• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Scènes de la vie conjugale » Laetitia Casta & Raphaël Personnaz au (...)

« Scènes de la vie conjugale » Laetitia Casta & Raphaël Personnaz au diapason d’Ingmar Bergmann

Le Tout-Paris se presse au Théâtre de L’Œuvre pour approcher le couple de scène emblématique, par valeur ajoutée à la modernité branchée, sans pour autant évaluer que le retour du miroir ne sera pas nécessairement flatteur à la conception ambitieuse attribuée consensuellement à l’Amour.

 

JPEG - 65.7 ko
SCENES DE LA VIE CONJUGALE
© Victor Pascal

 

L’enjeu est pourtant clair, simple et quasiment trivial : Le long fleuve tranquille sur lequel évoluent Marianne et Johan mariés pour le « meilleur » depuis dix ans ne serait-il pas qu’un jeu de dupes pour lequel ceux-là auraient souscrit une assurance de bonheur éternel sans jamais avoir eu connaissance du mode d’emploi, pourtant élaboré d’origine en parité avec le « pire » ?

La problématique d’Ingmar Bergmann pouvant ainsi être posée sous une telle perspective, la réalisation de Safy Nebbou se devait de réduire de moitié les presque trois heures du film originel (issu lui-même de cinq heures de série télévisée) en adaptant, pour la scène et avec Jacques Fieschi, les six temporalités successives parcourant vingt années d’une relation conjugale sans doute malmenée par la destinée mais, en définitive, plutôt en phase affective avec ces jeunes gens pris dans les filets contradictoires de leurs sentiments et ressentiments amoureux.

En effet, se conviant mutuellement au jeu de la vérité au bout de dix années de vie commune avec à la clef, deux enfants, il apparaissait, selon une évidence certaine, qu’une sensation de frustration s’était installée à leur insu sans que Marianne et Johan en connaissent la vraie nature mais surtout sans que les deux parviennent à se mettre d’accord sur le diagnostic et, bien entendu, encore moins sur le remède à y apporter.

 

JPEG - 59.2 ko
SCENES DE LA VIE CONJUGALE
© Victor Pascal

 

C’est donc une profonde introspection qui débute ainsi en se différenciant d’emblée sur la description du mal engendré car si Johan perçoit rapidement que son ressenti de liberté est indubitablement altéré, Marianne ressent davantage un « mal-être » diffus lié au déficit de leur communication relationnelle.

Ce porte-à-faux initial va, par la suite, engendrer toutes les maladresses, les erreurs et les reproches réciproques à venir. La lente descente aux enfers parsemée de sursauts en joie partagée voire en actes libidinaux salvateurs s’effectuera au rythme de l’inconscient se révélant à lui-même au travers d’une démarche analytique nécessitant un réel transfert depuis l’entité du couple vers l’extérieur.

Dans quel état se retrouveront-ils au terme de ces expériences parallèles ? L’incandescence de leurs retrouvailles les poussera-t-elle paradoxalement au paroxysme de leur « haine » étouffée ?

 

JPEG - 63.3 ko
SCENES DE LA VIE CONJUGALE
© Victor Pascal

 

Laetitia Casta et Raphaël Personnaz assument avec une détermination convaincante ce qui pourrait constituer les jalons du chemin à venir mais surtout mettent un point d’honneur à maintenir l’authenticité de cette remise en question existentielle à deux, c’est-à-dire de manière universelle et intemporelle.

Une magnifique interprétation de la part d’une comédienne et de son partenaire, tous deux parvenus au point de pertinence le plus fiable… à apprécier à sa haute et juste valeur.

 

photos © Victor Pascal

 

SCENES DE LA VIE CONJUGALE - **** Theothea.com - de Ingmar Bergman - mise en scène Safy Nebbou - avec Raphaël Personnaz & Laetitia Casta - Théâtre de L’Œuvre

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (7 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès