• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Salon de l’Erotisme 2009

Salon de l’Erotisme 2009

Les 30 et 31 janvier derniers avait lieu à Metz le Salon de l’Erotisme. Proposé par Eropolis, le salon regroupe un nombre important d’exposants et d’intervenants. Il était accompagné de nombreux shows, démonstrations, et strip-teases à la carte. Le salon réalise un tour de France jusqu’en mai prochain.
Bien que le gros des troupes soit attendu pour samedi soir, il y avait déjà foule en cours de journée et la veille au parc des expositions de Metz.

Dès l’entrée, on entre aussitôt dans l’atmosphère. Autour de nous s’étendent les étals colorés, aux formes oblongues et plus farfelues les unes que les autres. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, il y en a pour tous les goûts.

Ici réside un nombre impressionnant de variétés d’objets vibrants pour dame, de gadgets et autres sources de plaisirs.

On retrouve également toute la panoplie de la séduction moderne. Des gels, des accessoires, des menottes comme des boas ou froufrous, des jeux érotiques et même des déguisements.

L’érotisme se veut fête.

Les autres principaux stands regroupent les vêtements, et surtout les sous-vêtements. Là, tout y passe, de la dentelle chic aux ustensiles les plus kitch, des strings à strass et paillettes.

On navigue en plein jour de marché de la dite séduction. Et on n’a pas peur des couleurs ni des formes. Chamarré, grisant, tape à l’œil, atrocement moche aussi parfois. Ponctuant ces stands, on retrouve nombre de strip-teases en cabine payante, la possibilité d’assister au tournage d’un film porno moyennant un financement de 10 euros.

Innovation cette année, la possibilité d’apprendre avec des femmes expertes en la matière l’art du strip-tease, autant pour les femmes que pour les hommes.

Sur le podium, démonstration du savoir-faire des acteurs dont miss univers et humour bon enfant lors du strip-tease vibrant d’une sympathique octogénaire.

Sur place également existe la possibilité de se faire mouler le corps comme d’assister à un spectacle de charme dans une limousine, tandis qu’un nouveau supplément de 2euros50 permet d’entrer dans la partie réservée aux plus de 18 ans. Là se réunit autour d’un nouveau podium un public garni pour voir de nouveaux shows plus hot, entouré principalement de vendeurs de porno. Les couples échangistes peuvent également en avoir pour leur argent avec un stand qui leur est réservé, tourné autour de la rencontre et de l’échange...

On notera par ailleurs la très faible présence de vente de préservatifs, visiblement peu glamour aux yeux des exposants, malgré tous les efforts des fournisseurs.

La question peut également se poser de l’évolution d’une société qui semble de plus en plus en peine de prendre du plaisir et qui multiplie les astuces et gadgets pour cultiver leur désir.

Comme l’a dit la mémé, "de notre temps, pas besoin de tout ça, de jolis sous-vêtements, et on y allait, et pis voilà..."

Et puis voilà...

RETROUVEZ TOUTES LES PHOTOS ICI

Eric B. (rédacteur de www.melting-actu.com)


Moyenne des avis sur cet article :  2.23/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • LeGus LeGus 17 février 2009 16:00

    Bonjour à tous,

    S’il vous plait, n’insultez pas l’intelligence de vos lecteur.
    Ceci n’a absolument rien avoir avec l’érotisme, c’est de la pornographie.
    Ne confondez pas junk-food et gastronomie.
    Ne confondez pas publiscopie et information.

    Merci.


    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 17 février 2009 18:11

      C’est plutôt le Salon du sexe, en effet.


    • Romain Desbois 17 février 2009 23:35

      Si cet article est l’occasion içi d’évoquer la sexualité, j’approuve !

      Ce qui m’a vraiment toujours étonné, c’est que c’est une des rares choses que nous avons tous en commun et qui pourtant reste tabou , en public au moins. Là où certains perçoivent le corps vanté comme d’une dégradation à l’état de viande, d’autres y voient le culte de la beauté ou du plaisir. L’édonisme n’est pas que dans les musées, dans l’art, il est aussi dans la nature.

      Il est sain de parler sexualité. Je pense que c’est ce tabou qui déclanche les perversités. On sait que la misère sexuelle est à l’origine de nombreux viols, y compris pédocriminels voire incestueux.



      • John McLane John McLane 18 février 2009 12:54

        Je souscris totalement à ces propos de Romain Desbois. Ceux qui refoulent la réalité sexuelle de l’être humain et qui jettent l’anathème sur des mainfestations comme celle décrite dans le présent article, au nom de je ne sais quelles vertus et de je ne sais quelle pureté humaine, devraient consulter quelque spécialiste de la psyché pour mettre en bon état de marche leur esprit déréglé et devraient prendre conscience que ce sont peut-être eux les vrais pervers, et non pas les hédonistes (avec un "h", Romain) qu’ils montrent du doigt, dans la mesure où la perversité est souvent la conséquence d’un un problème psychologique personnel avec la dimension corporelle de l’homme.

        (Désolé pour un cette phrase un tantinet proustienne.)


      • LeGus LeGus 18 février 2009 14:22

        @Romain et McLane,

        On peut aimer le sexe, et ne pas approuver la promotion de sa marchandisation sur agoravox..
        Le sexe tabou en publique, c’est vrai que c’est grave, vous avez des enfant ? Trouvez-vous que c’est mal qu’on interdise aux exibitionnistes de faire leur numero à la sortie de l’ecole de vos enfants. Peut-être defendrez-vous leur droit à la libre expression, j’espere que vous etes aussi percutant que votre avatar, les autres parents risquent de ne pas être de votre avis.

        Ne confondez pas Proust et Jean-claude vandam.

        Merci


      • Deneb Deneb 18 février 2009 15:17

        C’est comme la bouffe "Bio". On en a fait une opération marketing, certes, reste que ça a quand même plus de goût.


      • John McLane John McLane 18 février 2009 17:02

        "Trouvez-vous que c’est mal qu’on interdise aux exibitionnistes de faire leur numero à la sortie de l’ecole de vos enfants."

        Il ne me semble pas que les organisateurs de ce salon de l’érotisme, et ses participants, soient venus s’accoupler devant vos enfants à la sortie de l’école, non ? Aussi, si cette manifesation vous pose problème, c’est bien par rapport à un contenu - le corps comme instrument sexuel - qui incommode votre esprit. Un esprit qui n’a fait pas sa mue, dirons-nous par euphémisme. Rassurez-vous : peut-être s’épanouira-t-il un jour comme une fleur au printemps.

        En tout cas, condamner cet événement en mettant les enfants en première ligne, voilà ce que j’appelle un comportement d’un puritanisme exaspérant.


      • ZEN ZEN 18 février 2009 06:45

        D’accord, Romain

        Mais l’aspect" foire commerciale"de ce genre de manifestation , qui dénature la sexualité en en faisant un produit rentable ,où les marchands vendent aussi des jacuzzi ... ne mérite pas un article, surtout sur Agoravox


        • Ceri Ceri 18 février 2009 11:04

          le salon de l’erotisme, j’ai du le couvrir deux fois, et je n’en redemande pas !

          Voir des bandes de vieux lubriques décrépis mater les nanas qui passent, et les vieux pornographes avec des objectifs de fous prendre des nanas qui croient faire de l’art en se laissant peinturlurer par des obsédés, merci !

          Aucvun intéret d’aller là bas, sauf à vouloir casser notre libido !


          • docdory docdory 18 février 2009 11:57

             @ Melting actu

            De votre article , je ne retiendrais que le judicieux aphorisme de la "mémé " , que vous citez en conclusion ! 


            • Ornithorynque Ornithorynque 18 février 2009 13:37

              Voici un article strictement promotionnel faisant partie du plan media du salon de l’erotisme.

              Ce n’est ni du journalisme, ni citoyen...

              Donc, poubelle.


              • SANDRO FERRETTI SANDRO 18 février 2009 14:17

                Pas mieux.
                Mais en méme temps, bien en ligne avec la tendance publicitaire du site (voir l’article d’hier sur l’apprentissage de la sexualité par les chinoises, qui apprennent -photos à l’appui- à faire la brouette du méme nom), et des bandeaux de pub qui apparaissent sur nos articles ( quel qu’en soit le sujet) nous proposant une ThaIlandaise pour la nuit....
                Je n’ai rien contre les thailandaises, elles sont en général expertes, mais pas sur Agoravox, sous un article sur le suicide ou l’affaire Colonna....


              • Deneb Deneb 18 février 2009 15:23

                Ornithorynque : d’accord. Mais je préfere quand-même ce genre d’exhibitionnisme que celui du dernier discours de Sarko.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires