• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Rachida Brakni & Maurice Benichou dans « Ténèbres » au Théâtre (...)

Rachida Brakni & Maurice Benichou dans « Ténèbres » au Théâtre ouvert

Molière de la révélation théâtrale féminine en 2002, Rachida Brakni a obtenu ses lettres de noblesse avec Ruy Blas et Britannicus à la Comédie-Française sous la direction déjà de Brigitte Jacques-Wajeman.

En ayant obtenu récemment le prix Jean-Jacques-Gautier, qui récompense un jeune talent, pour Le Viol de Lucrèce de Shakespeare à Bobigny, c’est la première fois, depuis qu’elle a repris sa liberté de comédienne en 2004, qu’elle retrouve cette metteuse en scène.

Cette dernière, en choisissant Ténèbres de Henning Mankell et en adoptant une scénographie inspirée des photographies de Michel Séméniako parues dans son recueil Exil révélant des formes spectrales captées à l’aide de caméras thermiques, souhaite sensibiliser le spectateur au destin de ces boat people qui sont devenus « les nouveaux misérables » de la société occidentale.

Ainsi au Théâtre ouvert, au fond de cette charmante impasse presque rurale de la cité Véron au coeur de Pigalle, l’ex « Jardin d’Hiver » sert de cadre à une aventure ordinaire au quotidien de ces migrants venus d’ailleurs et se dirigeant nulle part au nom d’une clandestinité que n’assument ni le pays d’accueil forcé ni ces voyageurs d’infortune.

Que ceux-ci soient incarnés par un père et une fille au bord de l’inceste plus ou moins inconscient et voilà que dans un appartement squatté toute une éducation socioculturelle patriarcale vacille en un huis-clos où la paranoïa semble être le seul sentiment affectif en commun.

Très forte interprétation de cette tentative de communication entre deux êtres qui viennent de perdre dans une traversée d’enfer à la fois une épouse et une mère, précipitée dans les eaux glacées de l’océan.

Maurice Bénichou est en charge de faire survivre ce personnage paternel délirant qui, ne sachant plus à quel saint se vouer, n’a d’autre horizon mental que la liste récurrente des courses commandées à sa fille qui, de facto, le relie en permanence aux dangers fantasmés du monde extérieur.

Cette lutte intestine fomentée à deux personnages contre des fantômes indifférenciés va se dérouler sur un ring imaginaire où les coups psychiques s’égréneront comme les cailloux du Petit Poucet à la recherche d’une mémoire réparatrice mais dont il faudra se résoudre à éliminer toute trace physique de manière à élaborer enfin un projet de vie sur des identités reformatées.

A la suite de l’auteur suédois, Brigitte Jacques-Wajeman contraint ainsi les ténèbres à dégorger leurs forces maléfiques afin de mieux dégager celles de jouvence.

Photo © Willy Vainqueur

TENEBRES - ** Theothea.com - de Henning Mankell- mise en scène : Brigitte Jacques-Wajeman - avec Rachida Brakni et Maurice Benichou - Théâtre Ouvert -


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Theothea.com Theothea.com 7 février 2007 12:55

    SUITE AU SUCCES DE LA PIECE TENEBRES PROLONGATIONS EXCEPTIONNELLES JUSQU’AU SAMEDI 17 FEVRIER 2007 Théâtre Ouvert http://www.theatre-ouvert.net

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès