• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Trintignant, la rolling attitude

Trintignant, la rolling attitude

En suivant à distance les affres du 59ème Festival d’Avignon, il était possible d’accorder par contraste une juste valeur aux vertus de l’authenticité, ainsi Jean-Louis Trintignant venait-il emplir la cour d’honneur des résonances d’Apollinaire dans l’exaltation d’une jauge complète en relâche opportune de "frère et soeur", chorégraphie de Mathilde Monnier.

Malgré les craintes a priori de l’acteur à l’égard des revers du mistral, ce fut, selon les privilégiés d’une soirée unique, la véritable pierre blanche s’élevant au-dessus de trois semaines de polémiques.

Si donc la cuvée 2005 inspirée par et autour de Jan Fabre a suscité, à l’insu du metteur en scène, ce besoin d’un retour aux sources du théâtre, en réaction à une esthétique perçue dans l’autisme du corps en souffrance, seule l’inspiration du poète portée par la parole du comédien allait permettre à l’âme des spectateurs de goûter à la ferveur de l’instant magique !...

Enthousiaste, dans une autre vie, des fureurs de l’automobile, Jean-Louis est aujourd’hui cet adepte d’une voiture sans permis très tendance car décapotable qui lui permet de se rendre au bord d’une rivière proche de sa maison méridionale afin d’y écouter en contemplatif le "régalant" chant des oiseaux qui ne s’élève qu’en présence du silence totalement recouvré.

Si "être un peu ridicule" devait être le garant du bonheur à portée d’oreilles, certes Jean-Louis Trintignant l’a rencontré avec la conviction de celui qui n’a plus l’ambition de plaire jusqu’au point de se juger lui-même antipathique, et pourtant c’est " Moins 2 " qu’il renoue avec le plébiscite du public puisqu’il crée cette nouvelle pièce de Samuel Benchetrit en rentrée parisienne au théâtre Hébertot alors même qu’en secret bien partagé, la pensée du comédien restera bel et bien en vibration avec l’austérité du paysage cévenol.

Ne serait-il pas lui auss,i à sa façon, cette pierre qui roule, à l’instar du groupe de Mick Jagger et Keith Richards désormais en route pour un "Bigger Bang", et qui se dresse à son tour pour mieux défier les lois du temps en lui opposant l’intensité de la passion intacte ?

De la cour d’honneur d’Avignon au Théâtre Hébertot à Paris. Theothea.com - Editorial de rentrée - Saison 2005-2006


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires