• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Retour sur Starcraft

Retour sur Starcraft

Starcraft, premier du nom, est mon jeu vidéo préféré. Le principe du jeu est basé sur celui des wargames (jeux de guerre) dans lesquelles des armées s’affrontent avec une vue de plateau du dessus, un peu comme dans les centres de commandements stratégiques des armées régulières (boom boom la guerre avec les petits soldats en plastiques...).

L’univers du jeu consiste en un affrontement entre "races" : humains, protoss et zergs. L’époque se situe quelques millénaires après notre ère, il s’agit de science fiction. Les Protoss sont la race la plus évoluée, ils utilisent des pouvoirs psychiques, ont une technologie avancée qu’il n’utilisent qu’à bon escient, respectent la nature et tout être vivant. Ils sont brutaux lorsqu’ils combattent uniquement pour le besoin du combat. Ils contrôlent leur force. Les humains ont une technologie semi-avancée faîte de sueur, de crasse et de métal. Ils sont cruels avec leur armée, constituée de prisonniers portant des armures lourdes leur injectant des drogues stimulantes (le berseker..). Ils n’ont pas de pouvoirs psy et utilisent les technologies de médias pour communiquer. Enfin les zergs sont tous simplement une race semi-insecte, semi-animale vivant en colonie, rapides, effrayants, cruels. Ils ont comme centre de commande des reines et des "overminds", sorte de larves géantes, cerveaux psychiques.

Ce schéma des 3 races est identique dans les franchises cinématographiques d’Alien et de Prédator réunies. Les Prédators sont les protoss, la seule différence étant qu’ils s’agit de chasseurs solitaires et non d’armées. Les Aliens sont les zergs... Je recommande aussi le film Starship Troopers de l’excellent réalisateur hollandais Paul Verhoeven, exposant une guerre "Humain contre Zergs".

Pourquoi ce jeu est-il génial ? Ce jeu est un coup de génie, un miracle. D’ailleurs je ne sais pas comment il fut conçu, car après une longue attente suite à la franchise Warcraft II opposant de la même façon les 2 races Humains et Orcs dans un univers d’heroïc-fantasy moyen-ageux, il apparut soudainement et entier en 1998. A posteriori, il semble qu’il y ait eu un virage brutal dans sa conception passant d’un jeu banal à un jeu, selon moi, révolutionnaire.

Ce jeu "démine" notre monde. Ce jeu est un univers en soi. Les factions protoss, zergs et humaines se combattent entre elles au sein même de chaque race. Des alliances se produisent, vous l’aurez compris rarement avec la race zerg, moins évoluée, plus communautaire. Ce jeu, comme d’autre oeuvres géniale peut être vu comme une matrice de notre monde. Les mots, les lettres même de chaque unité, véhicules conçus, aidant le monde à progresser. Pas évident à concevoir. Imaginez-vous juste que dans l’univers de Tolkien, selon moi nationaliste anglais, les humains, les elfs et les nains représentaient des races humaines réelles, noirs, jaunes, blancs... Starcraft vient déminer cela. Le jeu est athée, mais humaniste.

Une extension du jeu, apportant nouveau scénario et nouvelles unités est sortie.

La suite du jeu est en préparation et se fait attendre chez Blizzard la société éditrice. Je parie sur un échec tant le renouvellement d’un chef d’oeuvre est improbable... La présentation des premières unités, incohérentes, confirme cet apriori...

Aujourd’hui, l’industrie du jeu vidéo dépasse celle du cinéma en termes de revenues financiers. Inutile de dire que si vous devez jouer à un seul jeu vidéo dans votre vie, c’est celui-ci. Il fonctionne sur un PC de technologie de la fin des années 90.

Anecdotes :

Le jeu était interdit au moins de 16 ans à sa sortie, aujourd’hui je ne le conseillerai pas à un moins de 14 ans ...

Le jeu est un sport national en Corée du sud, le gouvernement l’imposant quasiment en apprentissage.

Un spationaute américain fan du jeu l’emmena dans l’espace à la fin des années 90... Je ne sais pas pourquoi, mais cette anecdote me plaît particulièrement.

Documents joints à cet article

Retour sur Starcraft

Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Lapa Lapa 24 février 2009 16:24

    "Ce jeu "démine" notre monde. Ce jeu est un univers en soi. Les factions protoss, zergs et humaines se combattent entre elles au sein même de chaque race. Des alliances se produisent, vous l’aurez compris rarement avec la race zerg, moins évoluée, plus communautaire. Ce jeu, comme d’autre oeuvres géniale peut être vu comme une matrice de notre monde. Les mots, les lettres même de chaque unité, véhicules conçus, aidant le monde à progresser. Pas évident à concevoir. Imaginez-vous juste que dans l’univers de Tolkien, selon moi nationaliste anglais, les humains, les elfs et les nains représentaient des races humaines réelles, noirs, jaunes, blancs... Starcraft vient déminer cela. Le jeu est athée, mais humaniste."

    excusez-moi mais ce paragraphe est particulièrement incompréhensible.

    si SC est un excellent jeu c’est parce que c’est un des RTS les mieux équilibré qu’il soit entre les différentes races et unités et qu’il permet ainsi un jeu en réseau de type "e-sport" (oui c’est con et laid mais ç’est une réalité). Je suis pas sûr que le côté humaniste et athée y soit pour quelque chose...


    • Epeire 24 février 2009 20:05

       C’est relativement rare de voir une dimension politique affichée dans un jeu (à part la série Oddworld rien ne me vient à l’esprit) même si l’inconscient /surmoi des développeurs peut se refléter (je pense à l’aspect consumériste des Sims). 

      Je n’y ai pas joué mais est ce que cette orientation "athée et humaniste" a été à un moment donné clairement revendiquée ?

      et pour les fans de Tolkien (vouloir parler d’univers HF sans faire référence à un quelconque niveau à Tolkien, par moment c’est comme vouloir étudier les mathématiques en se passant de Thalès et Pithagore), le côté raciste de Tolkien n’est pas un scoop. (En gros, Humains standards, Elfes canons et trop cool même si un peu hautain par moment, nains avares mais super travailleurs et Orcs beurk moche et bête).
      En même temps, les contraintes d’un jeu vidéo ne sont pas les mêmes que celle d’un livre : Un écrivain peut raconter ce qu’il veut, tant qu’il écrit bien ça sera un bon écrivain (y a des limites mais je n’exagère pas beaucoup). Un jeu vidéo de ce type là doit obligatoirement avoir une répartition du potentiel la plus équilibrée possible sous peine de lasser très vite les joueurs... 


    • Nathan Nathan 24 février 2009 21:55

       Disons que la science fiction est de manière générale plus athée et aussi plus sombre que l’héroïc fantasy.


    • Nathan Nathan 24 février 2009 22:10

       @Epeire : CV très sympathique

      "C’est relativement rare de voir une dimension politique affichée dans un jeu (à part la série Oddworld rien ne me vient à l’esprit) même si l’inconscient /surmoi des développeurs peut se refléter (je pense à l’aspect consumériste des Sims)."

      Oddworld était un jeu magnifique dont le studio de création était tenu par une femme. Je ne sais pas ce qu’il est advenu de la boîte... Je n’ai jamais joué aux Sims (par hasard je pense..).

      "Je n’y ai pas joué mais est ce que cette orientation "athée et humaniste" a été à un moment donné clairement revendiquée ? "

      Non, c’est un ressenti. Disons que s’il y avait une idéologie dans Starcraft, elle serait plus militaire (tactique) que spirituelle ou ésotérique...

      "et pour les fans de Tolkien (vouloir parler d’univers HF sans faire référence à un quelconque niveau à Tolkien, par moment c’est comme vouloir étudier les mathématiques en se passant de Thalès et Pithagore), le côté raciste de Tolkien n’est pas un scoop. (En gros, Humains standards, Elfes canons et trop cool même si un peu hautain par moment, nains avares mais super travailleurs et Orcs beurk moche et bête). "

      Vous avez raison, toute l’héroïc fantasy est basée sur l’univers de Tolkien, y compris Harry Potter dont je ne suis pas fan.

      "En même temps, les contraintes d’un jeu vidéo ne sont pas les mêmes que celle d’un livre : Un écrivain peut raconter ce qu’il veut, tant qu’il écrit bien ça sera un bon écrivain (y a des limites mais je n’exagère pas beaucoup). Un jeu vidéo de ce type là doit obligatoirement avoir une répartition du potentiel la plus équilibrée possible sous peine de lasser très vite les joueurs..."

      La philosophie du jeu vidéo entre Art, Jeu et Média reste à écrire, je m’y attèle... smiley


    • Epeire 25 février 2009 08:55

      Très beau sujet. Si vous souhaitez un co-auteur, demandez-moi, je serais ravie de participer smiley

      La boîte d’Oddworld a tenu le temps de 4 jeux (Odyssée et Exode d’Abe, l’Odyssée d’Munch et la Fureur de l’Etranger) et maintenant elle a fermé. Mais la license sera peut-être reprise. En tout cas il en était question la dernière fois que je m’y suis intéressée.

      Quand aux Sims bon... On dit que c’est un jeu pour fiiiillllleee (à prononcer avec l’histérie un peu gogol qu’on voudrait nous avaler dans les publicités). ça fonctionne selon le schéma suivant : créations de personnages/achat de la maison/des meubles puis trouver un boulot/acheter des trucs/manger/faire pipi (sisi)/se laver/dormir/aller au boulot... (toute ressemblance avec une situation réélle n’est pas fortuite.)

      ça revient globalement à jouer à la poupée sans en avoir l’air. J’ai testé, j’ai pas tenu très longtemps. A mes yeux c’est d’un ennui assomant. D’autres personnes dans mon entourage ont trouvé un autre usage au jeu : créer des décors et des intérieurs super classes en utilisant les codes de triches pour l’argent et laisser le jeu tourner comme ça. De fait, je ne sais qui y joue ni comment dépassé l’âge d’aller au collège. ça doit être possible mais heu... bref c’est pas à moi qu’il faut poser la question.


    • Nathan Nathan 25 février 2009 11:17

       Pas besoin d’un assistant a priori. Du temps et de l’esprit suffiraient si seulement les événements me les accordaient.
      J’ai consulté votre blog et il est franchement intéressant. J’y retournerai.

      A bientôt.


    • BDKnut BDKnut 24 février 2009 22:22

      Wargame ... mouais mouais ...

      Au risque de jouer les grincheux, SC n’a rien à voir avec un vrai wargame ... SC est un RTS, bien fichu certes, pour ceux qui aiment, mais pas un wargame ...

      Pour ceux qui veulent voir un wargame sur PC, il y a "Commander - Europe At War" (moche mais bien ds l’esprit et les mécanismes des "boardgame" des années 70/80) ou "The Operational Art of War III" (Hypra-moche mais génial, tant il est souple et tant il permet de simuler des situations différentes)
      Les liens :
      Europe at War => http://www.matrixgames.com/products/344/details/Commander.-.Europe.at.War
      Operational Art of War => http://www.matrixgames.com/products/317/details/Norm.Koger’s.The.Operational.Art.of.War.III

      Et non, je n’ai pas d’actions chez Matrix Games, ils sont juste les derniers des mohicans du wargame "pur et dur" ... version PC ... après, il y a les bons vieux wargames "papier carton", mais depuis ma dernière visite il y a 15 ans chez Jeux Descartes et à l’Oeuf Cube, je suis un peu sec question bonnes crèmeries ...

      Voilà voilà ...


      • Graffias Graffias 24 février 2009 23:05

        Quelques rectifications s’imposent : ce n’est pas un wargame (Battle isle 3 en est un par exemple), c’est un STR. Ensuite j’aimerais beaucoup connaitre ton échele du temps parce que 16 dans Starcraft alors que comme tu le dis c’est un jeu qui viens de fêter ces 10 années.

        As-tu essayé ou connais-tu Earth 2160 ? parce que tu penses bien que depuis 1998 les STR ont beaucoup évolués sur l’interface, l’ergonomie, la modularité des unités, le choix entre plusieurs types de dégats et d’armures pour un meme chassis, sans compter la richesse des modules des bases à construire. Je te promets que tu mettras à la corbeille Starcraft après avoir joué à Earth2160.

        Allez j’attends ton prochains article sur Earth2160 intitulé : « Bordel ça fait 16 ans que j’ai joué à une relique, enfin je joue à un STR du 21e siècle ! »


        • Nethan 24 février 2009 23:47

          Déjà en son temps, Total Annihilation, 1997, surpassait Starcraft sur le plan tactique et graphique, et la plupart des joueurs du second ne connaissent pas le premier.

          Des ressources infinies, des combats qui pourraient durer limite une dizaine d’heures selon l’IA fabriqué par de fans, des unités et packs d’unités nouvelles à foison jusqu’aux packs de conversion, des custom maps avec des terrains inexistants avant, une musique terrible, bref c’était un plaisir renouvellé à chaque fois.

          Néanmoins, scénario inexistant... Et compte tenu du nombre d’unités (150), il était aussi plus compliqué, ce qui fait que Starcraft qui était un habile mélange de compromis a largement percé dans le marché.

          Pas besoin d’attendre Earth 2160 pour cela, mais ce dernier, digne héritier de 2150 (sauf sur le scénario, trop série B avec ses pseudo-héros qui se rebelle sur les deux camps restants), a apporté des nouveautés intéressantes de customisation des unités, malgré l’incapacité de le modder réellement.


        • Chtiboom 25 février 2009 10:27

          Si je suis d’accord avec le point de vue de l’auteur - Starcraft est LE Jeu de stratégie en temps réel (RTS Real Time Strategy game), c’est avant tout en raison de la qualité - inégalée à ce jour - de la conception du jeu.

          Là où tous les autres RTS se réfugient soit dans la profusion d’unités de combat (Total Annihilation - plus de 100-150 unités par camp) ou dans celle de civilisations soi-disant différentes (Age of Empire - plus de 20 civilisations "différentes"), Blizzard a réussi l’exploit d’avoir à la fois de la diversité dans les combinaisons de combat et de l’intérêt renouvellé dans le changement de camp, avec seulement 3 civilisations et une vingtaine d’unités différentes chacunes.

          Le nombre de variables de combinaisons et de tactiques différentes reste très très important, et tout bon joueur doit être capable en compétition de toutes les utiliser en même temps.

          Pour les curieux, je vous invite à visualiser les vidéos d’Elky lorsqu’il était en demi et en finale du championnat du monde. Il est le seul français à avoir réussi à rivaliser avec des pros coréens, et il était vraiment très très fort...


          • saint_sebastien saint_sebastien 25 février 2009 10:30

            pour infos, tous ces jeux viennent de warhammer et warhammer 40 000 de game workshop dont le gourou est Ian Livingstone, inventeur des livres dont vous etes le héro avec Steve Jackson ou MAGICS the assembly. ce sont des jeux de role ou de plateau à la base avec du background très développé.


            • Epeire 25 février 2009 10:38

              Là, le débat autours de la tendance politique est reparti pour un tour (et pourtant dans la plupart des jeux vidéos, ça revient à se demander si un fromage a le gout d’une couleur...)

              Là encore il faudrait confirmer mais j’en ai entendu de belles sur Warhammer 40 000 (des amis à moi m’ont dit que le camp "humain" faisait plutôt facho par leurs petites manies.)


            • Nathan Nathan 25 février 2009 11:49

               @u Hardcore Gamers : En 1998, alors en DESS d’informatique à Versailles (aujourd’hui Mastère/MBA), je me souviens parfaitement de la concurrence qui sévissait entre les 2 jeux Starcraft et Total annihilation... L’un artistique et soigné, l’autre bourrin et jouissif. Je me souviens avoir séché des "cours de réseaux" pour faire des parties en ligne de Starcraft en réseau avec un hub ou un routeur cisco sur les ordinateurs de la FAC. De beaux moments, ma foi (C ETAIT GENIAAAAAAL lol).

              Aujourd’hui seul Nintendo arrive à recycler ses jeux... Il y a un vrai problème évolutif avec les jeux vidéos qui devraient pouvoir se consommer comme un bon livre classique... Les experts PC devraient s’y atteler....



              • Vincent 25 février 2009 12:17

                Perso, j’ai adoré Starcraft et je n’ai pas aprèciér le virage Warcraft, même si le principe de base et le même au héro près.
                Nous aovns passé des heures en réseau, soit en réseau privé soit à se fritter en équipe sur le ternet.
                J’attends la suite.


                • Chtiboom 25 février 2009 15:26

                  J’ai longtemps cru la même chose que vous, à savoir qu’entre Starcraft et Warcraft II, la seule différence était la présence du héros.

                  J’ai récemment compris (il faut dire que Warcraft III est arrivé à un moment où je jouais déjà bcp moins) qu’en fait c’est tout à fait différent.

                  Warcraft III est un RTS où tout tourne autour d’une seule unité : le héros. Toutes les autres unités ne servent qu’à une seule chose, lui faire grimper des niveaux avant les héros des autres, servir de chair à canon pour le protéger ou l’aider dans ses combats.

                  C’est une "philosophie" de jeu très très différente.


                • Gargamel Gargamel 25 février 2009 14:55

                  En tant que fan de StarCraft ça me fait plaisir de voire cet article, même s’il est rempli d’inexactitudes. J’ai joué à à peu prêt tous les jeux qui étaient censés le remplacer, earth 2160, les C&C, cossacks, etc... La vérité c’est que 10 ans après je découvre encore des choses auquelles je n’avais pas pensé en jeu. Les autres jeux sont plus beaux, offrent plus d’options (customisation et autre), mais aucun n’atteint l’équilibre parfait entre les trois races et la dimension stratégique de StarCraft. 
                  D’ailleurs c’est un jeu joué comme un sport national en corée, il y a des millions de joueurs dans le monde et ce depuis sa création sans interruption, et pourtant aucune des trois races n’est plus populaire que les autres ! Aucun jeu n’atteint un tel équilibrage.
                  Le principe pierre-feuille-ciseau marche très très bien aussi, aucune stratégie n’est "ultime". Des flottes gigantesques des plus gros vaisseaux seront arrêtées par quelques kamikazes volants zergs ou leurs moteurs seront paralysés par les cartouches verrou des Fantômes terrans.

                  L’univers du jeu part en effet comme un produit des sagas alien et starship troopers, mais au fil des campagnes, de l’extension, des campagnes bonus, des bouquins... devient beaucoup, beaucoup plus. C’est vraiment le meilleur univers de Blizzard pour moi.

                  Quelqu’un a cité age of empire 2, franchement ce n’est pas la trame historique qui gène, au contraire c’est ça qui sauve le jeu. Mais c’est au rts ce que la bataille est aux jeux de cartes, la base de la base. Toutes les civilisations ont les mêmes unités à une exception prêt, les stratégies sont simplissimes (masses de troupes et de trébuchets) et l’absence d’unités "magiques" empêche la subtilité d’un vrai RTS. C’est une bonne initiation au genre, sans plus.


                  • Grégory 25 février 2009 16:18

                    Je m’attendais à l’article d’un connaisseur, mais c’est celui d’un néophyte à l’écriture confuse et aux concepts fumeux. En vrac :

                    - le concepte de Startcraft n’a rien (rien) de neuf, au moment où il sort les RTS (Real Time Strategie) sont le type de jeu à la mode (avec les FPS). Le genre a été créé par Westwood avec Dune, ensuite Blizzard réalise Warcraft 1 ; à peu près en même temps Westwood crée la franchise Command & Conquer qui pendant quelques mois / années (de tête) sera la référence du genre.
                    Quand Starcraft sort, de très nombreux RTS sont sur le marché. La plupart sont techniquement superieurs, en particulieur Total Annilation, graphismes 3D, 1000 unités par joueur (contre environ une centaine pour Starcraft) et une interface bien plus puissante et maneuvrable (ce qui au demeurant ne fait pas un meilleur jeu, mais ce n’est pas la question).

                    - on peut disgresser longtemps sur les raisons qui ont fait de Starcraft un succès relativement intemporel(outre celle, pas négligeable, qu’il venait du studio auteur des blockbusters Warcraft 2 et Diablo - il n’est pas évident que le même jeu sorti par un studio lambda se soit autant fait remarqué - indépendament de ses qualités, qui sont réelles).

                    On peut au moins noter que Blizzard a mis l’accent là où personne ne le mettait à l’époque (et encore bien peu aujourd’hui), en ne se contentant pas d’une campagne solo de qualité. En fait, c’est un bon cas d’école de la "méthode Blizzard à faire des hits", qui s’est sur de nombreux points forgée sur ce titre : cycle de développement très long, gros investissement sur le design, technologie peu spectaculaires mais acceptant bien les petites configurations, et surtout : soint apporté à l’équilibre du multiplayer. Avant et après sa sortie les patchs corrigeants parfois dans des détails subtils les méchanismes du jeu s’enchaineront inlassablement. Il me semble même qu’il y a encore eu un patch l’année dernière !

                    On peut aussi remarquer que là où ses concurrents ont tenté de minimiser la partie "adresse", avec des commandes complexes (synchronisation des mouvements, programmation de la production d’unité), Starcraft assume d’emblée un esprit limite "borne d’rarcade" : résolution grossière (même pour l’époque), gros sprites, gros boutons, nécessitant beaucoup d’adresse de l’utilisateur, y compris pour des opérations routinières (exploitation de mine, production d’unités...). Ce choix à contre courant des attentes d’alors (et peut être plus subis qu’assumé, car les compétences de développement du studio n’ont jamais défrayé la chronique) fut au final payant, en particulier pour le public asiatique.

                    Enfin, je considère avec d’autres collègues auteurs de bédé que le design Blizzard est plusieurs cran au dessus de la concurrence. Il n’est peut-être pas follement original et ne rechigne devant aucun pillage (Warhammer 40 000, Starship Trooper, Alien, Galarctica) mais pompe avec goût et enrichit le tout de création originale très efficaces (qui ne se souvient pas des "Carriers" Protoss, des Guardians, des Siege Tanks, de la reine des zergs ?) 


                    - parler de la dimension politique de Starcraft me semble complètement ridicule si l’on considère des titres faisant un réel effort de ce coté là (certes peu nombreux). Cette dimension n’est en tous cas certainement pas revendiquée par les auteurs !
                    En revanche, il y a effectivement une constante dans tous les jeux Blizzard : il y a des gentils et des pourris (relatifs à chaque fois) dans tous les camps, tous les camps sont susceptibles d’avoir des conflits internes (un besoin qui vient directement du jeu), et, presque toujours, ça se termine mal (héros corrompu à la fin de Diablo, triomphe zerg de la fin de Brood War, triomphe d’Arthas à la fin de Frozen Throne..). Une grande constante est le personnage corrompu par sa soif de puissance (le "héros" de Diablo, Arthas, Illidan...)


                    - enfin l’auteur de l’article cite deux évènements comme anecdotiques alors qu’ils sont tout à fait centraux : l’extension et la scène du progaming.

                    Tous les jeux blizzard acquierent leur pleine dimension avec les extensions depuis Starcraft, justement (dont plusieurs unités de l’alpha n’ont été au finale implémentée que dans l’extension, comme le Dark Archon). Celles ci sont énormément vendue et remplacent le jeu d’origine en multi. Aucun autre éditeur ne peut en dire autant !

                    Quant au "progaming", c’est ce qui a permis à ce jeu d’être encore massivement joué aujourd’hui (bien plus que beaucoup de jeux multi cette année). C’est d’ailleurs un bon sujet de reflexion, pour une scène compétitive qui souffre en général de devoir suivre l’innovation des jeux et non des joueurs.

                    Enfin les prédictions de l’auteur sur le succès de Starcraft 2 et ses appréciations des nouvelles unités n’engagent que lui, ne réprésentent aucune revendication de fan et me semblent d’un nombrilisme assez ahurissant. Starcraft 2 sera bien sur un gros carton, et un support de compétition très prisé. Il n’y a aucun suspens là dessus.


                     


                    • Gzorg 25 février 2009 18:22

                      Bonne analyse sur le texte de l’auteur...l’univers de Starcraft n’est pas politiquement complexe , il est manichéen et volontairement sombre...Et c’est effectivement dans les extensions des jeux Blizzard que le BackGround s’étoffe.

                      Pour la Horde ! smiley


                    • Gzorg 25 février 2009 18:13

                      D’ailleurs je classe les jeux vidéo en deux classes distinctes :

                      1°) Les Jeux Vidéos

                      2°) Les Jeux Blizzard

                      Tant les deux sont aux antipodes de la sphère vidéo ludique :

                      D’un coté les jeux vidéo :
                      avec du bon , du moins bon, du très (trop) rarement bon, et de la daube intégrale...
                      L’ensemble de ces jeux ayant une moyenne de 20 heure avant qu’il ne lasse sauf quelques tres rares exceptions (half life -la série Bg et autres Fallout - 1 morrowind par ci ou 1 Civilization par là, mais ce sont des exceptions qui confirme la règle).

                      De l’autre les jeux Blizzard :
                       5 Jeux en 9 ans = > 5 Hit mondiaux incomparables - parangon d’excellence , de perfection , d’équilibre et de re-jouabilité.

                      Diablo I => Création d’un genre a lui tout seul (le hack & Slash) , Hit mondial immédiat , une moyenne de 200 Heures de jeu pour commencer à en faire le tour

                      Starcraft => Immédiatement sacré meilleurs STR de tout les temps, tellement excellent qu’il est le dernier jeu des années 90 qui est encore présent dans les grandes compétions internationales.

                      Warcraft III => Ok c’est une suite , mais dommage pour la concurence , ça fait plus de 5 ans qu’il est sortis et ça reste le STR le plus joué au monde actuellement , se connecter pour faire une partie (temps d’attente moyen =2 mn) avant de trouver un compère pour se poutrer sur le net.
                      En fait il n’y a que deux STR en compétition international => Starcraft et Warcraft 3 et de temps en temps apparait aussi vite qu’il disparait un des autres STR du groupe N°1

                      Diablo II => Bon et bien c’est bien Blizzard qui reste le maitre , rejouabilité => environ 2000Heures (le temps de faire le tour de tout les types de personnages , 8 millions de copies vendues dans le monde et il s’en vend encore...puisqu’il est toujours en rayon à la FNAC alors qu’il date de la fin des années 90...

                      WoW => La cerise sur le Gâteau , façon : "Bonjour je m’appelle Blizzard, je n’ai jamais fais de MMORPG avant mais je viens quand même prendre 80% du marché mondial", 11 Millions d’abonnés qui payent leurs 10 Euros par mois, j’invente tout les canevas moderne du genre , je les optimise et c’est d’un coup tout les autres qui viennent me copier.


                      Tout cela montre une chose , c’est que l’excellence paye dans le jeux Vidéo, Blizzard n’a jamais sortis sur le marché des jeux pourris sous prétexte qu’il fallait les rentabiliser à grand coup d’artifices Marketing, il a abandonné les projets pourtant deja tres devellopé , sous pretexte qu’ils ne correspondais pas au standars d’exigences de la boite (lost Viking , starcraft Gost etc..)
                      Comment ne pas acheter un jeu Blizzard , puisque l’on sait d’avance que ce sera un jeu fini, correctement terminé, riche de centaines d’heures de jeux et que l’on pourra y joueur pendant des années sur leurs serveurs.
                      Enfin derniere anecdote : alors qu’on interrogeais un ponte de chez Blizzard sur les méfait du piratage, le voila qui répond , que non , c’est tres bien le piratage , ca permet de tester leurs jeux et que de toute façon les joueurs qui accrochent acheteront leurs produits , puisqu’ils proposent plus (MMO, stable, compétition et classement sur les serveur de battle net etc...)....Magistrale !

                      Essayez ZooTycoon apres ça et vous verrez qu’il existe bien deux types de jeux : les jeux Blizzard et les autres...


                      • Grégory 25 février 2009 19:46

                        Ceci dit tout le monde aimerait faire comme Blizzard, mais il en faut les moyens. Ils ne sont pas des caisses à les avoir : Valve, et dans une moindre mesure Black Isle, Bethesda, ID Software... Mais Valve et Blizzard en particulier ont des marchés plus solides que n’importe qui en ce moment, y compris que presque tous les ténors japonais (sauf Nintendo).


                      • Chtiboom 26 février 2009 14:33

                        Point de vue parfaitement partagé avec Gzorg !

                        C’est d’ailleurs une simple question de philosophie de business, et c’est d’ailleurs un point commun avec Nintendo sur ce sujet : Blizzard et Nintendo ont tous les deux compris que dans "jeu vidéo", il y a "jeu".

                        Le commentaire sur les soi-disants "faiblesses techniques" de Starcraft sont ridicules : c’est justement la légèreté du code qui a permis le multijoueur dès l’origine (j’ai personnellement fait la campagne solo 8 mois après avoir commencé à jouer à ce jeu, en me plongeant directement dans le multiplayer).

                        Et jouer à plusieurs, c’est bcp plus fun que tout seul devant son PC, même avec des beaux graphismes, même avec 20.000.000 d’unités différentes que de toutes façons on n’utilisera jamais.

                        Vous remarquerez que c’est la même chose avec la Wii, qui a un processeur pas très gros, qui en perf pures est en dessous des autres consoles, mais qui fait un carton monstrueux, tout simplement, parce que c’est fun.


                      • Nathan Nathan 20 mars 2009 17:44

                         Sur les ressources de Starcraft : minerai et gaz. La transposition dans notre monde réel pourrait être, argent et énergie. L’argent et l’économie de l’énergie. Ressource "négative" (-) en quelque sorte...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès