• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Summer, ou la lumière délicate d’un amour d’été

Summer, ou la lumière délicate d’un amour d’été

Les images sont belles, les corps le sont tout autant, et c’est un peu l’essence même du film de la réalisatrice Alanté Kavaïté. Summer est un amour d’été qui se décline dans les paysages lituaniens embellis sous les compositions de lumière. Le film offre au spectateur l’expression d’une orientation sexuelle qui s’assume entre deux jeunes filles à la délicate candeur. L’une au physique de brindille qui se taillade les bras au compas et l’autre à la sensualité assumée qui sublime le réel par l’art.

On s’attend à ce que les deux jeunes femmes se rejoignent physiquement, que le mal-être de l’une s’efface au profit de la maturité, alors la réalisatrice choisit de rajouter une dimension aérienne, parfois même vertigineuse. Ainsi, les images à couper le souffle des pilotes lituaniens, se glissent au sein de l’idylle, la poétisent, puis la brisent, sans que l’on en connaisse la raison.

Que faut-il comprendre de cette angoisse du vide éprouvée par l’une des jeunes femmes ? La réalisatrice ne s’attache pas à nous l’expliquer, privilégiant la légèreté contemplative au détriment parfois de la psychologie. Au fond l’amour, semble nous dire Alanté Kavaïté, c’est aussi simple qu’un corps-à-corps dans les herbes hautes, et il ne sert à rien d’analyser ce qui se donne à voir, à sentir, à admirer.

 

Summer, film lituanien de Alanté Kavaïté avec Julija SteponaityteAistė Diržiūtė, qui a reçu le Prix de la Mise en Scène Sundance 2015 / Berlin Panorama 2015 / Silver Cranes Awards : Meilleur Film, Meilleur Actrice pour Julija Steponaityté, Meilleur Décor (« César » en Lituanie).

 

 

JPEG - 46.7 ko
Julija Steponaityté

Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 15 août 2015 10:30

    OUI...bon..bof...Elles feront comment pour avoir un enfant..Remarquez..elles peuvent venir en France...y a Hollande..il est toujours prêt à laisser des enfants partout.. !


    • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 16 août 2015 11:35

      Autre exemple de terrorisme culturel imposé par l’intelligentsia (qui hait fondamentalement les authentiques intellectuels)  : camoufler les mœurs profiteuses du néo-capitalisme, du « mondain », en modèle transgressif-émancipateur vis-à-vis de la « vieille société répressive » , en « libérations des tabous » (les flux du désir), en nouvelles mœurs « révolutionnaires », en « Vie d’Adèle »  : présenter le corps comme instrument de jouissance pour mieux nier le corps-instrument-force de travail, nier l’exploitation (valoriser le « genre » et ignorer la « classe »).
       Ce discours confusionniste, abrutissant, faussement onirique, faussement progressiste, de décervelage médiatisé (pub, cinéma, « arts », sc. humaines et sociales foucaldo-deleuzo-genrées...) est le pouvoir de classe des parvenu-e-s de la nouvelle société.

      Levée des interdits qui n’est que dressage des corps et conformisme total, soumission à la doxa, écrasement des âmes.

      Ce seront les mêmes manipulateurs (cette âme policière !...) qui établiront l’égalité entre critique du marché du désir, de la fausse conscience révolutionnaire (qui n’est donc qu’accès au Marché et terrorisme intellectuel) et homophobie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès