• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > On s’fait une bouffe

On s’fait une bouffe

La nouvelle chanson française est un vaste fourre-tout où se côtoie le pire comme le meilleur. Sur le Net, on rencontre parfois le meilleur, « On s’fait une bouffe » est dans la catégorie, rare sur le Web, de ceux qui jouent avec les mots et les histoires. Présents sur la Toile, ils font leur chemin à travers concerts et diffusions, en ne misant pas tout sur le monde virtuel.

Les rencontres musicales via les milliers de sites proposant des nouveaux talents de la musique sont très séduisantes, souvent, site accrocheur, enregistrement proche d’une qualité pro, photos du groupe digne d’un press-book de majors, discours sur la volonté de changer le monde de la musique... Comment faire une sélection pour séparer ce qui n’est finalement qu’une autre forme de formatage, de ceux qui ont un avenir et qui misent toute leur vie pour atteindre ce nirvana, loin d’être virtuel, celui de la reconnaissance du public ? Avec le groupe On s’fait une bouffe, comme avec tous les autres qui attirent mon attention, c’est la scène qui a été l’élément majeur et final de ce coup de coeur, parce que sur scène on ne peut tricher, pas d’artifice numérique, pas de planque possible derrière de beaux discours, il faut être là, présent, et donner tout ce que l’on a en soi, et quand j’ai vu jouer ce groupe dans un festival improbable à 2000 mètres d’altitude, qui a réussi à faire valser des montagnards frigorifiés, et que j’ai senti l’émotion présente et intacte, comme celle que j’avais perçue en écoutant leur CD, je me suis dit : "Là, il se passe quelque chose."

Né en 2001, c’est un mélange d’histoires de chemins, et d’amitiés partagées autour de la volonté de créer un univers de chansons libres au parfum de leurs rencontres et de personnages hauts en couleurs. Des congés de 36 aux portraits fracassants des personnages oubliés de notre époque, dans les bars et sur les trottoirs, dans la vie de tous les jours, c’est un vrai défilé du monde des oubliés que nous fait découvrir On s’fait une bouffe.

En concert le public danse, et se laisse emporter par les percussions de Jean-Marie Bergey qui habille les chansons par de subtiles touches venues de ses lointains voyages, on se laisse griser par la contrebasse de Stéphane Pinna qui bat avec le coeur, et on rêve à tous ces bars improbables avec les claviers de Hervé Gasciolli contrepoint valsant.

Mais ils ne seraient pas au complet sans une voix, une de celles qui vous donnent envie de l’écouter, une voix qui vous chante et vous donne envie de boire un verre en refaisant le monde, une voix qui vous donne envie d’aimer ce qu’ils chantent, une voix qui vous emporte dans le monde de Maurice, qui vous fait le coup du lapin et qui vous rappelle l’Ecu que vous avez perdu, la voix d’Eric Lemaire, on ne l’oublie pas, elle vous touche jusqu’à la dernière valse, dans le petit bar de On s’fait une Bouffe.

Bonne découverte.

http://www.onsfaitunebouffe.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Arkangel (---.---.52.199) 3 octobre 2006 15:33

    C’est quoi la nouvelle chanson francaise ? Une categorie decrete par quelques zozos des victoires de la musique ? Alors que beaucoup roulent leurs bosses depuis plus de 10, 15 voir 20 ans.


    • DBC, Jean Francois Réveillard DBC, Jean Francois Réveillard 3 octobre 2006 16:41

      Vous prêchez un convaincu... Le but de cette article n’est pas de défendre une étiquette ou de la valider mais de faire connaitre d’autres artistes et de montrer la qualité de ceux qui ne sont pas encore aux victoires de la musique ou dans le mainstream...Bien que d’y être ne devrait pas être antynomique avec le talent. Tout n’est pas bon non plus dans les circuits hors médias, personne n’a le monopole du talent finalement, certain y prête plus d’attention que d’autre et prenne plus de risque, et les réseaux comme le net le permettent AMHA.

      JfR


    • /dev/null (---.---.231.100) 3 octobre 2006 21:05

      Quel dommage que leur site renvoie à Virgin pour écouter « légalement » une de leurs chansons :

      Bienvenue sur VirginMega.fr ! Voici la liste des plate-formes permettant d’accéder à toutes les fonctionnalités du site :
      - Plateforme Windows (98 SE et supérieur)

      Pas de chance, ayant un système Linux, pauvre taré que je suis, je n’écouterai donc pas « légalement » la chanson promise.

      Je sais, ça n’enlève rien à leur talent et c’est un autre débat...

      Merci toutefois pour votre article. La musique de qualité et non médiatisée (je vois même comme un pléonasme, là...) demande qu’on la fasse connaître !


      • DBC, Jean Francois Réveillard DBC, Jean Francois Réveillard 4 octobre 2006 01:27

        Des extraits sont en écoute sur le site, et un morceau en entier est aussi proposé gratuitement, ainsi que l’achat du CD qui lui tourne lui sur toutes les plateformes smiley....

        Aprés sur le téléchargement légal sur les plateformes de distribution numérique, c’est un débat en effet, mais personnellement je vois cela comme une oportunité nouvelle pour toute cette musique d’aujourd’hui.

        Bonne découverte

        JfR


      • DJ PESSOA (---.---.214.224) 6 octobre 2006 14:28

        Bon article de pub.

        J’ai écouté les chansons et, c’est manifeste, le niveau est tout autre que celui de la variété officielle qui transite le plus largement.

        Cependant, je ne suis pas séduit : toujours la même chose depuis quinze ans, ces différents groupes de rock musette avec une voix typée qui détaille du texte travaillé qui se prétend poème... Bin non, ce n’est pas de la poésie. C’est pas si bien écrit que ça.

        Quant à la musique, en dehors de son style musette à la mode chez une certaine intelligentsia, bin voilà, c’est très commun, toujours les mêmes suites harmoniques sur un 4/4 à tempo constant, toujours les mêmes idées mélodiques soulignées par la perpétuelle identique orchestration.

        Bref autant c’était nouveau il y a quinze vingt ans, autant aujourd’hui on peut faire connaître de véritables artistes undergroud et originaux comme jean louis costes ou dokaka...

         smiley


        • DBC, Jean Francois Réveillard DBC, Jean Francois Réveillard 6 octobre 2006 14:51

          Content de voir que vous avez remarqué le niveau de ce groupe. Toutes les musiques de qualité sont à mettre en avant, de celles ci jusqu’au plus underground, je souhaite juste montrer un panel le plus large possible, j’espére que d’autres artistes issues de la musique émergente sauront vous séduire dans mes propositions. Si vous avez des musiques à me faire découvrir n’hésitez pas à venir les proposer.

          JfR


        • on s’fait une bouffe (---.---.220.13) 1er novembre 2006 12:09

          L’écoute de musique est de nouveau possible sur notre site. Elle avait été interrompue suite à un problème technique. Il n’est plus nécessaire d’aller sur Virgin pour une simple écoute de quelques titres et extraits smiley

          Pour cela il suffit d’aller sur notre site, rubrique Chansons puis Extraits Musicaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès