• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Pourquoi il faut lire Anna Enquist

Pourquoi il faut lire Anna Enquist

Christa Widlund-Broer est son vrai nom, mais elle est plus connue sous son pseudonyme : Anna Enquist. Deux de ses romans viennent de paraître chez J’AI LU.

Elle est née dans les années 40, elle est hollandaise, et elle est "psy". Et il faut la lire. C’est l’occasion de la découvrir, pour ceux qui ne la connaissent pas encore. Voici de quoi vous mettre en appétit...

Enquist2

Enquischef

Le Chef d’oeuvre est de ces romans rares et importants qui vous prend aux tripes et ne vous lâche plus pendant 300 pages. On en émerge ébloui, groggy et enchanté. C’est l’histoire d’une grande famille, les Steenkamer, qui se déchire à l’occasion d’une fête pour un vernissage. Johan, le cadet préféré, imbu de lui-même, est un peintre célèbre. Oscar, l’aîné « raté », est amer, rongé par l’idée de se venger de son frère. Puis il y a Alma, la mère, d’une perversité inouïe, qui sème le chaos entre les deux frères pour mieux régner. Sans oublier Ellen, la belle-fille bouleversante, qui va subir une perte cruelle. Certains passages sont si émouvants qu’on en a les larmes aux yeux, d’autres font carrément frémir. Une lecture parfois âpre, mais exceptionnelle.
Il s’agit du premier roman d’Anna Enquist. Il a été traduit dans le monde entier, et publié en France chez Actes Sud, en 1999. (J’ai Lu)

Enquistsecr

Le Secret est son deuxième roman. Le style ici est plus épuré, plus fluide. C’est aussi un roman plus court. Mais le thème est tout aussi fort que le précédent. Voici l’histoire de Dora, musicienne virtuose depuis son plus jeune âge, enfermée dans le monde de la musique. Mais la maladie vient interrompre sa carrière brillante. Et Dora revient sur un passé secret, douloureux, qui remonte petit à petit comme les notes lancinantes de son grand piano noir. Un frère mongolien, un professeur de piano déporté, une mère qui se tait, un père qui ne sait pas aimer et l’absence de l’amour dans une vie vouée à la musique. Extraordinairement sensible. (J’ai Lu)

Enquist3

Je n’ai pas encore lu celui-là, mais vu ce qu’en dit Clarabel, ça s’impose...

Critique de Clarabel http://chezclarabel.blogspirit.com/
La chape de plomb ne tarde pas à s’abattre sur la lecture des Porteurs de glace ! Anna Enquist, grande prêtresse dans l’art de distiller une analyse psychologique de l’angoisse, du manque, de l’attente ! J’ai ouvert ce roman en me sentant complètement démunie : Lou et Nico sont aux antipodes, l’une tente de poursuivre ses cours et de dompter son jardin sablonneux, l’autre part en vrille dans une nouvelle orientation de sa carrière professionnelle. Un silence s’abat dans le couple, perceptible dès le début. Une maison en bord de mer ; on ne perçoit jamais les échos de la mer ou des mouettes. Juste des battements de coeur d’une femme qui souffre en silence. Car dans ce couple, il y a le poids énorme et envahissant de l’absence d’un enfant. Partie, disparue, égarée... Tous deux ont refusé d’en parler, mais la chambre de l’enfant est toujours là, intacte, avec les livres scolaires, l’équipement de hockey, les chaussons de danse, etc. Le couple s’éloigne et se rapproche dangereusement du précipice. L’issue, fatale, parviendra-t-elle à les réconcilier, à exorciser les chagrins étouffés ou à balayer ce silence trop pesant ? Les porteurs de glace est un roman qui glace le coeur (et le sang), tant l’écriture et l’ambiance sont solennelles. Ecrit d’une main de maître, ce livre se lit à un rythme qui s’emballe progressivement. Il s’inscrit dans la lignée des romans psychologiques, pour lesquels Renate Dorrestein est également douée, des histoires implacables, mais profondes et touchantes. (Actes Sud)

Enquist4

Idem vu cette critique de Cathe http://les-routes-de-l-imaginaire.blogspirit.com/
Dans l’univers d’Anna Enquist, écrivain et psychanalyste, on retrouve toujours la famille, la complexité des relations humaines et les blessures de la vie. Dans ce recueil de nouvelles, La Blessure, ces thèmes se conjuguent avec la mer, omniprésente aux Pays-Bas.

La nouvelle la plus marquante, tirée d’une histoire vraie, raconte comment Jacob est parti avec son père et son frère pour pêcher le flétan, à pied, sur la mer gelée. Mais, quand ils veulent rentrer, un pan de glace se détache, et ils vont dériver pendant quatorze jours. Les autres nouvelles parlent de relations amoureuses difficiles, de rapports parents-enfants conflictuels, et de folie, dans des atmosphères étouffantes et fascinantes. (Actes Sud)

Quelques articles :

" Anna Enquist fait partie de ces auteurs pour qui la littérature n’est jamais affaire de séduction. De sa rigueur et de son absence de complaisance naît une émotion qui, en renvoyant le lecteur à ses doutes, ses errances et ses blessures, agit sur lui de façon quasi cathartique. Le fait qu’après une brève carrière de pianiste, la dame soit devenue psychanalyste, n’y est pas pour rien ; mais il n’explique pas tout.(...) Anna Enquist nous entraîne au plus profond de l’âme humaine, là où l’on ne peut plus "demander, ni supplier, ni extorquer", mais seulement être soi. "
Alexie Lorca, " Se découvrir dans la solitude " Lire, juillet 2003 / août 2003

« Anna Enquist excelle à décrire les affres de personnages reclus en eux-mêmes, victimes révoltées de drames personnels, et à révéler les replis les plus profond de l’âme humaine. Les Porteurs de glace décrit le désarroi de parents dont la fille a disparu. Le Secret se déroule sous le signe de la musique : la pianiste Dora Wiericke a choisi l’art aux dépens de la vie, écartant délibérément toute liaison amoureuse. La musique est aussi pour elle un refuge contre l’enfer familial et l’horreur de la guerre. Maladie et vieillesse l’amèneront à se réconcilier avec les fantômes du passé. » (Danielle Losman, Page).

Si avec tout ça, vous n’avez pas envie de la lire, je mange mon chapeau ! :)

Enquist5


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès