• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Sir David, une vie sur terre

Sir David, une vie sur terre

Je ne me lasse pas de revoir en boucle les séries de sir David Frederick Attenborough, et à chaque fois je me dis qu’il serait bien dommage d’attendre son retour à l’humus pour rendre l’hommage qu’il mérite au très exotique et brillantissime naturaliste de la BBC.

Car le David Attenborough est une espèce en voie de disparition ; un dodo aux parures improbables, au chant unique, reconnaissable entre mille par sa façon syncopée d’accompagner un verbe aussi savoureux que désuet. Peut-être bien le chaînon manquant entre Darwin et les Monty Python... d’ailleurs n’est-ce pas John Cleese, l’inoubliable agent du Ministry of Silly Walks, qui lui fait un petit coucou lors de son mythique documentaire à Madagascar ?

Mais sir David ne permettrait pas de comparer le tarsier à un chat passé au micro-ondes ; son humour à lui rime avec l’amour de la vie sous toutes les formes, mise en scène dans des fresques aussi haletantes et volumineuses que les plus grands chefs-d’oeuvres du XIXe. Ce naturaliste a probablement produit les sommes les plus ambitieuses à ce jour sur l’éphémère parcours de la vie sur notre éphémère bout de cosmos, et The Living Planet résume à la fois parfaitement son oeuvre et celle de la vie sur terre. De fait, "Life" / "Living" et "Planet" apparaissent dans l’ensemble des titres de ses oeuvres ; comme des marques déposées. Non pas par mercantilisme (même si Attenborough doit bien gagner sa vie), mais au sens de marques de respect déposées tous les jours, sur tous les terrains, et par tous les temps.

Petit frère du réalisateur Richard Attenborough (dont on retiendra plus volontier le très classique "Ghandi" que le très classique rôle du savant dans le Jurassic Park de Spielberg), ce Londonien produit essentiellement pour la Beeb, sous formats audiovisuels et sans lésiner sur les images saisissantes. Pourtant, son point fort demeure à mes yeux l’écriture : tout paraît si simple, comme couler de source... mais quel formidable travail en amont pour commencer une phrase en Antartique et la terminer six mois plus tôt à Kalimantan ! Même sous le charme, on ne peut s’empêcher d’admirer la clarté, la pertinence et l’esprit de synthèse de ce splendide fruit de l’évolution.

Bien sûr, les années passent, les collines se gravissent plus péniblement, les cheveux au vent ont blanchi et la silhouette s’est épaissie, mais à 81 ans, sir David conserve le regard émerveillé d’un enfant au message écologiste parfois naïf mais toujours sincère.

Immanquablement, un tel monument du vivant aura un jour droit aux honneurs nationaux. Mais par pitié n’enfermons pas ce naturaliste amoureux du grand air dans le formol d’un panthéon poussiéreux, et disséminons plutôt ses cendres et son oeuvre aux quatre vents pour que notre bonne vieille terre retrouve un peu de vigueur. A ceux qui diront "entre ici, Jean Moulin", je répondrai "sors là-bas, David Frederick Attenborough".


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • dom y loulou dom 19 juillet 2007 21:52

    rien à ajouter, merci pour cet hommage et à votre suite je m’incline profondément devant Sir Attenborough qui a maintes fois élargi mes horizons et dont je lui suis infiniment reconnaissant. Good greets Sir ! smiley

    mais je ne suis pas si sûr qu’il est une espèce en voie de disparition, au contraire. Enfin, chacun son point de vue. smiley


    • stephanemot stephanemot 8 décembre 2007 06:16

      En repassant sur cette vieille page, j’en profite pour signaler cet incident ayant récemment opposé DA aux créationnistes. Une chaîne évangéliste néerlandaise a diffusé la série « la vie des mammifères » en censurant tous les passages relatifs à l’évolution*.

      Les Pays-Bas et la Belgique flamande sont l’un des hauts lieux du révisionnisme scientifique (voir également la censure exercée par l’eurodéputé Luc van der Brande contre le rapport dénonçant la menace créationniste sur la démocratie) : http://e-blogules.blogspot.com/2007/06/red-blogule-to-luc-van-den-brande.html

      * cf

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès