• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > The Artist ou la Distinction

The Artist ou la Distinction

 

 

Le film a pour thème la distinction. Le thème principal est la distinction, c'est de la distinction dont il s'agit, et accessoirement d'Hollywood. Ou comment espérer intéresser les Oscar. Les Américains n'aiment pas les films doublés, n'aiment pas les sous-titres, et ce qui n'est pas en rapport avec leur culture ne les intéresse pas de tout. La France ne parle plus le français dans les instances internationales, nos représentants parlent volontiers l'anglais. C'est le premier élément qui peut expliquer pourquoi il a eu autant de nominations pour les Oscar. Le deuxième élément est le nombrilisme du monde du cinéma. Le film parle de la gloire et de la chute d'un acteur, un artiste. Et tout ce beau monde court derrière les paillettes et les distinctions. TF1 nous passe le feuilleton Amour Gloire et Beauté. Voilà donc des thèmes qui font rêver même ceux, je dirais même plus, ceux dont la profession est de vendre du rêve.

Une fois la langue est supprimée, le thème du muet l'oblige, je vous l'accorde, que reste finalement commet cachet au film pour l'identifier comme français, rappelez-vous de tout le tintamare sur l'identité nationale. C'est l'hommage à Hollywood, pourtant il faut qu'elle soit ingrate pour ne pas savourer la flagornerie et renvoyer l'ascenseur. Ni les lieux, ni l'environnement, ce n'est même pas une histoire universelle, la gloire, la chute, peut-être, mais alors que reste-t-il du film pour dire qu'il est au moins pour partie français ? Rien. Parce que les Oscar sont faits pour les films anglo-saxon, pour glorifier et véhiculer le monde anglo-saxon. Une fois que l'on a dit cela, il n'est pas nécessaire de s'étonner de l'adhésion spontanée pour un film qui leur rend hommage. C'est bien cela le thème du film. Rendre hommage au cinéma américain, le muet notamment. Je veux bien, mais pourquoi le cinéma américain spécialement ? Après tout, il existe aussi d'autres cinémas, les cinémas de l'Inde avec ses codes, mais alors là personne n'aurait accroché, le cinéma russe, le cinéma asiatique, (le karaté par exemple, un Bruce Lee), son cinéma japonais ou taiwanais par exemple. Ou encore le cinéma français, il a eu aussi sa période du muet. 

Ce que je peux en tirer comme conclusion, c'est que Hollywood a daigné nous regarder quand nos films faits par des Français ont parlé non des Français ou de la France mais d'Hollywood wasp...

 

 

Hollywood le temple de la propagande, du marketing et du libéralisme.

 

La suite de la vidéo ici


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Krokodilo Krokodilo 28 février 2012 17:07

    Les Américains ne regardent pas les films étrangers, tout simplement. Ni doublés ni sous-titrés. Rejet total, sauf pour trouver des scénarios et en faire des remakes.


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 février 2012 18:03

      Oui, mais cette fois en muet, cela change tout.
      C’est un film qui passe partout.
      En plus, c’est leur histoire.


    • FRIDA FRIDA 28 février 2012 18:58

      Exactement Krokodilo,

      pas n’importe quel remake mais ceux qui marchent et qui rapportent 


    • FRIDA FRIDA 28 février 2012 19:02

      @L’enfoiré

       

      C’est une partie de leur histoire cinématographique,

      C’est très abusif que de dire que c’est un hommage au Cinéma américain, c’est exlure la partie noire de leur cinéma, et l’autre partie purement raciste de leur cinéma avec les acteurs grimés en noirs. 


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 février 2012 19:25

      Frida,
       "C’est très abusif que de dire que c’est un hommage au Cinéma américain, c’est exlure la partie noire de leur cinéma, et l’autre partie purement raciste de leur cinéma avec les acteurs grimés en noirs.« 
       Peut-être. Je n’ai pas vu le film.
       Vous avez raison de parler de l’aspect »noir"
       Le racisme était présent. Il a évolué sans que le racisme ne reviennent pas dans certaines autres occasions.
       L’idée de faire ce film était géniale et osée.
       Le mime, on a oublié au cinéma et cela mérite plus d’égard.
       Les oscars étaient tout à fait mérités.
       
       


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 février 2012 19:33

      Heureusement qu’il n’a pas recommencé cet épisode en vrai smiley


    • FRIDA FRIDA 28 février 2012 19:53

      @l’enfoiré,

      Le fait d’émettre des critiques ne veux pas dire que le film est jeté en totalité. C’est juste l’occasion de débatre et déechanger.

      Vous dites « L’idée de faire ce film était géniale et osée. » Cela se discute, j’ai mis la vidéo (l’avant dernière) du jeune artiste (Florent Peyre) chez Ruquier. Si on prend la vidéo et on l’a met en noir et blanc, l’idée n’est pas si géniale ni osée,

      il y a ceux qui ont avec eux toute une armada de conseillers en marketing et en pub pour faire croire à une idée de génie que d’autres auraient pu faire ou ont fait mais n’ont pas eu l’occasion de la faire partager avec le public.


    • Yohan Yohan 29 février 2012 12:15

      C’est plutôt parce qu’on leur impose. Les américains ne sont pas différents du reste du monde et nombreux sont ceux préféreraient qu’on leur donne du sous titrage plus souvent pour vivre les films dans leur jus. En France, c’est pareil, mais nous avons le choix dans bon nombre de salles qui se respectent. Personnellement, je préfère voir les films en bande originale sous titrée et je sais qu’aux US, ils nous envient d’avoir ce choix.


    • Jean-paul 29 février 2012 12:57

      Il n’y a pas de films doubles aux USA ,seulement sous titres.


    • Jean-paul 29 février 2012 13:10

      @krokodilo
      En France seulement les films commerciaus sont doubles .
      Quand vous parlez des americains vous oubliez leur tele en langue espagnol avec des films argentins ,bresiliens ,colombiens ,mexicains etc....
      Des fims que vous ne verrez jamais en France .


    • Jean-paul 29 février 2012 13:13

      Aux USA vous pourrez vois des films australiens ,sud africains ,canadiens ,indiens que vous ne verrez pas en France


    • Jean-paul 29 février 2012 13:20

      Les Americains font comme les Francais un rejet total des films sous titres mais chez eux il n’y a pas de films doubles .


    • FRIDA FRIDA 29 février 2012 19:50

      @Jean-Paul

      Sur quelle chaîne américaine avez-vous vu des films indiens brésiliens ?


    • volpa volpa 28 février 2012 17:35

      Moi j’aurais donné les oscars au nain et Merluchon.

      Quelle injustice !


      • FRIDA FRIDA 28 février 2012 19:05

        un oscar sur la tête du nain, je veux bien smiley


      • cevennevive cevennevive 28 février 2012 18:25

        Bonjour Frida,

        Bien d’accord avec vous.. Et bravo aux Canadiens !!!

        « L’Artiste », cela faisait sans doute trop plouc français, béret et baguette...

        Petite remarque : parmi les films de plusieurs pays, vous avez oublié le cinéma Italien (qui est aujourd’hui inexistant, mais qui eut son heure de gloire, et quelle gloire : « le voleur de bicyclette » par exemple). Mais peut-on refaire du Visconti ou autres Italiens de génie ? Alors que le muet, avec un maquillage blanc et un semblant de claquettes, c’est si simple...

         Cordialement.


        • FRIDA FRIDA 28 février 2012 18:46

          @Bonsoir Cevenneive

          Non, je n’ai pas oublié le cinéma italien, mais je ne pouvias cité tous les cinémas. Personnellement, Je suis contente que la France ait un Oscar, mais je suis un peu partagée, je trouve que l’exception culturelle française tant vantée n’y est pas.

          Je regarde C dans l’air et un des critiques disais que le cinéma c’est du spectacle, pour fédérer les gens, et non pour penser. J’ai dû me pincer, entendre une énormité de la part de quelqu’un qui se dit critique. Et il ajoute que la critique de Michele Halebersdat sur RTL est mesquine, elle avait déclaré « il a fait son Michael Jackson. […], il s’est blanchi, il s’est transformé, il s’est fait américain […], il a fait un film américain, ou il dit au américains, vous avez inventé le cinéma, le cinéma ne se remettra pas de ce rêve, Hollywood est ce qu’il y avait de plus beau […].Donc, il leur a fait un film pour eux sur mesure pour eux, […] le constat, c’est qu’il n’y a pas un mot de français, […], ce n’est pas un film Français » .

          Ils (les critiques) parlent, ces soi-disant critiques plus de fric que de pensée ou problématique existentielle. Ils vantent le film comme on le fait pour une savonnette.

           

          Une chose est important pour moi qui rend le film moyen pour ne pas dire autre chose, c’est que l’on confond le reportage et une création. On parle beaucoup de costumes, et de claquettes, de la musique mais ce ne sont pas là qui fait une oeuvre, ce sont là des accessoires à quelque chose, et j’ai beau cherché cette chose je ne la trouve pas.

          Cordialement


        • Jean-paul 29 février 2012 13:04

          @cevennevive
          Les Canadiens parlent anglais ,les Quebecois parlent francais ce qui explique le titre .


        • Farniente 29 février 2012 14:09

          Les Québécois sont Canadiens et le titre est en traduit parce que la loi l’impose.
          C’est vrai que pour ce film-ci ça sonne bien,d’autres fois ça craint,par exemple Pulp Fiction devient Fiction Pulpeuse


        • FRIDA FRIDA 29 février 2012 19:45

          @Farniente

          On peut trouver un titre traduit qui colle au film sans rester lié par la traduction de mot à mot ; quand un livre est traduit, le titre également.


        • Farniente 1er mars 2012 00:42

          Reconnaissez quand même que « Fiction Pulpeuse »,c’est très moyen.(c’est réellement comme ça que ça s’appelle ici)


        • velosolex velosolex 28 février 2012 18:49

          Bien vu.
          Ce film, en dehors de ces qualités, mais combien d’autres ont les même, se détache par sa servilité aux canons d’ Hollywood.

          Après que les gaules furent vaincus il y eut un petit film gaulois
          Primé à Rome
          Il ne racontait pas pas l’histoire de Vercingétorix
          Ce qui aurait fait un beau bide
          Mais l’enfance de César
          Noir et blanc, muet, c’était astucieux

          On applaudit beaucoup ce Frenchy avec son adorable accent, qui vantait les valeurs de l’Amérique, si heureuse de se voir si belle en ce miroir !

          Mais à peine quelques heures après, les médias protestèrent, elles s’étaient fait avoir au jeu de la servilité
          Et jurèrent un peu tard qu’on ne les reprendrait plus.


          • FRIDA FRIDA 28 février 2012 19:08

            @Velosolex

            « elles s’étaient fait avoir au jeu de la servilité
            Et jurèrent un peu tard qu’on ne les reprendrait plus
            . »

            On va faire semblant de les croire smiley


          • FRIDA FRIDA 28 février 2012 19:43

            @Kerjean

            Mon article n’a pas eu pour objectif de parler du cinéma muet. Par ailleur j’ai fait un clin d’oeil dans la première vidéo à l’acteur français René Navarre.

            Mon article est un bémol à la déclaration des uns et des autres comme quoi c’est un film en hommage au cinéma muet américain, ce dernier n’est pas aussi lisse que prétend le raconter le film

            Cordialement


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 février 2012 19:50

            Ia orana,Murnau,les scenes sur la Tamise,sur le bateau,la montée de l’escalier......J’avais 10 ans la 1er foi,au cinéma de minuit,dans une vielle maison qui craquait.Dure de faire mieux,chaque plan dont on peut tirer une photo.L’expressionime Allemand en condensé.


          • Tiaphael Tiaphael 29 février 2012 13:00

            « Ce que je peux en tirer comme conclusion, c’est que Hollywood a daigné nous regarder quand nos films faits par des Français ont parlé non des Français ou de la France mais d’Hollywood wasp... »


            On parle - exagérément - de cette cérémonie 2012 parce que pour la première fois à été récompensé de la distinction majeure un film non produit aux usa. Ils auraient pu lui filer l’Oscar du meilleur film étranger. Aucun film étranger n’a eu le César du meilleur film autrement que dans la catégorie film étranger. Regardez le palmarès des Oscars et vous verrez qu’auparavant le cinéma français à souvent été mis à l’honneur, notamment avec un des films les plus franchouillards de ces dernières années (la môme). Les réactions après ces Oscars sont irrationnelles des deux côtés ; ce n’est ni une bénédiction ni une arnaque totale, juste une soirée de gala où la profession s’auto-congratule, comme il y en à beaucoup en début d’année.

            Au fait pour la traduction du titre au Québec, ils le font systématiquement là-bàs. ça donne parfois même des titres de films assez amusant d’ailleurs

            • Jean-paul 29 février 2012 13:24

              Exact en France on garde souvent le titre original sans le traduire .Ex : le film :Ghost .


            • Fergus Fergus 29 février 2012 13:38

              Bonjour, Frida.

              Je le reconnais sans difficulté, je suis un fan de The Artist. Parfaitement réalisé, ce film est un formidable hommage aux cinéma hollywoodien de la transition du muet au parlant. Un mélo de surcroît inventif et poétique comme il s’en tournait alors. Même le chien est d’époque tant il colle aux numéros de music-hall d’entre deux guerres !

              Je ne suis pas sûr qu’Hazanavicius ait voulu flatter la culture américaine, je crois qu’il a sincèrement voulu se faire plaisir en allant au bout de sa passion pour cette époque du cinéma. Qu’il ait pu croire que son film, éminemment casse-gueule à notre époque marquée par les effets spéciaux, pourrait faire cette carrière est impensable. Il a d’ailleurs eu beaucoup de difficultés à trouver un financement.

              Je note d’ailleurs qu’il n’est pas le seul à avoir eu l’idée de rendre hommage aux pionniers : c’est aussi le cas de Scorcese, passionné du cinéma de Méliès, avec Hugo Cabret.

              Cordialement.


              • FRIDA FRIDA 29 février 2012 19:40

                Bonsoir à tous

                @Bonsoir Fergus

                 

                Scorsese a créé une fondation pour restaurer les classiques du cinéma, mais de tous les cinéma. C’est ainsi que des films de Bollywood sont en cours de restauration, et je dois dire qu’il y a de vrais chefs d’oeuvre, en dehors bien sûr d’un Satyajit Ray, de vraies pépites à mon humble avis, et cela me touche énormément parce que j’adore ce cinéma et notamment le cinéma classique indien en noir et blanc.

                Cordialement


              • Il est revenu !!! 2 mars 2012 12:32

                Un film en noir et blanc, muet de surcroît, alors que l’on est dans l’ère du son numérique et de l’image 3 D !

                Mais où va-t’on !!!???

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

FRIDA

FRIDA
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires