• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Rennes le Château : La chasse au trésor des Wisigoths

Rennes le Château : La chasse au trésor des Wisigoths

Rebondissement dans le village, le site ou est enfoui le trésor des Wisigoths serait connu depuis quelques jours…..

Qui ne connait pas ou n’a pas entendu parler de Rennes le Château ? Pour les néophytes, ce petit village de l’Aude à une histoire mystérieuse, mais c’est aussi un site remarquable, car le village est perché sur une colline et offre une vue panoramique et lointaine sur les campagnes environnantes.

Un peu d’histoire. Le 24 janvier 1917, quelques rares personnes observent en silence la lente descente du cercueil de Bérenger Saunière. Parmi ces gens, combien connaissent réellement le secret qu’emporte avec lui ce prêtre ? A-t-il découvert un trésor ou pas et si oui, où est le reste ? Le mystère reste entier, car l’abbé Saunière arrive au village de Rennes le Château en 1885. Le village est pauvre, l’église en mauvais état. De 1887 à 1897, il rénove l’église Sainte-Marie Madeleine. Il construit aussi la villa Béthanie, la tour Magdala, une galerie, une tour de verre et des jardins. Bref, un train de vie bien supérieur à ce que peut s’offrir un curé de campagne officiant dans un village perdu de l’Aude.

La rumeur prétend que l’Abbé Saunière aurait découvert un fabuleux trésor, et qu’avec ce dernier il a pu mener grand train de vie. En raccourci, sous l’autel de l’église il aurait découvert un souterrain, qui l’aurait mené à un trésor datant des Mérovingiens.

C’est vrai que le village baigne dans le mystère. Déjà l’église est curieuse, et fait unique le bénitier à l’entrée est soutenu par un diable. Ca choque ou pas mais ça interpelle. Je passe sur tout le reste, et vu l’attrait du village par tout un tas de chercheurs (au propre comme au figuré), la municipalité à été contrainte de prendre un arrêté dans les années 60 interdisant les fouilles sur son territoire. C’est vrai que l’habitant lambda du village pouvait se réveiller un matin avec quelques olibrius en train de creuser dans son jardin. Désagréable vision au petit déjeuner.

Depuis quelques jours rebondissement. Trois chercheurs auraient découvert le site où est enfouie une partie du trésor des Wisigoths. Un lieu proche de Rennes le Château qui devrait être sécurisé dans les prochains jours. Miche Vallet, Franck Daffos, Didier Héricart de Thury, auraient trouvé l’introuvable. Apparemment, le chemin pour accéder au trésor, n’est pas une sinécure. Le boyau partirait d’un soupirail, actuellement bouché pour arriver huit mètres plus bas, dans un labyrinthe qui atterrirait dans un couloir fait de niches ou reposerait le fameux coffre posé au milieu d’un écrin de roche naturelle, très certainement inviolé depuis 1294, selon les découvreurs.

Le propriétaire des lieux commence à être nerveux et pour cause, car cela peut attirer un bon nombre de « chercheurs » équipé de barre a mines, plutôt que d’ordinateurs.

L’affaire est prise très au sérieux par les services de sécurité et dans le milieu très fermé des chercheurs et des historiens. On verra la suite, si suite il y a.

De toute façon, Rennes le Château, comme d’autres sites remarquables vaut le coup d’œil. D’une part car le paysage est magnifique et d’autre part il se dégage de ce genre de lieu, quelque chose de mystérieux, presque magique en tout cas envoûtant qui nous fait oublier notre quotidien souvent routinier, qui manque cruellement d’originalité. Oublié le côté matériel, place au spirituel, à l’imagination et à l’imaginaire. Bonnes vacances pour ceux qui en prennent et bonnes recherches.


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • jltisserand 30 juillet 2011 09:52

    Oui comme vous dite c’est un village qui vaut le coup d’oeil et quoi de mieux à l’aube des vacances de « découvrir » le trésor.

    Le trésor c’est le village auquel on accède par de petites routes. En moto .... c’est encore mieux.

    Et ça fera le bonheur du café juste à l’entrée du chateau.


    • Clojea Clojea 30 juillet 2011 15:49

      Absolument, j’aime assez le coin, c’est à la fois curieux et dépaysant. Merci pour votre passage


    • K K 30 juillet 2011 10:13

      Voici la page d’un des trois « spécialistes » nommés dans l’article.
      http://www.rennes-le-chateau-archive.com/

      Mais effectivement, sans trésor le village vaut aussi le coup d’oeil.


      • Clojea Clojea 30 juillet 2011 15:51

        Bonjour K : Je connais ce site qui est assez intéressant et comme j’aime bien les coins chargés de mystère, je suis servi....


      • lemouton lemouton 30 juillet 2011 10:26

        Et allez encore ce plat réchauffé de Rennes le chateau !! smiley
        Le mois de juillet pourri y serait il pour quelque chose ???

        Sinon allez plutot voir dans les environs la foret de rennes les bains, le lac du paradis, la foret des fanges, les gorges de galamus... smiley


        • Clojea Clojea 30 juillet 2011 15:54

          Allons le mouton, faite pas la tête, les gorges de Galamus sont très belles et l’Ermitage, c’est vrai, un lieu où méditer un moment est salutaire.... Pour le reste, c’était une échappée loin de la DSKmania du moment


        • lemouton lemouton 30 juillet 2011 19:50

          C’est vrai.. chuis trop râleur quelque fois.. 
          Mais cela fait du bien aussi de rêver.. smiley
           je me souviens du tournage d’un telefilm en plusieurs partie avec jean François balmer qui jouait le rôle de l’abbé Saunière
          tres belle serie.. j’ai trouvé un lien.. smiley

          https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/wiki/L%27Or_du_diable


        • Fergus Fergus 30 juillet 2011 11:12

          Bonjour, Clojea.

          Merci pour cet article qui nous distrait utilement de l’affaire DSK et du vent de tempête qui souffle actuelelement sur les économies.

          Cette histoire que je qualifierais de « folklorique » m’amuse d’autant plus que j’ai vécu, près de Morlaix, dans une fermette du 18e siècle qui fut la dépendance du château qu’elle jouxtait, une élégante bâtisse construite par le corsaire morlaisien Charles Cornic. Lequel corsaire possédait également, 80 m plus bas en dénivelée et à environ 1,5 km de là, une grande élégante maison sur la baie de Morlaix construite en mêlant le granite local et un tuffeau importé de fort loin. Or, l’on disait dans le pays que les deux sites étaient reliés par des souterrrains, et naturellement qu’un trésor était enfoui dans les environs du château, possiblement sur les 3000 m² de mon terrain, ce que je n’ai évidemment jamais cru.

          Ayant, avec l’aide mon épouse, fait beaucoup de jardinage, planté près de 150 arbustes et remplacé 10 arbres tombés lors d’une tempête, j’ai eu l’occasion de remuer beaucoup de terre, mais aussi de blocs de granite, certains pesant près de 100 kg. Et cela d’autant plus que nous avons ressorti et restauré un vieux lavoir en granite comblé par de précédents propriétaires. Naturellement, je n’ai rien trouvé si ce n’est quelques très vieux outils mangés par la rouille. Un voisin a eu plus de chance, il a découvert une pipe sculptée de marin en écume datant du 18e siècle, mais aussi, affirmait-il avant de décéder, un sarcophage mérovingien qu’il se serait empressé de réenfouir pour ne pas voir son terrain dévasté par des fouilles archéologiques.

          Les légendes, c’est très bien pour intéresser les enfants, appâter les naïfs et aussi, peut-être, comme argument de vente : cette maison a été achetée cash par un Anglais très réceptif à ce genre d’histoires.

          Cordialement.


          • Clojea Clojea 30 juillet 2011 16:00

            Bonjour Fergus. Merci de ton passage et de ton récit. J’aime bien, car cela nous évade un peu de la grisaille quotidienne. J’ai habité une veille maison du 13ème siècle, et j’ai eu l’idée un jour de passer un détecteur à métaux. Intéressant. Pas de trésor, mais j’ai trouvé un pièce de Louis XIII en cuivre, un anneau de bronze mérovingien dans une des caves et une médaille porte bonheur dans une des cheminée. J’étais assez content de mes trouvailles comme un gosse, mais c’est sympa.


          • Clojea Clojea 30 juillet 2011 16:02

            A part pas mal de gens dans l’image, je ne vois pas....Alors c’est quoi ? ou qui ?


          • Clojea Clojea 30 juillet 2011 18:08

            Oui, j’étais assis, et je vous remercie de vos liens. Effectivement, je suis assez d’accord avec vous sur la « récupération de l’église judéo-chrétienne » de pas mal de choses. D’ailleurs, cela dure depuis longtemps et cela risque de durer encore.


          • Clojea Clojea 30 juillet 2011 19:08

            Wait and see..... De toute façon l’hégémonie des religions monothéistes devraient effectivement un jour être remplacé par des spiritualitées plus proches de la vie réelle.


          • Ann O’Nymous 30 juillet 2011 22:25

            Comme la scientologie ?


          • riorim riorim 30 juillet 2011 16:41

            J’ai vécu longtemps dans cette région. L’histoire du trésor fait toujours la une et bien des opportunistes s’en nourrissent. Ce qui se sait moins c’est l’histoire des mandats que le curé recevait. Il aurait fait de la publicité dans des journaux bien cathos pour faire dire des messes en argumantant sur le côté efficace et miraculeux des dites messes. Il a été plusieurs fois remis à sa place par l’évêché, mais personne n’a jugé bon de le dénoncer. L’histoire du trésor est venue après sa mort, par sa bonne, mais ça, c’est une autre histoire...


            • Clojea Clojea 30 juillet 2011 17:00

              Merci pour votre passage, intéressant l’histoire du trésor venue par sa bonne.... Si vous avez l’occasion un jour de nous faire un billet sur le sujet, je suis preneur...


            • riorim riorim 1er août 2011 23:24

              A Rennes le chateau, personne n’a parlé de trésor avant l’arrivée de certains curieux qui ont, dans les années 50 rencontré la bonne, Marie Denarneau, et l’ont fait causer sur l’histoire du curé. C’est sur ses dires que fut créé un genre de petit théâtre local pour attirer d’autres curieux qui jouait les rôles du curé, des villageois et de la bonne (jouée par elle même). Et l’histoire étant lancée, elle ne s’est jamais arrêtée. Il faut aller là-bas et rencontrer le garde du village. Il est très au fait de tout çà, il fait des BD régulièrement sur l’histoire du curé. J’ai aussi rencontré des originaux (mais là bas il n’y a que ça) qui écrivent des livres sous un pseudo et le livre suivant est une critique du précédent sous un autre pseudo. Et ça marche... J’aurais des tonnes d’exemples tout aussi désopilants, mais le mieux ça a été l e fameux été où les chercheurs de trésors se sont unis pour accélérer les choses. Ils ont mis leurs secrets en commun et ont creusé une sorte de tunnel derrière un rocher, sans rien trouver. Et là je leur ai donné du fil à retordre. Dix ans plus tard je suis revenu dans le tunnel, mais rien n’avait bougé. Les chercheurs avaient laissé leur matériel de fouille, fatigués de faire croire à leurs balivernes.

              Non, il n’y a pas de trésor. Le curé vivait de mandats qu’il recevait peut-être d’argentine. Lors de la guerre de 14, il n’avait plus de fric, mais après il en retrouvait. Les mandats arrivent par la poste, un trésor local ça n’est pas gêné par des blocus maritimes. Je tiens ce témoignage d’un historien de la DRAC avec qui j’ai discuté de la question lors d’une fouille de caveau sur un chantier où je travaillais.

              Visez plutôt les archives de l’évêché de Carcassonne, vous verrez que le trésor n’est pas là où les allumés de Rennes disent. Eux, ils font vendre des livres, des souvenirs,etc. c’est comme Lourdes, ou bien comme les crop-circles, un commerce comme un autre, dans notre monde tellement ordinaire, il faut bien rêver un peu !


            • Gargantua 31 juillet 2011 23:14

              Ce fameux Abbés puait le soufre, tous intelligentsias épris d’ésotérisme malsain rôdait autour de lui. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès