• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Toute la beauté d’une mosaïque romaine...

Toute la beauté d’une mosaïque romaine...

Les romains nous ont légué nombre de mosaïques, de véritables oeuvres d'art, aux dessins raffinés et délicats. Ainsi la villa del Casale ,à Piazza Armerina au sud de la Sicile recèle les mosaïques les plus variées , les mieux conservées de l'antiquité...

Ces oeuvres constituent des documents d'une valeur artistique inestimable et un témoignage sur l'époque : le début du 4ème siècle après JC .

Ces mosaïques nous racontent la vie des Romains d'autrefois : scènes de chasse, de pêche, évocations mythologiques, courses de char...

Une de ces mosaïques représente des jeunes femmes à l'exercice qui pratiquent différents sports : course à pieds, lancer de disque, haltères, jeux de balles...Ces scènes sont d'une modernité incroyable ! Les tenues de ces jeunes filles à l'entraînement n'ont rien à envier aux bikinis d'aujourd'hui !

Les personnages sont présentés en mouvement, en action, les attitudes sont variées et prises sur le vif.Une des jeunes filles tient en main une palme, symbole de victoire, une autre un objet plus insolite qui ressemble à une roue palmée.

Les bikinis rouges et verts ressortent sur le fond clair de la mosaïque..La scène est pleine de grâce et de charme...Les cheveux sont lâchés ou relevés en chignon, les corps sont représentés avec un certain réalisme, ces jeunes femmes loin d'être idéalisées sont proches de nous et on pourrait parfaitement s'identifier à elles.

Les visages pleins d'expressivité sont bien différenciés, et on perçoit la concentration de ces jeunes femmes, leur bonheur de se livrer en toute liberté à des exercices...

Simplicité, harmonie, joie de vivre caractérisent cette mosaïque aux tons doux et feutrés...

On peut voir dans cette image venue de l'antiquité un éloge du sport, de ses bienfaits, du bonheur et de l'épanouissement qu'il procure !

"Mens sana in corpore sano, un esprit sain dans un corps sain", voilà une leçon de sagesse antique à méditer dans nos sociétés où nous oublions souvent les joies simples de l'exercice physique...

Cette mosaïque exceptionnelle par l'humanisme, par le réalisme qu'elle révèle nous donne vraiment une impression de sérénité, de plaisirs partagés ...

Photos : wikipédia

JPEG - 105 ko
JPEG - 151.5 ko
JPEG - 190.1 ko
JPEG - 147.1 ko

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • lulupipistrelle 26 décembre 2012 16:51

    Oui, enfin, les filles ne sont pas très musclées... donc on peut douter de la réalité des scènes.. parce qu’en revanche n’importe quel athlète mâle de l’époque avait la musculature adéquate... 


    • rosemar rosemar 26 décembre 2012 19:22

      Bonsoir lulupipistrelle

      ce qui me plaît justement dans ces mosaïques, c’est qu’elles ne sont pas idéalisées : les jeunes femmes peuvent présenter quelques défauts comme dans la réalité....



    • lulupipistrelle 26 décembre 2012 21:39

      Il ne me semble pas que ce soit des défauts.. mais une méconnaissance de l’anatomie féminine... un peu comme les Eve médiévales : vraiment les artistes peignaient d’imagination... ils n’avaient jamais vu une femme nue


    • cevennevive cevennevive 26 décembre 2012 18:38

      « Ainsi la villa del Casale ,à Piazza Armerina au sud de la Sicile recèle les mosaïques les plus variées , les mieux conservées de l’antiquité... »

      Oui Rosemar.

      Un bémol toutefois, (et pourtant j’adore la Sicile,je la connais fort bien, je pourrais donc être chauvine...) j’ai vu les mosaïques romaine d’EL JEM en Tunisie, et je vous assure qu’elles valent bien celles de la villa del Casale.

      Bien entendu, il n’y a pas de gentes dames en bikini, mais les visages, les expressions des personnages et des animaux sont magnifiquement rendues. Et je félicite les Tunisiens d’avoir si bien conservé ces trésors.

      J’ajoute que la villa del Casale a subi une « réfection » un peu trop moderne, ces verrières, ces passerelles aux matériaux d’aujourd’hui ne valent pas (et de loin) les monuments d’El Jem, dont certains, pourtant, ont subi plusieurs « réfections » indispensables.

      Je suis d’accord avec vous, les mosaïques sont de véritables oeuvres d’art.

      Bien à vous.


      • rosemar rosemar 26 décembre 2012 19:25

        Bonsoir cevennevive


        Merci pour ce message : je ne connaissais pas ces mosaïques tunisiennes : elles semblent effectivement magnifiques...

      • megawatt 26 décembre 2012 21:07

        Cette « réfection » toute discutable qu’elle soit, a été faite sous l’égide de l’UNESCO ; elle a donc préservé ces chefs d’oeuvre de l’impéritie de l’Etat Italien qui montre toute sa mesure à Pompei.


      • noodles 27 décembre 2012 10:26

        Oui, nos corps (humains) étant restés ce qu’ils sont, on peut affirmer qu’Athena, Dim et les autres n’ont rien inventé.

        Je suis (agréablement) surpris par le relief que le savoir-faire des auteurs a su donner aux corps de ces femmes. Le playtex de l’époque était-il une nécessité pudique ou un utile confort pour les activités physiques ?

        Ces fresques sont magnifiques

        merci rosemar

        n

         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès