• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Seychelles, j’en ai rêvé...

Seychelles, j’en ai rêvé...

Ce n’est pas un conte de Saint-Exupéry, où le tendre enfant répète sa rituelle demande « Dessine-moi un mouton ». Cela en avait pourtant tout l’air... Elle débarque dans mon bureau en ce mois de mars, guitare à la main et, du haut de ses 24 ans, se proclame consoeur pharmacienne, puis aussitôt me pose la question qui lui brûle les lèvres : « Est-ce que les Seychelles existent ? Et comment y aller ? ». Depuis l’âge de 14 ans, elle rêvait de cette destination que personne ou presque ne connaissait... Il y va des pays et des femmes comme des rêves fugaces : on rêve de Cindy Crawford ou encore des Seychelles...

« Zarine » ou l’île dorée est le nom persan révélé en 1462 dans la littérature arabe du voyageur Ibn Majad, relayé plus tard par Ibn Battuta. Vasco de Gama, le Portugais, l’aurait également découverte en 1502. Les sept îles Zarines de Suleyman El Mahri deviennent au cours des ans les « Sete irmas » ou « Sept sœurs ». Anglais et Français se bousculent au portillon du paradis des Seychelles. Finalement, c’est Mahé de la Bourdonnais, gouverneur général de isle de France (île Maurice), qui, au XVIIIe siècle, relance les expéditions aux Seychelles pour en faire une base navale et récolter un bois précieux : le takamaka. C’est ainsi qu’un archipel de 115 îles, flottant au cœur de l’océan Indien, qui, au niveau de l’Équateur, garde intacte une végétation luxuriante et époustouflante, qui fait pousser le célèbre « coco de mer » et le précieux et solide takamaka, sort de son isolement en 1768, par une colonisation humaine de 28 « volontaires-désignés » (15 Blancs, 7 esclaves, 5 Indiens et une Négresse). Les 28 pères de l’île introduisent aux Seychelles la culture de la cannelle, du girofle et de la muscade, tout en massacrant, hélas, des tortues centenaires et des bois précieux.

Certes l’accès à notre archipel est à la fois ouvert et fermé. Si la France reçoit en effet plus de 76 millions de touristes et la Tunisie 6 millions par an, les Seychelles, elles, n’en reçoivent que 120 000, soit les 1/50e de la Tunisie. Et pourtant elles font tourner la tête à plus d’un... Il est vrai que c’est loin et que c’est cher. Il est vrai aussi que c’est accessible et abordable. C’est que l’écologie a décidé de sauvegarder ce joyau de la planète, dont 45 % sont un patrimoine de l’humanité, donc protégés. Évitant les hordes de touristes, le pays a opté pour un tourisme de qualité. Le voyageur se découvrira ainsi aux Seychelles « protecteur de la nature » et savourera chaque mètre carré d’une incroyable forêt et d’un idyllique lagon.

Aujourd’hui, l’industrie touristique est devenue la première industrie du monde, en brassant un chiffre d’affaires de près de 600 milliards de dollars, engendrés par quelque 700 millions de touristes, - soit presque les 1/10e de la population mondiale -, avec comme premières destinations la France (76 millions), l’Espagne (53), les Etats-Unis (41), l’Italie (39) et la Chine (35). Mais aujourd’hui, le touriste devient peu à peu voyageur et réalise de plus en plus que le rétrécissement de la couche d’ozone, la pollution des mers, l’avancée des déserts et le gaspillage de l’eau par exemple, peuvent détruire à jamais les Seychelles et tous les paradis dont peut rêver un voyageur. Et ils sont nombreux...

Que dire des envoûtantes Maldives, du charmant Saint-Barth, des exceptionnelles îles de Rapa Nui ou de Robinson Crusoë, des vallées du Rwanda, de la Sierra du Chili, des calottes glacières de la Patagonie, du charme désuet de Chisinau en Moldavie, de Paphos à Chypre, de Petra en Jordanie, de Guernesey au large de Jersey, de Mariehamn à Åland, de Surfes Paradies au Queensland d’Australie ou de l’île de Roatan au large du Honduras, sans parler des 21 glaciers du nord de l’Alaska ? Pour que ces endroits et mille autres encore puissent préserver leur beauté et continuer à nous subjuguer, il faudrait plus que jamais qu’une évolution se fasse. Au départ, le visiteur est devenu touriste, puis voyageur et enfin explorateur. Dans sa mutation vers le rêve, il devra plus que jamais veiller à l’environnement, à la protection de la nature et combattre fermement tout sabotage, tout déboisement, toute pêche effrénée et toute exploitation de la nature au seul profit d’une recette financière. Puisse la force du roi dollar, épaulé par les valeureux euros, yens et yuans, appliquer les accords de Kyoto, arrêter le raclage des fonds marins et faire de la planète Terre, à l’instar des Seychelles, un patrimoine de l’humanité. Un patrimoine qui pousserait tout Petit Prince à demander : « Dessine-moi un pays ».

Comme l’a déjà fait remarquer Kofi Annan à la conférence de Séoul sur l’environnement : « les objectifs de la réduction de la pauvreté et de la durabilité environnementale ne se repoussent pas mutuellement, mais peuvent et doivent être poursuivis en tandem. Il faut continuer la croissance économique tout en assurant la durabilité environnementale ».

Puissent la déclaration de Rio de 1992 et la charte de Nicolas Hulot de 2007, sur l’environnement, se propager et porter l’écologie au rang de préoccupation internationale majeure.

Rached Trimèche


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 17 août 2007 10:47

    C’est vrai que cela fait rêver mais pas pour voyager en groupe organisé car ce type de « consommation touristique » ne permet pas d’apprécier la bauté des paysages et des coutûmes des habitants.

    Il faut s’organiser depuis un pays (avec internet nous l’avons l’information) et ensuite partir,voyager,découvir...


    • Philippe VIGNEAU 17 août 2007 13:41

      c’est bien la premiere fois que je ne vous vois pas dire une betise... comme quoi tout le monde peut y arriver ! perseverez lerma !


    • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 17 août 2007 11:09

      aux Seychelles les voyages en groupe et en masse sont inconnus !

      Ici, on déguste l’instant et le lieu !

      Carpe Diem !


      • La Taverne des Poètes 17 août 2007 11:59

        Les pompiers aussi montent aux Seychelles. (Le Chat ! je t’ai pris de court sur ce coup-là !). Bonjour docteur, un petit voyage dans îles paradisiaques par ce temps c’est bon à prendre. Une ou deux photos n’auraient pas été de trop. Pour bien montrer le précieux capital qu’il nous faut préserver et pour égayer la Une d’Agoravox.


        • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 17 août 2007 12:45

          Au Poéte ds sa Taverne T’as raison mon ami.... ahhhh ces belles photos !


        • LE CHAT LE CHAT 17 août 2007 12:34

          J’ai vu sur ushaia nature un splendide reportage sur les seychelles ; on y voyait les fameuses cocos de mer dont les formes rebondies valent bien celle de Zara http://en.wikipedia.org/wiki/Coco_de_mer

          puisse cet endroit être préservé du tourisme de masse qui détruit tout , tout comme des nuissance de la recherche pétrolière , là c’est Shell smiley


          • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 17 août 2007 12:47

            Bonjour le Chat ! Les Seychelles seront préservées ! Un pays gardé, jalousé, respecté et aimé par tout un chacun !

            « Pourvu ke ça doure » disait bien la maman de Napoléon...


          • LE CHAT LE CHAT 17 août 2007 13:01

            salut à toi cher auteur ,

            ce qui formidable aux seychelles est que ces iles ne sont ni volcaniques , ni provenant de récifs coralliens , mais sont en fait granitiques issues du Gondwana original et c’est pour cela que s’y est maintenue une flore unique au monde qui aurait fait pâlir de jalousie les tenanciers du Jurassik park !

            en tant que numismate , je trouve les monnaies des Seychelles très belle , tiens les vlà http://worldcoingallery.com/countries/Seychel_all.html

            bien à toi


          • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 17 août 2007 13:27

            au Chat Numismate :

            Bravo amigo & Merci t’es tout invité aux Seychelles...


          • L'enfoiré L’enfoiré 17 août 2007 17:53

            @L’auteur,

            As-tu emporté une de ces « petites » pierres que l’on a sur toutes les photos de plage ?

            Cela fait en général très bien dans le jardin. Les frais de douane, c’est pas moi qui paye, évidemment. smiley

            Si je comprends bien tu es parti, il n’y a pas longtemps, dans la période d’hiver (de là bas). C’est probablement la meilleure période.

            J’ai un collègue qui est parti, il y a 1 ou 2 ans, à la Réunion pendant notre hiver et il s’est payé un cyclone. Les photos, bof, pas trop dans la lignée des eaux turquoises.

            Merci, d’avoir fait rêver. On est intéressé par des photos. On est encore en période de vacances. Donc, pourquoi pas. smiley


            • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 17 août 2007 18:07

              @ notre Enfoiré préféré : Merci amigo !

              T’as raison pr les photos !

              Je vais te faire une confidence... le Web regorge de milliers de superbes photos seychelloises... j’ai eu peur des ... Droits d’auteur... Qu’en penses-tu ami ?


            • L'enfoiré L’enfoiré 18 août 2007 08:30

              Cher Rached,

              Droits d’auteur ? Ce sont les autres qui devraient les payer si ce sont tes photos...

              Il faut simplement les rendre inutilisables (réduire la résolution par ex).

              Difficile de les introduire à ton article maintenant, mais tu pourrais en donner un lien vers ton site.

              J’ai été voir ton site. Il y a un album qui devrait pouvoir les contenir, mais ce n’était pas le cas. smiley


            • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 22 août 2007 12:00

              @ l’enfoiré Merci amigo ! C’est exact....


            • jako 17 août 2007 18:43

              Merci à vous j’adore , en ces temps difficiles, ce genre d’article frais bien écrit et réjouissant ( en un mot) merci encore


              • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 17 août 2007 19:24

                @Jako Merci, merci.... j’espère te rencontrer un jour...aux Seychelles et/ou sur mon Blog voyageur :

                http://rachedelgreco.blogspirit.com


              • jako 17 août 2007 20:28

                Merci à vous surtout que le blogue que je visite est fort fourni en idées pas préconçues sur l’Allemagne que je connais très bien .... mais il va falloir des mois pour fouiller tout cela !!!! smiley


              • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 18 août 2007 09:59

                @Jako : Give time to the time ! @++


              • Khalifa Chater Khalifa Chater 17 août 2007 21:50

                Très interessant article. On a souvent dit : voir Venise et mourir. Je dirais voir les Seychelles et vivre ? Je le souhaite aussi pour ceux qui visitent Venise. Les agréments des voyages sont infinis. Khalifa


                • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 18 août 2007 09:20

                  @u Professeur Chater : J’espère que l’on se retrouvera en mai 2008 aux Seychelles, pour le Congrès mondial des Grands Voyageurs, du CIGV...


                • Plus robert que Redford 17 août 2007 23:35

                  Ben ouais, j’avoue avoir fait partie des 120 000 privilégiés annuels qui se sont rendus dans ces îles paradisiaques. Sur les photos, on a toujours l’impression que les couleurs sont trafiquées et que le rendu du bleu- vert n’est pas naturel.

                  C’est vrai

                  C’EST BIEN PLUS JOLI AU NATUREL ! encore plus bleu, encore plus turquoise, encore plus vert craquant et on peut marcher sur 2km de sable encore plus blanc sans en croiser un. (blanc !)

                  En plus, cerise sur le gateau, pour nous autres français linguistiquement fainéants, l’empreinte francophone est restée très forte ! Je me suis surpris à comprendre la presse locale en créole en m’écoutant lire le journal à voix haute (l’effet est assez rigolo !)

                  Et puis, plongeur invétéré, je me permets de vous signaler que la vision des trésors de faune sous marine seychellois vaut bien les ballades dans la « vallée de Mai » ou sur la mythique Ile de « La Digue ». A ce propos, le Seychellois est assez religieux, donc pudique, mais aucun guide à « La Digue » ne manquera de vous indiquer un célèbre bungalow d’un air égrillard :: "Vous savez bien, là où a été tourné le film..... Chuuut ! émmanuelle !!!)


                  • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 18 août 2007 09:22

                    @ Plus Redford que Robert... : Amigo, je vois que tu es un fin connaisseur de nos belles îles ! Bravo !

                    Tu aimes voyager. Tu devrais nous rejoindre au Club CIGV. T’as sûrement déjà visité 25 ou 50 pays ?


                  • Boileau419 Boileau419 22 août 2007 11:21

                    Je ne vois pas beaucoup d’information sur les Seychelles dans cet article, qui est pour l’essentiel une courte rédaction sur le développement du tourisme mondial.

                    Je ne rêve pas...


                    • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 22 août 2007 11:58

                      @Boileau419/Moumine2003 :

                      Cet article n’a surtout pas la prétention d’être un Grand Reportage sur les Seychelles, mais un flash qui relate cette inestimable beauté d’un pays protégé par Dieu et par les hommes et...par l’Unesco !

                      Je vous invite à venir rêver à la Vallée de Mai, à Praslin, par exemple et de « voler un instant de bonheur »... bien seychellois !

                      Wellcome on board !


                    • Chala 23 août 2007 14:49

                      Hello Rached Pour nos amis qui desirent voir des photos des Seychelles, je propose mon blog qui peut donner une idée des merveilles de cet archipel. Le sujet Seychelles est entre Niagara et Cuba. Bonne lecture

                      http://photochala.blogspot.com/

                      Chala Med / Tunis

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès