• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Thrice : l’harmonie du chaos

Thrice : l’harmonie du chaos

Un cinquième opus très attendu par les fans du groupe rock californien Thrice. The Alchemy Index est une œuvre divisée en quatre volumes représentant les quatre éléments, soit le feu, l’eau, la terre et l’air. Les premier et deuxième, respectivement intitulés Fire et Water, ont été lancés le 16 octobre 2007. Les deux derniers volumes, Earth et Air, seront lancés en avril 2008.

Depuis ses débuts, la formation américaine a visiblement évolué et a acquis une grande maturité. Le punk-rock de leurs jeunes débuts a laissé la place à une musique plus réfléchie, empreinte de multiples influences éclatées allant du jazz au hardcore.

Les textes de la figure de proue du groupe, Dustin Kensrue, chanteur et guitariste, ont certes su marquer les nombreux fans de Thrice au fil des années et ceux de The Alchemy Index ne dérogent pas à la règle. Grandement influencé par ses lectures variées, Kensrue sculpte un univers tout entier où s’enchevêtrent les éléments avec une harmonie désarmante et une impression d’accomplissement, la formation d’un tout.

Le premier volume, Fire, démontre avec une force évidente l’esprit énergique et puissant que le groupe a conservée depuis toutes ces années, malgré sa recherche d’un style plus défini, plus riche. Cette facette devrait plaire aux plus fidèles fans de la formation, ceux qui l’ont supportée au cours de leur lente, mais solide, évolution. Les six titres du disque mêlent fougue, lumière, rage, chaleur, passion et puissance avec un style renouvelé, plus profond que ce que les membres du groupe ont démontré jusqu’à présent.

Le second volume, Water, est plus fluide, plus calme, plus léché. On se perd avec plaisir dans les six mélodies qui présentent une version plus adoucie de la musique de Thrice. On a misé ici sur la limpidité des nombreuses harmonies vocales et des ambiances enveloppantes et envoûteuses. Légère mélancolie mêlée au bruit de la mer...

La complexité de la relation entre les éléments du feu et de l’eau représente bien le parallèle de la puissance des guitares du premier volume, qui contraste avec la force tranquille du second, plus pacifique. L’exploration des genres a également mené à l’intégration d’une tendance électronique, ce qui apporte un peu de fraîcheur et s’intègre bien aux guitares pesantes et à la basse sombre et complexe.

Le groupe pourra sans aucun doute compter sur une nouvelle horde de fidèles avec ce disque à quatre volumes pour la richesse et la diversité de ses styles, qui s’harmonisent naturellement. Cette évolution a cependant eu raison de l’union du groupe avec sa compagnie de disques, Island Records, qui a plaidé une divergence de visions. Thrice a donc rejoint, pendant l’enregistrement de The Alchemy Index, l’étiquette Vagrant Records, qui compte des groupes tels que Alexisonfire, Dashboard Confessional, Moneen et The Get Up Kids. Pour ce qui est des fans de la première heure, ils seront sans doute heureux de pouvoir être témoin de l’évolution du groupe, mais se sentiront également un peu confus et perdus dans tout cet amalgame de genres, qui s’est quelque peu éloigné de l’œuvre plus violente et forte en émotions et en images que l’on retrouvait sur la plupart des disques précédents, comme Illusion of Safety, lancé en 2002, et The Artist in the Ambulance, en 2003.

Un cheminement controversé qui ne cesse de surprendre ses fans, enchantés ou non. Mais l’âme de Thrice demeure : l’harmonie du chaos, le calme à même la tempête.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Yves Rosenbaum Yves Rosenbaum 30 novembre 2007 11:06

    Bjr Marie-Christine,

    J’avais fortement accroché à « the artist in the albulance », très énergétique. La suite de leur production s’est un peu « aseptisée » à mon goût, mais le groupe a réussi à garder ce surprenant mélange d’influence entre blues, rock, et même parfois metal.

    Concernant leur nouveau concept, fire and water ont été disponibles intégralement sur leur page perso sur Myspace. Si tu n’as pas eu l’occasion d’y aller, il en reste encore 6 disponibles...

    http://www.myspace.com/thrice


    • Nathan Nathan 1er décembre 2007 11:49

      Super, ça m’a donné envie d’acheter l’album ... A noter dans un genre similaire la sortie du nouveau Emanuel, groupe de « hardcore-emo » américain dont le premier était une vraie pépite ... Si je le trouve en magasin ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès