• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Rock en Seine… rock dans les veines !

Rock en Seine… rock dans les veines !

Pour les amateurs du rock il n’y a aucun doute : vendredi 24, samedi 25 et dimanche 26 août l'ombilic du monde c’est aux portes de Paris, c'est-à-dire au domaine national de Saint-Cloud. Effets déjà la place est de ceux exclusifs. Le rock à Paris a sa scène à Saint-Cloud dans un parc qui, depuis au 2005 a été signalé par le ministère français de la culture entre le “Jardin remarquable”, mais déjà au XVIe siècle fut la résidence des familles impériales. Le Rock en Seine, né en 2003 célèbre sa dixième édition avec quatre scène (scène pression live, scène de l’industrie, scène de la cascade, grande scène) avec un parterre de roi incroyable.
 
On commence très fort, vendredi 24 août il y aura le rock charismatique et inquiétant des Placebo, groupe conduit par le grand Brian Molko. Parmi références de glamour, textes subversifs, infusions d’électronique et dark rock, le groupe Placebo détient haut la bannière du style de vie du rock’n'roll, rebelle et diablement sexy. Mais il faut souligner aussi le retour en scene des Sigur Ros, Bloc Party, le monde magique des Dionynos et Grimes mais aussi les originaux C2C.
 
Le samedi 25 est bien melangè entre les nouveaux phénomènes The Black Keys (leur album est fantastique), Of Monsters and Men avec l’amusent “Little Talks” et “God of Britpop” Noel Gallagher avec ses High Flying Birds qui retourne dans le lieu de la rupture de l'Oasis en 2009, où il est prêt à chanter ses nouveaux succès "If I had a gun", "What a life" mais aussi vieux morceaux comme “Little by Little”, “Don’t look back in anger” et autres.
 
Pour la troisième et dernière journée, fermeture en grand style avec le Punk/Rock des américains Green Day qui seront les protagonistes des classements de l’hiver prochain avec leur nouveau album ¡Uno !¡Dos !¡Tré !.
 
L'édition 2012 du Rock en Seine est de ne pas manquer aussi grâce à la réunion des Grandaddy, au retour en terre de France des fous Dandy Warhols, au reggae de Little Roy, au pop/jazz Kimbra jusqu’aux inoxydables Social Distortion.
 
Il y a toutes les raisons pour un éditions de record, un festival avec ces noms est difficile de trouver autour. Il s’ agit d’un festival qui après dix éditions est en-train de grandir… grandir en Rock !!!

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • captain beefheart 19 août 2012 14:05

    Cette publicité nous donne vraiment d’y aller à votre festival. Est-ce qu’on aura le droit de fumer son stick en toute tranquillité maintenant ? Après tout c’est un ingrédient indispensable du « rock » !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès