• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Printemps de Bourges : la 39° édition vient de s’achever sur une note (...)

Printemps de Bourges : la 39° édition vient de s’achever sur une note positive

Environ 450 concerts ont eu lieu, que ce soit dans les salles, sur les scènes extérieures, dans les cafés et restaurants du Printemps dans la Ville. Le public est venu en nombre pour ce festival qui rassemble les générations et les styles musicaux.

JPEG - 58.4 ko

Juliette Gréco a ouvert le Festival pour sa dernière tournée, un concert émouvant et une grande interprète.

 

Il ne l’avait pas fait depuis plusieurs années, le Festival accueillait ce samedi un spectacle pour enfants présenté par Aldebert  : Enfantillages 2, spectacle qui a eu beaucoup de succès auprès des plus jeunes, mais aussi de leurs parents, qui, parait-il, écoutent les disques d’Aldebert en cachette, quand leurs enfants dorment !

Le même soir, public différent pour la Rock’n’Beat Party, rendez-vous devenu incontournable. Neuf heures de rock et de musiques électroniques pratiquement non-stop à écouter au W et au Palais d’Auron. Un concert qui a affiché complet en cours de soirée (11 000 personnes). A noter la présence de Joris Delacroix, avec une musique plus mélodique et une scénographie et un light show impressionnant : un réacteur d’avion était en fonds de scène, couvert de barres de Led et de miroirs. Quelques extraits ici, filmés par le Berry Républicain, avec Fakear, Rone, The Subs et Joris Delacroix !

 

Habituellement, le dimanche, à l’heure à laquelle il était sur scène, Stephan Eicher termine de boire son thé. Il présentait son nouveau spectacle, "Stephan Eicher und die Automaten”.

Seul sur scène, l’artiste est entouré d’instruments mécanisés :batterie, piano, orgue, glockenspiel, et un Tesla coil, (une machine qui produit des arcs électriques sonores) qu’il commande à distance. Un spectacle emprunt de poésie qui a enchanté le public. Retrouvez ici, sur CultureBox, un reportage fait pendant le festival. Arthur H clôturait la soirée par un show énergique, vêtu d'une veste étoilée, il emmènera le public à New York City et reviendra dans un caddy pour chanter La caissière du Super. Il qualifiera même le Festival de « fête à la grenouille, de fête à l’escargot » en raison de la pluie qui tombait ce jour là.

 

Yael Naïm et Asaf Avidan ont ouvert la soirée de lundi au W. Ils faisaient parti du cycle consacré aux musiques de Moyen-Orient, musiques d’une créativité étonnante. Hubert-Félix Thiéfaine jouait pour la septième fois au Printemps de Bourges. Chanteur depuis les années 70, tous les âges étaient représentés dans le public, qui a chanté plusieurs de ses chansons.

 

Plusieurs spectacles affichaient complet ce mardi, notamment la création, “Autour de Nina”, hommage à la chanteuse Nina Simone et les concerts hip hop du W. Révélation des Transmusicales de Rennes l’année dernière, Jeanne Added, était très attendue à Bourges. La petite salle du 22 Ouest était comble pour acclamer la chanteuse qui, de sa voix puissante propose un rock épuré, parfois sombre, mais d’où s’échappent parfois des rais de lumière. Les caméras de ‘Monte le son’ étaient dans la salle, un extrait est disponible ici. La chanteuse sortira son premier album, produit par Dan Lévy (The Do), le 1er juin.

JPEG - 152.8 ko
Jeanne Added, Espoir du rock français

 

La dernière soirée de concerts au W était très prometteuse et le public ne s’était pas trompé. Environ 6 000 personnes étaient réunies sous le chapiteau. Isaac Delusion a ouvert la soirée, avant Izia, qui, d’entrée de concert, a annoncé qu’il y a neuf ans, elle a débuté à Bourges dans une petite salle (le 22) et que dès le lendemain, elle arrêtait l’école pour se consacrer à la musique. (Elle avait alors 15 ans et demi et avait dû obtenir l’autorisation de ses parents pour jouer) Quel chemin parcouru depuis ! Elle a présenté les titres de son dernier album sorti tout récemment, La Vague, chanté en français. Le public a pu découvrir la chanteuse au mieux de sa forme, n’hésitant pas à l’invectiver pour qu’il participe encore plus au spectacle. The Do on continué la soirée, présentant leur dernier album d’une façon impeccable. Enfin, la plus attendue, Christine And The Queens a terminé la soirée dans un spectacle impeccable mêlant musique et danses.

 

A côté des vedettes, il y a tous les artistes de demain, qu’on a pu voir sur les scènes extérieures et au 22 Est et Ouest. Il y a également les vainqueurs du concours des iNOUïS, présidé cette année par Mathias Malzieu. Last Train (rock, pop, folk) a reçu le Prix du Printemps de Bourges et Radio Elvis (chanson, world) le prix du jury.

Le prix du Printemps jouera au Festival en 2016 ou en 2017 et au Festival d’été en juillet. Les deux vainqueurs participeront à la tournée des iNOUïS et au MaMA, le Marché des Musiques Actuelles, en octobre.

JPEG - 39.2 ko

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès