désormais en train de changer. Les fortunes des maisons de disques et des distributeurs, acquises par les ventes de CD et de produits dérivés, pourraient bien s’éteindre avec le développement d’internet et ne plus laisser place qu’à une relation directe du producteur aux consommateurs. On pourrait ainsi être amené, à se retrouver dans une situation de rééquilibrage économique où l’œuvre d’art serait désormais acquise au prix de sa véritable valeur, valeur déterminée conjointement par le consommateur et le producteur.

Les artistes qui ne touchaient quasiment rien sur la vente de leurs CD pourraient bien être les grands gagnants de cette nouvelle forme de distribution. Car le lien commercial s’effectuera de manière directe et surtout dans une relation de proximité qui avait disparu dans le développement du star-système orchestré par les majors du disque et les médias. La mise à distance du producteur, du créateur originel participait de cet enrichissement des intermédiaires, au point que la relation du consommateur à l’artiste se perdait dans les grandes surfaces vendeuses du “produit culturel”.

En sortant des voies de production et de distribution traditionnelles, Nine Inch Nails tente de mettre fin à ce que Jean Baudrillard appelait la mystification du consommateur, qui consiste à lui faire croire qu’il est libre et souverain. Celui-ci pourra alors reprendre sa place auprès de l’artiste, et redonner enfin à la musique sa dimension oppositionnelle, fondée sur le refus de l’incorporation des œuvres d’art à la masse des produits mercantiles distribués par des commerçants. A l’instar de Radiohead, en rejetant les intermédiaires, Nine Inch Nails tisse de nouveaux liens artistiques entre l’auditeur et l’artiste afin de concevoir un espace uniquement centré sur la création.

Laurent Monserrat



Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • roOl roOl 7 avril 2008 11:11

    Article qui a presque deux mois de retard.

    Le buzz est passé, les infos ont été transmises, et vous, vous etes a la bourre smiley

     

    Enfin, ca montre clairement qu’un nouveau modele economique est disponible pour les artistes, et qu’il est tant d’arreter d’engraisser les Majors avec leur directeur artistique et autres producteurs exclusifs.

    Que les couts effarants des albums que l’ont trouve dans les commerces viennent plus des campagnes de pub reliés, la promotion des nouveaux "artistes" sans talent que l’on nous impose, que des couts reel de production d’une oeuvre.

    Ca commence a se savoir, et c’est tant mieux.


    • nephilim 7 avril 2008 12:05

      Oui en effet ce n’est pas nouveau mais cela a l’avantage d’en parler^^

      Pour info Nine inch nails n’est pas un groupe^^

      Nine inch nails n’est composé que d’une seule personne TRENT REZNOR auteur compositeur interprete cela dit il fait venir des potes pour jouer les live^^

      Une donnée des premiers chiffres de Ghosts I-IV, qui pourtant n’ont toujours pas été réellement confirmés, 800000 ventes en une semaine pour 1,6 million de dollars !!!! voila on peut dire que cela fonctionne plutot bien mais tout le monde n’est pas Trent :)

      Vous pouvez même aller telecharger tout ses morceaux pour pouvoir les remixer et les mettre en ligne je crois qu’il est le seul à le faire (en gros vous telecharger toutes les pistes de chaque morceau) et c’est assez hallucinant de laisser tout son travail accessible à tous.

      Un grand monsieur ce trent^^


      • nephilim 7 avril 2008 15:40

        heuuuuu je reste sur une etrange impression pourquoi -4 je ne pense pas avoir donné un avis mais des infos consultable sur nin.fr et sur n’importe quel autre site de nin inch nails.

        je me pose deux questions

        vous n’aimez pas nine inch nails ? : c’est votre droit ^^

        vous ne m’aimez pas ? : c’est votre droit aussi mais dans ce cas vous prouvez que vous ne votez pas en fonction de ce qui est ecrit et la vous faites un peu pitier sic................................................................... .


        • roOl roOl 7 avril 2008 17:22

          Des infos deja presentes dans l’article, ou peu à propos.

          Voila probablement les raisons de la notation, a laquelle je ne participe pas smiley


        • keiser keiser 7 avril 2008 17:22

          C’est aussi mon avis , mais de toutes façons , en fait , ce n’est pas tres grave , je ne pense pas que ta vie depende d’un plussoyage .

          Encore une bande d’agités du clavier qui ne savent pas faire la difference entre une info et un avis .


        • interscope 7 avril 2008 18:12

          Je ne crois pas que l’article soit vraiment en retard, vu le décalage avec les USA, il serait même un peu en avance car c’est demain 8 avril que l’album (version CD et collector) sera envoyé aux fans de Mr Reznor (dixit son site).

          Trent Reznor est un grand monsieur, mais c’est surtout un artiste qui a su se créer un univers bien à part, et ce depuis 1989. Et qui a fédéré un grand nombre de fans de par le monde.

          En plus là, pour 5 $ (le prix de base) on a tout : les 36 morceaux en mp3 ou en flac (préférez ce format audio il n’est pas destructeur), le livret -superbe- et des fonds d’écran... bref c’est de la belle oeuvre et pas du baclé.

          Rien d’étonnant à ce que cette mise à dispo sur le net soit un succés.

          Cela a été le cas pour Radiohead (l’artwork en moins) il y a quelques mois, mais cela aurait pu marcher (si le web avait existé à l’époque) il y a plus de 20 ans avec des artistes du même calibre et pourvus de véritables fans : The Cure, Depeche Mode, The Smith...

          Je serais vraiment étonné que cela fonctionne avec les nouveaux rois du R’nB.

          Pour la France : Manu Tchao ? J. Halliday ? M. Farmer ? On peut prendre les paris

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès