• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Riviera » Molière sublimé de Frehel à Myriam Boyer

« Riviera » Molière sublimé de Frehel à Myriam Boyer

Résumé des épisodes précédents : Premier Molière de la meilleure comédienne 1997 pour « Qui a peur de Virginia Woolf ? » au Théâtre de la Gaîté Montparnasse, 2ème Molière en 2008 pour « La vie devant soi » au Petit Marigny et voici donc aujourd’hui Myriam Boyer, revenue rue de la Gaîté, qui s’installe juste en face, au Petit Montparnasse pour évoquer, en abîme récurrente, le souvenir nostalgique de Fréhel !

Ce n’est certainement pas, la directrice du lieu, une autre Myriam… Feune de Colombi qui désapprouverait pour sa protégée saisonnière, la perspective d’un 3ème Molière, d’autant plus que celle-ci est la dernière présidente, en date, de l’Association des Molières !

En tout cas, vu le contexte polémique au sujet de ces illustres récompenses, ce serait une sortie par le haut… tellement classieuse !

Encore faudrait-il que la pièce d’Emmanuel Robert-Espalieu puisse servir de guide patenté à l’interprète qui, non satisfaite d’incarner l’artiste de Music Hall dans les années 20-30, seulement par le texte ose également le chanter, en découvrant les affres du désamour du public… après celui infligé par son amant prestigieux, Maurice Chevallier !

En effet, cette histoire émotionnelle d’une chute programmée en toupie infinie est compensée par le recours systématique au rêve éveillé et sans doute délibéré malgré les diverses substances opiacées requises pour la cause !

Aussi, pas de censure pour le retour au bercail du bien aimé, du tant adoré, de celui par qui la vie n’aurait pas eu de sens si Frehel avait dû en être éloignée !

Le voilà donc le beau Maurice, à 20 ans pour toujours, avec qui la chanteuse entreprend de vivre les projets échafaudés ensemble, comme celui du séjour sur la Riviera mais aussi de revivre les moments forts de leurs relations passionnelles !

Cette volonté forcenée de croire en des illusions si proche d’une réalité qui n’a pas voulu sourire, est extrêmement touchante et Myriam s’y connait pour communiquer ce blues dont les amours contrariés sont, de tous temps, si gourmands en fantasmes !

Ainsi, la moindre expression du visage rend compte de l’état d’âme de la quête, désespérée mais si admirable, de l’inaccessible étoile !

Oui, Boyer - Frehel même combat… forcément gagnant !

photos © Theothea.com

RIVIERA - ***. Theothea.com - de Emmanuel Robert-Espalieu - mise en scène Gérard Gélas - avec Myriam Boyer, Laure Vallès & Clément Rouault - Théâtre du Petit Montparnasse

Documents joints à cet article

« Riviera » Molière sublimé de Frehel à Myriam Boyer

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 15 février 2013 11:58

    Bonjour, Teothea.

    Dans un article de février 2011, j’évoquais la grande artiste qu’a été Fréhel (Splendeur et déchéance : Fréhel, 60 ans déjà !). Nulle mieux que Myriam Boyer pouvait interpréter ce rôle et rendre crédible cette femme à l’histoire tourmentée, bien que le thème de la pièce soit centré sur la nostalgie de sa relation avec Maurice Chevallier.

    Mon regret : après avoir raté la pièce lorsqu’elle est passée en tournée à Dinan (pour cause d’absence ce jour-là), je l’ai ratée à Paris, faute de place lors que je m’y suis rendu il y a quelques jours. Je le regrette, à la fois pour Fréhél et pour Myriam Boyer dont on ne soulignera jamais assez l’immense talent. Merci pour elles deux d’avoir publié cet article.


    • loco 16 février 2013 02:07

       Bonsoir,


        la profession se congratule, dans le plus pur style des « concours du meilleur boudin blanc », et comme pour les oscars et autres césars, les clients (mais si) devraient s’esbaudir..... ridicule !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires