• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Saturday Night Fever » La Fièvre du Samedi soir embrase le Dôme de (...)

« Saturday Night Fever » La Fièvre du Samedi soir embrase le Dôme de Paris

Depuis deux mois, Paname a la fièvre mais pas seulement le samedi soir car, sur le dance floor façon « Vinyl LP » étincelant sous les mille feux des boules à facettes, le couple Stéphanie & Tony embrase le Palais des Sports devenu « Dôme de Paris ».

JPEG - 112.7 ko
SATURDAY NIGHT FEVER
Nicolas Archambault & Fauve Hautot

Stayin’Alive », « How deep is your love », « Night fever », « You should be dancing »… et autres tubes d’anthologie des Bee Gees, en provenance de la nostalgie fébrile des seventies, s’épandent avec ferveur sur la french attitude trop heureuse d’avoir enfin trouvé en Fauve Hautot et son partenaire Nicolas Archambault les héritiers top niveau de Karen Lynn Gorney et John Travolta.

Cependant, comme dans un basculement fascinant des valeurs vintage, le féminin y serait dorénavant devenu leader charismatique alors même qu’à l’époque, l’intrigue avait été cousue main au service du fameux « John » … alors tout jeune acteur américain si prometteur.

JPEG - 116.1 ko

Bref, Fauve Hautot est, de fait, la véritable star du dancing Odyssée 2001 sis à la Porte de Versailles et Nicolas Archambault serait son valeureux cavalier servant qui multiplierait les prouesses stylistiques afin de séduire la puissante et rayonnante artiste avant que de s’embarquer, ensemble, accompagnés de la troupe des 25 acteurs-chanteurs-danseurs pour une grande tournée francophone intégrant notamment un été Québécois au Théâtre Capitole

En narrateur DJ faisant lien permanent avec le public, voici Gwendal Marimoutou, venu directement de la comédie musicale « Résiste », qui maintient à la fois la bonne distance d’avec le film culte et mythique fêtant ses 40 ans, tout en assurant une présence scénique fort sympathique à la manière d’un grand témoin fédérateur nous menant dans le dédale familial faisant pression sur la jeunesse d’alors pour la freiner dans ses élans passionnels et amoureux. 

JPEG - 128.7 ko

Le point d’orgue de cette animation interactive sera atteint à l’issue de l’entracte lorsque l’ensemble des spectateurs sera invité à prendre un cours de danse magistral sur cette musique du « Saturday night Fever » dans un engouement spontané à faire vibrer le palais en transe comme jamais. 

JPEG - 109.4 ko

 

Lorsque l’on sait que de l’autre côté de la Seine, de manière concomitante, un bus tout aussi magique surnommé « Priscilla » emmène de concert toute cette ferveur retrouvée pour la musique Disco, l’on se dit qu’au-delà des modes vestimentaires ou sociétales, une véritable soif de danser et de s’éclater sur les pistes est actuellement prête à emporter toutes les inhibitions factices dévolues habituellement au « quatrième mur »… cherchant « fiévreusement » aujourd’hui à sortir de son cocon. 

Photos - Première "Saturday Night Fever" 09/02/17 - © Theothea.com 

SATURDAY NIGHT FEVER - ***. Theothea.com - d'après Nik Cohn - mise en scène Stéphane Jarny - Scénographie Stéphane Roy / Chorégraphie Malik Le Nost - avec Nicolas Archambault, Fauve Hautot, Gwendal Marimoutou, Fanny Fourquez, Vinicius Timmerman, Stephan Rizon, Nevedya, Flo Malley, Julien Lamassonne, Lionnel Astier, Agnès Boury, et Jonathan Jenvrin, Alexandra Trovato, Farrah Benamor, Peter Bordage, Andrea Condorelli, Coline Omasson, Jocelyn Laurent, Alicia Irane RAULT, Daniel Ralph Mfaya, Stessy Emelie, Thibaut Orsoni, Juliana Casas Herrera, Salim Bagayoko & Chris McCarthy - Palais des Sports / Dôme de Paris

JPEG - 107.5 ko
SATURDAY NIGHT FEVER
Nicolas Archambault, Fauve Hautot
& Gwendal Marimoutou
© Theothea.com

Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (21 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès