• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Opus Coeur » Marcel Maréchal au Petit Hébertot

« Opus Coeur » Marcel Maréchal au Petit Hébertot

« Opus » comme tout l’amour porté à la musique classique selon la multiplicité des compositeurs, de leurs talents et de leurs spécificités artistiques ; « Coeur » comme tout ce qui constitue la composante affective du genre humain tanguant dans ses contradictions et autres aléas ; « Opus Coeur » comme le défi au bout du chemin de la vie afin de découvrir le dépassement de soi-même à travers l’alter ego.

JPEG - 59.5 ko
OPUS COEUR
photo Michel Cabrera/Pojet Projo Photo

C’est ainsi que Jacob n’étant plus en mesure d’assumer les obligations du quotidien, en raison de sa santé déclinante, est contraint de prendre une aide à domicile ; celle-ci, jeune mais récemment veuve, s’appelle en l’occurrence Kathleen !

Les voilà donc tous les deux embarqués dans un périple de plusieurs mois pour lequel Jacob prédit d’emblée qu’ils finiront bien par s’entendre.

Cependant, comme la destinée n’est guère le fruit du hasard, leur conversation à bâtons rompus va épouser les méandres d’une mémoire collective qui n’aura de cesse de les rapprocher en conjuguant le passé recomposé de leur existence au gré de leur attirance réciproque.

Lui, alors prof de musicologie et elle, une de ses élèves parmi d’autres à découvrir au fur et à mesure de leurs échanges souvent compassionnels mais jamais complaisants vis-à-vis d’eux-mêmes, tenteront de reconstruire a posteriori le processus qui les aura poussés à se retrouver aujourd’hui l’un face à l’autre. Point vraiment de contentieux patent mais une volonté farouche de comprendre toutes les étapes vers l’excellence si bien symbolisée par la musique classique dans sa riche diversité.

Marcel Maréchal y est confondant de chaleur humaine presque candide tout en maintenant la barre très haut en ce qui concerne l’ambition musicale.

Nathalie Newmann, elle, se projette dans la vulnérabilité de Kathleen prise dans les tourments de l’échec scolaire initiateur du cortège des frustrations à suivre.

Israël Horovitz, en grand ordinateur des valses hésitations de la vie se chargeant de la contrarier, ne cesse de ramener ces vicissitudes à leur simple dimension humaine toujours prête à rebondir sur l’espoir de l’avenir meilleur.

photos Michel Cabrera / Pojet Projo Photo

OPUS COEUR - **.. Theothea.com - d'Israel Horovitz - mise en scène Caroline Darmay - avec Marcel Maréchal & Nathalie Newman - Théâtre du Petit Hébertot 

JPEG - 80.9 ko
OPUS COEUR
photo Michel Cabrera/Pojet Projo Photo

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (8 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès