Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > The day before you came

The day before you came

Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ….

Nous souhaitons rendre hommage ici à une chanson, qui a pour titre original « The day before you came » (Le jour avant que tu ne viennes), dont voici les paroles originales avec traduction, mais également à son interprète la chanteuse Agnetha Fältskog, et à travers elle à tout le groupe ABBA qui l'a créée.

Cette chanson peut être vue en vidéo en de nombreux endroits sur le web. Nous nous intéressons particulièrement à l’exécution sur la chaîne de TV allemande ZDF le 11 novembre 1982 pendant l'émission Kultnacht.

Voici quelques liens :

Télé allemande ZDF 82 Kultnacht (HD)

Même chose avec son HQ

Même choses avec paroles sous-titrées

Par ailleurs il y a eu un clip officiel ainsi qu'une parodie torride (made in Russia).

La chanson a sa propre page wikipédia en anglais, très complète. Une traduction française de cette page existe qui est presque vide.

Je crois que la plupart des lecteurs connaissent ce titre. Il est difficile de ne pas l'avoir entendu au moins une fois. Cela a été, en son temps, un véritable tube et c'est devenu ce qu'il convient d'appeler une 'chanson culte'.

En fait c'est un texte très simple qui contient quelques ambiguïtés. On y décrit la routine d'une jeune femme, son 'métro-boulot-dodo' version suédoise. L'impression générale est celle d'automatismes, de vide, d'ennui, de solitude.

Mais le refrain apporte une note d'espoir, tout cela c'était « the day before you came » (le jour d'avant que tu ne viennes). Cela suppose que tout est changé depuis dans la vie de cette jeune personne, le prince charmant, le messie est arrivé et s'en est fini de cette vie triste de ce rituel répétitif. C'est donc l'espoir de la rencontre, de l'arrivée de l'amour qui transforme la vie.

En réalité tous les jeunes urbains se reconnaissent dans cette Agnetha qui prend son train de banlieue tous les matins, c'est sûr. Mais il y a ceux pour qui le jour tant attendu n'est jamais arrivé et ceux pour qui, après quelques semaines ou quelques mois d'euphorie, le rituel continue et la solitude à deux a remplacé la solitude tout court. Mais bon, les chansons c'est fait pour donner de l'espoir aux gens, pas pour leur saper le moral. La suite on peut l'inventer en fonction de sa propre histoire, de ses succès ou de ses espoirs déçus.

Le thème musical est simple, répétitif, mais pas lassant. La mélodie est moins ronflante que certains autres titres du groupe ABBA mais on ne s'en fatigue pas.

Ce titre, datant de 1982, passe pour le dernier titre enregistré en studio du groupe. Le groupe ABBA est à l'apogée de son succès, mais la fin est proche, très proche. Agnetha a divorcé de Björn trois ans plus tôt et Frida et Benny ont divorcé un an plus tôt. L'amour n'est plus au rendez-vous chez ces Fabulous Four. Mais alors que Cupidon n'a plus une flèche à tirer le groupe est au sommet de son art. On peut regretter la dissolution de ABBA ou au contraire s'en réjouir. Le groupe à choisi de disparaître en pleine gloire, nous évitant les pénibles 'come-back' des Johnny, Eddy et autres Yéyés qui se traînent devant un public de vieux soixante-huitards.

Indiscutablement, Agnetha est un beau brin de fille. Les deux chanteuses du groupe sont aussi des sex-symbols des seventies. Au moment de l'enregistrement elle vient de passer la trentaine et elle est resplendissante. Agnetha a une très jolie voix, qu'elle a exploitée par la suite en solo. Sa gestuelle est sobre mais efficace, son visage expressif. Bref si c'est un plaisir que d'écouter Agnetha c'est un plaisir aussi que de la regarder. Tout cela pourrait aussi bien s'appliquer à Frida qui a aussi une forte présence sur scène, y compris dans cette vidéo, où assise sur un piano elle joue les seconds rôles, mais avec quelle classe. A côté les deux garçons paraissent falots, presque indiscernables avec leurs barbes, leurs moustaches, leurs cheveux, leurs visages rondouillards, on dirait des nounours. Enfin il faut quand même rendre hommage au génie musical des deux compères sans qui cette chanson n'aurait sans doute pas vu le jour. Mais il faut dire que sur scène les filles crèvent l'écran, affichent des personnalités affirmées, alors que les garçons semblent beaucoup plus ordinaires.

Le cadreur a fait de nombreux gros plans sur le visage d'Agnetha. Cette chanson est difficile à mimer mais Agnetha traduit aussi bien cet ennui profond avec ses petits gestes de la main des hochements de tête, elle laisse parfois échapper un léger sourire et balaie soigneusement son auditoire du regard.

Frida est superbe aussi, et très souriante, apparemment amusée par la ferveur du public. La bande son rend bien l'enthousiasme du public.

Agnetha arbore une tenue vestimentaire inhabituelle et magnifique ; un pantalon et par-dessus une robe incroyable avec des broderies, le bandeau donne une petite touche hippie, on est loin des tenues (extrêmement) sexy des deux belles pendant les années 70, elles sont devenues sages.

Le clip nous paraît moins réussi, tout entier consacré au thème de la rencontre (dans le train évidemment). Le clip a été tourné dans la banlieue de Stockholm à la gare de Tumba et ceux qui connaissent prétendent que le train (supposé aller au centre ville) roule en fait dans la direction opposée. La parodie de ce clip due au Russe 'MrKalashnikov' est hilarante.

Je pense que la chanson, bien que transposable, est spécialement écrite pour une femme, quelques vers concernant plus particulièrement des attitudes féminines.

Je renvoie tous les lecteurs intéressés et partageant mon enthousiasme à se plonger dans la lecture du wiki anglais donnant beaucoup plus de détails techniques sur la réalisation et les conditions de l'interprétation. Malheureusement l'article n'est pas traduit.

Page perso d'Agnetha Fältskog :http://www.agnetha.com/


Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • JL JL 14 mars 10:53

    Très bel article pour une chanson interprétée magnifiquement par un quatuor fabuleux.

     
    Merci Abou Antoun.
     


    • Abou Antoun Abou Antoun 14 mars 11:55

      @JL
      Merci à vous, je n’ai pas travaillé pour rien.


    • L'enfoiré L’enfoiré 15 mars 17:25

      @Abou Antoun Bonjour,


       Tout à fait.
       Les années 70 et surtout les années 80. Les Eighties quels souvenirs...
       Je vous en balance quelques unes avec un peu de politique en sus....
      « Décennie 80’ties, toute en contrastes »

    • Abou Antoun Abou Antoun 15 mars 17:37

      @L’enfoiré
      Belle rétrospective. J’étais au Canada pendant cette période, nous n’avions pas la même actualité. Il y a des films et des chansons françaises que je n’ai découvert que plus tard.



    • L'enfoiré L’enfoiré 15 mars 17:52

      @Abou Antoun,


       Je dis, merci, de m’avoir fait penser de la relire et de réécouter certaines des chansons que je mentionne.
       C’est marrant que les paroles nous reviennent, alors que parfois les chansons actuelles ont plus de problèmes à entrer dans nos mémoires.
       Cela doit être un début d’Alzheimer.... smiley

    • Abou Antoun Abou Antoun 15 mars 18:00

      @L’enfoiré
      Cela doit être un début d’Alzheimer...

      Alzheimer ou pas, en vieillissant on a des troubles de la mémoire, et c’est généralement la mémoire à court terme qui est affectée. Expérience vécue dans ma propre famille, hélas !
      Pour le moment, moi aussi, je me souviens encore des paroles des chansons que j’ai aimées, pour combien de temps ?

    • Fergus Fergus 14 mars 11:19

      Bonjour, Abou Antoun

      Merci de m’avoir fait découvrir cette chanteuse et cette chanson que je connaissais ni l’une ni l’autre.

       Il est vrai que je n’ai jamais été attiré par la musique d’ABBA (aucun titre dans mon panthéon personnel qui en compte près de 4000).

      Cela dit, je reconnais que les paroles de cette chanson peuvent effectivement parler à beaucoup de monde. Dommage que la musique soit si peu séduisante à mes oreilles. Mais je présume qu’il n’en va pas de même pour tous les lecteurs du site, eu égard à la notoriété du groupe suédois.


      • Fergus Fergus 14 mars 11:20

        Erratum : ... que je ne connaissais...


      • Abou Antoun Abou Antoun 14 mars 11:55

        @Fergus
        Bonjour Fergus,

        Vous me surprendrez toujours ! Vous qui avez une incontestable culture musicale et qui vous intéressez à la chanson (je lis tous vos articles sur le sujet), vous êtes passé à côté d’Abba...C’est vrai que Abba, fabricant de tubes, passait pour un groupe ’commercial’, mais voilà, le temps fait le tri, certains titres passent l’épreuve du temps. Je ne suis pas un inconditionnel d’Abba, mais j’aime cette chanson.
        C’est vrai et je le note la musique est moins accrocheuse que certains tubes de Abba, Mais ...si vous l’écoutez plusieurs fois vous risquez de finir par l’aimer et vous ne vous en lasserez pas. C’est une des rares chansons de Abba que je peux passer en boucle. Amicalement.

      • L'enfoiré L’enfoiré 15 mars 17:27

        @Abou Antoun,


         Je suppose que Fergus était arrêté par le manque de connaissance de l’anglais.
         L’obstacle de la langue se ressent à tous les niveaux jusqu’à en devenir un parti pris.

      • Radix Radix 14 mars 12:24

        Bonjour

        A la différence de Fergus je connaissais ce groupe, sans beaucoup l’apprécier, par contre je ne connaissais pas cette chanson et je dois dire que cela ne m’a pas manqué tant la musique est faiblarde.

        Radix


        • Abou Antoun Abou Antoun 14 mars 12:39

          @Radix
          Bonjour,
          et je dois dire que cela ne m’a pas manqué tant la musique est faiblarde
          Je vous ferai la même réponse qu’à Fergus.
          Voici un extrait de la page référencée concernant le ’succès’ de la chanson auprès du public :
          Take40 comments that "although the single … was one of the group’s most accomplished recordings it failed to become a worldwide hit on the scale that they had been used to".[10] The song was only a minor hit (for example only charting #32 in the UK, breaking « a string of 19 consecutive top 30 hits » which started in 1975 with « S.O.S. »[11]), something that Ulvaeus retrospectively puts down to the song being "too different and ahead of its time for the ABBA fans [or] too much of a change for a lot of ABBA fans.« He also commented that »the energy [in their music] had gone".[1] Bjorn said that with the song, they were "heading into something more mature, more mysterious and more exciting« , but that at that time it was  »one step too far for [their] audience". He said that although Tim Rice really liked the song, he had warned them that it was "beyond what [the ABBA] fans expected".[12] However, the Sydney Morning Herald article « Happily ABBA after » suggests this may be because ABBA only « promoted it in Britain with a couple of glum TV appearances ».[13] Christopher Patrick, in his work ABBA : Let The Music Speak, argues that although ABBA’s final moments had come by the time this song was released, « no-one was empowered to concede it », but also said that the « lukewarm » response toward the song by the public "had already made the decision for [the band over whether to stay together or split up]".[4]
          Si vous avez du mal à comprendre et si vous êtes intéressé, je peux envisager de vous le traduire. Il n’y a qu’à demander.


        • Radix Radix 14 mars 13:23

          Bonjour Abou Antoun

          La qualité d’une chanson et son succès sont deux choses très différentes. Je connais beaucoup de chansons médiocres qui sont au top des ventes et d’autres tombées dans l’oubli qui sont magnifiques.
          L’exposition médiatique étant un critère majeur pour « fabriquer » un succès !

          Seul le temps finit par faire le tri !

          Radix


        • Abou Antoun Abou Antoun 14 mars 13:28

          @Radix
          Seul le temps finit par faire le tri !

          Pour ça je suis bien d’accord avec vous. Il me semble que cette chanson a franchi l’épreuve du temps plus que d’autres du même groupe, mais à lire les réactions des lecteurs, dont la vôtre et celle d’alinea, je vais peut-être constater que je me trompe.

        • L'enfoiré L’enfoiré 15 mars 18:05

          @Abou Antoun,


           Et dire que tout avait commencé par l’Eurovision et Waterloo en 1974.
           Il n’y a pas beaucoup de chanteurs ou de groupes qui ont traversé le temps.
           Céline Dion, bien sûr... Mais à part elle.
           Beaucoup ont complètement disparu de la scène.
           C’est le rôle de Sébastien de les ranimer dans son émission « Les années bonheur » 
          .

        • Abou Antoun Abou Antoun 15 mars 18:24

          @L’enfoiré
          C’est le rôle de Sébastien de les ranimer dans son émission « Les années bonheur »

          Cela va paraître bizarre parce que je sors ici un vieux titre du placard, mais en fait les émissions rétro à la télé genre Sébastien, ou Daniela Lumbroso, je n’aime pas, je ne les regarde pas. J’ai plus d’intérêt pour des rétrospectives consacrées à un artiste ou une personnalité du genre « un jour un destin » ; c’est plus cohérent, mins fourre-tout. 
          Et puis il y a des choses que j’aime et que j’aimerai toujours et ces choses ne sont pas forcément anciennes. Bref je ne fais pas trop dans la nostalgie. Cependant c’est un fait que le pays va de plus en plus mal, de là à dire que le vieux temps c’est le bon vieux temps. Tout le monde pleure sur sa jeunesse envolée.
          Finalement cette idée d’article m’est venue en auto quand j’écoutais une de mes nombreuses compiles. J’ai trouvé la chanson tellement bien que j’ai voulu en faire profiter quelqu’un. En plus c’est une des rares chansons pop de langue anglaise où le texte a une signification à peu près claire pour tout le monde.

        • cathy cathy 14 mars 12:39

          Bientôt dans les agences de voyages : séjour exotique en Suède smiley


          • Abou Antoun Abou Antoun 14 mars 12:42

            @cathy
            Le clip de ’MrKalashnikov’ est très motivant, en effet. C’est sans doute pourquoi tant de migrants mettent le cap au nord.


          • alinea alinea 14 mars 12:52

            Plutôt d’accord avec Fergus et Radix ; j’ajouterais une voix métallique sans nuances ni harmonie !
            Je crois Abou Antoun ( et j’avais fait cette remarque à Fergus sur un de mes articles où je faisais entendre aussi une chanson) que la variété ne nous parle que si elle représente quelque chose dans notre patrimoine sentimental ! La variété n’est pas là pour la qualité de sa musique mais comme une rengaine qui nous transporte dans un autre temps ! Je me garderais bien de gâcher le plaisir de ceux qui s’y retrouvent mais je soulignerais quand même qu’il est difficile d’y adhérer, à froid, tout seul devant son ordi.


            • Abou Antoun Abou Antoun 14 mars 13:06

              @alinea
              que la variété ne nous parle que si elle représente quelque chose dans notre patrimoine sentimental
              C’est sans doute vrai ! Je me suis posé la question de savoir pourquoi j’appréciais cette chanson parce qu’en fait, honnêtement, je ne suis pas concerné !
              J’ai ressenti très tôt le danger de la routine, et j’ai essayé et presque réussi à en éviter tous les pièges. Je n’ai jamais vécu non plus dans l’espoir du miracle, gérant au jour le jour mes relations avec ’le monde’. Cette chanson me touche, comme j’ai été sensible à certains titres de Brel (Mathilde, etc...) pour lesquels aucun rapprochement n’était possible dans mon vécu.
              Donc en fait, je réagis au texte, qui me parait bien inspiré, à la mélodie (chacun ses goûts) mais cela ne touche aucune corde sensible.
              Très franchement, alinea, cela pourrait peut-être vous surprendre mais je n’ai JAMAIS pris un train de banlieue sauf pour faire du tourisme et il y a bien des choses encore dans le texte qui me sont parfaitement étrangères.


            • alinea alinea 14 mars 13:19

              @Abou Antoun
              Ce n’est pas ce que je voulais dire : le moment où une chanson arrive à nos oreilles, quel qu’en soit le sujet ! Ce moment est un moment particulier de la vie, et la chanson nous y ramène ! Ou bien la voix, ou bien le physique touche quelque chose en nous... à ce moment ; trente cinq ans plus tard, c’est forcément une réminiscence, pas forcément inconsciente d’ailleurs, dans laquelle on aime replonger, non ?


            • Abou Antoun Abou Antoun 14 mars 13:24

              @alinea
              Ce n’est pas ce que je voulais dire : le moment où une chanson arrive à nos oreilles, quel qu’en soit le sujet ! Ce moment est un moment particulier de la vie, et la chanson nous y ramène !
              Je l’avais bien compris comme cela. 

              Ou bien la voix, ou bien le physique touche quelque chose en nous... à ce moment ; trente cinq ans plus tard, c’est forcément une réminiscence, pas forcément inconsciente d’ailleurs, dans laquelle on aime replonger, non ?
              Pour ce qui me concerne je ne vois pas, mais comme vous dîtes si c’est inconscient, par définition ....

            • L'enfoiré L’enfoiré 15 mars 17:55

              @alinea


               Un conseil, alors.
               Ecouter du matin au soir « Radio Nostalgie »
               La froideur se change en chaleur et les neurones commencent à s’agiter. smiley

            • Abou Antoun Abou Antoun 15 mars 18:09

              @L’enfoiré
              Ecouter du matin au soir « Radio Nostalgie »

              Oui, mais leur pub crétine de chez crétin gâche tout. En outre ils utilisent peu de personnel, c’est pratiquement la même bande qu’ils repassent d’un jour sur l’autre. L’unique employé a pour rôle d’arrêter la bande son pour balancer la bande pub, et vice-versa. il anime aussi des jeux crétins entre deux titres ou entre deux pubs, fait des bisous aux auditrices qu’il ne connaît pas, etc... Cette fausse intimité est insupportable. Avant les smartphones j’utilisais un transistor comme compagnon de chantier pour les gros travaux (c’est moins dur en musique...), pratiquement d’un jour sur l’autre il passent le même titre à la même heure. Donc un jour ça va peut-être, deux jours ça va peut-être, mais après bonjour la répète.


            • L'enfoiré L’enfoiré 15 mars 18:34

              @Abou Antoun, 

              Je vois que les versions d’une même radio peuvent différer. 
              Radio Nostalgie en Belgique a évidemment de la pub comme toutes les radios, mais pas ce genre de jeux dont vous parlez. 
              Avez-vous vu hier sur France3 « Eddy Mitchell Itinéraires » ?  
              Docu intéressant. Encore un chanteur qui a traversé le temps. 
              Je n’ai pas tout vu, le film « Tous les espoirs sont permis » ma monopolisé une partie de la soirée. 
              Un bon film que je recommdande aux vieux couples.
              Cela passera chez vous probablement plus tard. 

            • Pierre Pierre 14 mars 14:26

              Bonjour Abou Antoun,

              Pour moi, ABBA est un groupe musical qui a marqué ma jeunesse. Je voyageais déjà beaucoup dans les années 70 et s’il y avait un groupe qui était internationalement reconnu et qu’on entendait partout, c’est bien ABBA. La chanson de votre article ne m’avait pas particulièrement marquée. Je ne crois pas qu’elle faisait partie de leurs grands tubes. Tant mieux, cela me permets de la découvrir grâce à vous aujourd’hui et j’apprécie beaucoup. Merci.
              Quant-à la version Kalashnikov... waouh !!!


              • Abou Antoun Abou Antoun 14 mars 15:34

                @Pierre
                Bonjour Pierre,

                Oui finalement il semble qu’elle soit moins connue que je ne l’imaginais. C’est ce que je constate ici même et c’est ce que le wiki semble dire :"although the single … was one of the group’s most accomplished recordings it failed to become a worldwide hit on the scale that they had been used to".[10] The song was only a minor hit (for example only charting #32 in the UK, breaking « a string of 19 consecutive top 30 hits » 
                Oui la version Kalashnikov est une alternative intéressante au clip officiel un peu fade. ABBA a gagné une fois le concours eurovision en 74 avec « Waterloo ». La petite histoire maintenant : Une version politiquement correcte existe.

              • Pierre Pierre 14 mars 15:53

                @Abou Antoun
                Un féru d’histoire comme moi n’ignore évidement pas que la bataille de Waterloo s’est passée à... Braine-l’Alleud. C’est Wellington qui a décidé que la bataille s’appellera « Bataille de Waterloo » parce que c’est là qu’il avait son QG. Ce QG est actuellement le musée Wellington.

                Cela n’a bien entendu rien à voir avec votre article mais puisque ABBA a chanté « Waterloo »...

              • Pierre Pierre 14 mars 15:55

                @Abou Antoun
                PS. Vous auriez dû écrire : « une version géographiquement correcte ». smiley 


              • Pierre Pierre 14 mars 15:58

                @Abou Antoun
                PS. Vous auriez dû écrire « une version géographiquement correcte » smiley


              • Abou Antoun Abou Antoun 14 mars 16:00

                @Pierre
                PS. Vous auriez dû écrire « une version géographiquement correcte »
                Vous avez raison, alleï !


              • Fergus Fergus 15 mars 09:27

                Bonjour, Pierre

                Pour ce qui est de la bataille de Waterloo, au delà du QG, il faut dire que ce nom est infiniment plus facile et plus agréable à prononcer pour un anglais que Braine-l’Alleud. smiley

                Merci à Abou Antoun d’avoir permis cette petite digression.


              • L'enfoiré L’enfoiré 15 mars 17:58

                @Abou Antoun,


                 J’ai oublié de dire que moi, je m’en souvenais très bien de cette chanson nostalgique ’The day before you came"que le clip retransmet très bien.

              • Abou Antoun Abou Antoun 15 mars 18:29

                @L’enfoiré
                J’ai oublié de dire que moi, je m’en souvenais très bien de cette chanson nostalgique ’The day before you came« que le clip retransmet très bien.
                Là vous me faîtes vraiment plaisir, on est au moins deux. Mais remarquez qu’elle ne fait pas, ici même, l’unanimité. C’’est surtout la musique qui déçoit les intervenants, mais cela c’est assez bien expliqué dans les commentaires de l’article :Bjorn said that with the song, they were »heading into something more mature, more mysterious and more exciting« , but that at that time it was  »one step too far for [their] audience".

                Nous pouvons donc nous féliciter vous et moi d’être dans les happy few just one step ahead !

              • JL JL 15 mars 18:37

                @Abou Antoun,

                 
                 pardon ! Nous sommes au moins trois.
                 
                Agnetha est surprenante - le mot est faible - de maturité et de maîtrise de sa voix magnifique. 
                 
                En comparaison, l’interprétation vocale de Waterloo est d’une mièvrerie désolante, même si je pense - je n’ai pas écouté attentivement - que les deux parties orchestrales sont de niveaux comparables.

              • Abou Antoun Abou Antoun 15 mars 20:55

                @JL 

                pardon ! Nous sommes au moins trois.
                Excusez moi ! Pour un ex prof de maths je devrais compter mieux que ça.
                Agnetha est surprenante - le mot est faible - de maturité et de maîtrise de sa voix magnifique. 
                Nous sommes bien d’accord, je ne cache pas mon enthousiasme non plus.
                En comparaison, l’interprétation vocale de Waterloo est d’une mièvrerie désolante, 
                Je n’irais peut être pas jusque là, mais c’est sûr que 8 années ce sont écoulées entre Waterloo et The day ... Il y a eu de la maturation chez les musiciens et chez les chanteurs. 

              • vesjem vesjem 14 mars 22:56

                merci abou antoun pour ce retour magique dans notre jeunesse


                • Abou Antoun Abou Antoun 15 mars 07:25

                  @vesjem
                  Cela a été un plaisir. Il me semble que la chanson a bien vieilli, elle me semble intemporelle aussi bien pour le texte que pour la musique qui malheureusement ne fait pas l’unanimité. Merci pour votre témoignage.


                • legrind legrind 15 mars 09:48

                  Ma préférée du groupe est SOS 

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès