• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Quand Isou inventait Mai 68

Quand Isou inventait Mai 68

S’il faut en croire le philosophe Michel Onfray, Isidore Isou, un autre philosophe, avait défendu, 20 ans avant tout le monde, les valeurs qui allaient devenir celles qui émergèrent lors des évènements de mai 68.

C’est ce que l’on pouvait découvrir en écoutant la conférence de Michel Onfray, sur l’antenne de France culture, le 30 juillet 2013. lien

C’est dans sa "contre histoire de la philosophie" que le philosophe raconte la vie et décrit les théories d’Isidore Isou, peut-être le premier penseur de mai 68, bien avant Guy Debord et ses situationnistes, ou André Breton et ses surréalistes.

Rappelant la pensée d’Arthur Rimbaud, pour qui les artistes ont des antennes, la poésie étant étymologiquement création, qu’ils perçoivent et retranscrivent sous des formes diverses, peinture, musique, écriture, cinéma, etc… ce qu’ils ont perçus, il va évoquer le grand poète précurseur qu’était Isidore Isou.

L’avant-garde, celle des futuristes, étant celle constituée par Filippo Marinetti, Marcel Duchamp, et quelques autres, tout au début du 20ème siècle, c’est en 1947 que l’on commence a découvrir le fondateur du lettrisme, Isidoure Isou, qui nous a quitté discrètement en 2007.

De son vrai nom Isidore Isou Goldstein, Il propose entre autres des poèmes sans mots, composé uniquement de syllabes, abolissant le sens, et ne gardant que le son.

Il avait écrit en 1947 le « premier manifeste du soulèvement de la jeunesse » (publié en 1950).

Extrait : « les jeunes sont esclaves de leur famille, de leur époque, de l’économie, qu’ils sont soumis à la hiérarchie, qu’ils sont sans pouvoir et sans liberté, soumis aux vieux, lesquels se réclament toujours de leur expérience… ».

Isou veut révolutionner l’enseignement avec des méthodes extravagantes qui visent que les enfants soit le moins longtemps possible à l’école, prévoyant l’abolition du bac, laquelle refait surface ces derniers temps. lien

Extrait : « les jeunes sont l’attaque, l’aventure, ils doivent cesser d’être une marchandise, pour devenir les consommateurs de leur propre élan, si la jeunesse ne se sauve pas, elle perdra le monde  ».

Isou, authentique « touche à tout » a formulé une théorie générale, écrivant sur tous les sujets : poésie, peinture, littérature, photographie, théâtre, pantomime, cinéma, roman, psychologie, science, théologie, économie politique, mathématique, médecine, chimie, et même érotisme…rien ne lui échappe.

Sur la question cinéma, dans son film « traité de bave et d’éternité », il propose un cinéma qui dissociera l’image du son, incisant le négatif, grattant la pellicule, défendant le cinéma discrépant, (lien) que Debord reprendra plus tard à son compte.

Ce film, dans lequel on découvre Jean louis Barrault, Blaise Cendrars, Jean Cocteau, Marcel Achard, Danièle Delorme, Daniel Gélin,…sera projeté en 1951 à Cannes provocant le chahut qu’on imagine, et obtiendra le prix St Germain-des-près à Paris. lien

L’intégralité du film est sur ce lien.

Plus tard, après le cinéma infinitésimal, puis le cinéma supertemporel, il passera en 1991 aux « films excoordistes  », qu’il définit ainsi : « l’inimaginable comme étant divers et varié dans les expressions de ses contenants et de ses contenus  ». lien

La société qu’il imagine est aux antipodes de la société de l’époque, prônant l’abolition du travail, au profit d’une société du loisir créatif, ce qui sera l’un des thèmes marquant de mai 68.

Le 9 avril 1950, 4 lettristes entrent dans la cathédrale Notre Dame de Paris, emplie de milliers de catholiques venus d’un peu partout pour célébrer la messe de Pâques.

L’un des lettristes, Michel Moure, 22 ans, habillé en prêtre, monte en chaire et lit le texte suivant : « aujourd’hui jour de Pâques, en l’année sainte, ici dans l’ancêtre Notre Dame de Paris, j’accuse l’église catholique universelle du détournement mortel de nos forces vives en faveur d’un ciel vide, j’accuse l’église catholique d’infecter le monde de sa morale mortuaire, d’être le chancre de l’occident décomposé, en vérité, je vous le dit, Dieu est mort (…) Nous vomissons la fadeur agonisante de vos prières, car vos prières ont grassement fumé les champs de bataille de notre Europe... ».

Comme le rappelle très justement Onfray, cet happening raconte déjà l’histoire de ce qui sera mai 68, se rebellant contre toute forme d’autorité, pour en finir avec le vieux monde, et retrouver la vie.

Pour Michel Onfray, mai 68 s’inscrit donc dans un processus d’effacement de la civilisation judéo-chrétienne, ce christianisme misogyne, phallocrate, qui condamne les femmes, déteste les corps, et qui invente la notion de péché…luxure, gourmandise, qui préconise de ne pas aimer la vie, les plaisirs, faisant l’éloge de la souffrance, de la pudeur, de l’enfantement dans la douleur, du travail…

« Eve la première des femmes n’a-t-elle pas inventé l’intelligence, prônant la désobéissance puisqu’elle a gouté le fruit de l’arbre de la connaissance, devenant ainsi pour l’église une pécheresse ? » questionne Onfray.

Mais revenons à Isidore Isou.

Il veut aussi changer la ville, tout comme plus tard Guy Debord, dans sa « société du spectacle  », proposant aux humains de se la réapproprier, de la construire avec de nouveaux matériaux : fleurs, livres, légumes, comètes, papillons ou éléphants, parties de cadavres ou d’êtres vivants…il contestait « les bâtiments pour les élites », refusant que les Palais soient pour l’aristocratie, les églises pour les élites, les arcs de triomphe pour les militaires. A la place, il proposait des palais pour les SDF, de transformer les églises en toilettes publiques, et les arcs de triomphe en cafés, ou en cimetières pour chiens.

10 ans avant que Debord ne s’empare du concept de détournement, Isou veut détourner les constructions ou les éléments de construction de leur destination habituelle, proposant que les bâtiments puissent agir sur des corps concrets, sur l’ouïe, la vue, l’odorat.

Mais il veut aussi révolutionner aussi la musique, proposant un concert d’art aphoniste.

Roland Sabatier, l’historien du lettrisme, le définit ainsi : « Art ayant pour contenu une émission de silences par les mouvements de l’interprète, gestes, ouverture et fermeture de la bouche, ou l’utilisation d’instruments non sonores ».

Ce dernier avait interviewé Isou le 15 novembre 1999, à Paris, et on découvre dans cet échange la vision originale du Monde de l’artiste lettriste.

Evoquant les pré-lettristes, comme Pierre-Albert Birot, Isou va, dans ce long entretien, définir la Kladologie, reléguant le dadaïsme à de la sous-pataphysique, racontant le prix littéraire qu’il avait crée en 1974, le « prix des créateurs », dans le jury duquel on trouvait entre autres Eric Losfeld, Eugène Ionesco, René Clair, …, et déclarant finalement que le fondement, c’est la Kladologie, la somme des créations, la Créatique. lien

Revenons à mai 68, dans la droite ligne de la pensée d’Isou, ce sera : « jouir sans entraves, ici et maintenant, soyez réalistes, demandez l’impossible, ce monde est extraordinaire, il est interdit d’interdire, on refuse la souffrance, travailler pour quoi faire ? Il n’y a pas de péché, on défend la chair, on défend les femmes, on se dit son plaisir, son envie de plaisir, mai 68 s’était donné comme objectif la déchristianisation du monde », comme le dit très clairement en conclusion de sa conférence Michel Onfray.

Et comme dit mon vieil ami africain : « ceux qui prennent leur désirs pour des réalités sont ceux qui croient à la réalité de leurs désirs  ».

L’image illustrant l’article provient de « mqc.blogspot.fr »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Pour découvrir les publications d’Isou, ce lien

Article ancien

Sartre, le néant d’un être


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • Julien30 Julien30 1er août 2013 10:46

    Oui il est important de bien savoir à qui imputer cette plaie qu’a été mai 68 que cet étron d’Onfray continue à nous vendre, proposition de société pour jouisseur égoïste, matérialiste livré à ses pulsions, parfait pendant de la société de consommation comme l’a bien montré Clouscard, et en effet antithèse de tout ce que le christianisme avait apporté à nos sociétés. On se débat encore au milieu des ravages qu’a laissé cette période, et c’est loin d’être fini.


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 11:22

      julien

      je pense que vous avez mal lu les recommandations d’agoravox...
      les injures n’y sont pas les bienvenues.
      et je crois que si Michel Onfray découvre sur ces lignes que vous le traitez d’étron, vous risquez quelques soucis.
      allez, bon vent !
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 11:23

      Lyon

      oui, avec ce garçon pseudo julien, les filles ne doivent pas s’amuser tous les jours.
       smiley

    • Julien30 Julien30 1er août 2013 11:33

      Pas grand chose à répondre sur le fond je vois Mr Cabanel, c’est que nous devons être d’accord, sinon merci pour lui de venir défendre l’honneur bafoué d’Onfray, par contre cela m’étonnerait qu’il prenne le temps de venir lire votre papier et qu’il m’intente un procès pour cette insulte (par ailleurs entièrement justifiée), votre réponse n’a donc aucun intérêt du début à la fin.


    • Julien30 Julien30 1er août 2013 12:26

      Ah les moinsseurs sans argument, le nombre ne change rien à l’affaire....


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 13:23

      julien,

      vous êtes amusant
      si par hasard, vos injures vous mènent en taule, je vous amenerais des oranges, bio...bien sur.
       smiley

    • Julien30 Julien30 1er août 2013 14:05

      C’est vraiment tout ce que vous avez à répondre, des menaces de poursuites judiciaires ? Vous allez même jusqu’à supposer la prison pour mon insulte, ouah, c’est ce qui s’appelle avoir le sens des réalités ?
      Vous comptez faire suivre à Onfray dans l’espoir qu’il me poursuive en justice ? Ce genre d’intimidation minable vous évite d’avoir à poser un argument apparemment (au passage c’est pas très mai 68 ça de menacer d’avoir recours à la justice pour punir une insulte), vous n’avez à ce point rien à dire pour défendre votre beau mai 68 ?


    • Julien30 Julien30 1er août 2013 14:14

      Et puis arrêtez un peu avec vos smileys hypocrites à tous les messages, vous n’avez plus 15 ans que je sache.


    • Julien30 Julien30 1er août 2013 14:19

      Quant à Onfray, qu’il arrête d’insulter des centaines de millions de croyants, les immenses penseurs catholiques, musulmans notamment, les philosophes et auteurs croyants à travers les âges, en les traitant à demi-mots d’imbéciles superstitieux avec son sourire narquois du haut de son gauchisme matérialiste et nihiliste, et il gagnera un peu de mon respect.


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 14:40

      julien

      vous semblez avoir oublié que l’age est seulement dans la tête
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 14:42

      julien

      calmez vous, je n’ai pas l’âme d’un délateur
      j’ai seulement écris que si Onfray tombait par hasard sur votre insulte, il risquait de le prendre mal... rien de plus.
      n’allez pas vous faire un film

    • Deneb Deneb 1er août 2013 14:47

      Julien « ...penseurs catholiques, musulmans... »

      Vous avez l’art de manier l’oxymore.


    • alinea Alinea 1er août 2013 15:03

      Ah ! On a tout ce qu’il faut dans le Gard ; connaissez-vous Cathy ? Elle a vu Dieu elle aussi, mais cela la rend extrêmement agréable !


    • TSS 1er août 2013 15:08

      et en effet antithèse de tout ce que le christianisme avait apporté à nos sociétés

      Ancien soixante huitard ,je m’assied sur le christianisme et autre religion qui n’ont provoqué

      de desastres et desolations au fil des siècles... !!


    • TSS 1er août 2013 15:09

      n’ont provoqué que


    • Julien30 Julien30 1er août 2013 15:46

      Mr Cabanel, je me doute bien que n’allez pas tomber si bas, mais je trouve limité que vous vous soyez jeter sur mon insulte comme sur un os à ronger pour oublier le fond, sur lequel j’espérais quelques arguments en défense de mai 68.

      Deneb, et vous de brasser du vent.

      TSS, belle vision nuancée, et sinon vous pouvez nous faire un bilan des avancées positives de mai 68, à part sur le sujet de la pédophilie bien sûr (« interdit d’interdire » qu’on vous dit, si ils ont envie d’enculer des gosses après tout...) ?


    • non667 1er août 2013 10:53

      des théories fumeuses pour nous enfumer !
      mai 68 = armes de destruction massives

      ATTENTION V.O. MAI 68 PEU EN CACHER UNE AUTRE :

      réopen mai 68 :

      mai 68 ,les manif , les 5 semaines de grèves .ouvrier j’y étais .
       il m’a fallu attendre le 40° anniversaire soit 2008 et de nombreuses redif pour comprendre les vraies raisons de mai 68 et comprendre que moi même et les 55 millions de français ont été pris pour des c...
      MAI 68 est une manipulation comme le 9/11 ,timisoara , les armes de destruction massives

      — - indice : les grèves spontanées (même 1 h.) , manifestations n’existent pas . il y a forcément des manipulateurs derrière ( naturellement syndicats , partis politiques ) avec un but ,des revendications !.
      . mai 68 :rien de tout cela .au départ ,un groupe de fils de bourges qui voulaient avoir accès au dortoir des filles à la citée universitaire ’dixit cohn bendit "
       au fil des jours prococ -réac-provoc -réac le conflit s’est envenimé les étudiants ont fait appel aux ouvriers .tout les syndicat s’y sont mis (en trainant les pieds)et le but réel est apparu : déboulonner de Gaulle . une telle conspiration ne pouvait être le fait des syndicats ils n’arrivaient même pas a s’entendre pour un défilé unitaire du 1° mai !
       de plus de gaulle ayant sorti la france de l’otan + un indic au gouvernement avait les faveurs de moscou donc du pc donc de la cgt ,par rapport au ps .

      en 2008 j’ai entendu a la radio ( à propos du frère de ségolène qui était fiché par les R G) un retraité des R.G. dire qu’ il savait fin 67 qu’il y aurait des évènements très important au printemps suivant !

      ÇA CHANGE TOUT 

      mai 68 n’est pas un chahut de potache qui aurait dégénéré mais un complot mondial !

      pas fomenté par la gauche ( en avril 68 dans les réunions syndicales on n’en parlait pas !) bien qu’exécuté par elle.
      mais par les américains pour la sortie de l’otan + conversion or/dollar /franc +opposition a de gaulle pour son droit des peuples (tous les peuples ,discours de Phnom penh : http://www.gaullisme.fr/43cdg_Phnom... ) à disposer d’eux même et à se libérer des tutelles américaines et soviétiques ? (en bref :un nationaliste opposé au mondialisme aussi bien russe qu’américain )

      donc un complot tramé fin 1967

      que s’est-il passé en 1967 avec de gaulle

      « VIVE LE QUEBEC LIBRE » qui fait encore rire aujourd’hui !

      et puis à propos de la guerre des 6 jours un discours prémonitoire qui ne fait pas rire du tout : édifiant à écouter absolument !

      http://www.dailymotion.com/video/xc...

      à la lumière de l’attitude d’ Israël aujourd’hui on voit que pour ce pays ce discours était intolérable et justifiait sa vengeance .

       donc mai 1968 qui a toujours passé pour une contestation étudiante spontanée a été un complot juif (un des participant de la coordination étudiante a déclaré dans un journal juif ,s’il n’y avait pas eu "daniel bensaïd (pas sur ) (juif séfarade) la réunion aurait pu se faire en yiddish(langage des juifs ashkénazes allemands) )(nous sommes tous des juifs allemands n’est pas un slogan sorti par hasard à l’époque )

      il a entrainé la France dans 5 semaines de grève générale (inédit en france ) pour les INTÉRÊT D’ISRAËL (pays ultra nationaliste(dans et hors frontière/diaspora ) pour lui et antinational pour les autres ,de façon a ce que les juifs puissent vivre plus facilement en « coucous » parmi les autres peuples (tactique inscrite dans leur religion dès sa création :genèse chapitre XVII ) et pour les  INTÉRÊT DU N.O.M .
      danielcohn bendit figure emblématique de mai 68 est toujours une taupe d’israël dont les manigances sont insoupçonnables si on ne se méfie pas !

      au sein des verts quel est son rôle ?

      il dit oui a l’europe (a titre perso )
      régionalistes = anti nation forte = démolition des nations (vrai but de Europe ) = démolition des seuls obstacles au mondialismes (nouvel ordre mondial ) au mains des judéo américano capitalistes

      - pour toutes les guerres américaines (irak .....)

      en avril le peuple 68 n’avait aucune revendication et était heureux . on gagnait bien sa vie tout le monde faisait 48h dont 8 supplémentaires majorées de 25% .c’est ce qui a permit la grève mais ne l’a pas causé .

      comme pour le 11-9 il est important de connaître la vérité de façon a ne plus se laisser manipuler ,comprendre ce qui se passe , réagir /voter en conséquence !

       


      • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 11:24

        non666

        vous devriez donner des conférences.
        sur que vos auditeurs passeront de bons moments...de rire.
         smiley

      • non667 1er août 2013 14:57

        à olivier
         vous seriez attendrissant de croire au père noël à votre age  ! s’il n’y avait les palestiniens qui n’y croient pas (encore que ? puisqu’ils tentent de négocier ? )


      • escoe 1er août 2013 15:58

        en avril le peuple 68 n’avait aucune revendication et était heureux . on gagnait bien sa vie tout le monde faisait 48h dont 8 supplémentaires majorées de 25% .c’est ce qui a permit la grève mais ne l’a pas causé 


        Vous étiez vraiment dans une usine en avril 68 ou c’est plutôt bobo la tête ?

      • non667 1er août 2013 22:24

        à escoe
        soudeur à creusot loire je gagnais 900 fr . suite à nos négociations salariales en plus des augmentations nos 5 semaines de grèves ont été « payees » mais il a fallut travailler la moitie en plus non payées (4h x 25 samedis )


      • Crab2 1er août 2013 14:24

        Marinetti et Marinella

        Au chrétien et futuriste Tommaso Marinetti, au fanatisme d’un Avicenne, je préférerai toujours la bave d’Isidore Isou le lettriste, dans le présent, de rester dans les bras de Marinella *, pour jusqu’au jour danser cette rumba d’amour

        * : ici, je me suis permis une petite adaptation de Marinella chanté par Tino Rossi

        Suite :

        http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/07/30/marinetti-et-marinella-5132112.html



        • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 14:39

          crab

          je partage aussi ce sentiment
          marinetti n’est pas non plus ma tasse de thé
           smiley

        • alinea Alinea 1er août 2013 15:00

          Ça y est ? Il resévit Onfray ?
          "les jeunes sont l’attaque, l’aventure, ils doivent cesser d’être une marchandise, pour devenir les consommateurs de leur propre élan, si la jeunesse ne se sauve pas, elle perdra le monde  ».
          Malheureusement, souhait exaucé !
          En tout cas c’était une période où le délire était possible !!
          Aujourd’hui on n’a plus que droit aux femen  smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 17:11

            Alinea

            c’est tout les soirs sur fr culture, et c’est rediffusé le matin tres tot
            je le trouve passionnant et très clair.
            un régal.
            ce que j’aime c’est qu’il n’exprime pas vraiment une opinion, ou en tout cas, il justifie avec preuves tout ce qu’il raconte.
            bon, après, on a le droit de ne pas le partager.
             smiley

          • alinea Alinea 1er août 2013 18:11

            Olivier : je l’ai suivi longtemps ! À la fin, il me saoule !


          • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 22:29

            et moi, je dois tenir mieux l’alcool ?

             smiley

          • TSS 1er août 2013 15:32

            http://www.dailymotion.com/video/xc...

            Quand on ecoute ce discours ,vieux de 45 ans,on s’aperçoit que le politiquement correct

             a fait des ravages et que Dieudonné à coté c’est de la petite bière ... !!


            • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 17:18

              TSS

              oui, un grand moment, pas à dire, le grand Charles, il était bon.
              dommage qu’il avait pris avec le temps une posture quelque peu autoritaire
               smiley

            • Pyrathome Pyrathome 1er août 2013 15:38

              Et on attend la déclaration imminente de jolepeine à jouir..... smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 17:19

                Pyra

                je pense qu’il a du finalement décidé de se consacrer à ses travaux de plage
                 smiley


              • 1984 1er août 2013 16:27

                Depuis quand Onfray est-il philosophe ? Aurais-je raté un épisode ?
                Ce type ce sert du peu de connaissance qu’il possède pour satisfaire sa vanité sans limite. Sans évoquer la fois ou il s’est servit de la maladie de sa femme pour éviter d’être contredit.
                Le BHL nouveau est arrivé, même emballage, même odeur !


                • Crab2 1er août 2013 16:28

                  RIRE À GORGE DÉPLOYÉE


                • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 17:20

                  1984

                  oui, vous avez finalement raison, il est plombier zingueur
                   smiley

                • 1984 1er août 2013 19:12

                  Non pas plombier ni philosophe comme tu le dis Olivier mais docteur en philosophie.
                  Titre pompeux au possible qu’il porte bien.

                  « Va, ne présume pas que, quoi que je te jure, De tes nouveaux docteurs je suive l’imposture ». [Corneille, Polyeucte]


                • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 22:30

                  1984

                  alors bon, on m’aurait menti ?!
                  il ne serait pas plombier zingueur ?
                  toujours pas philosophe ? mais seulement docteur en philosophie...
                  sinon, ça va chez vous ?
                   smiley

                • cevennevive cevennevive 1er août 2013 16:59

                  Bonjour à tous et à Olivier en particulier,


                  Eh bien, moi, je me fiche des théories d’Onfray, d’Isou et de tous les intellectuels de cette époque.

                  J’étais à cette époque une jeune femme enfermée dans un mauvais mariage, obligée de travailler dans une usine de pantalons à Nîmes durant que mon mauvais mari était à l’armée. J’avais arrêté mes études à 16 ans, et je gagnais juste assez pour mal manger, tout en n’étant même pas déclarée comme employée.

                  Puis mai 68 est arrivé. Sur le moment, cela a été encore plus dur car les syndicats avaient fait fermer l’usine où j’étais employée à la chaîne.

                  A la fin de la crise, après toutes sortes d’améliorations dans le travail, dans les salaires et les droits du travail, je me suis aperçue que la vie des femmes comme moi allait changer.

                  J’ai pu reprendre des études (en terminale), passer le bac, le permis de conduire, aller en fac, avoir un compte en banque, et me consolider moralement et financièrement afin de pouvoir échapper à ce mauvais mariage.

                  Rien que pour cela, je bénis Mai 68, comprenez-vous ? Le plaisir à tout prix, la licence et la liberté, ce n’est pas seulement une histoire de sexe. D’ailleurs, à part certaines communautés de Hippies, la liberté sexuelle était encore bien tabou après Mai 68.

                  Je suis sure que beaucoup de femmes de mon âge pensent ainsi.

                  Bonne soirée à tous.

                  • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 17:23

                    cevennevive

                    je partage tout, sauf ton refus d’Onfray, et des autres...ils n’ont fait que mettre en évidence ce qui allait se passer en 68.
                    amicalement


                  • cevennevive cevennevive 1er août 2013 17:48

                    Olivier,


                    C’était juste une façon de sortir de la théorie et d’entrer dans le concret. Je ne rejette pas Onfray et Isou. Je voulais juste placer cette période au niveau des gens.

                    Parce qu’à propos de Mai 68 aujourd’hui, tout est théorie (cf plusieurs commentaires ci-dessus). Et l’on entend même des quadragénaires nous vilipender, mettant tout le mal qu’ils trouvent dans la société actuelle sur le dos des convulsions de cette période de l’histoire... 

                    Les personnes qui dénigrent le plus les événements de Mai 68 n’ont qu’une vague idée du changement que cela a apporté chez les gens modestes.

                    Aussi, je ne laisse personne juger notre passé immédiat de cette façon. Parce que j’y étais, parce que je l’ai vécu et éprouvé dans mon essence. Et cela m’énerve que certains résument cette période à des caprices de bobos ou à une gigantesque chienlit.

                    Oui il y a du bon dans les observations d’Onfray mais il y manque le vécu sans doute.

                  • olivier cabanel olivier cabanel 1er août 2013 18:48

                    cevennevive

                    ce que j’apprécie surtout chez Onfray, c’est sa rigueur.
                    il fait un vrai travail d’historien, ce qui crédibilise ce qu’il affirme.
                    merci de ton commentaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès