• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Petites Histoires croisées de l’Europe

Petites Histoires croisées de l’Europe

Partie 1 : Richard Coeur de Lion le roi "Oc et Non"

Ce qui suit n’a d’autre prétention que de vouloir rappeler une période charnière de l’histoire, la fin du XIIème siècle, qui influa aussi sur le destin de l’Europe. Il s’agit bien d’histoires croisées, histoire qui croise d’autres histoires, et non de d’histoires de croisés, bien que la troisième croisade serve de toile de fond au théâtre des événements.

Richard cœur de Lion, roi d’Angleterre et Philippe Auguste, Roi de France chevauchent gaillardement en ce matin de l’an de grâce 1090. Ils partent pour une croisade, la troisième du nom. Ils semblent très amis, à l’étape ils partagent le même lit, non points qu’ils soient « bougres » (c’est comme ça qu’on appelle à l’époque les homosexuels) mais plutôt pour question de rareté, dans le meilleur des cas il était difficile de trouver un bon lit, alors deux suites royales…même pas en rêve !

Ca leur permet aussi de traiter d’affaires importantes, comme par exemple du mariage de Richard avec la Sœur de Philippe, Alix, histoire de renforcer les liens et surtout d’associer l’ « Empire Angevin » du premier avec le royaume du second ; c’est en tout cas l’idée obsessionnelle du roi de France et le seul ciment de cette amitié provisoire, d’autant que la rumeur s’amplifie : quelques années plus tôt, le père de Richard, Henri II Plantagenêt aurait profité du séjour en son palais de la très jeune princesse pour abuser d’elle, et cela serait parvenu aux oreilles de Richard qui ne voulait pas d’une « second hand »… surtout initiée à l’amour, plus ou moins courtois, par son papa.

Pendant ce temps à des centaines de lieues, Frédéric Barberousse, Empereur du Saint Empire Romain Germanique ( l’Allemagne de l’époque) troisième dirigeant de cette troisième croisade, sans attendre ses royaux amis, écrase déjà du Sarrasin en Asie Mineure. Ca ne va pas lui porter chance…

La pape de son coté est tout content de faire coup double, il bénit à tours de bras, tout ces preux chevaliers qui vont libérer au nom de l’église, les lieux saints de l’occupation de l’infâme Saladin, sultan d’Egypte et de Syrie, mais surtout représentant du monde musulman -pendant ce temps là au moins il a la paix du coté des ambitions envahissantes de son rival Frédéric qui, avec ce Saint Empire Romain pourrit la vie aux papes successifs depuis un ou deux siècles.

C’est fini pour les rôles principaux ? mais non il manque la toujours majestueuse, toujours admirable, toujours intrigante Aliènor, mère aimante de Richard et qui malgré ses soixante sept printemps défend toujours les intérêts de son fils chéri et compte bien lui faire épouser très prochainement la charmante Bérangère de Navarre, jadis poétiquement courtisée par icelui et dont le mariage lui apporterait sécurité en regard aux prétentions du comte de Toulouse sur son duché d’Aquitaine.

  Pour des raisons d’intendance, le chemin des deux rois va se séparer et rendez-vous est pris à Messine où Richard a un conflit familial à régler : sa sœur Jeanne, veuve récente de Guillaume de Hauteville roi de Sicile vient d’être spoliée de son héritage et de sa couronne par Tancrède de Lecce, bâtard d’un Hauteville, ça va barder…

Entre-temps, Richard a eu un petit problème en Italie : soudain, alors qu’on ne lui mandait rien, il s’est accusé du crime de sodomie, jurant qu’on ne l’y reprendrait plus, qu’il entrait déjà en grande repentance en priant que Dieu le veuille bien absouldre… Alors , un peu « bougre » le grand Richard ? Oc et Non ( traduction pt’et ben qu’oui, pt’et ben qu’non, n’oublions pas qu’il est aussi duc de Normandie) cette formule mi langue d’oc mi langue d’oïl, reflète aussi ,d’après les chroniqueurs qui en firent même son surnom, un trait essentiel du caractère du gai sire : indécis et lunatique. (à suivre)


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Radix Radix 14 mars 2009 12:23

    Bonjour

    Le roi Richard un bougre ?

    Vu l’enthousiasme qu’il a mis à assurer une descendance prolifique à travers les donzelles de son entourage à tel point qu’un de mes amis en descent par les chambrières, j’en doute !

    Peut-être une "expérience" qui lui a laissé un remord ou plus probablement un pieux mensonge destiné aux oreilles du Pape, les religieux aiment bien les "pêcheurs" car ils ont l’impression de les dominer.
    Ainsi il passait pour un chrétien exemplaire et s’assurait l’aide pontificale pour le futur.

    Qui sait Richard était peut-être un plus fin politique que l’on ne le croit !

    radix


    • Hieronymus Hieronymus 14 mars 2009 16:24

      le XII siecle fut un grand siecle, on l’a oublie
      a l’epoque l’Occident Chretien apres des siecles d’effondrement a peine interrompus par le bref intermede de Charlemagne, non seulement se releve mais s’affirme comme puissance culturelle grace a l’universalite du latin et comme puissance militaire grace aux liens tisses par le systeme feodal (pas que des defauts)
      l’Angleterre, qui n’avait jamais ete qu’une vague terre insulaire sans consistance ni pouvoir, et conquise presque sans coup ferir par n’importe quelle invasion etrangere, apparait desormais en tant que puissance politique progressivement invicible et qui ne cessera de s’imposer au fil des siecles
      en France la monarchie capetienne est encore fragile mais la bataille de Bouvines fera du roi de France enfin le roi de la France, le souverain le plus puissant de son temps
      en Espagne la Reconquista bat son plein, les catholiques dominent desormais la majeure partie de la peninsule
      en Allemagne le malheur a voulu que cette couronne du saint Empire la laisse plongee ds un anachronique reve de fausse grandeur et bcp plus occupee a des chimeres de domination sur la peninsule italienne qu’a moderniser un systeme feodal laissant le territoire germanique completement morcele
      mais qd tous ces roitelets querelleurs s’unissent, ils sont absolument imbattables !

      qu’on songe un peu, ces barons accompagnes de leurs ecuyers, de toutes petites troupes, parties en terre sainte a des milliers de kms de leurs domaines, et ils tiendront tete pendant plus d’un siecle a des adversaires musulmans svt 10 fois superieurs en nombre, ils etaient d’un courage incroyable, svt d’une brutalite inouie au combat et d’une endurance qu’on peine a se representer aujourd’hui, il faut dire qu’a l’epoque ca castagnait sec et on ne faisait pas ds la dentelle ds les operations de conquete (le virus de la repentance n’etait pas encore apparu)
      quoique quoique .. on se meprendrait gravement en pensant que ces valeureux guerriers n’etaient que des brutes, certes ils ne savaient ni lire ni ecrire mais etaient tres pieux pour la plupart, respectaient avec une precision maniaque les sacrements religieux et qd ils faisaient voeu de chastete ils s’y tenaient ! la force et la grandeur de cette civilisation, c’etait le miracle de la Chretientete, qu’on le veuille ou non ..
      l’Occident est reellement apparu au XII siecle


      • Hieronymus Hieronymus 14 mars 2009 23:55

        doux f...
        1214 merci je savais
        relisez mon texte, je n’ai jamais ecrit que Bouvines etait au XII
        ni que Michel de Nostredame vivait au Moyen Age, n’importe quoi chez vous
        a part vous f... du monde et f... la m..., doux f... , vous savez f... qq chose ?
        les 3m. vous resument : mensonge + mesquinerie + mechancete
        http://www.agoravox.fr/commentaire_static.php3?id_article=52655&id_forum=2031188
        je ne ferais qu’un seul reproche a Bartleby, c’est de vous avoir si longuement repondu,
        des posts comme les votres ne meritent d’ordinaire meme pas qu’on s’y arrete


      • ARMINIUS ARMINIUS 15 mars 2009 08:02

        Le furtif :
        C’est-dans le contexte- l’opinion probable du pape et nom le mien, de plus ce qualificatif d’"infâme" se rapporte au personnage d"Iznogoud, éternel grand vizir fourbe du "Calife de Bagdad"( scénario de Goscinny) clin d’oeil aux amateurs de BD...


      • ARMINIUS ARMINIUS 15 mars 2009 08:04

        Merci, on ne se relit jamais assez ! c’est 1190 bien sûr...


      • ASINUS 15 mars 2009 20:43

        "le XII siecle fut un grand siecle, on l’a oublie
        a l’epoque l’Occident Chretien apres des siecles d’effondrement"



        bonsoir Hieronymus heu j aurais modestement tendance a penser que pour la chretienté le XIIsiecle c est plutot



        La bataille de Marj Ayoun 1179
        est une raclée pour les francs avec comme d hab les chevaliers francs qui chargent
        dans un bordel indescriptible en laissant leur pietaille se faire decouper
        et que dire de la bataille de Hattin 1187 ou le meme Saladin nous met une deuxieme tournée avec a la clé la chute du royaume de Jerusalem


        • Hieronymus Hieronymus 16 mars 2009 13:37

          oui Asinus, je me rejouis de votre reaction
          qd ds le meme temps Arminius semble curieusement absent ..
          j’enonce qu’au XII siecle l’Occident Chretien devient bcp plus puissant sur un plan general, cela n’empeche pas que ci et la, les chevaliers francs aient pu prendre des roustres memorables
          il faut dire a leur defense que Saladin etait un stratege remarquable, aussi que ces chevaliers etaient peu nombreux et tres tres eloignes de toute possibilite de ravitaillement logistique ce qui fait qu’au global leur performance militaire en terre sainte reste assez surprenante
          ds le meme temps l’empire romain d’orient etait en pleine deliquescence et peinait a conserver son pre carre en Anatolie, alors aider les croises a la conquete de Jerusalem, vous n’y pensez pas ..
          au XII siecle la population augmente nettement ds les pays occidentaux, les villes se developpent, l’art roman apparait, l’eglise introduit de nombreuses reformes, partout au sud l’islam recule au profit de la chretiennete, a l’est la germanisation des territoires slaves progresse, le XII siecle est vraiment le siecle de l’avenement de l’Occident
          cordialement


          • Hieronymus Hieronymus 16 mars 2009 15:35

            uniquement occupe a regler ses comptes, pourrir les fils, a troller et injurier ..
            tout une page juste parce qu’au lieu d’ecrire l’art roman se developpe, j’ai ecrit apparait


          • brieli67 16 mars 2009 23:46

            sur les papes

            http://www.vaticanhistory.de/vh/html/body_deutsche_papste.html
            Le St Léon
            http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9on_IX
            et son copain Humbert
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Humbert_de_Moyenmoutier

            itou teuton Ildebrando un Hildebrand Aldobrandeschi

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A9goire_VII


            Avant rançon , Le Richard COEUR DE LION et le Henri le LION
            http://de.wikipedia.org/wiki/Heinrich_der_L%C3%B6we
            étaient en geôle à Haguenau - le palais "Versailles" de Barberousse

            Circulez Rien à voir
            les Turenne, le clan des LeTellier ( Louvois + Colbert), Vauban
            sous Jules mazarin et Louis Dieudonné ont démolies toutes traces féodales en Alsace avant la "Réunion" au canon
            sans respect aucun du Traité dit de Westphalie 1648


          • ARMINIUS ARMINIUS 17 mars 2009 07:58

            @Hieronymus
            je n’ai pas, ou peu, commenté les réactions car le deuil d’un proche à quelque peu perturbé mes loisirs ; J’apprécie toujours les précisions que vous apportez, même si votre tournoi avec le furtif ne se fait pas toujours à lances mouchetées ! Je souhaite que vos joutes restent néammoins chevaleresques...


          • ASINUS 16 mars 2009 16:11

            @furtif "on cause on cause"
            yep
            le modeste titulaire du certif est passioné d histoire militaire votre article semblait faire allusion a des decideurs tirant " a hue et a dia"j en ai commenté le resultat , a contrario la bataille d Arsouf ou richard commande seul est un modele dans ces deux premieres phases de discipline et valeur de la cavalerie franque. Effectivement un des fait majeur pour la chretienté en orient c’est la victoire des seljhoukides 
            à terme l orient deviendra terre d islam 
            ps
            il m avait semblé que mon pseudo indiquai suffisament mon abscence de " ton docte et savant"


            • brieli67 17 mars 2009 00:47

              http://de.wikipedia.org/wiki/Abteikirche_Ottmarsheim

              Ces sujets d’études restent toujours encore tabous en Alsace !
              En 77 une équipe qui travaillait sur les YAYAS du Limousin et les Malgré-Nous dans le cadre de Jeunesses et Sports pour un spectacle théâtral en plein air s’est vu censuré et interdit.

              et ont épluché

              „Thaten und Rhaten der vor kurtzen langen unnd je weilen Vollenwolbeschreiten Helden und Herren Grandgoschier Gorgellantua und deß deß Eiteldurstlichen Durchdurstlechtigen Fürsten Pantagruel von Durstwelten, Königen in Vtopien, Jederwelt Nullatenenten vnd Nienenreich Soldan der Neuen Kannarien, Fäumlappen, Dipsoder, Dürstling, vnd OudissenInseln : auch Großfürsten im Finsterstall, vnd Nubel NibelNebelland, Erbvögt auff Nichilburg, vnd Niderherren zu Nullibingen, Nullenstein und Niergendheym.“

              http://www.hs-augsburg.de/ harsch/germanica/Chronologie/16Jh/Fischart/fis_gkl0.html

              Rabelais traduit et   complété par ce juriste et grand auteur strasbougeois.
              http://en.wikipedia.org/wiki/Johann_Fischart


              un travail "images" et photos en jachère
              http://web.mac.com/avion.jaune/iWeb/OTTMARSHEIM/L%27EGLISE.html


              • Vilain petit canard Vilain petit canard 17 mars 2009 11:39

                A propos de la bougrerie de Richard : le fait est connu historiquement, mais à l’époque, ça ne voulait pas dire grand-chose, d’"autant que chez les nobles, tout était quasiment permis à conditon que ça ne se sache pas trop. L’acte était répréhensible, mais il ne s’y attachait pas encore de notion identitaire, comme aujourd’hui avec le dénominatif "homosexuel". Si vous voulez, Richard a pratiqué la bourgrerie, mais n’était pas "bougre" au sens actuel.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès