• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « On n’arrête pas la connerie » de Jean Yanne avec Eric (...)

« On n’arrête pas la connerie » de Jean Yanne avec Eric Laugérias

Selon l’aptitude de « Tout le monde » à se sentir « beau » et « gentil », l’empathie pour Jean Yanne est forcément toujours plus ou moins intéressée mais il n’en demeure pas moins qu’avec le recul du temps, l’auteur n’apparaît pas tant pour un linguiste de première bourre que pour un kamikaze de la transgression des bonnes manières et de ce que l’on appelle, depuis sa disparition, « le politiquement correct » si cher à notre époque !

JPEG - 86.8 ko
ON N’ARRÊTE PAS LA CONNERIE
Extrait affiche

Rendons donc grâce à Jean Yanne d’avoir su, à son heure, se libérer du carcan de toutes conventions et rendons simplement à l’artiste ce qui lui appartient, à savoir ce toupet, à nul autre pareil, de proclamer, voire de vociférer « sans masque »… et surtout, avec un humour dévastateur !…

Depuis quelque temps, il tardait à Eric Laugérias de reprendre à son compte « in situ », cette disposition naturelle du chansonnier Yanne à « oublier » de se censurer, tout en construisant un style cabaret kitsch & vintage autour des sketchs cultes du « Maître » à ne pas penser en rond, de ses chansons « surréalistes » façon Vian, de ses manifestes culturels ou sociétaux à l’emporte-pièce et, en général, de tout ce qui « bouge » hors du champ de contrôle en "utopie-pessimisme" !…

Bardé de ce projet ô combien ambitieux, le "Prince Eric" prit, alors, son bâton de « débauchage » des Théâtres parisiens qui lui offrirent une résistance fort sympathique durant des mois avant que l’un d’eux ne cède enfin sous le coup de la séduction spontanée, celle de Myriam Feune de Colombi !

En cet instant mémorable, celui des deux qui, intuitivement, avait décroché le « gros lot » est fort probablement la directrice du Montparnasse l'engageant d'emblée en son "petit" satellite !

En effet, depuis la première estivale en juin, l’impact du bouche à oreille est tel que même la critique rapporte avec « opportunités » l’engouement à rebours pour cette inclination libertaire salvatrice tellement bienfaisante aux neurones hyper connectés !…

Bref, entouré de cinq comparses, tous plus brillants les uns que les autres au point que le baryton basse Jean-François Vinciguerra en signe une mise en scène quasiment "lyrique", Eric Laugérias enfile donc les bottes de Jean Yanne au sein d’un jeu de rôles où, alternativement, deux d’entre eux l’accompagnent à chacune de ces représentations véritablement "en-chantées" !

Bien sûr, seuls à trois, ils n’arrêteront pas la connerie mais puisque le trio persiste sur scène en se relayant avec tant de brio, qui sait si, avec l’afflux du public ?…

Visuels : Affiche + photo © Theothea.com 

ON N'ARRÊTE PAS LA CONNERIE - ***. Theothea.com - de Jean Yanne - mise en scène Jean-François Vinciguerra - avec Éric LAUGERIAS & en alternance Jean-François VINCIGUERRA, Johan FARJOT, Frédéric LONGBOIS, Isabelle FLEUR, Bruno MEMBREY - Théâtre du Petit Montparnasse 

JPEG - 69.8 ko
ON N’ARRÊTE PAS LA CONNERIE
photo © Theothea.com

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Esprit Critique 23 juillet 2014 22:58

    Jean Yanne était un génie, c’est aussi simple que cela.

    Prenez par exemple son film « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ». a sa sortie, c’était « une charge » sur le monde des médias pris dans l’exemple de la radio qu’il connaissait bien. Comparativement au réel d’aujourd’hui, son film est « un euphémisme » !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires