• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Ring » systémique du couple au Petit Saint-Martin

« Ring » systémique du couple au Petit Saint-Martin

Que « Ring » sonne comme un Opéra à Bayreuth, comme un Boulevard circulaire à Vienne ou tel l’Anneau des noces nuptiales, c’est sans doute en tant que lieu d’affrontement dédié à la boxe, à mains nus, qu’il serait le plus populaire !

C’est, donc, dans une sorte de synthèse associative de ces éléments significatifs qu’il faut rechercher la perspective du titre donné à la dramaturgie réunissant l’irradiante Audrey Dana & l’étincelant Sami Bouajila sur les planches du Petit Saint-Martin :

« Opéra » incontestablement, quand les voix s’abandonnent à une montée en puissance des egos en concurrence avec leurs alter égaux !

« Boulevard » bien entendu, quand il s’agit de s’engager de front sur la plus grande largeur des affects sans chercher pour autant le consensus pendant que la ronde se perpétue à l’infini !

« Anneau » qui jure fidélité au meilleur comme au pire, cela va sans dire alors même que se dessinent les contours de la machine infernale que certains dénomment « Amour » !

Ainsi tracé le périmètre de survie aux attaques extérieures, le couple peut alors entreprendre de se déchirer à souhait mais celui-ci ne sera jamais aussi fort qu’en ces instants de jouissance suprême où il se relèvera de tous les maux qu’on lui accorde.

En 18 séquences, Léonore Confino brosse à reluire le tour d’horizon de tous les amalgames fâcheux qui sèment trouble et confusion entre « Lui » & « Elle ».

A tort ou à raison, Catherine Schaub cultive l’art de l’impasse scénographique dont ceux-là devront sortir vainqueurs ou laminés par la libido garantie débridée selon les forces du surmoi.

C’est ludique ! C’est drôle ! C’est fort ! C’est intense !… Et surtout la projection des états d’âme se contredit en un véritable feu d’artifices que Masculin & Féminin se doivent d’assumer à part entière afin de pouvoir rebondir en position favorable lors de la joute suivante.

Ainsi délimité, le terrain de jeu d’Adam & Eve agit comme un effet miroir sur le spectateur qui se prend à fantasmer sur une modernité paisible dont le mode d’emploi serait juste à l’inverse de cette démonstration artistique, de haut vol, bien que grandeur Nature !

photo © Bernard Richebé

RING - ***. Theothea.com - de Léonore Confino - mise en scène Catherine Schaub - avec Audrey Dana & Sami Bouajila - Théâtre du Petit Saint-Martin


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès