• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Paroliers de toujours (no 4 et fin)

Paroliers de toujours (no 4 et fin)

Le répertoire français regorge de tubes et de superbes chansons dont nous ignorons les auteurs. Certains sont célèbres mais d'autres gagnent à être connus du grand public. Voici la dernière partie de cette série d'articles sur les grands paroliers français.

Comme il fallait bien une fin à cette série sur les grands paroliers de la chanson française, nous allons clore avec un mélange de tubes de variétés et de chansons dites d’auteur, voire de poètes. Toutes époques confondues.

Pierre Grosz

Né en 1944, Pierre Grosz a notamment écrit avec et pour Michel Jonasz, Michel Polnareff, Jean Ferrat, Diane Dufresne, Gilbert Bécaud, Nicole Rieu, Nicole Croisille (« Emma », « La Garonne », etc.), Isabelle Aubret, Hugues Aufray et quelques autres grands artistes de l’époque. Il a beaucoup écrit pour Michel Jonasz : « La rencontre » (1973), « Les vacances au bord de la mer », « Lac Balaton« , « Changez tout« , « L’homme orange« , « Chanson pour tes yeux lilas » et « Du miel et des violettes » (1974), « Je voulais te dire que je t’attends » (1982). Pierre Grosz a écrit le livret de l’opéra « Sans famille » qui raconte l’initiation à la vie d’un enfant trouvé, Rémi, que ses parents adoptifs, sont obligés de confier à un ancien chanteur d’opéra, Vitalis, devenu saltimbanque et montreur d’animaux (librement adapté du roman d’Hector Malot).

Michel Jourdan

Né en 1934, il connut son premier succès en 1963 avec « Les vendanges de l’amour » interprété par Marie Laforêt pour qui il écrira aussi « ll a neigé sur Yesterday« . Ensuire, il composa de nombreux tubes de variétés comme « Lady lay » (Pierre Groscolas), « Mon coeur te dit je t’aime » (Frédéric François), « Sur ton visage une larme » (Bobby Solo). Pour Mike Brant : « Qui saura », « C’est comme ça que je t’aime », « Rien qu’une larme », « Dis-lui ». Pour Julio Iglesias : « Vous les femmes », « Viens m’embrasser », « Il faut toujours un perdant ». Vivo per lei (Je vis pour elle), interprété par Hélène Ségara et Andrea Bocelli. « Le temps qu’il nous reste » (Nana Mouskouri).

Jean-Max Rivière

Né en 1937 , Jean-Max Rivière a écrit pour Juliette Gréco : « Un petit poisson, un petit oiseau » sur une musique de Gérard Bourgeois (1966). Pour Serge Reggiani : « Il suffirait de presque rien » sur une musique de Gérard Bourgeois aussi (1968).

Vline Buggy

Evelyne KONYN(« Vline ») et Liliane KONYN(« Buggy ») Koger sont des parolières françaises nées en 1929 et en 1926. Elles découvrent un compositeur du nom de…Julien Lepers ! Et ainsi écriront un tube pour Herbert Léonard : l’emblématique « Pour le plaisir » (1981). « Flagrant délit  », composé aussi par Julien Lepers, devint numéro un au Québec, bien qu’assez banal. Elles écrivent aussi pour Léonard »Ça donne envie d’aimer » (1982). Pour Michel Sardou : « Les Bals populaires » (1970), « Et mourir de plaisir » (1970), le consternant « J’habite en France » (1970). Pour Michel Fugain : « On laisse tous un jour« . Pour Frank Alamo : « Ma biche » (1964). Les meilleurs textes, selon moi, sont écrits pour Hugues Aufray : « Adieu monsieur le professeur » (1968), « Céline » (1966). Cette dernière chanson, superbe, fut refusée par Claude François et par Richard Anthony. « Hasta Luego » (1973 : coécrit avec Claude Morgan), « Le petit âne gris » (1968). Et aussi un Grand Prix du Concours Eurovision de la chanson 1973 pour le Luxembourg avec « Tu te reconnaîtras » qui ne mérite pas le détour.

Jacques Lanzmann

(1927 – 2006) rencontre Jacques Dutronc en 1965 . De leur amitié, va naître une fructueuse collaboration de près de dix ans, Jacques Dutronc adaptant ses musiques aux textes pleins de verve de Lanzmann : « Il est cinq heures Paris s’éveille » (1967), co-signé par l’épouse de Jacques Lanzmann : Anne Segalen, qui travailla souvent avec eux. Les Plays-Boys, Les Cactus, J’aime les filles . »Le petit jardin » (1972). En 2000, Lanzmann et Dutronc se retrouvent une dernière fois pour l’album Madame l’existence.

Bernard Dimey

Bernard Dimey est ’auteur de la célèbre chanson »Syracuse ». Il a aussi écrit pour d’autres grands noms de la chanson. « Mon truc en plume » pour Zizi Jeanmaire. « Si tu me payes un verre« , « Les seigneurs » pour Serge Reggiani. « Fredo« , « Le quartier des Halles » pour Les Frères Jacques. Pour Mouloudji : « Un soir au Gerpil« . Pour Catherine Sauvage : « J’ai tout vu« . Et d’autres encore pour Yves Montand, Charles Aznavour, Patachou, Juliette Gréco, Jean-Claude Pascal. Et, on l’a dit, pour Salvador : Syracuse, et d’autres comme « La crucifixion« . Ou encore ici Michel Simon chante « Mémère« .

(Lire mon article sur Bernard Dimey)

Didier Barbelivien,

Né en 1954 à Paris, Didier Barbelivien a écrit pour Lenorman : « Michèle, pour » Patricia Kaas : « Mademoiselle chante le blues », « Mon mec à moi », « Les hommes qui passent », « D’Allemagne », « Entrer dans la lumière », pour Johnny : « Elle m’oublie ». « Léo » est une chanson en hommage à Léo Ferré interprétée par Nicole Croisille…

Jean Dréjac,

(1921 – 2003), est l’auteur de « Ah ! Le petit vin blanc » (1943), de « Le P’tit bal du samedi soir » (1946), de « Maman vous êtes la plus belle » et de « La Chansonnette », un grand succès dYves Montand. Mais aussi de « L’Homme à la moto », bien qu’il sagit là d’une traduction presque littérale du texte américain du groupe The Cheers. Site officiel de Jean Dréjac

Louis Amade

Louis Amade était poète mais il a écrit aussi de nombreux textes de chansons dont les plus célèbres sont interprétées par Gilbert Bécaud : « Les Marchés de Provence » (1957), « T’es venu de loin » (1964), « Les amoureux du monde » (1965), » Quand il est mort le poète » (1965), « L’Important c’est la rose » (1967), « Les Cloches » (1967). Liste complète des chansons.

Pierre Barouh

Il est de coutume de citer le cas particulier de Pierre Barouh. Auteur-compositeur-interprète né en 1934, il joua dans le film « Un homme et une femme » de Claude Lelouch dont il fut aussi l’auteur-interprète de la musique du film. Co- auteur (avec Vinicius de Moraes) de l’inoubliable « Samba Saravah« . Il fonda son propre label : Saravah qui fera découvrir Jacques Higelin, Brigitte Fontaine et la Bossa Nova en France.


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 10 septembre 2011 12:53

    OK. Je mets le lien vers le site de Michel Emer qui a aussi écrit « l’accordéoniste », grand succès de Piaf.


    • Kalki Kalki 10 septembre 2011 13:19

      Mais non vous ne connaissez pas celle là non plus

      Massacrons nous dans la taverne
      Ou « avant j’étais trappeur » « je vais appartenir à une autre bande de singes »

      • Taverne Taverne 10 septembre 2011 20:39

        Merci aux lecteurs d’Agoravox qui ont écouté mon dernier album. Grâce à vos écoutes, l’album « chansons du mois d’août » est au top des albums de la semaine et 1er de la catégorie « chansons françaises ». Sorti le 27 août, il y a déjà 1242 écoutes ce 10 septembre. C’est encourageant. merci à tous et à toutes ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires