• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Spectacle vivant : Grain de sable, de Isabelle Janier

Spectacle vivant : Grain de sable, de Isabelle Janier

Isabelle Janier, d’une année à l’autre, du Théâtre de l’Atalante au Petit Hébertot... Reprise de Grain de sable, pour deux mois de représentations.

Dans les jeux de son enfance, elle avait voulu avec obstination obtenir le rôle de la vierge Marie qui risquait de lui échapper in extremis au profit d’une de ses camarades. Qu’importe, à ses yeux, point de place au doute, elle fut " Marie " !...

A quelque temps de là, la petite Isabelle, avec une patience infinie, entreprenait de peindre en des nuances très légères de jaune, d’ocre et de brun autant de grains de sable qu’il lui serait nécessaire pour constituer, sur la page blanche de l’artiste, sa plage paradisiaque.

Serait-ce l’un de ceux-ci qui plus tard allait gripper, à lui seul, les rouages d’une carrière convoitée de comédienne formée au Conservatoire d’Art dramatique sous la maîtrise de Claude Regy succédant aux années Vitez... avant son entrée comme pensionnaire à la Comédie française de 1986 à 1988 ?

A vrai dire, la question ne se pose pas ! Isabelle Janier a su en effet prendre le parti d’adapter les aléas de la vie dans la sublimation de l’adversité devenue en quelque sorte son matériau fondamental de travail.

Mais pour parvenir à la création de Grain de sable au Théâtre de l’Atalante, encore lui fallait-il dérouler le long chemin de croix et identifier avec distanciation les paliers de descente aux enfers.

Au demeurant, tel un Philippe Caubère qui se loverait au public dans l’intimité du féminin, l’actrice affronte tour à tour crânement mais sans cesse dans la séduction, ces stades successifs où la maladie perverse gagne du terrain sans jamais la circonscrire.

C’est donc dans les failles toujours libres que la comédienne construit son texte, le malaxe, le condense, l’explose au point de devenir, dans la lumière qui inonde son visage, cette balise de détresse émettant des signaux tellement captivants que nul regard ne peut s’en détacher.

Aucune gêne à apprécier la chorégraphie que son partenaire Philippe Krahjac invente avec elle, pour la soulever, la faire danser et la propulser comme un patineur émérite vers d’autres planètes sublimées par la petite scène prodigue.

Tout d’abord sise à l’arrière d’un léger voile zébrant et estompant les souvenirs liés au temps du bonheur originel, c’est ensuite en clair, dans le déchirement du rideau théâtral, que l’hyper présence d’Isabelle Janier jusque dans le moindre imperceptible sourire va livrer la bataille du spectacle vivant.

Photo : © Pierre Grosbois

GRAIN DE SABLE - *** Theothea.com -de Isabelle Janier - mise en scène : Gérald Chatelain - avec Isabelle Janier et Gilles Guelblum (qui remplace Philippe Krahjac) - reprise au Petit théâtre Hébertot -


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires