• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Préservons notre patrimoine lexical

Préservons notre patrimoine lexical

Notre patrimoine lexical est riche.

Il suffirait de piocher dans le vocabulaire du temps passé, en France et dans les régions pour nous enrichir.

Jean Zéphyr Idoux est un passionné de l'écrit. Dans ses livres comme dans son dernier il fait "oeuvre éducative"

Son dernier roman, sorti hier aborde une période oubliée de notre histoire et la destinée de la récluse de l'histoire est nettement plus tragique que celle représentée dans la représentation jointe.

 

« La Sentinelle

de l'Invisible »

roman de Jean-Zéphyr Idoux

septembre 2012

182 pages

auto édition

idoux.jz@wanadoo.fr

 

Une partie de nos racines....

 

Au début, c'était une pièce « Recluse » qui connut un vif succès.

L'auteur, amoureux des lettres, des mots et de l'écriture a voulu écrire un livre afin de conter l'histoire -une fiction s'appuyant sur des fait réels- à un plus large public.

Comme dans ces précédents ouvrages, on retrouve le goût des images écrites et une « poésie en prose ».

Ils étaient faits pour vivre ensemble mais le destin les a privés d'une vie qu' Hydulphe voulait douce, heureuse et débonnaire.

Nous sommes au tout milieu du 14ème siècle, dans une époque troublée -mais au fait la nôtre ne l'est-elle pas aussi- la misère, les famines et les disettes sont là bien présentes et la peste implacable frappe.

Les superstitions sont fortes et l' Eglise est débordée par tous ceux qui cherchent un bouc émissaire...

Le juif, déjà lui, est livré à la vindicte populaire.

Qu'est-ce qui pousse Colombe à choisir de devenir nonne et à renoncer à l'amour terrestre ?

S'agit-il d'un choix mûrement réfléchi ou d'une décision prise le jour où les flagellants ont sacrifié Ismaël ?

Il faut chasser le malin et trouver une vierge, une veuve ou une ancienne prostituée qui accepte de « vivre » recluse entre quatre murs, sans contact autre que l'apport d'un maigre repas par une lucarne.

«  Trouvez nous une sainte, trouvez nous une sainte....répète-t-il à voix haute. Mais qu'est-ce que la Sainteté, sinon une forme de folie qui inspire à la piété et donne une conduite. »

C'était il y a bien longtemps et au-delà de sa position individuelle vis-à-vis de la religion, le lecteur ne peut qu'être impressionné par ce don total de soi de l'héroïne principale.

On attend d'elle des miracles en ces temps si incertains, des guérisons, qu'elle devienne une « sainte ».

Elle va jusqu'au bout malgré les pressions exercées par ses proches.

Elle est consentante, volontaire et prête à aller jusqu'au bout, n'hésitant pas à se donner la discipline.

L'auteur situe son histoire à Champeaux en Brie, près de Blandy les Tours et il nous fait découvrir des mots et expressions inusités de l'époque avec une approche toute pédagogique.

Saviez vous qu'en langage mystique, l'éjaculation est une prière qui sort du cœur, du sentiment ?

Découvrez, dégustez ce roman et n'oubliez surtout pas de lire l'herbier des mots qui constitue plus qu'un glossaire, une mine !

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • ricoxy ricoxy 16 octobre 2012 16:38

    « Saviez vous qu’en langage mystique, l’éjaculation est une prière qui sort du cœur, du sentiment ? »

    Oui, c’est une prière brève et intense, qu’on lance avec force vers le ciel. Après ça, qui osera dire que la bite ne fait pas le moine.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès