• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Richard Matheson : Un géant de la littérature américaine disparait

Richard Matheson : Un géant de la littérature américaine disparait

L’écrivain mondialement connu de science-fiction, Richard Burton Matheson a rejoint l’au-delà qu’il connaissait si bien, le 23 juin à l’âge de 87 ans. Il est né le 20 février 1926 à Allendale (New Jersey), il lui faudra attendre les années 1950 pour accéder à la notoriété.

C’est en 1954, avec son chef d’œuvre Je suis une Légende que l’écrivain Richard Matheson est né à la littérature. Visionnaire, il anticipe un genre nouveau qui fera florès, celui de l’apocalypse. Son livre sera adapté à plusieurs reprises par le cinéma. En 1964 The last Man on Earth avec Vincent Price, puis en 1971, avec une version qui connaitra un succès énorme The Omega man (Le survivant) avec l’excellent Charlton Heston qui dresse la fresque d’un homme, seul survivant d’un monde voué aux Zombies, qui résiste. Moins de 30 ans après, en 1971 Hoolywood se décide à un remake à grand budget avec Will Smith I am legend, de Francis Lawrence qui trahit l’esprit du roman.

L’œuvre est forte et puissante. Dans un monde dominé par des vampires, qui recrée un modèle de société à leur image, le héros Robert Neville, résistant et tueur de vampire devient dans ce monde inversé la légende… la scène finale du film où il meurt transpercé, tombant les bras en croix dans une fontaine, rappelle avec force l’image rédemptrice du Christ.

D’autres œuvres fortes comme L’homme qui rétrécit ou La mort et le temps sont aussi portées avec intelligence à l’écran. Une autre rencontre, lui conférera la place particulière qui est la sienne dans les thématiques de l’horreur et de la science-fiction, ce sera celle de Duel avec le jeune et prometteur Steven Spielberg. C’est dire que Matheson compte et comptera encore longtemps dans cette littérature spécialisée qui a acquis depuis plusieurs décennies ses lettres de noblesses depuis Edgar Allan Poe.

Sa thématique majeure dans toute ses œuvres est celle de l’homme accablé par la fatalité qu’il ne peut contrôler, ni empêcher, qui tente de survivre dans un monde ravagé… la mort, la survie, la bascule des civilisations le fascine. Son art et son style reconnus par tous l’amène aussi à travailler pour la télévision avec plusieurs scénarios pour la série La quatrième dimension, mais aussi pour la célèbre série Star Trek.

Il verra aussi en 1998 l’adaptation de Au-delà de nos rêves (1978) au cinéma de Vincent Ward avec Robin Williams.

Il laisse derrière lui au moins trois de ses enfants qui ont fait le choix de suivre les traces de leur père : Chris, Richard Christian et Ali Matheson, scénaristes et écrivains.

Une page est tournée avec sa disparition qui clôt le chapitre d’une grande série d’écrivain américain de science-fiction : Isaac Asimov, Ray Bradbury, Philip K. Dick, A.E. Vogt ….

Il a reçu toutes les récompenses honorifiques qu’il méritait :

  • 1958 : Prix Hugo (catégorie film) pour L’Homme qui rétrécit
  • 1976 : Prix World Fantasy du meilleur roman pour Le Jeune Homme, la Mort et le Temps
  • 1984 : Prix World Fantasy spécial : Grand maître / Life Achievement
  • 1990 : Prix World Fantasy du meilleur recueil de nouvelles pour Derrière l’écran
  • 1990 : Prix Bram Stoker (catégorie recueil) pour Derrière l’écran
  • 1991 : Prix Bram Stoker spécial : Grand maître / Life achievement

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Pelletier Jean Pelletier Jean 26 juin 2013 11:44

    @Durae.leges.sed.leges...

    J’ai du mal à vous suivre.... l’ensemble de la littarrature traite des rapports humains... vous rêvez donc d’un monde meilleur, d’un monde absolu de « bonheur »... donc plus d’auteurs !

    Et bien moi je préfère encore Victor Hugo..

     

    http://jmpelletier52.over-blog.com/

     


  • In Bruges In Bruges 26 juin 2013 15:28

    @durae. leges :
    Mais sur quoi voulez-vous diable qu’écrive un écrivain ? Sur quelle « autre chose » que la merde du monde, hic et nunc.
    Comme disait Cioran :
    « Faut-il qu’un homme soit tombé si bas pour se croire heureux ».

    Mais il est vrai que vous habitez, parait-il, dans une cabane sans télé ni électricité, ça dot étre pour cela. Parler aux oiseaux, parfois, ça rend con.
    Nous sommes au monde, disait ce vieux con de Sartre. Et le monde n’est pas beau. Point barre. Dura lex, sed lex.


  • Cocasse Cocasse 26 juin 2013 10:32

    Je me souviens avoir lu quelques nouvelles de lui, parues dans la série « la grande anthologie de la science fiction ». J’ignorais qu’il était derrière le film « au delà du réel », que j’ai particulièrement apprécié. Il ne fait pas partie de mes auteurs de SF préférés malgré tout.


    • T.REX T.REX 26 juin 2013 21:04

      IL me semble qu’il était aussi un spécialiste de la short short story et qu’un des chef d’oeuvre de ce style est Journal d’un Monstre qui m’a laissé sur le cul quand j’étais ado !

      Il a également commis un livre d’épouvante de chateau hanté assez réussi et en tout cas très agréable à lire ! 


    • COVADONGA722 COVADONGA722 26 juin 2013 10:34

      yep , d’un asinus a un autre c’est reduire a bien peu la part d’évasion de reves et la somme des peurs engendrés par ces sociétes.Pour le « vulgaire » tel votre serviteur il faut des faiseurs de mots et d’histoires sinon ce monde deviendrait par trop insupportable !
      Mon anthologie sf de j Sadoul tourne à le nécro il me reste les couvertures colorées des CLA opta pour oublier que je me dirige moi aussi vers l’hiver qui ne donnera sur aucun printemps ! J’en terminerais par un clin d’oeil de sf , la merde de ce monde par vous decrite existe certes mais avec des auteurs tel celui ci il me restait « une porte sur l’été »

      Asinus : ne varietur


      • In Bruges In Bruges 26 juin 2013 15:22

        « Une porte sur l’été » : jolie phrase.
        Pas verbeuse comme notre bouffon de « la loi est dure , mais c’est la loi ».


      • COVADONGA722 COVADONGA722 26 juin 2013 18:53

        @ in bruges un clin d’oeil sf c’est le titre d’un roman de Heinlein 


      • Radix Radix 26 juin 2013 11:33

        Bonjour

        J’ai aimé Le jeune homme, la mort et le temps qui est un livre de sf poétique, ce qui est rare.

        Par contre dans votre liste vous avez oublié le principal : Heinlein !

        Radix


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 26 juin 2013 11:38

          oui Robert Heinlein, qui a tant influencé l’imaginaire du nucléaire et du spatial , un cratère martien porte son nom, mais j’aurai pu en citer encore bien d’autres...

           

          http://jmpelletier52.over-blog.com/

           


        • COVADONGA722 COVADONGA722 26 juin 2013 15:22

          @Pelletier et Radix , étonnant Heinlein capable du tres militariste stars ships troopers et du libertarien revolte sur la lune ...

          Asinus : ne varietur


        • Radix Radix 26 juin 2013 15:32

          Bonjour Covadonga

          Il a fait mieux que Révolte sur la lune comme roman « libertarien », il a écrit En terre étrangère qui est resté longtemps la bible de l’underground américain.

          Je conseille la lecture de la première partie, la deuxième, écrite vingt ans après, est beaucoup plus faible.

          Radix


        • appoline appoline 26 juin 2013 11:37

          J’ai beaucoup apprécié « la maison des damnés » en livre, qui a par la suite été adapté au cinéma. Dommage qu’il n’y ait pas plus d’auteur de fantastique ou de bonne épouvante. Si Lovecraft reste le maître, Matheson a apporté sa pierre à l’édifice


          • Pelletier Jean Pelletier Jean 26 juin 2013 11:40

            Appoline,

             

            Merci d’évoquer la mémoire de Lovecraft qui a illuminé mon adolescence et ma vie de jeune homme.. un immense écrivain.

             

            http://jmpelletier52.over-blog.com/

             


          • T.REX T.REX 27 juin 2013 20:07

            Merci Appoline, oui c’est ça « la maison des damnés » !!! Je ne me souvenais plus du titre mais c’est un régal subversif à lire ! J’y ai pris beaucoup de plaisir !


          • Zangao Zangao 30 juin 2013 14:27

            HP Lovecraft !!!! le mythe de Cthulhu ! incomparable


          • BlackListed BlackListed 26 juin 2013 11:39
            Une page est tournée avec sa disparition qui clôt le chapitre d’une grande série d’écrivain américain de science-fiction : Isaac Asimov, Ray Bradbury, Philip K. Dick, A.E. Vogt ….

            et Frank Herbert !

            • Pelletier Jean Pelletier Jean 26 juin 2013 11:42

              Franck Patrick Hernert , mort déjà en 1986 oui, comment oublier Dune...

              http://jmpelletier52.over-blog.com/

               


            • COVADONGA722 COVADONGA722 26 juin 2013 18:55

              @Pelletier , Dune juste le Messie après il y a redondance non ? sinon le mort blanche est pas mal 


            • morice morice 26 juin 2013 12:06

              sympa d’avoir pensé à saluer ce géant


              l’affiche de l’adaptation de son roman m’avait rappelé les agissements de quelqu’un


              depuis que Takkiedone a avoué, il est encore plus petit....

              on m’a sucré un autre texte sur lui, paru et balancé après parution : je ne l’ai jamais retrouvé, c’était en 2008 juste après son élection, et déjà il faisait ratisser le net. J’avais une photo où son livre était juste à côté le « ça va mal finir ».... le livre de Léotard

              comme quoi la science fiction....

              • Pelletier Jean Pelletier Jean 26 juin 2013 12:50

                @Morice,

                 

                merci pour cet additif et cette piste de réflexion.

                http://jmpelletier52.over-blog.com/

                 

                 

                 


              • gaijin gaijin 26 juin 2013 19:49

                méfiance
                a force de rétrécir il pourrait bien finir par passer a travers les mailles du filet


              • Raymundo007 Raymundo007 27 juin 2013 01:13

                « littérature américaine » ?
                D’abord ça ne veut rien dire car l’« Amérique » est un continent -composé de multiple traditions culturelles pas très concordantes - qu’il ne faudrait pas confondre avec les USA et aussi parce que cette expression est un véritable oxymore. Hélas littéraure et empire n’ont que rarement fait bon ménage. L’antique empire romain en témoigne aussi.
                Quel est le Boéotien en matière de « littérature américaine » qui a écrit cet article ?


                • Pelletier Jean Pelletier Jean 27 juin 2013 11:20

                  j’ai bien pris note de votre remarque Monsieur le Professeur...


                • legrind legrind 27 juin 2013 10:58

                  Il faut lire ces nouvelles comme celles de Robert Bloch , Frederic Brown ,Ray Bradbury.. Philip K Dick smiley


                  • T.REX T.REX 27 juin 2013 20:11

                    OUI , c’est un maître de la nouvelle et du roman court ! Journal d’un monstre en est la preuve éclatante et célèbre !


                  • Sonya V... Sonya Vardikula 27 juin 2013 21:32

                     Merci de cet hommage à Richard Matheson.

                    Effectivement, I am legend, avec Will Smith, est très éloigné de l’esprit du roman de Matheson... (le film taillé en pièces ici)
                     
                    Pour rester dans « l’esprit vampire », un roman de Lucius Shepard : L’aube écarlate

                    • esox1 28 juin 2013 11:51

                      La priorité des priorités en France n’est plus de rendre des hommages (même si cet auteur mérite le respect) mais d’arrêter dès maintenant la chasse aux pauvres : en effet, chez nous (je suppose que la majorité d’entre vous n’est pas au courant), des centaines de milliers de pauvres sont traqués à longueur d’année :
                      http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N30440
                      On nous parle sans arrêt de la dureté du modèle US mais là-bas on n’en est jamais arrivé à couper l’aide sociale et encore moins à demander un dossier digne de l’URSS pour deux boîtes de conserve périmées.
                      Si vous voulez jouer à l’opposant politique, allez voir vos conseillers généraux, vos députés, vos maires dans leurs permanences (vous allez me dire que ça ne changera rien mais c’est avec des réactions comme celles-ci que ça ne change pas) et faîtes leur savoir qu’on ne peut plus continuer à traiter les gens de la sorte, que la France est montrée du doigt dans le monde entier, que vous et vos proches vont tous changer leur façon de voter.
                      Surtout, ne restez plus bloqués devant votre PC, allez parler aux gens, aux riches, aux politiques : ils ne sont pas tous 100% fermés au dialogue, surtout ces derniers mois où ils deviennent de plus en plus humbles.
                      Plus vous bougerez, plus le revenu de base se rapprochera. Cela aura des répercussions sur le travail où ils ne pourront plus harceler les gens qui ont peur de devenir clochards, c’est aussi simple que cela.


                      • Zangao Zangao 30 juin 2013 14:21

                        Oui, on oublie trop HP Lovecraft !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès