• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Ordet » de Kaj Munk avec Pascal Gregory & Xavier Gallais au Théâtre (...)

« Ordet » de Kaj Munk avec Pascal Gregory & Xavier Gallais au Théâtre du Rond-Point

« Au commencement était le verbe... puis le verbe s’est fait chair... ».

 

De Mikkel Borgen, le père ( Pascal Greggory) à Johannes Borgen (Xavier Gallais), l’un de se trois fils, l’expérience de la parole toute puissante pourrait se transmettre, au-delà des épreuves radicales de la raison et de la folie, bien divergentes en apparence, en se sublimant dans l’apothéose du « miracle » par excellence.

En effet, de l’incarnation du verbe à la résurrection de l’aimée, morte à la suite d’une fausse couche, c’est le parcours du mysticisme radical jusqu’à l’idéalisme onirique, c’est le combat de la croyance face au rationalisme, c’est la lutte entre deux familles de pensée religieuse modérée par deux représentants institutionnels, le pasteur et le médecin d’un village du Grand Nord.

Au Théâtre du Rond-Point, avec en toile de fond, la problématique d’un visuel graphique absorbant les forces de l’inconscient, la scénographie plonge les acteurs de ce questionnement métaphysique au coeur d’un manège surnaturel tournant sur lui-même sous le chant polyphonique langoureux et atavique de l’ensemble Organum.

Ce que Raj Munk y met en jeu, c’est l’omnipotence des mots quand ils sont les vecteurs d’une certitude, sans failles, de l’entendement.

Ce qu’Arthur Nauzyciel y façonne en s’appuyant sur l’adaptation de Marie Darrieussecq, c’est la chorégraphie du langage des corps liés à leurs pulsions instinctives.

Ce que les comédiens et chanteurs investissent dans cette représentation chorale, c’est l’énergie de l’expression orale et physique, en tant que sujet de transcendance.

Ô temps suspend ton vol, avant que les applaudissements te fassent revenir à la conscience, qu’il y a une fin tangible à ce fascinant viatique. 

photo © Frédéric Nauczyciel 

ORDET - *** Theothea.com - de Kaj Munk - adaptation : Marie Darrieussecq - mise en scène : Arthur Nauzyciel - avec Pascal Gregory, Jean-Marie Winling, Catherine Vuillez, Christine Vézinet, Pierre Baux, Xavier Gallais, Benoit Giros, Frédéric Pierrot, Laure Roldan de Montaux, Marc Toupence & l’ensemble Organum - Théâtre du Rond-Point

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès