• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Pyrrhon et le cochon

Pyrrhon et le cochon

 Il y a une anecdote philosophique, du genre de celles dont les Anciens raffolaient, à laquelle je pense souvent. Elle nous est rapportée par Diogène Laërce et concerne le fameux philosophe sceptique Pyrrhon d’Élis. L’anecdote est la suivante : « Il était sur mer ; ses compagnons de voyage étaient affligés par la tempête ; lui seul, bien tranquille, gardait son âme forte, et montrant dans le navire un petit cochon qui mangeait, il dit que le sage devait garder cette indifférence. »

 Voilà un cochon qui, dans l’histoire de la philosophie, me semble avoir une importance capitale. Tout est dit par Pyrrhon, et les philosophes qui suivront, épicuriens et stoïciens, ne trouveront jamais mieux pour illustrer l’idéal du sage, qui vit dans l’instant et ignore la crainte. Cette petite histoire illustre en outre à quel point l’homme est un être d’imitation. Les valeurs abstraites, si nobles soient-elles, ne le séduisent pas, il lui faut un modèle sur lequel calquer son comportement. Et le petit cochon de Pyrrhon, candide et entier, est un modèle, en fin de compte, tout aussi opératoire que n’importe quel autre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • gordon71 gordon71 30 juin 2012 10:10

    salut l’économe en paroles


    et merci de rappeller que la vérité sort souvent de nos vieux adages :


    « tout est bon dans le goret ...

    même sa philosophie » 

    • jef88 jef88 30 juin 2012 15:11

      chez moi c’est :
      dans le cochon
      tout est bon !

      en plus ça rime !


    • gordon71 gordon71 30 juin 2012 15:27

      et pour qui s’arrime, matelot 


      à la boucherie du vieux port 

      peu importe que la cochonne aille 

      au large virer de bord

      hardi marin faisons ripaille 

      et que le vin coule à flots 






    • OMAR 30 juin 2012 20:48

      Omar 33

      Gordon71 : « tout est bon dans le goret ... »

      C’est pour cela que chez nous, c’est « haram »... miam-miam....


    • gordon71 gordon71 30 juin 2012 21:34

      eh oui


      tous dans la même galère 

      et parfois faute de vent c’est 

      à la rame qu’on rentre au porc

       smiley

    • alinea Alinea 30 juin 2012 11:22

      J’ai bien aimé ; peut-être parce que c’est ma philosophie depuis longtemps !!
      J’ai eu quelques discussions ici même, sur le mental de l’homme qui le coince dans ses peurs d’anticipation, qui lui font faire exactement l’inverse de ce qu’il faudrait pour se sauver d’une situation critique, quitte à perdre la vie, qui l’éloigne toujours davantage du réel, par des filtres dont il dit qu’ils sont culturels ; ainsi, voir la chose telle qu’elle est et non plus l’imaginer, la phantasmer, la minimiser ou l’exagérer !!! et ainsi pouvoir y faire face. Et quand on n’y peut rien, accepter son sort humblement .
      Vaste programme de sagesse effectivement !


      • wolver wolver 30 juin 2012 13:37

        « il lui faut un modèle sur lequel calquer son comportement. Et le petit cochon de Pyrrhon... »

        Moi mon modèle sur lequel je m’efforce de calquer, c’est ce chat qui semble avoir atteint un état de béatitude, le plus haut degré de l’esprit ce n’est pas rien, que nous ne pourrons jamais égaler nous pauvres humains, alors qu’il a trois tomates sur lui. C’est vraiment balaise.

        http://images.autourduncafe.fr/2010/02/chat-content.jpg


        • jef88 jef88 30 juin 2012 15:15

          re wolver
          je sais !
          j’habite chez mon chat !
          il se couche sur moi l’hiver pour avoir chaud
          et me fuit l’été


        • wolver wolver 30 juin 2012 16:10

          lol jef88 Pas étonnant qu’ils furent vénérés dans l’Egypte antique, effectivement ils se prennent pour des dieux. 


        • Patrick Samba Patrick Samba 30 juin 2012 13:38

          Bonjour,

          " les philosophes ne trouveront jamais mieux pour illustrer l’idéal du sage, qui vit dans l’instant "

          Et merde, je ne suis donc pas encore sage, car je tiens à dire que j’ai hâte de savoir ce que Aita Pea Pea va penser de tout ça, et à moins d’une remarquable coïncidence il ne le dira pas à l’instant-là que je vis avec vous.
          Et re-merde il va donc me falloir faire un effort pour devenir un peu plus cochon.... Maintenant y’en a qui disent que ça plait aux filles. Des imbéciles ceux qui le disent : forcément pas toutes ! Et à tous les coups c’est celles-là qui me plaisent le plus. Pffff... la vie est d’un compliqué....


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 juin 2012 13:59

            Quand le sage me montre un cochon , l’idiot que je suis n’en estime que le poids !


          • Patrick Samba Patrick Samba 30 juin 2012 14:20

            bon en même temps, le temps, comme l’époi (dit encore andouiller bien qu’il n’ait pourtant rien à voir avec le cochon) même chez les sages est donc quelque chose de très relatif, et là, vraiment, mais alors vraiment, il faut pas trop s’en plaindre.... smiley


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 juin 2012 15:08

            Merci Patrick pour m’avoir appris un mot ,l’époi .


          • Patrick Samba Patrick Samba 30 juin 2012 15:48

            si ça peut déjà en modeste partie compenser le plaisir de cette quasi-synchronicité (allez on va pas chipoter : synchronicité, la probabilité d’une apparition aussi rapide étant tout de même très faible), tout le plaisir serait décidément pour moi...


          • Radix Radix 30 juin 2012 16:15

            Bonjour

            Je pense qu’il vaut mieux ne pas déranger l’auteur dans la béatitude de sa bauge.

            Radix


            • gordon71 gordon71 30 juin 2012 18:20

              m’est avis que cet auteur 


              soue ses dehors porcins 

              est moins ours qu’il n’y paraît 

              qui vivra verrat...

              • Jason Jason 30 juin 2012 19:45

                Qui veut faire l’ange fait la bête, disait Pascal.

                Et qui veut faire la bête fait quoi ? Le philosophe ? 


                • gordon71 gordon71 30 juin 2012 23:26

                  et la plainte de son épouse sombrant corps et biens 




                  dans le vaisseau que la tempête a des truies 

                  • COVADONGA722 COVADONGA722 1er juillet 2012 07:48

                    yep


                    « epicuri de grege porcus » disait Horace
                    manifestement l’intégralité du troupeau ne s’est pas déplacé j’ai meme cru voir un tenant du mouton .

                    Asinus

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Laconique

Laconique
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès