• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Play Strindberg » au Théâtre de L’Atalante

« Play Strindberg » au Théâtre de L’Atalante

En adaptant « La danse de mort » d’August Strindberg, Friedrich Dürrenmatt allait en 1968 exacerber le conflit du couple conjugal dans sa pérennité pour en constituer, par le biais de la farce et de l’absurde, une vision métaphorique des impasses de la vie sociale.

Elaborant conceptuellement la scénographie tel un match de boxe en douze rounds, Alain Alexis Barsacq conçoit la mise en perspective d’un ring virtuel, dans le cadre d’un combat feutré et cynique à trois personnages qu’observe, sous les apparences de l’arbitrage, un meneur de jeu (Jaime Azulay) décomptant tacitement les coups bas sans toutefois les annoncer ouvertement.

Ainsi Alice (Agathe Alexis) et Edgar (Philippe Hottier) qui sont mariés pour le pire et le meilleur depuis plus de vingt-cinq ans envisagent-ils la visite du cousin Kurt (Philippe Morand) avec le grand intérêt d’échapper à ce huis clos quotidien qui les a rendus avec le temps suspicieux et haineux, l’un par rapport à l’autre.

Sans autre analyse psychologique des motivations profondes de leurs ressentiments respectifs et de leur animosité commune, la plongée en apnée dans le gouffre de leur désespoir défensif s’effectue par paliers de compressions antagonistes successives que seules les retrouvailles musicales auprès du piano pourraient encore retenir de sombrer dans le passage à l’acte d’un meurtre à peine symbolique.

Ainsi la présence de Kurt pourrait apporter du baume affectif sur l’échec de cette vie si mal partagée à deux, alors que le sourire et la sérénité apparente de celui-ci feraient diversion salutaire.

Cependant ce tiers ne sera lui-même qu’un leurre de cette lueur d’espoir rapidement contredite par la violence financière régie dans la sphère du monde universel autant que dans celle de l’intime.

En témoin lucide et sans vergogne, Kurt prendra finalement congé de ce havre diabolique en lançant ironique à l’égard du couple : « J’ai pu jeter un coup d’oeil dans votre petit univers. Dans le grand univers, les choses ne vont en aucune façon plus mal. C’est l’échelle seulement qui diffère. »

Cette vaste détestation inintelligible suscitera durant les deux heures de descente aux enfers, d’incessantes saccades de rires irrépressibles et cruels dont la tragi-comédie est redevable autant à l’humour de l’auteur qu’à l’ensemble de ses interprètes.

Photo © Xavier Voirol

PLAY STRINDBERG - *** Theothea.com - de Friedrich Dürrenmatt - Mise en scène : Alexis Barsacq - avec Agathe Alexis, Philippe Morand... - Théâtre de l’Atalante -


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Charley (---.---.242.46) 22 février 2007 11:32

    J’ai vu cette pièce, et elle est très bien interprété, sauf l’amant que je trouve un peu fade en comparaison. Un très bon moment quand même.


    • U.S. Air Force (---.---.113.30) 22 février 2007 22:02

      La Suède et l’Angleterre sont un élément intégral de ma couronne danoise. Strindberg c’est l’établissement des suédois par un poète. « Inspirerad av Nietzsche och Rousseau åskådliggjorde han naturalistiska och evolutionsteoretiska ideer i t.ex. novellen Odlad frukt(*) och romanen Hemsöborna : Arv och miljö driver karaktärerna genom handlingen mot deras »naturliga« öden »(swedishcentre.org).

      « Jag trodde, att jag var i Guds fria natur, och att jag hade rätt att uppehålla lifvet, genmälde herr Sten saktmodigt »(« Odlad frukt »(*) par A.S. (runeberg.org)).

      « romanen Hemsöborna »( Nationalencyklopedin Svenska Akademiens sic !). Margareta Sa Majeste a Helsingfoer http://www.kongehuset.dk/ Margareta Sa Majeste a Helsingfoer # Johan III # Magnus # Karl IX # Sten # Gustaf Vasa 1896 ? par Gustaf Strindberg # Katarina # Cecilia # Anna # Sofia # Elisabet I. ou II. d’Angleterre

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires