• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Qui a découvert les Amériques ?

Qui a découvert les Amériques ?

Worldmapchina15th17thcentury Question piège, s’il en est, à laquelle il est convenu de répondre que le mot « découvrir » est inacceptable puisqu’européocentriste. Des humains n’y vivaient-ils pas depuis quelques dizaines de milliers d’années ?

On parle donc maintenant de la « rencontre de deux mondes », et c’est sous cette appellation qu’a été célébré le cinq centième anniversaire du premier voyage transatlantique de Christophe Colomb. Non sans casse d’ailleurs (cf. la réponse des zapatistes du Mexique par exemple), car le lien entre cette « rencontre » et les conquêtes qui ont suivi est bien ténu.

Mais on en reste à l’histoire de l’Occident, au sens traditionnel du terme.

L’incompréhensible précision des portulans

Il est de plus en plus vraisemblable que les Amériques aient été « découvertes » comme extrême Orient par la flotte de l’amiral chinois Zeng He, entre 1405 et 1418 (ainsi que l’Australie et l’Antartique), près d’un siècle avant le voyage du Génois commandité par la reine d’Aragon et de Castille.

Plusieurs indices le suggèrent, à commencer par l’existence de cartes (ou portulans) contenant, avant 1492, des précisions surprenantes sur le continent. Les Portugais en avaient quelques-unes ; et Colomb lui-même ? Quién sabe ? Elles venaient peut-être de Chine.

Un livre, publié en 2003 sous le titre : 1421 : The Year China Discovered the World, au terme d’une enquête personnelle menée par son auteur, Gavin Menzies, apportait déjà beaucoup d’eau à ce moulin-là.

Mais l’élément nouveau est la découverte d’une carte (voir illustration) qui doit être dévoilée le 16 janvier à Pékin, et le 17 à Greenwich. Trouvée en 2001 par un avocat chinois dans une boutique de Shanghaï, elle offre une vision du monde relativement précise.

Questions subsidiaires

La discussion ne fait que prendre son envol, dans la mesure où il s’agit officiellement d’une copie, réalisée en 1763, d’une carte hypothétique de 1408. Toute authentification ne peut donc que porter sur la copie. Mais les informations qui y sont rapportées semblent, aux yeux de certains spécialistes du moins, correspondre à la connaissance que les géographes chinois pouvaient avoir du monde au début du XVe siècle.

Imaginons que l’hypothèse se confirme, que le doute s’installe légitimement. Il faudra sans doute attendre longtemps avant que nos livres d’histoire ne soient mis à jour.

Mais songez un instant à cette Chine en pleine croissance, dont certains pensent qu’elle pourrait retrouver bientôt sa place de première puissance mondiale. Elle aurait ainsi des éléments pour réécrire un chapitre essentiel de l’histoire du monde.

Il restera toujours deux questions. Pourquoi le développement du continent a-t-il été conduit par les Européens ? La conquête et les destructions qui l’ont accompagné étaient-elles le seul moyen ?

Qu’en dites-vous ?

PS : Pour ceux que le sujet intéresse il y a un très bon article dans The Economist de cette semaine (dont je me suis inspiré, et d’où j’ai tiré l’image de la carte) : China beat Columbus to it, perhaps. Mais il faut avoir un abonnement payant.

Voir aussi cet article publié par The Age, d’Australie.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Alexandre Santos (---.---.183.51) 16 janvier 2006 13:16

    Il me semble peu probable que cette carte soit vraiment une copie fidéle d’une carte chinoise du XVème siècle : trop parfaite, et avec avec des erreurs (Californie en tant qu’île) similaires à celles que faisaient encore les Européens au XVIIIème (Californie décrite comme une île, par exemple).

    Pourtant, même si cette carte n’est pas une copie d’une carte du XVème, elle serait tout de même étonnante pour une carte du XVIIIème, avec les détails sur l’Antarctique et l’Australie.

    Quant à l’éventuel passage des Chinois en Amérique, pourquoi pas, il est prouvé qu’ils ont aussi parcourru tout l’océan Indien. Il est vrai qu’il est fascinant de voir les destinées divergentes des deux civilisations Européennes et Chinoises. Si les Chinois l’avaient voulu, ils auraient pû coloniser le monde à la place des Européens.


    • HK (---.---.242.109) 16 janvier 2006 15:06

      Bonjour,

      La thèse d’une découverte des Amériques par des chinois dans l’article de Francis Pisani est plutôt novatrice et encore peu connue. Elle avait aussi été relayée dans un article de Libé d’août 2005 (« Zheng He, héros des mers redécouvert ») . Par ailleurs, il me semble que le National Geographic édition française (je ne me souviens plus de quel mois en 2004 ou 2005 ?) a proposé à ses lecteurs un article au sujet de cette circum-navigation chinoise. Toutefois, d’après mes souvenirs, l’article se focalisait essentiellement sur le periple est-africain de cette vaste armada. Je me replongerai dans mes NG pour essayer de savoir si ce magazine US a évoqué la possibilité d’une visite de Zheng He et de sa flotte aux Amériques et vous tiendrai au courant du traitement de ce sujet dans le NG en question.

      Je suis d’accord avec Francis Pisani sur la dimension européocentriste de cette notion de découverte. Il serait préférable de dire « découverte par les européens » ! Les Amériques n’étaient pas des terres vierges à l’époque où les européens les ont abordées. Cela signifie qu’elles avaient été découvertes par d’autres avant les européens devenus par la suite les « amérindiens ». Ainsi on parle aussi d’un peuplement dit de Clovis datant peut être de 13 500 ans et aussi de « l’homme de Kennewich », du crâne de Luzia (Brésil), etc.

      Différentes possibilités sont évoquées quant aux modalités de peuplement des Amériques : la « voie béringienne », la « voie polynésienne », la « voie européenne » et même la « voie africaine ».

      Puis on parle aussi, plus tard, d’une éventuelle découverte du Vinland (côte ouest de l’Amérique du Nord) par des Vikings.

      Personne n’est sûr aujourd’hui si les chinois ont effectivement découvert les Amériques avant Christophe Colomb. Pourquoi pas ? Quoi qu’il en soit, même s’ils les ont découvert avant les européens, ils n’ont pas découvert une terre vierge, et c’est cela qui est important. Il est sûr qu’une preuve scientifique de cette découverte prendrait un sens particulier dans le contexte géo-politique actuel.

      En aparté : les étatsuniens se posent pas mal de questions « identitaires » ces derniers temps. A ce titre, un film va bientôt sortir sur les écrans le 20 janvier « Le Nouveau Monde » de l’excellent Terrence Mallick (le réalisateur de « La Ligne rouge »). Gageons que ce film va susciter des débats passionnés.

      Bonne journée à tous.

      Quelques liens :

      http://forums.futura-sciences.com/thread45492.html http://fr.wikipedia.org/wiki/Indiens_d%27Am%C3%A9rique


      • JeanLuc Kokel (---.---.183.234) 16 janvier 2006 17:27

        Bel et troublant article.

        Ce qui me surprend le plus dans cette carte, c’est la précision des côtes atlantiques. Les Chinois auraient-ils découvert l’Europe ? Plus surprenant, la précision des côtes et des fleuves des Amériques sur la façade Atlantique.

        C’est presque trop beau, quelle serait l’origine de ces connaissances ?


        • HK (---.---.242.109) 16 janvier 2006 17:38

          Bonjour,

          Oui je suis aussi frappé par cette précision de la carte chinoise.

          Pourrions-nous imaginer que Marco Polo ait transmis des éléments cartographiques ? N’y a t-il pas eu des missionaires chrétiens qui commençaient à entrer en relation avec la Chine avant 1400 ?

          Il serait même intéressant de vérifier s’il n’y a pas eu des liens entre Rome et la Chine voire même entre Alexandre et la Chine avec une transmission de la vision du monde. La carte serait alors une sorte de cumul de connaissances compilée par les chinois (le premier KM ?). Mes questions sont complétement farfelues mais bon on a le droit de faire des hypothèses sur Agoravox.

          Ca n’explique toujours pas la précision du dessin des côtes américaines. C’est vrai que cette histoire est étonnante. Bravo encore pour cet article !

          Espérant qu’une explication scientifique viendra fournir une réponse satisfaisante. Bonne journée.


        • philippe montagne (---.---.171.175) 17 janvier 2006 03:56

          je pense que, juste en utilisant la plus simples des logiques,il est evident que les ameriques n’ont pas ete « decouvertes » par colomb.seul l’orgueil europeen de nos soi-disant objectifs historiens a travers les siecles nous a permis de ne pas voir l’evidence.

          # l’europe sortait d’un moyen-age obscur, n’avait aucune resource cartographique,n’avait meme pas navigue autour de l’afrique, comment cette europe aurait-elle pu aller en amerique sans les cartes et boussoles copiees sur les originaux chinois ? juste avec l’elan de la reconquete ?

          # puisque les cartes chinoises existent,et montrent clairement les differents continents de la planete,puisque des documents chinois mentionnent deja a l’epoque de la dynastie tang [avant zheng he] l’existence des continents americains,australiens et africains, et decrivent les habitants et la faune indigenes,il me parait incomprehensible que l’on puisse meme en douter,sauf a etre aveugle d’orgueil..ou pire encore, a expliquer les realisations des autre civilisations [la carte piri reis,les pyramides amerindiennes,et j’en passe] par l’intervention des extra-terrestres comme dans les annees ’70,risible !

          en conclusion :

          1]la verite est que nous devons arreter de nous voiler la face, accepter les faits,et supprimer nos anniversaires celebrant de soi-disant decouvertes :

          colomb a utilise une carte copiee sur les chinois pour aller aux ameriques/ gutemberg a copie l’imprimerie sur les chinois/ bernardaud et consorts ont copie la porcelaine sur les chinois/ les soyeux lyonnais ont copie la soie sur les chinois/ les anglais ont copie le process industriel sur les chinois [voir procede de fabrication de l’armee de terrecuite a xian,chine ou des assiettes en porcelaine chinoises]/ l’europe a copie l’arme a feu sur les chinois/et le papier monnaie,etc,ect...

          2] l’europe a invente la democracie,la liberte [cela merite un anniversaire,ca !] , et domine le monde apres avoir copie ehontement a ses debuts,puis ameliore les originaux [comme les japonais amelioraient les produits europeens il y a 20 ans -maintenant ce sont eux qui deposent les brevets - ou comme les chinois nous copient ,nous, actuellement].

          le miracle est plutot que l’europe ait reussi [anniversaire la aussi ?]

          3] et, pour finir,« rencontre de deux mondes » au lieu de « decouverte du nouveau-monde » est tout aussi innaproprie,bien que terriblement politiquement correct... puisque l’europe a conquis,pille,et decime les indigenes en australie et en amerique,puis transfere les millions de pauvres -et leurs esclaves africains-que l’europe ne pouvait plus nourrir pour peupler ce continent soudainement si silencieux, [extrapolation population amerindienne sur base rapport ville/campagne ds civilisation agraire au 16eme siecle = 150 millions/et au 19eme siecle = 20 millions ], ne devrait-on pas plutot appeller un chat un chat ? =

          * conquete,pillage et genocide de l’amerique. * extermination et repopulation de l’amerique par la race superieure. * ou en allemand ca fait plus serieux : untermenschen endloesung und uebermenschen neubevoelkerung der amerikas.

          vous pensez que j’exagere ? relisez donc les ecrits de l’epoque.

          mais, comment expliquer ca a nos enfants ?


          • (---.---.112.25) 17 janvier 2006 11:59

            En dehors de toute hypothèse ou supposition, il faut se rappeler que l’Amérique du Nord a été découverte par les Vikings un peu avant l’an 1000.

            Des traces archéologiques ont même été retrouvées au Canada ou dans le NE des USA.


            • (---.---.112.25) 17 janvier 2006 12:18

              Il y a aussi une thèse qui attribue la découverte des Amériques aux Phéniciens vers 1000av JC.

              Pour soutenir cette thèse, il est avancé que les Phéniciens ont découvert les iles de l’atlantique entre l’Afrique et les Amériques et que certains produits (je ne sais plus lesquels ..) apportés par eux à la cour du pharaon n’existaient que sur le continent américain.

              Par ailleurs, j’ai également entendu ou lu qqch comme quoi des restes d’une galère romaine auraient été retrouvés, il y a quelques années, sur la côte brésilienne


              • HK (---.---.242.109) 18 janvier 2006 09:57

                Bonjour,

                Concernant l’article de National Géographic sur l’armada chinoise qui a exploré une vaste partie du monde entre 1405 et 1422, vous trouverez cet article dans le NG édition française de juillet 2005 (« L’armada des Ming »).

                On y apprend l’extraordinaire odyssée de cette vaste flotte chinoise menée par un général chinois musulman dénommé Zheng He dans tout l’océan indien et l’extrême orient au début des années 1400, bien avant les expéditions européennes.

                NG fournit une carte détaillée du périple supposé. Toutefois, la carte de NG ne mentionne aucun trajet le long des côtes américaines. L’article lui même n’avance aucune hypothèse dans ce sens.

                C’est très curieux, car comme l’indique Francis Pisani, l’hypothèse d’une découverte des rivages américains par des chinois est évoquée depuis au moins 2003.

                Voir ce lien vers un article de BBC News qui date de 2002.

                Pourquoi le NG passe-t-il à la trappe cette hypothèse ? Y aurait-il, d’un point de vue étatsunien, un quelconque problème à ce que le continent américain ait été découvert par des chinois avant Christophe Colomb ?

                Hmm, il y a de la réécriture de livres d’histoire dans l’air.

                Bonne journée.


                • Nicolas (---.---.154.40) 18 janvier 2006 16:03

                  Tout ceci est intéressant mais il oublie que les pêcheurs européens venaient déjà taquiner les poissons sur le banc de Terre Neuve au moyen age suite aux pérégrinations des Vikings dans la zône.

                  Ceci a été prouvé par des traces archéologiques


                  • rustique 2 juin 2008 23:09

                    Il faut en finir avec ces histoires de navigateurs chinois au delà de l’océan indien cabotant le long des côtes atlantiques.

                     

                    La carte de liu gang est un faux. Il suffit de la comparer avec les cartes chinoises de l’époque (cf carte "le kangnido"), pour voir qu’elle est d’une facture moderne et occidentale (on dirait une projection de mercator). Les experts chinois ont démontré que les inscriptions, et la toponymie sont également modernes.

                    Les théories de Menzies sur l’immense découvreur que serait Zheng He sont absurdes.

                    - Ce dernier aurait fait le tour de l’atlantique et du pacifique en évitant soigneusement, comme par hasard, tous les peuples "civilisés" qui possédaient une culture écrite développée (et qui n’auraient pas manqué de signaler son passage) !

                    - sa flotte aurait passé Bonne Espérance contre vents et courants, en traversant l’anticyclone de saint-hélène (avec des voiliers incapables de remonter au vent et d’avancer par petite brise)

                    - Il a longé les côtes africaines pour les cartographier mais a loupé les Canaries !

                    - Il a loupé aussi les royaumes musulmans occidentaux qui s’étendaient à l’époque du Sénégal à l’Espagne

                    etc...

                     

                    Que dire des jonques de 140 m de long et 50 de large ? La surface de voile d’un tel engin ne peut dépasser 6 000 m2, le poids, lui, se situerait autour de 50 000 tonnes soit un ratio de 0,12 m2 la tonne ! J’imagine même pas la surface mouillée (la résistance à l’avancement) de ce bateau large et à fond plat : bref ça n’avancerait pas !

                     

                    Les vrais précurseurs de Colomb sont d’abord méditerranéens ou européens. Ce sont les récits mytiques de leurs découvertes qui expliquent l’étonnante précision des portulans précolombiens.

                     

                    Nechao le phénicien, a sans doute fait le tour de l’Afrique ; 

                    Il est possible que des navigateurs antiques (tout est possible avec des vents favorables) aient dérivé sur l’atlantique nord : les romains connaissaient en tout cas les Canaries (canis, îles des chiens en latin).

                    Plutarque mentionne une île à 5 jours de mer des colonnes d’Hercule, puis un grand continent au delà.

                    Brandan, moine irlando-breton du VIème a accompli un grand voyage vers l’ouest et le sud en partant d’Islande(1). Ses « découvertes » et les îles d’ « Anthillas » (2) et de « Brazile », figurent sur les portulans jusqu’au XV 

                    Puis il y a eu les vikings (XI ème), et encore les pêcheurs biscayais et bretons au Canada (XIIIème ou XIVème).

                     

                    Il est ridicule en fait, d’opposer un moyen âge obscur en occident et une civilisation supérieure en chine.

                    D’abord, le moyen âge n’a jamais été obscur. On a construit d’extraordinnaires cathédrales en Europe, on a réuni des flottes puissantes, et des armées nombreuses et organisées (voir les croisades ou, en 1340, la bataille navale de l’écluse). On a vu surtout en Irak, au Maghreb, et en Espagne, se developper à travers les empires arabes, une des plus brillantes civilisation de l’histoire de l’humanité (et de sacrés marins au demeurant).

                    Faut – il rappeler qu’à la bataille de Talas en 751, les arabes écrasaient l’armée Chinoise faisant plusieurs dizaines de milliers de morts et de prisonniers...

                    Au XV, époque de Zheng He, l’Europe (en Italie, en Fandres, en Espagne, au Portugal...) commence un âge d’or artistique et scientifique...

                     

                    Atteindre la côte est de l’Amérique, à travers le pacifique, en partant de chine, c’est possible, tout est possible avec des vents favorables, Thor Heyerdhal l’a fait, les maoris l’ont fait.

                    On peut envisager un atterrissage des chinois par le sud de l’Amerique et une remontée vers l’Amerique centrale le long des côtes.

                    En tout cas sûrement pas avec des centaines de chevaux et de l’eau de mer dessalée comme le prétend Gavin Menzies.

                    Mais est-ce une découverte ?

                    "Découvrir" est une démarche intellectuelle sinon scientifique, le découvreur a une action délibérée qui vise à augmenter son propre savoir, en ce sens il est un "chercheur". Il devient découvreur lorsqu’il acquiert par lui même un savoir dont il sait qu’il ne fait pas partie du corpus des connaissances de son époque. 

                    Le découvreur a conscience de son état, et donc de sa découverte, sa démarche vise à enrichir un savoir transmissible et donc exploitable, en ce sens Colomb est sans doute le premier vrai découvreur de l’Amerique.

                     

                     

                    PS : on a trouvé du tabac auprès de momies egyptiennes antiques mais personne n’a fourni pour l’instant d’explication satisfaisante

                     

                    (1) lire la « navigatio sancti Brandi »

                    (2) Iles situées à l’ouest de l’Afrique, un récit parle d’évêques portugais qui s’y seraient réfugiés en 734

                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès