• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Nous trois ou rien » de Kheiron. Une première heure exceptionnelle

« Nous trois ou rien » de Kheiron. Une première heure exceptionnelle

L’histoire.

Le père de Kheiron a passé plus de 7 ans en prison pour avoir été un opposant au régime du Shah d’Iran.

Alors que l’ayatollah Khomeini est arrivé au pouvoir la situation ne s’améliore guère pour Hibat qui vient d’épouser Fereshteh. Il doit fuir son petit village de l’Iran pour partir en France.

Tout d’abord, beaucoup de légèreté et d’humanité dans ce film.

La première heure, jusqu’à son arrivée à Paris, est d’une force inouïe par son humour, son émotion, sa grâce, et aussi une excellente réalisation.

A mon avis le réalisateur aurait du se concentrer uniquement sur la seule partie iranienne tant elle est forte. Il aurait pu ainsi creuser un peu plus la situation politique et les personnages.

Cette première partie est réussie à tous les niveaux. Décors, costumes, réalisation, narration, et je ne parle pas des acteurs qui sont tous exceptionnels.

La splendide et courageuse Leila Bekhti campe une épouse remarquable.

Gérard Darmon et Zabou Breitman sont impayables dans leur rôle de beaux parents.

Les acteurs qui incarnent les camarades de lutes de Kheiron sont eux aussi parfaits.

Et puis il y a quelques scènes dans cette première partie qui sont d’une beauté exceptionnelle, qui nous font comprendre que le moyen-orient pourrait être une région magnifique pour peu qu’on cesse d’y mettre la religion en première ligne.

Ne pas oublier la bande son qui vous file le frisson.

nous-trois-ou-rien

Après une première partie aussi réussie,il est vraiment dommage de voir le film tomber par instants dans les travers habituels d’un certain cinéma français qui aime tant montrer la banlieue sous un jour positif qui ne correspond guère à la réalité du terrain.

Mais bon, malgré ce petit écart, le film garde jusqu’au bout un message positif et une bonne dose d’humour. Et puis la première partie est si forte.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires