• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Tintin pour la Carlafiore

Tintin pour la Carlafiore

Avis de tempête dans le show-biz,

La célèbre chanteuse engagée, Sylvie Vartan, lance un nouveau combat.

Il est de taille.

Loin des luttes stériles pour le pouvoir d’achat, le chômage, la défense des sans-abri, ou la dénonciation des frasques juridiques du gouvernement, elle vient d’enfourcher un nouveau cheval de bataille : la défense de Carla Bruni dont, se plaint-elle, une chanson écrite pour elle, serait boycottée par les radios.

Voila une cause courageuse de la part de celle qui a commis de si subtiles et si intelligentes chansons : Celle qui a défendu avec tant de conviction la cause féminine (comme un garçon, j’ai les cheveux longs) (version mdrcelle qui dénonce les méfaits du tabac (l’amour, c’est comme une cigarette), et enfin celle qui a défendu l’environnement avec sa chanson « la poubelle sans me déguelasser   » vient donc de s’engager pour une nouvelle et indispensable cause, défendre la chanson française engagée, et en l’occurrence une chanson de Carla Bruni.

Elle affirme que les radios ont boycotté sa chanson « je chante le blues », que Carla a composée pour elle. lien

On peut tout de même être surpris que Carla revendique le Blues, sachant que ces chansons étaient surtout le chant de révolte des esclaves noirs, et qu'on la sent assez éloignée de cette situation.

Elle se demande pourquoi Carla est considérée comme une chanteuse sans talent. lien

La question méritait d’être posée.

On pourrait lui rétorquer que la première dame de France est largement choyée par les médias de par la position qu’elle occupe.

Il faut reconnaitre qu’elle reste dans la chanson confidentielle, à peine audible, et cette modestie l’honore.

Et d’autre part, on sait qu’elle n’hésite pas, malgré le devoir de réserve qui est le sien, à s’engager courageusement aux cotés du peuple qui souffre.

En effet, comment ne pas être sensible aux messages poignants de ses chansons ?

Dans « quelqu’un qui m’a dit que tu m’aimais encore  », c’est toute la lutte pour l’amour et donc la non violence qui est inscrite en filigranes dans cette lumineuse chanson.

Regardons de plus prés les paroles de ce chef d’œuvre qui n’a rien à envier aux « protest songs », chers à Bob Dylan ou à Léo Ferré :

« On me dit que nos vies ne valent pas grand-chose » :

Tout est dit dans cette phrase : elle dénonce la baisse tragique du pouvoir d’achat des français, prenant fait et cause pour eux, et semble prête vraisemblablement à descendre dans la rue pour protester contre la pauvreté.

« Elles (nos vies) passent en un instant comme fanent les roses »

Le message est clair, il faut prolonger les vies, et donc défendre la recherche, s’engager pour protéger l’hôpital, ce service public si menacé aujourd’hui.

« On me dit que le temps qui glisse est un salaud »

Quel courage d’aller si loin dans la dénonciation ! On est abasourdi, on est à genoux devant ce génie prémonitoire !

« Que de nos chagrins, il s’en fait des manteaux » :

L’allusion est limpide, elle s’engage à l’instar de Brigitte Bardot, dans la lutte contre la destruction des animaux à fourrure.

Même si l’association PETA (people for Ethical Treatment of Animals) lui suggère de ne plus s’afficher avec de la vraie fourrure, et de fournir ces vêtements aux sans-abris. lien

Mais c’est le deuxième couplet qui est sans doute le plus courageux :

« On me dit que le destin se moque bien de nous, qu’il ne nous donne rien et qu’il nous promet tout »

C’est bien évidemment de la lutte des classes qu’il s’agit, et elle dénonce les promesses non tenues de ces élus bonimenteurs qui, une fois en place, s’en moquent comme de leur première chemise. lien

Elle enfonce courageusement le clou en ajoutant : « parait que le bonheur est à portée de main, alors on tend la main et on se retrouve fou  »

Quelle lucidité, quel constat cruel et réaliste sur cette société de chômeurs, de sans abris, de suicidaires du travail, à France Télécom ou ailleurs, qui poussés par le stress patronal décident en fin de compte d’en finir avec la vie ! lien

Le dernier couplet est d’un domaine plus secret, celui de la prémonition, du sixième sens.

Il est complexe, raison de plus pour tenter de l’expliciter.

« Mais qui est-ce qui m’a dit que toujours tu m’aimais ? »

Que les littérateurs obscurantistes ne viennent pas ici chercher noise, prétextant bêtement que cette phrase mal construite resterait d’une banalité consternante, ce ne sont que des aigris préférant Ferré, Brassens, Ferrat, les Têtes Raides, François Béranger, Noir désir ou Nougaro…des éternels passéistes, car cette phrase qui conclut la chanson, reflète toute l’inventivité de sa créatrice portée par ce thème jamais abordé dans la chanson française, « je t’aime, t’en vas pas, je suis là, tu reviens  ».

Elle pense qu’il l’aime encore, mais doute de ce qu’on ait pu lui dire, et s’interroge.

Comment pourrait-elle faire autrement.

Il l’aime ?

Il ne l’aime plus ?

Il pourrait l’aimer encore ?

Ou pas…

La question est d’importance, peut-être même vitale.

Elle poursuit :

« Je ne me souviens plus, c’était tard dans la nuit »

Comment en vouloir à cette belle amoureuse, qui tard dans la nuit, dans un rêve cassé, doute de ce qu’elle ait pu entendre ?

« J’entends encore sa voix, mais je ne vois plus les traits »

Et là, on frôle le génie, car au lieu de dire « je ne vois plus ses traits », elle clame (d’une voix éteinte à force d’être imperceptible) « je ne vois plus les traits ».

« Les traits ».. Et non pas « ses traits ».

Là est toute la différence !

Les traits, donc les lignes !!!

Oui, les lignes…c’est ce qu’il fallait comprendre.

Lignes blanches, celles tracées sur la route qu’il ne faut jamais franchir, tout comme d’autres lignes blanches chères à Alain Bashung, d’où son aveuglement. 

La dernière phrase est plus complexe :

« Il vous aime, c’est secret, lui dites pas que je vous l’ai dit ».

Un secret partagé, et non dit, et pourtant qui n’est plus du domaine du secret puisqu’il lui a été révélé.

C’est toute la complexité du moi sur le soi qui est exprimé là, du domaine de la sublimation, puisque le non dit est dit malgré tout.

Voila un beau sujet de bac pour nos chères têtes blondes et pour les amateurs éclairés de l’authentique chanson de création. (les paroles inoubliables de cette chanson sont sur ce lien)

Alors devant ce chef d’œuvre, qui repousse Baudelaire et Rimbaud dans les limbes de nos souvenirs, comment ne pas comprendre l’engagement de Vartan, notre bulgare nationale, qui ne supporte plus l’absence de médiatisation de cette artiste majeur qu’est Carla.

Il serait temps qu’une pétition soit lancée afin de mettre à sa juste place cette grande créatrice, pourtant restée si modeste.

Elle dont la vie sentimentale est restée si pure, rejetant avec détermination les amants qui la convoitaient. lien

On pourrait bien sur lui reprocher quelques déclarations hasardeuses et mal venues, comme celle-ci, publiée dans « le Daily Mail », le 19 janvier 2008 « les français, ils sont minables, toujours de mauvaise humeur, tout le contraire des italiens » et elle ajoute qu’elle ne se sent pas du tout française. (De quoi énerver ce bon Hortefeux).  lien

Pourvu qu’il ne la mette pas dans un prochain charter, car les Français, pas rancuniers pour un sou, estiment à 71% qu’elle donne une bonne image de la France. lien

Bien sûr, quelques mauvais coucheurs, l’invitent à quitter la France puisqu’elle ne l’aime pas, et ont même crée un site sur Facebook pour le lui dire. lien

Enfin, même si ce malheur arrivait, que l’on se rassure, la première dame de France s’en consolera vite, puisqu’elle a déclaré :

« Je m’ennuie follement dans la monogamie, et je ne suis monogame que de temps en temps  ». lien

Alors de Sylvie qui n’aimerait pas qu’on enlève un « R » à son nom, à Johnny, l’exilé fiscal, la question reste posée : qui voulons nous garder dans nos mémoires ?

Les révoltes sincères de Cantona, et celles volontaires et calculées d’Assange, ou celles de Vartan ?

Le citoyen tranchera en 2012.

Et je ne pourrais conclure autrement qu’en citant mon vieil ami africain qui affirme que :

« La vérité n’a de prix que dans la bouche du menteur ».

Merci à Large pour l’illustration de l’article, à Xian et à http://www.collectifinvisible.info/ pour leur aide précieuse.


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 12:56

    Musima,
    constat lucide et froid, auquel je souscris avec chaleur.
     smiley


  • brieli67 21 décembre 2010 10:39

    hi ! Old Broth’

    browsons browsons 

    si le toutim se crashe en 2012 :

    petit Nico n’aura pas le temps long pour visionner ses amours défuntes.

    RAPPEL biologique : CARLA REMMERT 

    aux frais de la République :  les Remmert Girlies on the parquette 


  • olivier cabanel olivier cabanel 21 décembre 2010 10:48

    Salut Brieli,
    merci pour les liens,
    dans le tas, y a du lourd !
    très lourd.
    à+
    merci


  • Fergus Fergus 20 décembre 2010 11:02

    Bonjour, Olivier.

    Sylvie Vartan a raison : comme peut-on admettre que Carla Bruni avec ses textes indigents, ses musiques soporifiques et ses 20 décibels puisse ne pas avoir de talent ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 12:58

      Fergus,
      et on pourrait se pose la question corolaire :
      comment a-t-elle pu enfumer tant de nos concitoyens pendant si longtemps ?
      merci de ton commentaire amusé.
       smiley


    • frugeky 20 décembre 2010 11:06

      « pourquoi Carla est considérée comme une chanteuse sans talent »

      La réponse est dans la question.

      C’est un peu normal que Vartan la défende, outre qu’elle lui a écrit une chanson, entre soeurs de talent...


      • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 13:00

        frugedy
        en lisant ce commentaire je m’aperçois que j’aurais du vous inviter tous pour en rajouter une couche
        et à plusieurs, nous aurions pu aller encore un peu plus loin,
        à+
        et bonnes fêtes.
         smiley


      • Tall 20 décembre 2010 11:27
        Aaaaah, Sylvie ...
        Moi j’aime bien ce genre de fausse pudique
        Elle te la joue princesse fragile .... et puis une fois dans le buisson derrière le parking, c’est la big furia et tu te retrouves groggy avec le sexe en peau de banane

        • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 13:01

          Tall
          je n’aurais pas orthographié « fausse » comme çà.
          peut être avec un « O » ?
          merci de ce joli commentaire.
           smiley


        • Ronald Thatcher rienafoutiste 20 décembre 2010 11:31

          z’êtes bien gentil Olivier, avec cette poule de luxe faussement italienne, qui pense que le talent s’attrape comme la scarlatine en fréquentant les artistes...

          j’aimerais pas la voir ni l’entendre dans 25 ans, dans le naufrage cliquant d’une existence par procuration, « je suis ce que j’aime »...



          • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 13:02

            rienafoutiste,
            c’est vrai, on me dit souvent que je suis trop gentil.
             smiley
            merci de votre commentaire gentil.
             smiley


          • antonio 20 décembre 2010 11:38

            Et dire que Sylvie Vartan a été décorée de la Légion d’honneur !


            • Abou Antoun Abou Antoun 20 décembre 2010 12:20

              Et dire que Sylvie Vartan a été décorée de la Légion d’honneur !
              Oui, c’est en effet une spécialité française que de décorer les expatriés fiscaux. On a commencé avec Aznavour, pourquoi s’arrêter en si bon chemin (Yannick Noah, Johnny Halliday, etc..). Notre Sylvie n’est pas pire que les autres.
              La république est bonne fille, conne, un peu des deux ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 13:04

              antonio,
              il est question, pour un prochain gouvernement, de changer le nom de cette décoration,
              certains l’ayant refusée pourraient proposer « horreur »
              merci de ce commentaire logique.
               smiley


            • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 13:10

              abou,
              la république est dans les mains d’un étrange personnage,
              faudrait faire quelque chose.
               smiley


            • Abou Antoun Abou Antoun 20 décembre 2010 13:42

              la république est dans les mains d’un étrange personnage,
              Dans ce domaine, comme dans d’autres, il ne fait que suivre une tradition.
              Sarko 1° irrite parce qu’il a certains traits outrés et qu’il prête à la caricature (par exemple, il épouse ses ’conquêtes, alors que les autres ne faisaient que les b...), mais si on s’en tient aux faits, il n’est pas pire (ni meilleur) que VGE, Tonton, Chirac.
              Ce n’est pas lui qui a décoré Aznavour.
              Je me fais l’avocat du diable parce que sur ce forum beaucoup ont l’air de croire que Sarko 1° a inventé, innové, en matière de dégénérescence de l’État, c’est lui faire trop d’honneur, il fait en tout point comme ses maitres, ses idoles.  Qu’attendez-vous d’un ex pom-pom-boy de Chirac ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 16:32

              Abou,
              bien sur, bien sur,
              mais là, notre nimpérial président a passé la surmultipliée, non ?
              on arrive a un point de non retour, puisque maintenant, certains vont jusqu’à la refuser,
              ce qui est un honneur pour eux.
              qu’ils en soient remerciés.
               smiley


            • Abou Antoun Abou Antoun 20 décembre 2010 21:16

              on arrive a un point de non retour, puisque maintenant, certains vont jusqu’à la refuser,
              Bah, ceux qui refusent une décoration passent leur temps à répéter à l’envi qu’ils l’ont refusée, ce qui est à peu près aussi con que de l’arborer au revers du veston, et cela s’est toujours fait.


            • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 21:40

              Abou,
              ne traitez pas çà à la légère.
              je trouve particulièrement courageux de refuser cette décoration pour montrer son refus de la politique que nous subissons.
              regardez sur le lien ci-dessous :
              http://www.rue89.com/2010/08/24/en-opposition-au-sarkozysme-ils-refusent-la-legion-dhonneur-163769
              nous ne sommes pas dans une posture de mode, mais bien dans un refus.
              enfin, ce n’est que mon avis.
              libre à vous d’en avoir un autre.


            • Gabriel Gabriel 20 décembre 2010 11:46

              Bonjour Olivier,

              Sylvie, Carla deux grandes philosophes ou quand le vide côtoie la vacuité ….

              • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 13:05

                Gabriel,
                vous devriez avoir honte !
                nous sommes en face de 2 des plus grands philosophes de ce troisième millénaire !!!
                et vous ne l’avez pas compris !
                honte à vous !
                 smiley
                et très jolies fêtes ...
                à+


              • Epiménide 20 décembre 2010 12:07

                Superbe hommage au renouveau artistique, Olivier Cabanel (en parlant évidemment de l’art de l’esbroufe).
                Et mes amitiés à votre sage ami africain.


                • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 13:06

                  Epiménide,
                  je transmet.
                  amicalement.
                   smiley


                • Gautch 20 décembre 2010 12:25

                  Excellent article plein d’humour.

                  Un peu de rigolade, ça fait du bien sur ce site...

                  • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 13:08

                    gautch,
                    c’était un peu mon intention,
                    vu les temps qui courent, on aurait tort de s’en priver.
                    merci de votre commentaire.
                    c’est vrai que, comme vous, j’apprécie un peu de légèreté, çà manque parfois cruellement.
                    noyeux joel.
                    oups.


                  • sisyphe sisyphe 20 décembre 2010 12:36

                    D’après ce que j’ai compris de l’article, Sylvie protesterait donc qu’on ne passe pas à la radio une chanson que Carla lui a écrite....


                    Double effet kiss-cool : en semblant vouloir défendre Carla, elle assure, de fait, sa propre promotion... c’est du bon marketing...

                    Sylvie a chanté, tout au long de sa carrière, des chansonnettes futiles et sans grand intérêt ; avec une seule belle et vraie chanson : « La plus belle pour aller danser », que l’on doit à Aznavour. Pour le reste............ 

                    Mais bon ; chacun a les combats qu’il peut ; faut pas demander à un joueur de poker de se présenter aux championnats d’échecs... 

                    Bof..... 

                    • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 12:53

                      sisyphe
                      bon résumé de la situation,
                      les relégués du show biz ont toutes les audaces, et Vartan a tenté,
                      bon, c’est raté,
                      mais les occasions de sourire sont rares par les temps qui courent, et je n’ai pas voulu m’en priver, ni t’en priver.
                       smiley
                      merci de ton commentaire


                    • Abou Antoun Abou Antoun 20 décembre 2010 22:23

                      Sylvie a chanté, tout au long de sa carrière, des chansonnettes futiles et sans grand intérêt ; avec une seule belle et vraie chanson : "La plus belle pour aller danser", que l’on doit à Aznavour. Pour le reste............
                      Je suis plutôt d’accord avec cette affirmation, quoiqu’en cherchant bien on en trouverait quand même encore une ou deux qui sortent du lot.
                      Mais je vais prendre la défense de Sylvie, elle a fait son boulot honnêtement. elle est sans prétention et plutôt agréable à entendre et à regarder dans ses évolutions.
                      Les artistes comme Sylvie qui poussent juste la chansonnette sont utiles à la société. S’il n’y avait que des chansons ’à texte’ des chansons ’engagées’ ça pourrait finir par devenir ch...
                      Ce qui est anormal, c’est le ’star system’ qui fait que dès que quelqu’un est connu qu’il soit un amuseur, un artiste de music-hall un tapeur de ballon on accorde de l’importance au moindre de leur propos, on les sollicite même. Il s’expriment alors sur la société, la politique dans des domaines où ils ne connaissent pas forcément grand-chose et leurs propos sont systématiquement utilisés, amplifiés, alors qu’ils devraient être tout simplement ignorés comme toutes les conversations du café du commerce.
                      La pauvre Sylvie a simplement manqué une occasion de se taire.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 12:54

                      Bernière,
                      je partage ces larmes de crocodiles.
                       smiley


                    • Yvance77 20 décembre 2010 12:41

                      Salut,

                      En général, à la radio l’on passe des chateuses et des chanteurs. Quand elles le deviendront toutes les deux peut-être que ce sera le cas !


                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 12:54

                        Yvance
                        pour les deux en question, çà semble compliqué.
                        on verra pour les autres.
                        et bonnes fêtes.
                         smiley


                      • asterix asterix 20 décembre 2010 13:31

                        Salut Cabanel
                        Le blues dont la first lady se fait le mieux l’interprète s’accompagne au sarkophone et au pipeau.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 16:34

                          astérix,
                          çà me parait tout à fait indiqué.
                          d’autant qu’il a aussi la particularité d’envoyer tout le monde au violon,
                          merci de ton commentaire.
                           smiley


                        • Fergus Fergus 20 décembre 2010 16:43

                          Sarkozy faisant du vent, le sarkophone est en réalité un proutophone !


                        • JL JL 20 décembre 2010 13:32

                          Bonjour la bonne compagnie !

                          Je regrette, j’étais venu pour écouter des éloges de Sylvie vartan.  smiley

                          @ Sisyphe, non je ne suis pas d’accord. N’oublions pas « La Maritza », l’une des plus belles chansons européenne, magnifiquement interprétée par Sylvie Vartan.


                          • sisyphe sisyphe 20 décembre 2010 14:09

                            @ JL 


                            Mouais..... « La Martirza », de mon point de vue, n’entre pas dans la catégorie des plus belles chansons...
                            Enfin, c’est une question de goût, bien sûr, mais je ne sache pas qu’elle ait jamais été citée dans les plus belles chansons, par personne....
                            C’est une chanson écrite « sur mesure », par Delanoé, et je comprends qu’elle puisse plaire et émouvoir, mais bon....

                            Si c’est votre cas, c’est tant mieux ; il en faut pour tous les goûts, et toute chanson qui entraîne une résonance, une émotion, est toujours bonne à prendre...

                            Personnellement, elle ne me touche pas... 

                          • sisyphe sisyphe 20 décembre 2010 14:13

                            .rectif :. « La Maritza » ; pardon... 


                          • Tall 20 décembre 2010 15:46

                            La maritsa est un fleuve bulgare, pays d’origine de Sylvie Vartan


                            Ce qui signifie que derrière cette bluette apparemment inoffensive, se cache en vérité une propagande facho-nationaliste des + fourbes.

                            Bravo sisyphe ! Le fachisme ne passera pas !
                             smiley


                          • olivier cabanel olivier cabanel 20 décembre 2010 16:38

                            JL,
                            vous me tendez une magnifique perche,
                            on sait qu’il est coutumier dans le show biz de plagier allègrement les chansons célèbres.
                            allez, comme c’est fête bientot, restons dans la légèreté.
                            le refrain de la « si belle maritza » ne vous fait-il pas penser à une autre chanson ?
                            bien plus célèbre ?
                            je n’en dis pas trop pour permettre à tout le monde de gagner.
                            j’offrirais un disque 45 tour culte au gagnant.
                            (un disque deux titres édité pour financer le mouvement antinucléaire, et sorti dans les années 70)
                            une chansons de steve warring et une des miennes.
                            bon çà ne fera peut etre pas courir les foules.
                             smiley
                            alors ?


                          • sisyphe sisyphe 20 décembre 2010 16:40

                            @ Tall 


                            Farpaitement ! 

                             smiley smiley 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires