• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Superman

J’essaierai dans ce texte de parler de ce que m’inspire le personnage de Superman (http://www.stellarsisters.com/home.php/cinema/dossier-les-differents-visages-de-superman/). Un personnage qui a sans aucun doute possible une dimension messianique, laquelle est particulièrement mise en avant dans le « superman » de Richard Donner (http://fr.wikipedia.org/wiki/Superman_%28film%29). Un personnage à vrai dire qui m’a toujours intrigué car je perçois pas mal de messages dans les films qui lui ont été consacrés. Mais je tiens tout de même à préciser que ceci est mon point de vue voire celui de quelques amis, rien de plus !

Kalel l’ange gardien

Le personnage Superman est en ce qui me concerne le fantasme absolu, un être quasiment invulnérable, beau comme un « dieu », qui peut voler, aller dans l’espace bref pratiquement l’être parfait. D’ailleurs à bien y regarder il est présenté presque comme un dieu ou comme un être divin, dans tous les cas un surhumain ! Une des premières choses qui m’intriguent dans cette œuvre (films, BD et séries confondus) ce sont les noms ! Superman a pour vrai nom kalel et son père lui se nomme Jor el ! Or el peut être compris comme synonyme d’êtres célestes ! Nous remarquons dans la bible qu’un grand nombre de noms d’anges se termine par el comme par exemple : Michael, Gabriel, Uriel etc… Sans compter des noms cités dans un livre apocryphe comme le « livre d’Enoch » tels que Azaziel, kobabiel, Tamiel, Ramuel, Danel, Azkeel, Turel etc. De plus ils (Kalel et les siens) volent or certains anges étaient représentés avec des ailes pour exprimer à ce qu’il semble leur capacité à voler. De même il peut aller là où personne ne peut aller, il peut voir ce que personne ne peut voir ! Il est donc bien au de là des capacités de l’humain. Il serait même presque du domaine des esprits puisqu’il peut voir et entendre sans être vu.

Il est tel un ange gardien qui veille sur les humains. Difficile de ne pas voir la volonté de toute puissance étasunienne (qui se croit un peuple élu en charge du destin de l’humanité, leur mission leur étant confiée « d’en haut ») et une allusion au réseau échelon (http://fr.wikipedia.org/wiki/Echelon). Prenons un exemple, l’un des derniers films sur superman en date, « Superman returns » de Bryan Synger. Dans une partie du film notre super héros écoute les bruits du monde, entend un appel à l’aide et fonce pour porter secours à la personne en danger. De même dans ce film il dit à un personnage « qu’il est toujours dans le coin » comme pour montrer son omniprésence. Il est donc l’ange gardien, le protecteur et en même temps celui qui assure l’ordre, une sorte de gendarme du monde. Il décide seul de ce qui est bon ou mauvais et parfois il n’en fait qu’à sa tête (notamment dans le premier film avec Christopher Reeves quand il a changé le cours des évènements malgré les avertissements de son père qui lui a dit qu’il n’en avait pas le droit). Mais je trouve aussi que superman reprend le mythe du surhomme et du messie/sauveur. Pour le messie c’est évident, il répond toujours présent pour sauver la terre contre toute sorte de menaces.

Kalel = Jésus

Certains vont plus loin et voient un parallèle entre sa vie et celle de Jésus surtout dans le premier film superman avec Christopher Reeves. Les paroles telles que : « Nous ne te quitterons jamais... Toute la richesse de nos vies t'appartiendra. Tu porteras mon héritage en toi...le fils deviendra le père et le père... le fils », paroles reprises dans « superman returns » (http://www.filmdeculte.com/cinema/film/Superman-Returns-1421.html). Kalel pourrait signifier en hébreu selon certains (n’oublions pas que les deux créateurs de superman Jerry Siegel et Joe Shuster sont juifs) « tout ce que Dieu est ! ».

Ensuite la manière dont superman est arrivé sur terre, dans un vaisseau en forme d’étoile ce qui évoque à certains l’étoile de Bethléem. Et plus troublant, il semblerait que dans les bandes dessinées "Kal-El" signifie, en langage Kryptonien, l'enfant-étoile ! Il est élevé par un père qui n’est pas le sien et qui meure avant que Kalel ne commence sa mission. A un certain âge il se retire et va dans « une forteresse de solitude » où il acquiert des connaissances et en ressort « transformé ». En quelque sorte « un homme nouveau », un homme transfiguré et incroyablement puissant. Disons quasiment un dieu aux pouvoirs quasiment sans limite. Difficile de ne pas voir un parallèle avec l’histoire de Jésus qui revint « transformé » du désert après y avoir subi les tentations du démon.

« Aussitôt, l'Esprit poussa Jésus dans le désert, où il passa quarante jours, tenté par Satan. Il était avec les bêtes sauvages, et les anges le servaient. » Marc 1 : 12-13

De même les disciples disent que Jésus est descendu en enfer après avoir été crucifié. Superman est aussi descendu dans une fissure où il y avait du feu (dans le film de Richard Donner ). L'évangile selon Mathieu dit qu'il y a eu des tremblements de terre après la mort de Jésus-Christ.

« Le centenier et ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus, ayant vu le tremblement de terre et ce qui venait d'arriver, furent saisis d'une grande frayeur, et dirent : Assurément, cet homme était Fils de Dieu. » (Matthieu 27:54).

Matthieu raconte aussi qu'il y a eu des morts qui sont ressuscités :

« Les sépulcres s'ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent. Etant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes. » (Matthieu 27:51-53).

Dans le premier Superman Lois Lane meurt après un accident de voiture et est ressuscitée par Superman, partie du film qui a troublé beaucoup de personnes. Outre le fait que certains le prennent pour un « Jésus bis » d’autres voient d’autres références encore.

Kalel, l’ange déchu

Superman vient d’une planète appelée Krypton qui a été détruite. Or il semblerait qu’entre Mars et Jupiter il y ait bien eu une planète (dont il ne reste plus qu’une ceinture d’astéroïdes) que certains appellent Krypton ou comme le dit un de mes amis certains l’appellent Nod.

Krypton est en effet un des noms que lui a donné un des partisans (un certain Jean Le Duc) de la bible de l’épée (http://godieu.com/doc/jeanleduc/planete_perdue.html). Selon cette bible donc quand Caïn tua Abel (encore un nom se terminant par El) il fut banni sur la terre de Nod. Voilà ce qu’en dit une des versions de la bible les plus connues, celle du roi James :

« Et Caïn sortit de devant l’Éternel ; et il habita dans le pays de Nod*, à l’orient d’Éden. » genèse 4 :16

Pour les partisans de « la bible de l’épée », Nod n’est pas un pays mais une planète (d’ailleurs un des ennemis de superman est le général Zod or un de mes amis m’a fait remarqué que le Z est un N qui a pivoté de 90° dans le sens des aiguilles d’une montre ! Et Zod est prisonnier dans une espèce de prison errante, banni par Jorel pour ses crimes, simples coïncidences ?). Caïn banni de la terre alla sur la planète Nod de là il prépara sa revanche.

D’ailleurs voilà ce que dit la bible de l’épée de ce même verset :

« 16 Alors Caïn renonça à la présence de l'Éternel, et habita dans l'astre errant de Nod (errer, planète), et s'éleva contre la Grâce de Dieu. » Genèse 4 : 16

Il devint donc chef ou souverain pontife de la race des vigilants, une race qui vivait sur les autres planètes du système solaire. Race qui aurait été créée à peu près en même temps qu’Adam toujours selon la bible de l’épée :

« 18 Et l'Éternel Dieu dit : Il n'est pas convenable que l'homme soit seul ; je lui ferai une assistance pour l’aider.

19 Et l'Éternel Dieu forma de la terre une descendance de l’homme, une multitude d’êtres vivants à l’image d’Adam dans l’expansion de l’existence sublime de la connaissance de Dieu ; et il les fit venir vers Adam, pour qu’il considère leurs accomplissements, et que la position qu'Adam donnerait à chacun des êtres vivants, fût son obligation.

20 Et Adam donna des positions à tous les Perceptifs, sublimes en connaissance, parmi tous les êtres vivants dans l’expansion de l’existence ; mais, pour l'homme, il n’existait point d'aide qui lui correspondait. » « Bible de l’épée », genèse 2 :18-20

Donc une race créée semble-t-il de la terre comme Adam, mais différente de lui.

D’après eux (les partisans de la bible de l’épée) la cité de Cydonia sur Mars serait un des vestiges de cette civilisation. De Nod, les vigilants descendirent sur terre pour « séduire » les femmes des hommes… Dieu détruisit alors cette planète qui était la base de cette race et de fait annihila toute vie dans tout le système solaire. Que tout ceci soit un simple délire, c’est à chacun de voir. Je ne fais qu’interpréter en me basant sur ce que d’autres ont écrit et en faisant des rapprochements qui me semblent « pertinents ». De toute façon avec les œuvres de fiction les gens s’inspirent de tout. Je me suis par exemple intéressé à différentes versions de la bible et notamment à des livres dits apocryphes (dont non canoniques c’est-à-dire non inspirés supposément par Dieu) tels que « le livre d’Enoch » (http://godieu.com/apocryphes/enoch_presentation.html) pourtant mentionnés dans la bible. En lisant ces divers livres j’ai découvert une histoire passionnante qui pourrait donner lieu à des films de science-fiction. D’ailleurs je crois que le dernier film « Noé » avec Russel Crowe (http://www.peplums.info/pepag14.htm#10) montrerait les géants néphilims mentionnés dans « le livre d’Enoch ». J’attends de voir ça !

Kalel, l’antéchrist

Kalel « l’enfant-étoile » ce que l’on traduire aussi par l’enfant des étoiles (étoile étant une désignation des anges dans la bible) peut-être une allusion à ces enfants extraterrestres dont certains parlent parmi les abductés (personnes disant qu’elles ont été enlevées par les extraterrestres). Est-ce pour nous dire aussi que le salut ne viendra que par un enfant des étoiles ? Beaucoup pensent en effet que l’antéchrist sera un extraterrestre voire un hybride.

La dernière chose qui m’intrigue dans superman est son désir obsessionnel de vouloir se faire passer quelques fois pour un humain (Clark Kent) alors qu’il n’en a apparemment ou clairement pas besoin. Pourquoi cette obsession à vouloir se mêler à la vie des humains et en plus en occupant un emploi ? Ne serait-il pas plus efficace en étant Superman 100% du temps ? Evidemment dans le superman de Richard Donner, on voit qu’il envoie une partie de son salaire à sa mère adoptive, noble intention… Mais certains d’entre nous trouvent ça grotesque. Dans le deuxième épisode de la saga il voulut vivre avec une femme humaine et ses « parents » (la technologie Kryptonienne étant très avancée une sorte d’Intelligence artificielle peut le mettre en quelque sorte en contact avec la « mémoire » de ses parents) lui disent que pour vivre avec une humaine il devait vivre comme un humain et ses pouvoirs lui furent retirés (par l’intelligence artificielle). Mais il dut plus tard renoncer à cette vie en tant qu’humain normal et retrouver ses pouvoirs quand un danger imprévu (danger qu’il avait contribué à créer en libérant malencontreusement des anciens ennemis de son père) menaça la terre. Pour effacer toute trace de cette affaire (sa brève liaison avec l’humaine) il usa de ses pouvoirs (lesquels sont immenses) pour éradiquer tout souvenir de cette histoire de l’esprit de son « amour » humain la journaliste Loïs Lane. Je pense que ça peut-être une allusion à l’antéchrist parce que selon la bible :

« Je mettrai inimitié entre toi et la femme » genèse 3.15

« Il n'aura égard ni aux dieux de ses pères, ni à la divinité qui fait les délices des femmes ; il n'aura égard à aucun dieu, car il se glorifiera au-dessus de tous. Toutefois il honorera le dieu des forteresses sur son piédestal ; » Daniel 11.37-38

Or il semble qu’entre superman et les femmes il y avait inimité. Après l’épisode fâcheux avec Loïs il dut se passer des femmes. Et il honorera le dieu des forteresses ! Superman a eu une forteresse dans laquelle il communique avec son père Jor el qui peut-être perçu comme un dieu, « le dieu de cette forteresse ». Qui en plus a la capacité d’ôter les pouvoirs de Kalel.

Kalel tire son pouvoir du soleil qui pour certains symbolisent sans aucun doute Satan, le porteur de lumière. Ils le perçoivent comme une sorte de « dieu du soleil » une sorte d’équivalent de Ra, d’Appolon ou même de Mithra. Sans oublier le S sur le costume de Superman que certains perçoivent comme le symbole de Satan. S pour Satan, c’est simple, c’est facile un brin trop simpliste diraient même certains. Mais dans le domaine de l’interprétation tout est possible. Certains vont plus loin en disant que le S est pour Sion....

Un autre message que décela un de mes amis c’est que le « sauveur » ne peut être soumis aux faiblesses humaines pour qu’il soit efficace. Il ne doit pas avoir d’émotions et doit avoir une froideur qui rappelle celle des machines de Matrix. Avoir des faiblesses humaines l’empêcherait d’accomplir sa mission. D’ailleurs on se rappelle que Neo (anagramme de one, élu) l’élu dans Matrix était prêt à sacrifier l’humanité pour sauver celle qu’il aimait ce qui en fait un piètre sauveur. Donc mon ami pense que cela montre que l’état (ici symbolisé par superman) doit se montrer impitoyable et inhumain pour remplir correctement son rôle. Le but du sauveur n’est pas d’être heureux ou de faire ce qu’il veut mais de faire son devoir (encore un parallèle avec Jésus).

Conclusion

Superman est pour ma part un personnage intéressant et de mon point de vue assez mal exploité au cinéma. Je dirais même plus que les films qui lui ont été consacrés m’ont toujours laissé sur ma fin. Mais à l’instar de plusieurs personnages de science-fiction, il est utilisé comme un outil de propagande. Les parallèles entre lui et Jésus sont manifestes dans le « superman » de Richard Donner. Les parallèles entre lui et l’état policier « protecteur » sont pour ma part manifestes dans « superman returns ». Il doit y faire face à toute la malveillance du terroriste Lex Luthor, un homme prêt à faire chanter la race humaine pour ses ambitions malsaines. Un homme seul qui représente une menace planétaire comme… Ben Laden. Kalel/Superman retrouve son rôle de sauveur de la race humaine face à une menace venant de son monde d’origine dans « man of steel ». Film qui aurait pu se passer de la propagande étasunienne à deux balles notamment à la fin quand il dit qu’il est aussi « américain qu’on peut l’être » face à un général qui ne se préoccupe que de la sécurité de l’oncle Sam. Je me suis toujours demandé d’ailleurs comme réagirions-nous si nous étions confrontés à un être comme Superman ? De quelle manière cela affecterait nos croyances et donc nos vies ? Pour ma part un tel être s’il a de bonnes intentions serait le bienvenu, mais avec un tel pouvoir le risque qu’il devienne un impitoyable tyran serait réel. Pour le moment il est du domaine de l’illusion, du rêve et c’est bien comme cela !


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 21 mars 2014 10:40

    Pour les USA..

    Superman représente le « DOLLAR » la monnaie puissante..invincible qui domine le monde...La seule différence avec le PQ...c’est qu’il n’est pas en rouleau... !

    • cathy30 cathy30 21 mars 2014 11:24

      Je pensais que superman incarnait allah !


      • le moine du côté obscur 21 mars 2014 13:07

        Vu que les Etats-Unis se prennent pour le peuple élu qui doit guider le monde je pense que Superman est une métaphore parfaite de ce pays.


      • Julien30 Julien30 22 mars 2014 07:33

        Non, c’est un autre peuple qui se croit le peuple élu et d’ailleurs le créateur de Superman en est de ce petit peuple qui a tellement souffert.


      • le moine du côté obscur 22 mars 2014 08:17

        Pour ma part Etats-Unis et le « petit état » ou « peuple » c’est blanc bonnet et bonnet blanc dans la mentalité. Pour moi c’est le même cancer décliné en différentes versions mais toutes aussi néfastes. J’estime que les gens qui adhèrent pour une raison ou une autre au délire de ce cancer sont des métastases de ce cancer hideux qui détruit le monde. Pour moi la croyance n’est qu’un prétexte pour justifier toute la monstruosité de certains démons qui n’ont que l’apparence humaine mais qui ont le coeur et l’esprit remplis des ténèbres les plus profondes et aucune lumière ne perce jamais. Pour moi il y a deux types d’humains, les démons et les humains normaux. Je ne crois pas que quelqu’un comme Bush appartienne à ce « petit peuple élu » dont vous parlez mais pour moi il est un danger public, idem pour des gens comme Mobutu et autres dont les congolais pourraient vous parlez des abominations.


      • cevennevive cevennevive 21 mars 2014 14:05

        Bonjour le Moine,


        « Je me suis toujours demandé d’ailleurs comme réagirions-nous si nous étions confrontés à un être comme Superman ? »

        Voulez parler sans doute à titre individuel...

        Car chaque Pays, chaque Ethnie même, a sa propre notion du bien et du mal, et pratique différemment de ses voisins les principes sociaux ou politiques... De quoi rendre fou un éventuel Superman, fût-il envoyé de Dieu !

        Superman est le héros parfait pour un pays tel que les U.S, manichéen à outrance et persuadé de la légitimité de ses pratiques sociales et politiques. Ce héros représente ce que les Etatsuniens croient être leur Dieu, leur Dollar et leur force prépondérante dans le monde.

        Que ferait un Superman là-bas, au Moyen Orient ? Prendrait-il parti pour l’un ou pour l’autre ?

        Fort heureusement, un tel Messie n’existe et n’existera pas. On le tuerait tout de suite dans quelque pays que ce soit. Et cela ferait encore une raison de se faire la guerre...

        Merci pour ce nouvel article.

        Une question toutefois : vous dites que le soleil représente Satan. Mais alors, le temple du Soleil aurait donc été bâti à la gloire de Satan ?






        • le moine du côté obscur 21 mars 2014 16:42

          Bonjour chère amie

          Certains semblent en effet penser que le culte au soleil est en effet un culte à Satan qui est le porteur de lumière, un dieu du soleil. Mais vous savez chacun interprète les choses en fonction de ses croyances. J’ai vu un tel raisonnement chez certains évangéliques étasuniens qui aiment beaucoup méditer sur la bible et les livres qui l’entourent. Certains d’entre eux pensent que les musulmans qui prient (donc se prosternent) en direction de l’est donc du soleil levant vouent un culte au « dieu soleil ». Même si d’autres pensent que le Allah des musulmans est un dieu lunaire vénéré par le passé. Cela expliquant selon eux pourquoi le calendrier musulman tourne autant autour de la lune. Évidemment on trouve de tout chez les évangéliques étasuniens, des choses intéressantes de mon point de vue comme des choses que je trouve délirantes.

          Concernant Superman s’il apparaissait sans doute certains le percevraient comme le dajjal ou l’antichrist chez les musulmans venu séduire et égarer le genre humain. Un musulman je crois a dit qu’il voyait en hulk, mais aussi en superman voire en docteur Manhattan de « Watchmen » des représentations du dajjal... Mais pas de doute que beaucoup seraient perturbés dans leurs croyances si un tel être se manifestait.


        • Prudence Gayant Prudence Gayant 21 mars 2014 14:12

          Il faudrait surtout inciter Superman à changer de look. Le collant bleu avec petite culotte cela ne le fait pas trop. Man peut-être mais super ?


          • le moine du côté obscur 21 mars 2014 16:30

            Je ne le répéterai jamais assez vos goûts vous concernent. J’ai personnellement assez apprécier le film de Richard Donner de 1978 avec Christopher Reeves qui est pour moi SUPERMAN. Je n’ai pas trop apprécié les suites mais bon il y a des idées qui m’ont intéressé dedans. Je pense que c’est un personnage derrière lesquels les USA se cachent pour exprimer leur envie de puissance et de contrôle du monde. Ensuite je trouve et je ne suis pas le seul qu’il y a un aspect biblique dans le personnage. Un mélange de Jésus, dans le film de Donner c’est manifeste, idem que Moïse etc... Évidemment si vous ne vous intéresser à la bible et à ce qui l’entoure vous pouvez penser que je délire et c’est votre droit. Mais j’en viens à me demander pourquoi vous vous obstinez à lire des textes concernant des films de merde. Seriez-vous maso par hasard ? smiley.


          • sleeping-zombie 21 mars 2014 15:37

            Hello,

            Je me suis toujours demandé d’ailleurs comme réagirions-nous si nous étions confrontés à un être comme Superman ?

            Vois, ou lis, « The Watchmen » (si c’est pas déjà fait). C’est l’un des thème qui y est développé.


            • le moine du côté obscur 21 mars 2014 16:32

              J’ai déjà vu Watchmen que j’ai bien aimé d’ailleurs. Mais bon ce n’est qu’une oeuvre de fiction. Chacun d’entre nous a sans aucun doute sa manière de voir les choses. Il est vrai que dans Watchmen certains voyaient Manhattan comme un dieu mais il est pourtant clair que dans le monde réel certains le percevraient comme un djinn (notamment les musulmans) ou un démon voir l’antéchrist.


            • Daniel Roux Daniel Roux 21 mars 2014 16:42

              Superman est le seul à être naturellement supérieur à se déguiser en humain pour passer inaperçu.

              Les autres, Spiderman ( cause accidentelle), Batman (technologie avancée et volonté propre), et les autres sont des humains qui se déguisent en super héros.


              • le moine du côté obscur 21 mars 2014 16:46

                Tout à fait et je trouve cette hypocrisie typique des étasuniens (du moins des élites) qui se cachent derrière les droits humains, la justice et la bonté pour justifier leurs guerres odieuses et leur manque d’humanité.



                • ledoigt ledoigt 23 mars 2014 22:16
                  Les vérités éternelles (non-temporelles) peuvent fort bien inspirer les cinéastes et les écrivains de notre temps comme elles inspiraient jadis les sages et les prophètes dans un langage imagé. C’est vrai qu’avec le cinéma américain qui est assez proche de la mythologie grecque, on est loin de la brise ténue que Dieu faisait goûter à Elie, sur le mont Horeb.

                   L’Élu doit retrouver l’union avec le Père, et c’est notre chemin à tous.
                  Ce chemin est difficile, parsemé d’obstacles, la porte est étroite, et l’ennemi rôde.
                  Le Fils, c’est la manifestation du Père, ou la projection de la Lumière dans le monde sensible. Le Père c’est l’Information créatrice.
                   L’Élu est celui qui comprend qu’il est la manifestation visible du Père invisible. « Le Fils est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la Création », et aussi Jean 5,19

                  Tant que l’Élu n’a pas réalisé qu’il est la manifestation du Père, il erre dans le labyrinthe de ses illusions, des ombres, des costumes et des décors qu’il prend pour la réalité, c’est là le mensonge dont le rôle est tenu par les « peuples ennemis » qui cernent l’Elu.

                  « Beaucoup pensent en effet que l’antéchrist sera un extraterrestre voire un hybride. »
                  Forcément, si à la fin du temps imparti, l’homme n’a pas réalisé son union, s’il n’est pas devenu un nouvel homme, à la suite du premier-né de la création, il reste un hybride, un homme divisé en lui-même, un anti-christ (et non pas « anté »christ)

                  "Un autre message que décela un de mes amis c’est que le « sauveur » ne peut être soumis aux faiblesses humaines pour qu’il soit efficace".
                  Tout enseignement spirituel appelle au détachement. Ce détachement s’opère de lui-même, en fonction de la compréhension qu’on a de la réalité du monde qui nous entoure, de ce qui nous a été inculqué en matière de connaissance, de morale, de goût ou de dégoût, etc...La vérité libère de la soumission.

                  Quant à la sexualité des messies, ils ne sont pas des hommes mâles, mais un Anthropos, un homme ayant réuni en lui, le pôle mâle et le pôle femelle, âme et esprit, et qui sont donc des hommes entiers et accomplis, comme dit dans le logion 22 de l’évangile de Thomas

                  Satan, c’est étymologiquement l’Obstacle, l’adversaire.
                  Dans le livre de Job, le Satan est considéré comme un fils de Dieu, celui qui est envoyé pour tester les élus.
                  Lucifer n’est pas Satan, c’est bien le porteur de lumière, mais il s’agit du feu de Prométhée dérobée aux dieux, ou encore le fruit séduisant et précieux pour ouvrir l’intelligence des hommes, dans le fameux jardin.
                  Lucifer, c’est ce que devient l’homme au service de la science : le roi de son royaume de pacotille.

                  Il ne faut pas stationner trop longtemps dans le dualisme chrétien évangélique, ou autre, parce que dans le « deux », le diable réside ;)


                  • ekilibrium2 30 mars 2014 20:54

                    Kal-El : « tout ce que Dieu est ! » = Michel : « qui est comme Dieu » analyse recommendée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès