• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Parle-moi d’ Amour » avec Michel Leeb & Caroline Silhol à la (...)

« Parle-moi d’ Amour » avec Michel Leeb & Caroline Silhol à la Comédie des Champs-Elysées

Avec un "partage de minuit" sous symétrie de miroir, Philippe Claudel a donc écrit sa première pièce de théâtre à la suite du prix Renaudot pour "Les âmes grises" en 2003 et du prix Goncourt des lycéens pour "Le rapport de Brodeck" en 2007.

Se voulant le reflet du couple contemporain statistiquement en divorce à deux contre un, son "parler d’amour" scanne le modus vivendi d’époux qui n’en finiraient pas de s’exaspérer pour le pire mais aussi pour le meilleur des clichés conjugaux contemporains.

Florica Malureanu, la fidèle scénographe de Michel Fagadau s’est emparée à son tour de cette perspective à parité géométrique pour constituer un décor où les formes élancées du mobilier, se répondant courbe pour courbe, viennent contrarier la quiétude de l’esprit autant que le confort du corps.

Le regard du spectateur s’emploie, alors, à décoder la pente glissante d’un double jeu de canapés en bois, comme le signe d’une descente inéluctable vers le mal-être qu’aucun placebo de dispute ou de tendresse ne saurait enrayer.

A ceci près que, si la part féminine du duo a effectué une psychanalyse de plus de 10 ans, c’est, peut-être, maintenant à elle d’aider son compagnon d’infortune à franchir le pas de la prise de conscience, sinon en l’allongeant sur l’un de ces deux divans virtuels à disposition, au moins en renonçant à ce qu’il s’assoit sur le concept très tendance d’une chaise à pointes acérées, certes unique, mais qui laisserait coi tout fakir en psychothérapie de couple.

Aussi, au coeur de la nuit, en l’absence de tout rebondissement dramaturgique, la dialectique sadomasochiste s’installe entre elle et lui, au plus cru des mots qui défoulent le pseudo savoir-vivre du plein jour.

Ainsi, en se rendant coup pour coup, ces boxeurs de lutte intérieure évacuent leur trop plein de conformisme social dont ils s’accusent réciproquement de déviance confondante.

En reflet à la pernicieuse "Danse de mort" de Strindberg tenue à distance aphrodisiaque, nos comparses se donnent la réplique qui fait mal, jusqu’au point ultime où le conflit basculerait fatalement dans la tragédie.

Au diapason d’une comédie psychosociale assumée, Michel Leeb retient, a digne minima, les facéties et mimiques dont il a le talent ; en contrepartie Caroline Silhol accède à la composition d’un rôle implicitement comique qui s’ajoute avec valorisation à sa palette de comédienne.

De midi à minuit jusqu’au vice versa, l’enjeu de l’amour restera ainsi, bien partagé. 
 
Affiche Photo Pascalito 
 
PARLE-MOI D’AMOUR - ** Theothea.com - de Philippe Claudel - mise en scène : Michel Fagadau - avec Michel Leeb & Caroline Silhol - Comédie des Champs-Elysées - 
 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (15 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès