• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Théâtre : Le théâtre du voyageur, Le Maître et Marguerite

Théâtre : Le théâtre du voyageur, Le Maître et Marguerite

Une découverte, et une très bonne surprise pour une adaptation au théâtre de l’œuvre de Boulgakov : « Le Maître et Marguerite ». Cette adaptation est menée tambour battant par une troupe de talent mêlant music-hall, théâtre et danse contemporaine.

Le Maître et Marguerite est une œuvre de l’auteur russe M. Boulgakov. Cet auteur, né en 1891 et mort en 1940, ne verra jamais de son vivant son roman publié. L’histoire se déroule dans les années 1930 en Russie soviétique. On y découvrira toutes les bassesses d’un régime où tout est administratif, contrôlé, encadré, régulé. A la fois satire et pamphlet, le roman sera censuré jusqu’en 1966. Il recevra alors l’estime du public, tant méritée.

L’histoire de ce roman raconte le voyage impromptu (peut-être pas d’ailleurs) de Satan et de ses sbires en Russie soviétique. Amusé des travers du régime, il décide de s’y installer et de provoquer le malheur des gens qu’il y rencontre. Il s’en prend, principalement, à l’intelligentsia du régime. Il finira par rencontrer Marguerite, mariée qui vécut une aventure avec un obscur poète. Transformée en sorcière, elle finira par retrouver son amant, interné dans un hôpital psychiatrique.

Le roman étant très dense, l’adaptation n’était pas facile. Mais c’est une réussite pour la troupe du Théâtre du voyageur. La représentation, de près de trois heures, allie performances musicales, chants et danses au texte pour lui donner un rythme effréné. Les acteurs et actrices accomplissent dans cette pièce une performance de très haute qualité. Ils jouent juste, donnent l’impression de réellement vivre les évènements et non de juste déclamer un texte. Cette brochette de talents sert l’œuvre autant que l’œuvre les met en valeur.

La mise en scène, un peu minimaliste, occupe néanmoins tout l’espace de la petite salle du théâtre. Cette salle, située dans l’ancienne gare d’Asnières, à dix minutes de la gare Saint-Lazare, dont l’entrée donne sur les quais du RER, est utilisée au mieux de ses capacités. Les acteurs entrent sur la scène depuis les coulisses, les gradins, les entrées des spectateurs, et ressortent de même, provoquant un jeu dynamique qui inclut le public comme élément du décor.

Bref, des acteurs au mieux de leur forme, une œuvre majeure du théâtre russe, une mise en scène moderne mais bien maîtrisée,  forment une des meilleures représentations du moment. A voir absolument lors des quelques représentations encore programmées, car hélas, au moment où j’écris ces mots, la saison s’achève.

Théâtre du Voyageur
Le Maître et Marguerite
Boulgakov
Adaptation et mise en scène, Chantal Melior


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès