• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Petites Histoires croisées de l’Europe (2)

Petites Histoires croisées de l’Europe (2)

2ème Partie : La Croix et la Bannière

Suite de notre histoire croisée : Richard en Sicile va donc reprendre la main , Tancrède, après avoir rendu à Jeanne ses biens devient, manu militari, l’allié de Richard en lui promettant de passer ultérieurement la couronne à son neveu, Arthur de Bretagne. Ceci sera considéré comme un affront à l’empereur d’Allemagne, Henri VI dont l’épouse, une Hauteville pur sang, peut aussi prétendre à la succession de Sicile…

Bon , pourquoi Henri VI alors que c’était Frédéric Barberousse, l’empereur du Saint Empire, tout simplement parce qu’entre-temps le troisième larron de la croisade est mort : il s’est noyé bêtement, son fils Frédéric, frère d’Henri ne lui survivra pas longtemps, juste le temps de fonder un ordre templier qui jouera aussi un rôle essentiel dans le destin de l’Europe : « Les Chevaliers Teutoniques »

Revenons à Messine où Aliénor est venue livrer sa promise à Richard : une Bérengère dont elle a soignée la présentation, parée des meilleures bijoux, aux armes royales, enveloppée des soies les plus rares : belle-maman n’a pas lésiné pour tirer son fils de relations douteuses et des pattes d’Alix, la sœur de Philippe Auguste, qui accuse le coup …ses prétentions sur l’empire angevin viennent de partir en fumée…conséquence : les routes des deux rois se séparent à nouveau, Philippe file sur Acre et Richard va faire un détour par Chypre pour : 1/ épouser Bérangère 2/ régler un compte avec le tyran local et le libérer de sa charge -ce qui sera considéré comme véritable usurpation par beaucoup , dont , une fois encore l’Empereur d’Allemagne, Chypre étant un relais idéal – donc envié- sur la route des croisades…

 Enfin les deux rois se retrouvent sous les murs de St Jean d’Acre, assiégée depuis longtemps par des croisés de toute provenance, dont un certain Léopold V, duc d’Autriche. Le duc se bat comme un beau diable, à tel point qu’il est le premier à planter sa bannière dès que la ville tombe, à propos de bannière la légende veut qu’il ait retiré au soir du combat sa large ceinture, alors qu’il était couvert de sang ce qui aurait été à l’origine des couleurs du drapeau autrichien, rouge / blanc / rouge comme chacun sait… Ce fait d’armes ne plait pas du tout à Richard, qui ne va pas se laisser voler l’honneur de la victoire : il balance la bannière du ducaillon dans le fossé pour planter la sienne propre frappée des célèbres léopards. Et Léo part lui aussi plein de rancœur : il aura bientôt l’occasion de se venger….

Acre tombé, la route de Jérusalem est ouverte, Philippe Auguste prétexte d’une maladie pour rentrer en France où, en fait une urgence l’attend : la succession ouverte du Duché de Flandre, -ça se fritte pas mal déjà chez les Cht’is-

Resté seul contre Saladin, Richard va remporter victoire sur victoire mais n’aura pas l’intelligence d’en profiter, c’est un chevalier émérite à la tactique expéditive, mais un piètre politique. On passe sur les « détails » de l’histoire pour n’en retenir que deux : l’ordre par Richard de faire exécuter tous les défenseurs d’Acre et leur famille, soit environ 3000 têtes de turcs et assimilés -histoire aussi de réduire quelque peu l’image de « preux chevalier » de l’intéressé- et l’assassinat par les « Hachichins »( une secte probablement amatrice de « H » et d’ou proviendrait étymologiquement "assassin") du roi de Jérusalem Conrad de Montferrat, dont on murmure qu’il fût inspiré par Richard et Saladin, qui entre-temps avaient appris à se connaître et se respecter- Richard n’avait-il pas reçu de ce dernier deux magnifiques pur sang arabes pour remplacer son destrier tombé sous lui et n’aurait-il pas fait envoyer au même Richard un délicieux sorbet pour le distraire d’un mal sournois ...quel parfum ? non mais ! faut-il aussi vous préciser le nombre de boules ! 

Mais le temps passe et du Royaume d’Angleterre arrivent des nouvelles inquiétantes, Jean Sans Terre, le frère de Richard, fatigué de son sobriquet, intrigue ferme pour s’emparer de la couronne et avec qui ? Philippe Auguste, Roi de France …ah, le fourbe ! Richard doit renter précipitamment, du coup Saladin en profite pour le rouler un peu dans la semoule, les négociations de paix , trop vite réglées seront nettement à son avantage et surtout Jérusalem restera musulmane ! beaucoup de bruit pour rien …
(à suivre)


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    




    • brieli67 20 mars 2009 16:18

      le mythe de Hamburg

      Barbarossa aurait fondé la ville et le port avant de s’embarquer.

      C’est bien lui qui est à l’origine de cette troisième croisade.
      En fait, sa troupe a longé le Danube....


    • Gazi BORAT 20 mars 2009 14:30

      @ Arminius

      M’a toujours amusé cette légende disant que Frédéric Honstaufen, parfaitement arabophone, dit-on, aurait hésité un temps où il était en délicatesse avec le Pape, à se convertir à l’Islam.

      Au moins architecturalement, la face de l’Europe en eût été changée... Je n’ose imaginer une grande mosquée de Frankfurt, de style "germanique" ou une synthèse orientalo-prussienne..

      gAZi bORAt

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès