• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Quand Frédéric Taddeï fait de la résistance

Quand Frédéric Taddeï fait de la résistance

Sur la Culture... dans la télé de mon salon

Quand Frédéric Taddeï, le journaliste le plus atypique du PAF, transfuge de Radio Nova et de Canal, fils spirituel de l’homme en noir Thierry Ardisson ("Paris Dernière"), chroniqueur éclair de "D’art d’art" (France 2) et animateur de "Regarde les hommes changer" (Europe 1), décide de se coller à la Culture avec un grand C sur France 3, ça donne "Ce soir ou Jamais", la bonne surprise de cette rentrée télé 2006.

Bon, d’accord, c’est tard, surtout la deuxième partie, cette programmation ayant la particularité de mettre en sandwich, du lundi au jeudi, le journal de Marie Drucker (dont j’ai déjà fait l’éloge dans un précédent billet), avec une mise en bouche précédant l’édition du Soir 3 (désormais à 23 heures tapantes) pour reprendre ensuite du service... non-stop jusqu’au dessert cette fois. Mais c’est bien connu, à la télé, plus c’est tard, meilleur c’est.

Bien sûr, l’objectif ambitieux et affiché du trublion Taddeï de faire une "télévision nouvelle" est loin d’être atteint, mais on peut déjà le féliciter pour la volonté immédiatement perceptible de se positionner à contre-courant du concept dominant et usant, il faut bien le dire, de l’émission de "culture - divertissement - promotion - strass - et - paillettes", cette soupe de la pensée unique, de débats sans débat, de chroniques médiocres et redondantes, de "magnéto Serge", de pseudo-entretiens escamotés par des ego surdimensionnés...

Non, sur le plateau de "Ce soir ou jamais", façon bar de nuit branché résolument design avec mobilier italien lumineux, éclairage chiadé et vaisselle baroque, le ton est donné dès la première note d’un générique très jazzy et dès la première image hyper léchée d’un réalisateur motivé. Ici, chez l’ami Taddeï, on est en direct d’abord, on est souriant, on est entouré de jeunes gens assis, debout, allongés (non, pas encore !), un verre à la main, et on cause culture, société, actualité, vraiment, sincèrement et sans faire semblant : élections américaines, condamnation à mort de Sadam Hussein, interdiction de fumer dans les lieux publics... En vrac, voilà les sujets abordés un mardi 7 novembre 2006, dans le cadre du libre débat auquel étaient conviés des gens comme Romain Bouteille, Sanseverino, Plantu, Jacques Testard, pour vous donner une petite idée de la chose.

Artistes, auteurs, romanciers, essayistes, cinéastes, chanteurs, acteurs, créateurs, et même blogueurs (l’inégalable Vinvin a eu son quart d’heure de gloire dernièrement), connus et méconnus du grand public, vous avez compris, ce que Taddeï affectionne, c’est le mélange des genres, le brassage des horizons, le mixage des univers qui, combinés au caractère inédit ou rare à la télévision de certains personnages, propulse l’échange des idées et des opinions jusqu’à dynamiter le débat parfois. Si bien d’ailleurs que malgré tous les aspects novateurs de l’entreprise, quelle jolie trouvaille notamment que ce piano et ce saxo qui ponctuent les différentes parties de l’émission, sonnant la fin des discussions, on ne peut s’empêcher, par le côté spontané et décousu, à défaut des empoignades et de la fumée de cigarettes, de penser à Droit de réponse... un peu.

Ah j’oubliais ! Selon les chiffres de Médiamétrie, "Ce soir ou jamais" représente 6% des parts de marché, sur ce créneau horaire, réunissant chaque soir entre 300 000 et 400 000 téléspectateurs (sources imedias.biz et l’internaute.com). C’est plutôt bon signe ? Un gage de qualité, non ? En fait, et plus sérieusement, l’émission remplit péniblement les objectifs d’audience fixés par la chaîne, le contraire aurait été surprenant, des mauvais résultats expliqués en partie par un zapping massif à l’issue du journal de Marie Drucker... Alors, en trois mots, Frédéric, courage ! Invente ! Résiste !


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Demian West (---.---.255.135) 9 novembre 2006 13:56

    Mimie,

    Vous ferais-je quelque plaisir, si je vous déclarais que vous êtes bellintelligente ou intellibelle... je ne sais plus vraiment dans quel sens...

    Demian West


    • Mimie in Vivo Mimie in vivo 9 novembre 2006 15:49

      Intellibelle, ça sonne mieux, non ? Merci, c’est mimi !


    • Demian West (---.---.255.135) 9 novembre 2006 15:54

      Doc’Mimi,

      Soit, vous êtes donc intellibelle, et c’est le rare.

      Demian West, votre admirateur fervent.


    • Demian West (---.---.255.135) 9 novembre 2006 16:02

      Mimi ès-féminité,

      Vous savez, sur AgoraVox, on voit une belle femme qui soumet un article (parmi tant d’hommes qui soumettent) tous les dix-milliasses d’années.

      Ce qui vous explique mon entremise un peu directe, mais nécessaire. :))

      Demian West


    • Mimie in Vivo Mimie in vivo 9 novembre 2006 20:07

      La référence à mon état de femme ne me dérange aucunement cher Demian, c’est avec le sourire que je reçois vos commentaires taquins... Féminisme à tout crin et « Chiennes de garde », très peu pour moi ! (et c’est sincère) Au plaisir


    • Demian West (---.---.255.135) 9 novembre 2006 20:17

      Mimie,

      De toutes les façons : il n’est de véritable que la tendresse et les sentiments qui se savent illuminer la raison. Et, je trouve qu’il est si peu de femmes sur ce site, qu’il est sitrop violent.

      Vous allumez tous mes feux non-retenuement, si bien que je me sens traversé par l’esprit que Chaucer nommait : « the feyminitie ».

      Et, l’esprit qui est la part du monde essentielle : sans laquelle les hommes ne sont qu’errants et maraudeurs comme des bêtes.

      Je suis un peu romantique mais aussi l’inverse.

      Je vous embrasse.

      Demian West


    • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian NGONGO 10 novembre 2006 00:20

      En quoi fait-il de la résistance ? Je suis embêté car j’ai suivi une de ses émissions en direct et son concept où il se déplace d’un lieu à un autre dans sa salle d’émission n’est pas fameux. Et tous ces figurants (invités) coincés ou qui jouent aux visiteurs émerveillés. C’est gênant. smiley


    • La Taverne des Poètes 10 novembre 2006 10:29

      Très mimie et aussi très in vivo ! smiley

      Cela fait plaisir (sincèrement) Demian de vous voir faire le joli coeur et de constater que vous avez du goût.

      Mais...j’ai vu sur son blog que la petite a un fiancé. smiley


    • Mimie in Vivo Mimie in vivo 9 novembre 2006 15:51

      Pas mieux !


    • Theoclide 21 mai 2007 14:23

       smileyVous qui avez l’air subjugué par le travail de Taddeï... voici de quoi vous satisfaire avec une interview dans laquelle il parle de son métier et de la conception qu’il se fair du journalisme... http://www.leblogmedias.com/archive/2007/05/21/taddei-france-3-europe1-le-pen-dieudonné.html :-)


    • jean-paul (---.---.247.163) 9 novembre 2006 15:10

      Je n’ai pas tout bien saisi : Taddei serait le fils spirituel de Thierry Ardisson. Mais au paragraphe suivant, on brocarde la soupe de la pensée unique et des « magnéto Serge » (la marque de fabrique d’Ardisson) et des egos surdimentionnés (dame nature a bien pourvu Ardisson de ce point de vue). A part ça, je suis d’accord : Taddei, on en redemande. Au fait : ce style ne vous rappelle-t-il pas celui de Rachid Arab ?


      • Mimie in Vivo Mimie in vivo 9 novembre 2006 16:11

        Je ne brocarde pas le style Ardisson. Avec son esprit et son langage d’homme de publicité, son apport à la télévision est incontestable en termes d’innovation et même fut-un-temps de qualité (quand on voit « salut les terriens » aujourd’hui, c’est un peu frustrant je l’avoue). Le « magnéto serge », choisi parce que tout le monde connaît l’expression estampillée Ardisson c’est exact, n’est en fait cité que pour faire référence à ce va-et-vient permanent dans les émissions de talk-show entre les magnétos et les discussions de plateau, et cette volée incontournable de messages promotionnels et autres bande-annonces, plutôt fatigant, non ? mais je reconnais que ce clin d’oeil est peut-être un peu déroutant c’est vrai (peut mieux faire...). Quant aux égos surdimensionnés, je pensais plutôt à Fogiel... et quant à la pensée unique, à personne en particulier et à tous en général.


      • jak (---.---.2.1) 9 novembre 2006 15:32

        très bon article, pourquoi vient-il si tard ? ce n’est plus une surprise, plutôt une confirmation, enfin une émission culturelle bien faite et dirigée par un journaliste/animateur qui sait écouter ses invités


        • Mimie in Vivo Mimie in vivo 9 novembre 2006 16:12

          Mieux vaut tard que jamais !


        • Le furtif (---.---.145.99) 9 novembre 2006 16:20

          Ce qui serait cool , ça serait d’oublier qui est qui et qui a dit du mal de Taddéï et qui aujourd’hui voudrait bien le faire oublier

          Mais mais mais Réflechissons

          L’inverse va peut-être m’arriver.

          Alors effectivement soyons cool


        • Mimie in Vivo Mimie in vivo 9 novembre 2006 20:12

          Rien à ajouter. On ne se souvient déjà plus de ses détracteurs, si ?


        • Lemm (---.---.253.215) 9 novembre 2006 16:26

          Merci pour cette article. Ne scrutant pas souvent les programmes télé, a fortiori pour les deuxièmes parties de soirées, j’étais passé complètement à côté de ce programme que je ne manquerai pas de regarder aussi vite que possible.

          Lemm
          PS : Mais pourquoi ai-je l’impression que les seules bandes annonces d’autopromo sur france télévision ne visent que les feuilletons franco-français et les émissions (toujours trop longues) de Drucker ? smiley


          • Mimie in Vivo Mimie in vivo 9 novembre 2006 20:14

            retour sur investissements oblige peut-être ? me trompe-je ?


          • Lemm (---.---.218.156) 10 novembre 2006 09:06

            Certe, mais le rôle du service publique n’est-il pas de proposer des programmes variés - culturels ou non - au plus grand nombre sans se soucier justement du retour sur investissement ? Son rôle n’est-il pas aussi formateur ?


          • ben (---.---.159.49) 9 novembre 2006 20:23

            Bonsoir,

            Je suis tres surpris par cet article. Deja Ardisson est quand meme un des representants des emissions paillettes, non ? Ensuite quand je vais sur le site http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr/ Je lis comme sujet : « ce soir il sera question de scandales... » suivit d’une liste de people parisien conclue par « Qu’est-ce qui est vraiment sulfureux aujourd’hui ? »

            Il est ironique votre article ? Il me semble qu’on peut difficilement faire une emission plus tournee vers le desir d’audience en traitant de sujet mille fois vues et jamais abordes avec des gens serieux et sans doute moins « telegenique ».

            Je reconnais que je ne connais pas les talents de Taddei, mais ils doivent etre immenses si avec un sujet aussi bateau et des invites aussi communs il fait une bonne emission.

            Enfin je ne dois pas faire parti de la cible.

            Un trentenaire qui ne paie pas sa redevance par choix, et qui s’excuse pour son orthographe et sa syntaxe deficiente.

            Bien a vous.


            • Mimie in Vivo Mimie in vivo 9 novembre 2006 21:34

              Cher Ben, je ne peux que vous inviter à la regarder avant de juger. Il s’agit d’une émission quotidienne (du lundi au jeudi) et en direct ce qui explique que les sujets abordés ne sont pas tous les jours inédits, mais c’est l’angle et l’esprit qui comptent, pas le sujet, non ?

              Point de plan sur la comète Audimat à mon sens, mais ce n’est que mon humble avis. Et pour info, hier soir, c’était loin d’être spectaculaire ou prévisible ou contenu ou que sais-je. Juste intéressant, différent, riche quoi.


            • ben (---.---.80.207) 10 novembre 2006 10:40

              > je ne peux que vous inviter à la regarder avant de >juger. Il s’agit d’une émission quotidienne (du lundi au >jeudi) et en direct ce qui explique que les sujets abordés ne >sont pas tous les jours inédits, mais c’est l’angle et >l’esprit qui comptent, pas le sujet, non ?

              Comme je le supposais avant je ne suis vraiment pas la cible, car j aurais la naivete de repondre que c est le sujet qui prime et son traitement en profondeur. L’angle et l’esprit si ce sont de tres jolis mots, j ai un peu plus de mal dans ce contexte a ne pas les assimiller a la forme et a la vacuite des propos.


            • Sam (---.---.145.134) 9 novembre 2006 21:40

              à l’auteur

              dans le cadre du libre débat auquel étaient conviés des gens comme Romain Bouteille, Sanseverino, Plantu, Jacques Testard, pour vous donner une petite idée de la chose.

              J’avoue que - chat échaudé...- j’étais plus sceptique.

              Mais pour avoir vu cette émission qui réunissait les invités dont tu cites le nom, j’en suis resté assez scotché.

              Des propos au vif, des analyses radicales, de l’écoute, de la réflexion, avec un animateur qui laissait aller sans couper, relançant au moments opportuns. Sentiment que les gens passaient au-delà de la représentation.

              J’ai éprouvé la sensation, oubliée depuis des lustres, qu’à la télévision, des gens, à cet instant, parlaient. Vraiment.


              • herbe herbe 9 novembre 2006 21:45

                @ mimie in vivo

                Tout d’abord bravo pour votre pseudo !

                J’apprécie votre article parce que ça me donne une petite idée que je n’ai pas encore pu faire par moi même regardant assez peu la télé.

                Il est dommage que cette émission, comme beaucoup de bonnes émissions, soit aussi tardive


                • (---.---.74.206) 9 novembre 2006 22:00

                  c’est vachement surprenant le monde de la tele . et aussi vachement formatte .

                  un passant qui passe !!!


                  • (---.---.196.98) 9 novembre 2006 23:59

                    pouvez fermer, svp ? merci !


                    • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian NGONGO 10 novembre 2006 00:17

                      Bienvenue Mimi, bon courage.


                      • (---.---.176.197) 10 novembre 2006 01:18

                        Taddeï :

                        les bobos parlent aux bobos smiley

                        les Citoyens payent la redevance smiley

                        les bobos empochent le pognon smiley

                        formidaaaaaaaaable smiley


                        • Xerxès (---.---.21.75) 10 novembre 2006 03:38

                          @Mimie in Vivo

                          Je suis tout à fait d’accord avec votre article.

                          Je rajouterai que Taddeï a aussi le courage de provoquer des débats sur des sujets sensibles dans son émission. Chose rare à la télévision française aujourd’hui !

                          Par exemple Edgar Morin face à Finkelkraut était un grand moment de débat démocratique. Alors que l’on voit habituellement Finkelkraut, qui est un invité abonné dans toutes les émissions traitant le même sujet...nous ressasser les mêmes rengaines, mais malheureusement il n’y a jamais un vrai débateur en face de lui pour lui rappeler les inconhérences de ces arguments.

                          Il a également invité Marc-Edouard Nabe qui est d’ailleurs complètement boycotté par l’establishment.

                          Alors je dis un grand bravo à Taddeï qui est Le Seul qui mérite nos éloges parmi les animateurs de la PAF.

                          Bonne contiuation

                          Xerxès


                          • Kassandra (---.---.71.55) 10 novembre 2006 11:11

                            Plutôt d’accord avec vous Mimie,j’apprécie cette émission même si hier soir le sujet (le football) m’insupporte un peu (je ne suis pas restée),sinon F Taddeï est un bon animateur,la forme est plaisante,ça m’a rappelé quelque chose dans le style des années 80 (il me semble !) bref,une bonne surprise de la rentrée.

                            Sinon bienvenue dans la jungle d’Agoravox, peuplée d’une faune hétéroclite parfois étrange mais tellement vivante, vous avez eu droit d’entrée à un des plus cocasses,DW, sans sa tenue schtroumpf grincheux (qu’il a perdue lors du dernier orage c’est l’automne),excusez le il ne se tient plus dés qu’il voit une nouvelle rédactrice charmante à fossettes,cela réchauffe ses vieux os !!!... smiley


                            • Mimie in Vivo Mimie in vivo 10 novembre 2006 11:50

                              Merci de votre accueil sur AgoraVox et en particulier à AB et Kassandra pour leur prévenance ! C’est très amusant tous ces commentaires. Etranges, je regarde l’heure... et je comprends mieux. En voilà un lectorat ecclectique, je n’en attendais pas mois. A très vite. Bonne journée à tous !


                            • optimi (---.---.96.124) 11 novembre 2006 11:54

                              « Romain Bouteille, Sanseverino, Plantu, Jacques Testard » : mais vous avez oublié deux psychanalystes qui étaient aussi présents sur le plateau ! Acte manqué ?


                              • ropib (---.---.27.229) 14 novembre 2006 14:17

                                Article intéressant.

                                Mais toujours cette illusion du direct... non le direct n’apporte rien : il y a des émissions en direct complètement formatées et des émissions enregistrées honnêtes.

                                A part ça je dis : à voir.


                                • (---.---.180.59) 14 novembre 2006 20:30

                                  Se pâmer devant Taddei ??? Invités : Plantu, Sanseverino et compagnie... ? C’est censé être des intellectuels ??? Je ne connais Taddei que par la radio (heureusement pour moi j’ai pas de poste télé) et sur Europe 1 ce que c’est bête mon dieu, ce que c’est dans l’air du temps : obscène. Ce type invite aussi bien Lorie que Catherine Millet pour dire (je suppose) qu’il ne juge pas (c’est la postérité et la durée hein qui font qu’untel ou untel aurait du talent). Du coup cela met tout le monde au même niveau : Rika Zarai et Jonathan Littel (il les a invités tous les 2 cette année).

                                  Et les questions c’est souvent du genre : quel effet ça fait d’ête une star. Pas formulé comme ça évidemment.

                                  L’an dernier je me disais que Taddei faisiait du sous-Bonnaud, l’excellent animateur de Charivari sur France Inter (hélas l’emission n’est plus et Bonnaud n’est franchement pas au mieux de sa forme dans sa nouvelle émisssion étirée). Mais cette année Taddei j’ecoute 1 fois par mois son emission quand l’invité me plait vraiment.

                                  Alors je plains les téléspectateurs, si Taddei c’est de la crème, la vache qu’est-ce que ça doit être les autres


                                  • RHYME (---.---.70.226) 27 décembre 2006 14:29

                                    Je voulais juste dire que j’aime beaucoup ce soir ou jamais en fait et que j’essaie de pas rater et j’adoore F FREDERIC TADDEï sa façon de mener les débats Rhyme Bensashari


                                    • Elsa (---.---.68.62) 3 janvier 2007 10:37

                                      COmplètement d’accord, je soutiens, je soutiens et je soutiens. Je voudrais vraiment que France3 face preuve de courage médiatique et laisse cette émission à l’antenne quelques soient ces résultats médiamétriques immédiats. UNE EMISSION QUI REND INTELLIGENT, un peu, beaucoup passionnément... Merci M. TADDEÏ


                                      • Wen Dao (---.---.225.49) 21 février 2007 05:12

                                        Au début de la saison 2006-2007, j’ai commencé à regarder cette émission. Mais, je me suis vite lassé. En effet, dans cette émission, on a le choix entre des gens qui disent n’importe quoi (Nabe, Bidar ou le Khnor de la philo ou l’autre énervé des machins trucs de la République), et des moulins à banalités et platitudes (Shan Sa, Bennex). Parfois, on y trouve des clowns, type Sollers ou ce genre de trucs.

                                        Un jour, j’en discutait avec des profs de FAC, des gens charmants que je tiens en haute estime. Ils m’ont avoué connaître cette émission, et avoir plus rie que réfléchis. Pour ces docteurs en divers sciences humaines et sociales, Taddeï, c’est un peu Laurent Boyer. Lécheur de bottes de ses invités (vous l’écoutez à la radio ?), sauf que Laurent Boyer, en tant que présentateur de variété, il est un peu dans son rôle... alors que Taddéï invite des gens avec qui il est d’accord ou bon genre d’être d’accord, et il leur pose des questions aussi inutiles qu’un sparadrap pour une prothèse

                                        J’ai compris quand même une chose grâce à cette émission et son présentateur : il ne nous vend pas de l’intelligence, mais nous donne l’impression de l’être, tout en nous maintenant dans notre beauferie ordinaire. Personne à la TV ne vous vendra de l’intelligence, personne nul part d’ailleurs, ni dans la rue, ni dans les amphithéâtres, ni nul part, l’intelligence... Taddéï nous vend de l’image et de la masturbation cérébrale.

                                        Le seul intérêt de son émission, c’est le programme qui suit...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès