• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Prometheus....

En bon amateur de science-fiction que je suis j’attendais avec un certain intérêt le film « prometheus » qui je le pensais allait nous apporter un peu fraicheur en cette déprimante année 2012. Dire que j’ai été déçu est un euphémisme car je n’y ai vu qu’un autre blockbuster de plus autrement dit du foutage de gueule. Je veux bien qu’un film cherche à rapporter du fric mais il n’est pas dit que ce soit en se foutant à ce point de l’intelligence des gens à moins que ce film ne soit à l’image d’une époque où règnent la médiocrité et la « non-vie ». Mais je me dis à présent que c’est peut-être moi qui en attend trop des films et qui suis comme disent certains d’une « autre époque ». 

J’avoue que le film a de belles images et que la réalisation est « correcte » sans plus mais j’attendais au niveau de l’histoire beaucoup plus de cohérence et de créativité (ce qui est la moindre des choses pour ce genre de films). Mais il semble clair que ce film n’est qu’une introduction probablement à une trilogie et que faire un film aussi décousu et posant plus de questions qu’il n’apporte de réponses, était sans aucun doute le moyen que Ridley Scott aura trouvé pour attirer les gens (la bonne vieille technique de la carotte pour les ânes que nous sommes sensés être) et les pousser à regarder la suite soit à acheter le DVD. D’abord soyons clair j’aime bien la saga « alien » (et même l’univers du concept : http://fr.wikipedia.org/wiki/Univers_d&#39 ;Alien), qui est une des sagas les plus effroyables et troublantes qu’il m’ait été donné de voir. J’aime bien notamment le premier où la réalisation est excellente même si j’avoue que la fin du film gâche un peu tout car on se rend compte que c’est un acteur déguisé qui joue le rôle de la créature (à ce niveau je suis un maniaque et un perfectionniste). Mais il n’empêche que le premier opus réalisé par Scott jouit d’une histoire d’une certaine manière cohérente et très bonne. Un des drames de « Prometheus’ justement étant d’être considéré comme un prequel à l’histoire d’alien (http://www.reviewer.fr/breves/cinema/13552/prometheus-pourquoi-avoir-cache-que-le-film-est-un-prequel-d-alien.html) et donc les fans de la saga attendaient qu’on leur montre certaines choses. Notamment quel était cet étrange être (http://images3.wikia.nocookie.net/__cb20081014171307/aliens/images/2/26/SpaceJockey.jpg) que certains membres du Nostromo avaient découvert dans une épave de vaisseau extraterrestre en forme de fer à cheval (http://www.francesoir.fr/sites/default/files/imagecache/article_image/alien_photo2.jpg). Personnellement peu m’importait que le film « Prometheus » soit un prequel de la saga alien. Moi je voulais un film fantastique, avec un bon scénario, de bons acteurs et une mise en scène remarquable, bref une vraie claque cinématographique or là nous sommes loin du compte.

Déjà le film commence « mal » de mon point de vue avec une scène assez incompréhensible où l’on voit un extraterrestre apparemment se sacrifier pour donner la vie sur une planète. Est-ce la terre ? Certains le pensent moi je n’en sais rien et vu le manque d’explication à ce sujet je préfère ne pas y penser (d’autres pensent que c’est de la propagande new age, à voir…). Ensuite une expédition est menée sur une planète lointaine afin de découvrir une race extraterrestre qui nous aurait créés. Là encore que je me dis que si un milliardaire en fin de vie veut financer une expédition pareille c’est son droit surtout si celle-ci est menée avec son fric. Mais comment expliquer qu’une expédition pareille est menée avec un équipage qui me semble sorti d’un collège. Plusieurs scientifiques supposés brillants se comportant comme des ados pré pubères voire des abrutis de première. Je suppose qu’avant de mener une expédition dans l’espace on doit faire passer un test psychologique aux futurs membres de l’expédition, non ? Pour certains ce sont des détails, mais pour moi ces détails dénotent d’une sérieux ou non d’une œuvre de science-fiction ou autre (la rigueur en ce qui me concerne est un principe universel surtout quand on jouit d’une grosse enveloppe pour développer un scénario et un univers). Arrivés sur la planète les scientifiques vont explorer un curieux monticule sans reconnaissance approfondie préalable. L’expédition y va sans arme à la demande d’une des scientifiques qui apparemment se croit en randonnée en Arizona. Ensuite un des scientifiques enlève son casque dans un environnement inconnu qui peut être contaminé par Dieu seul sait quoi. Et durant tout le film les soi-disant scientifiques se comportent comme des gamins sans que cela n’émeuve les autres membres d’équipage à part bien sûr la glaciale Vickers (interprétée par la ravissante Charlize Theron) qui semble être finalement le personnage le plus sensé de cette expédition. Et ce qui devrait être à mon avis le clou du spectacle à savoir la rencontre entre les humains et l’un des extraterrestres, se termine en une boucherie sans que l’on ne sache pourquoi. Cette scène grotesque ayant détruit le peu de crédibilité que j’accordais à ce film. La fin du film tombant dans le ridicule et bien sûr il est évident qu’il y aura une suite. D’ailleurs il semble bien que tout ce film n’ait été tourné que pour mettre l’eau à la bouche des spectateurs, un vrai attrape-nigaud. Si je suis aussi déçu c’est pour plusieurs raisons et j’en citerai quelques-unes.

En tant qu’écrivain amateur moi-même je m’attache à ce que mes histoires soient cohérentes et je me documente à fond. Je suis un passionné de science-fiction depuis tout gamin m’intéressant notamment aux histoires d’extraterrestres, d’autres dimensions et aux écrits d’écrivains comme Erik Von Daniken (fr.wikipedia.org/wiki/Erich_von_Däniken), Isaac Asimov (fr.wikipedia.org/wiki/Isaac_Asimov), Robert Silverberg (fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Silverberg), Immanuel Velikosky (fr.wikipedia.org/wiki/Immanuel_Velikovsky), Jules Verne, H G Wells aux travaux de personnes comme Jacques Vallée (fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Vallée), Allen Hynek (fr.wikipedia.org/wiki/Josef_Allen_Hynek), Dr Jean Pierre Petit (www.jp-petit.org), etc… Toute ma vie mon esprit a été tourné vers l’inconnu puisque je trouve notre monde profondément ennuyeux. Disons que j’ai l’imagination fertile et me pose des questions existentielles comme : d’où venons-nous ? Que faisons-nous là ? Qu’y a-t-il là haut dans les étoiles ? Au cinéma j’ai apprécié des œuvres comme la première trilogie « Star wars », la trilogie du « seigneur des anneaux », la saga « Matrix » (même si le dernier épisode m’a laissé un goût un peu amer), le premier « superman », la saga « alien », le premier « predator », « Total recall », « Terminator », « Abyss », « Star Trek », la saga « retour vers le futur » etc… Alors quand un film fantastique sort j’attends de lui qu’il m’épate non seulement au niveau du scénario, de l’atmosphère et de la mise en scène. J’aime ressentir des émotions en voyant un film, m’attacher aux personnages, sentir le film « vivant ». Autant dire que je vomis un certain nombre de films fantastiques qui sont sortis récemment. Une catégorie qu’a déjà rejointe « Prometheus ». J’ai été sidéré de voir que certains considéraient cette nullité comme un classique, m’enfin les goûts et les couleurs ne se discutent pas et tant mieux. Une autre des raisons qui m’ont déçu étant le manque d’originalité du scénario qui a pompé honteusement celui d’un film intéressant sans être culte « Mission to Mars » (http://www.lexpress.fr/culture/cinema/prometheus-en-5-desillusions_1120272.html). Bien sûr ce film s’est aussi librement inspiré des travaux d’une personne que j’apprécie Erik Von Daniken et sa théorie des anciens astronautes (fr.wikipedia.org/wiki/Théorie_des_anciens_astronaute et http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-la-fascinante-theorie-des-anciens-astronautes-96356623.html). Mais de mon point de vue la mayonnaise n’a pas pris après comme je le dis les goûts et les couleurs ne se discutent pas. J’attendais de ce film qu’il me transporte dans une « autre dimension », qu’il me permette de m’évader (de cette odieuse prison qu’est notre monde) comme ont su le faire nombre de films fantastiques avant, mais là franchement je suis sorti du visionnage très énervé (encore heureux qu’on me l’ait offert ce visionnage).

Très énervé parce que ce film est tout ce que je déteste à savoir une « belle » coquille vide et me fait penser incroyablement au monde dans lequel nous avançons. Un monde où les aliments ont une belle apparence mais sont sans goût, où la musique n’a plus d’âme (elle devient de plus en plus digitale) et idem pour le cinoche. De belles images sans l’émotion qui doit aller avec un vrai monde illusoire et fade. Ce film n’a répondu à aucune de mes attentes et franchement je l’ai eu mauvaise après l’avoir regardé. Quand je pense qu’il y a tellement d’œuvres de science-fiction à mettre en images. Les écrits de Silverberg, Asimov et tant d’autres. En tout cas nanar ou bon film de fiction (http://www.lexpress.fr/culture/cinema/prometheus-nanar-ou-tres-bon-film-de-science-fiction_1120848.html), le débat est ouvert.

Pour ceux que ça intéresse d’autres liens :

http://oblikon.net/analyses/prometheus-analyse-et-explications-du-film/

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/561564-prometheus-un-film-imparfait-mais-d-une-noire-splendeur.html

http://www.mysteredumonde.com/forum/les-secrets-du-film-prometheus-devoiles-t2060.html



Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 22 octobre 2012 16:04

    il te decevra jamais autant que le dernier resident evil où ça devient vraiment du n’importe quoi ! mais je suis d’accord avec toi , on a envie de foutre des baffes à l’androïde metrosexuel ! smiley


    • Gontran Gontran 22 octobre 2012 17:23

      Je vois pas trop ce qui a pu te décevoir dans la mesure ou toute la licence au cinéma, c’est du bon gros nanard pour ado boutonneux. Malheureusement, la licence jeux vidéos prends le même chemin d’ailleurs...


      Aucun rapport avec Prometheus, qui malgré ses défauts, reste un film de cinéma et pas une série Z. 

    • Gabriel Gabriel 22 octobre 2012 16:22

      Il est vrai que le rêve et l’imagination de certains metteurs en scène on fait place à la facilité et aux gains rapportés à grands renforts de publicité. Il suffit de voir les suites 2, 3 4 ect… de quelques premiers films qui ont cartonnés ou des remakes de films étrangers souvent décevants. Prometheus n’échappe pas à la règle, dommage !... Parfois, de très bons films francophones sans publicités tapageuses sont de petites pépites, le dernier en date que je vous conseil est : « Bienvenue parmi nous »… Cordialement


      • le moine du côté obscur 23 octobre 2012 02:58

        Je crois que « prometheus » est sans aucun doute la goutte d’eau qui a fait déborder le vase concernant les films à gros budget étasunien. Je vais me contenter des films indépendants et de mes livres de SF, au moins avec eux je pourrais me faire mes films dans ma tête. 


      • Ariane Walter Ariane Walter 22 octobre 2012 16:34

        Quelle catastrophe.J’ai adoré alien 1 et surtout « blade Runner » et ce film est un caca innommable. Ridicule. Bon, ce n’est pas très élaboré comme critique,mais ça ressemble au film...


        • Plus robert que Redford 22 octobre 2012 17:28

          Pas mieux, Ariane...
          Moi aussi, j’ai adoré l’Alien N°1, et ce, dès le générique qui est toujours un moment particulièrement réussi, même maintenant...
          Il y avait de vraies trouvailles originales (l’esthétique de Giger, la croissance de l’alien qui est inspirée des cycles parasitaires à hotes intermédiaires semblables à ce que l’on trouve dans nos pâturages, mais en tout petit je vous rassure, un féminisme triomphant : Sigourney Weaver : The tough Lady !!) et un scénario simple, mais parfaitement cohérent.
          Les opus 2, 3 & 4 n’ont été que des variations, intéressantes certes, mais toutes basées sur un seul thème : on ne peut vaincre la Bête, sauf à y laisser sa propre vie
          Ici : Rien !....
          Un salmigondis verbeux et décousu sur le thème : « D’ou vient l’Homme ? » dans un habillage d’effets spéciaux assez bien léchés et de rebondissements qui sont la marque des films d’action américains... Donc destinés à ramener du cash... un max de cash !
          Et puis, comme l’auteur de l’article, je souscris pleinement à la nécessité de cohérence entre les épisodes...
          pour un « Prequel », Prometheus montre un fossé technologique avec Alien qui est particulièrement inconcevable : Ecrans plats, visualisations 3D des volumes du batiment alors que Ripley et ses copains s’arrangeaient avec de bons vieux écrans cathodiques, des lance-flammes bidouillés avec deux bouteilles de Butane et un détecteur de mouvements digne des U-Boot de la seconde guerre mondiale...

          Bref, je me suis fait enfler d’une place de ciné, mais par desssus tout, ce pauvre Ridley Scott a salement dégringolé au baromètre de mes réalisateurs adulés !


        • Garrigue Garrigue 22 octobre 2012 18:24

          Ariane,

          Blade Runner est l’exemple même du film commercial dénaturant l’oeuvre originale (« Do Androids Dream of Electric Sheep ? » de Philip K. Dick)


        • laertes laertes 22 octobre 2012 19:57

          Bonne critique... Ce film ne mérite qu’une chose.........Bittorrent !!


        • Switcher 22 octobre 2012 22:37

          Garrigue, Dick est inadaptable de toute façon. Mais on continuera à le faire parce qu’il est fascinant. 


          Blade Runner reste un classique du cinéma d’anticipation, un vrai qui n’a pas (ou peu) vieilli (comme Alien).
          Sauf à considérer que le cinéma d’anticipation s’arrête à Metropolis.

        • le moine du côté obscur 23 octobre 2012 02:55

          Ce n’est pas vraiment une critique, si j’avais voulu faire une critique j’aurais pondu un truc d’une dizaine de pages. Ce film là ne mérite pas un tel effort de ma part. Non là je voulais juste exprimer le dégoût qui m’a envahi après avoir vu le film, surtout que chose rare j’attendais ce film. Comme je l’ai dit, je voulais qu’il me transporte dans une autre dimension or là « le décollage » n’a pas eu lieu et j’ai eu la désagréable impression d’avoir un bonnet d’âne sur la tête à la sortie de la séance. Alien 1 est mille fois supérieur à Prometheus alors que je pensais que Ridley Scott allait pondre un film du genre. Et j’ai dit aussi c’est le manque d’originalité du scénar qui m’a écoeuré aussi. Pomper à ce point le scénario de « Mission to Mars », c’est horripilant. Dorénavant j’enverrai mon « cobaye » voir le film avant que j’aille le voir. Encore heureux qu’on m’ait invité pour le voir, sinon...


        • easy easy 22 octobre 2012 17:10

          A part l’Odyssée de l’espace, tous les autres films, Lord of ring compris, jouent du triangle de Karpman : Méchant, victime, sauveur. les deux derniers pouvant se confondre.

          La mécanique quantique nous propose pourtant depuis un siècle de sortir de cette logique mais c’est plus fort que nous, il nous faut toujours juger, donc séparer.


          • Aristoto Aristoto 22 octobre 2012 19:18

            Haaa l’odyssée de l’espace !! Découverte il y a un peu moins de 5, 6 ans dans le cycle Kibrick de Arte ( la seule bonne choses de faite en cette chaine de merde de collabo nazio-fashiste ).

            C’était le pied de se faire toute l’oeuvre du maitre pour la première fois !


          • le moine du côté obscur 23 octobre 2012 03:06

            Il est vrai que 2001 l’odyssée de l’espace est un film à part. Concernant des films comme « le seigneur des anneaux », je savais par exemple ce que j’allais chercher dans la salle. La trilogie de Peter Jackson m’a transporté dans une « autre dimension ». J’ai aimé la mise en scène, les musiques, l’atmosphère et j’ai trouvé que les acteurs judicieusement choisis donnaient vie aux personnages et correspondaient plus ou moins à l’idée que je m’en faisais. Au niveau du scénario je ne m’attendais pas à grand chose dans « le seigneur des anneaux », je voulais voir cette magnifique histoire transposée à l’écran avec « inspiration » et poésie. Concernant « Prometheus » mes attentes étaient plus grandes et donc forcément la déception est très grande. Un de mes amis, me dit que ce n’est qu’un film et que je n’ai compris à l’histoire. Je lui ai rétorqué que je n’aime pas qu’on me prenne pour un con. Ce film n’est qu’une bande annonce pour le 2 et le 3 qui ne tarderont sans doute pas à être mis en chantier. 


          • easy easy 23 octobre 2012 08:55

            Moi aussi je suis allé voir The lord of rings pour les images : la mine, le village Hobbit...
            Il y a toujours une part d’imagerie dépaysante que nous recherchons tous.
            En l’occurrence, Alien avait proposé une imagerie nouvelle, pas Prometheus.


          • Gollum Gollum 22 octobre 2012 17:21

            Bah le cinéma se financiarise tout simplement.. comme le sport en général, comme tout dans ce bas monde.. Pognon d’abord. 


            Comme on est capable maintenant de faire de bons effets spéciaux qui eux seront toujours de qualité, avec de belles images, pourquoi se fatiguer à faire un scénario ?

            Il y aura toujours assez de spectateurs pour rentabiliser l’opération et ainsi faire un volet n°2, puis n°3.. puis attendre quelques années et remettre ça avec un volet n°4 et suivants qui vous expliqueront les 3 premiers volets..

            Sinon je vois qu’on a eu les mêmes lectures.. Von Daniken, Asimov, etc.. smiley

            • laertes laertes 22 octobre 2012 19:51

              Ce que vous dites est exagéré. Dès ses débuts, le cinéma hollywoodien était une histoire d’argent....mais il y avait des créateurs qui venaient majoritairement d’Europe et qui prenaient des risques et la concurrence était TERRIBLE..Ce qui est incroyable ds le cas de Ridley Scott c’est qu’il a perdu cette capacité créatrice et pleine de risques de ses débuts (duellistes, Blade, alien) et est devenu un otage consentant de la machine à sous. Il s’est EMBOURGEOISE !! et BAM ! la création en apris un coup ! Nolan connaît le même sort ! Friedkin s’en échappe. Evidemment tout le monde n’est pas Welles ou Kubrick.


            • le moine du côté obscur 23 octobre 2012 03:11

              Le cinéma est passé du noir blanc à la couleur. La couleur est un acquis, pour moi il en est de même des effets spéciaux. Avoir des effets spéciaux réussis est le minimum syndical surtout quand on voit les budgets de ces films. Les effets spéciaux doivent être mis au service de l’imagination, vu que maintenant on peut quasiment tout nous montrer à l’écran. Mais vous avez raison tout n’est qu’une histoire de pognon et comme je l’ai dit dans un commentaire je pense que ce film n’est qu’une bande annonce ! En attendant on a payé la place de cinoche et je trouve ça cher pour voir une bande annonce. Je commence à comprendre les gens qui font du téléchargement, parce que s’il faut payer pour voir des bouses pareilles....


            • Gollum Gollum 22 octobre 2012 17:23

              Ce qui m’a étonné par contre c’est la réaction du Vatican sur ce film, qui montre qu’ils commencent à avoir une pétoche bleue du New-Age en général.. Z’ont du être traumatisé par le succès du Da Vinci Code..


              • logan 22 octobre 2012 18:32

                Bonne critique ;)

                Moi aussi j’ai été choqué par l’incompréhensible scène de carnage au moment où ils rencontrent l’extra terrestre.

                Mais le plus lamentable fut la mort de Charlize qui n’a pas compris que pour éviter un objet qui roule vers elle il vaut mieux sortir de sa trajectoire et non pas essayer d’aller plus vite.

                Mais bon fallait sans doute qu’elle meurt. ;)

                Et pareil pour les deux scientifiques qui meurent en premier. Ils ont d’abord la frousse d’aller voir un truc vivant indiquer par les scanners du vaisseau. Puis ensuite, ils disent tient si on allait pioncer juste à l’endroit où des extra terrestres se sont fait décapiter ^^ Et puis voyant l’espèce de serpent, au lieu de se tailler en vitesse le plus loin possible étant confrontés à une forme de vie inconnue, ils ne trouvent pas d’autre moyen que de faire « ouh que t’es jolie » et d’essayer de la caresser ... C’est clair, totalement incohérent ...


                • laertes laertes 22 octobre 2012 19:55

                  Le scénario est tellement bête et consensuel qu’il englue toute l’histoire, la décrédibilise et en fait un navet à plusieurs millions de dollars..... c’est ce que les ados du monde veulenbt voir..et qd je dis les ados je veux parler des gens paresseux intellectuellement et émotionnellement !!


                • le moine du côté obscur 23 octobre 2012 02:46

                  C’est une des choses qui m’agacent dans le film, les facilités « scénaristiques » et le comportement aberrant des personnages. Il y avait un tel potentiel dans ce film que j’en suis dégoûté ! Remarquez que le père Scott a réussi son coup puisque ça débat à fond de ce film sur la toile... 


                • Aristoto Aristoto 22 octobre 2012 19:06

                  Il faut regarder son plu grand film au frère ridley qu’est kingdom of heaven !! version longue !!! En VF car définitivement reste ça une langue très profonde (! !?) et ça dépersonnalise parfaitement les ...personnages en question et coupez de préférence le film au bout des premiers 3 quart d’heure !!!! Rarement vu un exercice de style aussi réussi que cela 

                  http://www.dailymotion.com/video/x1v2m1_kingdom-of-heaven-l-hospitalier_shortfilms

                  Je sais c’est confus !!! Mais n’y déceler donc aucune logique ni sens, plus ou moins caché !!

                   smiley


                  • PapaDop PapaDop 23 octobre 2012 12:00

                    « Il n’existe plus de SF. »

                    Bonjour , n’abusez pas tout de même ...

                    ...Matrix 1 ,le reboot de star trek ,district 9 ,watchmen ....Ce n’est pas exhaustif mais même si il sont rares qqes films de SF sont qd mm inspirés . non ?


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 22 octobre 2012 20:22

                    bonsoir , le moine rappelez vous le premier alien notre oeil etait neuf nous n’avions rien vu de semblable , bien sur il y avait le kubrik mais ça n’etait pas de la sf ou alors cérébrale .
                    Non nous n’avions pas encore vue de Sigourney Weaver affrontant machisme et monstre .
                    Je trouve Garrigue sévére pour blade Runner certes le film est fort différent du livre mais c’est une vraie oeuvre que ce film
                     et à bien y regarder de nombreuse mégalopoles le copie involontairement quand à l’intelligence artificielle en sommes nous si loin ?
                    Je crois que je vais m’arreter à vos conseils le Moine je n’irais pas voir le dernier opus 
                    et garderais intacts ce moment de terreur non pas quand la bete surgit du ventre du
                    mecannicien ,non rappelez vous le plan à la fin, Weaver s’endort et il y ....le chat.

                    Asinus : ne varietur


                    • rikoder rikoder 22 octobre 2012 21:02

                      Avez vous devine qui est le 2eme android ? smiley


                      • le moine du côté obscur 23 octobre 2012 03:15

                        Je dirais Shaw, parce que gambader comme cela après s’être fait ouvert, ce n’est pas humain ! smiley


                      • rikoder rikoder 23 octobre 2012 15:44

                        Non ce n’est pas Shaw. Je vous laisse revoir (encore ?) le film.

                        Si vous ne trouvez toujours pas, je vous invite a chercher des interviews de Scott, il donne un indice.

                        J’avoue ne pas l’avoir remarquer d’emblee mais je me suis pose la question, car il y a une scene precise qui est sense conforter le spectateur dans l’idee que ce personnage est humain...or il ne l’est pas.

                        Bon (re) film.

                      • cathy30 cathy30 28 octobre 2012 10:24

                        C’est le pilote du vaisseau.


                      • Radix Radix 22 octobre 2012 21:23

                        Bonsoir

                        Visiblement, il n’y a pas beaucoup de lecteurs de SF sur cette discussion !

                        Croire que Alien est un film de SF, montre l’ignorance du genre. Alien est une escroquerie cinématographique. Il suffit d’en comprendre les mécanismes... Qui sont ceux Hollywood : le fric !

                        Comment faire un film qui fera un maximum d’entrées, mélanger la SF et les films de zombis, donc faire un film d’horreur dans un cadre SF et les gogos vont se précipiter pour aller voir la nouveauté, qui n’a pas grand chose à voir avec la SF !

                        Radix


                        • Switcher 22 octobre 2012 22:32

                          Oui, Alien est un film de science-fiction. A ce que je sache, on ne voyage pas encore dans l’espace en compagnie de réplic… pardon, d’androïdes.


                          Maintenant, Alien - le premier, c’est « les prolos de l’espace » qui jouent les idiots utiles pour une méga-corpo (la Weinland-Yutani) qui sait pertinemment qu’elle détourne la course de leur cargo vers leur mort. « Ship crew : expendable ». Tout est dit par l’IA du vaisseau.

                          Alien - le premier, c’est aussi un film de « maison hantée », du « bouh, fait moi peur », un roller-coaster toujours extrêmement efficace.
                          Visuellement, le film n’a pas vieilli - ni son rythme, ni la qualité graphique, ni les comédiens.

                          Est-ce que l’histoire est révolutionnaire ? Pas vraiment. Les ressorts sont connus. La recette est toujours bonne.

                          Maintenant, la franchise a plutôt bien vécu, mais ça s’est dégradé dès le milieu des 80’s, avec Aliens (ludique comme un Rambo), Alien3 a été charcuté et Resurrection est une BD colorée et fun. Bref, on a beaucoup perdu.
                          Je ne parle pas des spin-off Alien vs Predator, je vais devenir méchant.

                          Prometheus a été annoncé comme le messie (par Scott lui-même : « i’m back »), la déception est à la hauteur des espérances pour certains - pour moi, le film souffre du syndrome actuel du cinéma hollywoodien : baudruche pleine d’air qui se dégonfle au premier tiers.
                          Circonstance aggravante : vu en VF. Une cata.
                          Donc, pas de DVD-BluRay-album à colorier pour moi. Et boycott de séquelles éventuelles.
                          Les courts-métrages sortis avant le film étaient plus intéressants.

                        • cogno4 23 octobre 2012 09:29

                          Et bien éclairez nous donc, ô grand maître et répondez à cette question pleine de mystère....

                          Qu’est ce que la SF ?


                        • L’immigré 23 octobre 2012 11:49

                          Science-fiction or not science-fiction, is that the question ? I guess and hope, no.

                          Ridley Scott a déçu puisqu’il réalisa et produisit l’excellent Gladiator. On n’en attendait pas moins.
                          Prometheus m’a immédiatement rappelé Alien (le premier de la saga, justement), en réchauffé.
                          Je préfère de très loin encore revoir la trilogie The Lord of the Rings de Peter Jackson, Schindler’s List de Steven Spielberg et autres Star Wars de Georges Lucas que ce nanar.

                          Juste au cas où, à ce que je sais, un film d’anticipation concerne l’avenir plus ou moins immédiat de l’histoire, tandis que la science-fiction concerne les mondes habités ou improbables. Une combinaison des deux est possible.

                          Bon d’accord ! Peut-être que la vérité est ailleurs... ’Faut demander ça à Fox Mulder. I want to believe.

                          May the force be with you, my padawan !



                        • rikoder rikoder 23 octobre 2012 18:13

                          Alien est un film d’anticipation dans un contexte SF.

                          Il suffit de compter le nombre d’apparence du dit alien dans le film...

                          La majorite du film, le spectateur « anticipe » ce qu’il risque d’arriver...

                        • nemotyrannus nemotyrannus 22 octobre 2012 23:47

                          Des « bizarreries » Pèle-mêle :


                          -A quoi servent les fresques murales du début , qui les a faites et pourquoi ? 

                          -Pourquoi venir créer lavier sur Terre pour ensuite l’éradiquer ?

                          -Pourquoi les ET ont attendu 2000 avant d’executer leur mission alors que le vaisseau fonctionne parfaitement et qu’apparemment il y en a plein d’autres ?

                          -Comment les deux neuneux ont réussis à se perdre malgré le fait qu’ils étaient supposément en communication constante avec les autres et à deux mètres d’eux ?

                          -Pourquoi tout le monde s’est embarqué dans le vaisseau sans même connaître le but de leur mission ?

                          -Pourquoi ne pas avoir envoyé un de leurs androides au lieu d’une équipe de gogols très couteuse ?

                          -Pourquoi le faux vieux et son horrible maquillage est-il là comme passager clandestin ?

                          -Comment un ADN extraterrestre (similaire à celui des humains) a-t-il donné naissance à toutes les formes de vie terrestres ?

                          -Sauf les plantes

                          -Pourquoi la nana , à la fin, ne décide pas d’aller avertir l’Humanité du danger qui la guette juste après que ses compagnons se soient tués exprès pour la sauver ?

                          -Il était sensé y avoir 17 membres d’équipages , où sont passés les autres hormis les morts ? On ne leur à pas demander de s’éjecter avant de crasher le Prométheus sur le vaisseau alien ?

                          Et il y a les clichés et tout...

                          Une bouse de 100 millions de dollars... bravo !

                          • le moine du côté obscur 23 octobre 2012 03:26

                            Le fait que l’on donne de pareils budgets pour des bouses pareilles m’interpelle. Certains pensent que ce film sert à faire la promo d’une religion. Religion proche du « raélisme » qui dit que nous avons été créé par des ET. Une idée promue aussi dans « Mission to Mars » film honteusement pompé par « Prometheus ». Je pense que c’est une idée très intéressante qui aurait mérité un meilleur traitement. Mais tout le film pue la merde et le foutage de gueule. Le fait qu’il soit rentré dans ses fonds va conforter non seulement Scott dans ses choix mais aussi les producteurs. Je me dis que peut-être que nous appartenons à une espèce en voie de disparition puisque beaucoup de gens ont adoré le film. Mes proches qui ont à peu près les mêmes goûts que moi sont tous dégoûtés par ce film. Même mon frère dont je suis le plus proche qui n’attendait pas grand chose de ce navet est écoeuré. Une des personnes qui a apprécié le film dit que Scott a juste donné assez d’éléments pour enflammer l’imagination des spectateurs. Il n’empêche lui ai-je retorqué que les incohérences du scénar ne passent pas. Mais je crois que l’on doit féliciter Ridley Scott qui comme Michael Bay (je hais cet individu) réussit à se faire financer des bouses à coup de dizaines voire de millions de dollars et ça c’est fort. Il est vrai aussi qu’il y a des gens qui aiment ça donc...


                          • kanafloric 23 octobre 2012 14:37

                            Tout est dit...


                          • nemotyrannus nemotyrannus 24 octobre 2012 00:10

                            Oui , la moindre des choses quand on fait de telles promotions c’est d’avoir un film qui tient la route.

                            On ne peut pas se contenter de ça , même pour se détendre ou passer un bon moment. Ca ne prend pas.

                            Enfin , je pense qu’il ne faut pas faire de cadeau aux productions qui font de telles promotions , qui prétendent faire durer le suspens et « vendre du rêve » (moi c’est cette expression que je hais) pour ensuite avoir des bouses. Surtout pas leur lâcher la grappe et pas céder au mec qui dit qu’on est trop pointilleux et que ce n’est que un film pour se détendre. 
                            C’est comme ça qu’ils trouve les moyens de recommencer encore et encore à Hollywood et qu’on se retrouve avec des Abraham Lincoln chasseur de vampire ou bien des films « revisitésés » pour faire cool , des films comme ça qui puent le réchauffé rien que dans le trailer :http://www.youtube.com/watch?v=9246msCh7x4

                          • cogno4 23 octobre 2012 09:17

                            Film nul qui ne m’a laissé aucun souvenir, donc aucune envie de le revoir.

                            Et Riddley Scott est loin d’être un gage de qualité.


                            • le moine du côté obscur 23 octobre 2012 10:21

                              Certes, mais que voulez-vous l’espoir fait vivre. Et je pensais qu’en se replongeant dans l’univers d’Alien, il retrouverait l’inspiration ! Ce que reproche le plus au film ce sont les incohérences scénaristiques et le fait que j’ai vraiment l’impression qu’il a fait exprès de nous prendre pour des cons. Si je n’ai pas cette désagréable sensation, j’aurais peut-être mieux « avaler la pilule » mais là ça ne passe pas. 


                            • celui qui maugréé celui qui maugréé 23 octobre 2012 10:20

                              on peut résumer le problèmes en quelques points :

                              R SCOTT a voulu faire comme J CAMERON avec avatar et il a réussi en quelque sorte car on a des images superbes, une certaine ambiance .. mais c’est tout. Avatar n’est pas un chef d’oeuvre c’est de la belle 3D mais ce n’est que Pocahontas dans les étoiles admettons le. Nous balancer de la 3D c’est bien mais c’est comme tranformers ce n’est pas suffisant sans scénario solide.

                              Ensuite je pense que SCOTT a réitéré ce qu’il n’arrête pas de faire depuis des lustres dans presque tous ses films  : couper pour la version ciné tout ce qui donne du corps au film. C’est flagrant sur kingdom of heaven qui passe de film très moyen à chef d’oeuvre lorsqu’on ajoute les 40 minutes manquantes de la version director’s cut.

                              Oui il existe bcp d’oeuvres de SF et de fantasy mais même les meilleures sont difficiles à adapter et de plus l’air du temps tend à pousser les rélaisateurs et scénaristes à minimiser les sujets contenus dans ses oeuvres lorsqu’ils ne sont pas correctes ( critique trop forte de la société etc ... ) on le vit notamment dans les remake de film d’anticipation tel que rollerball

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès