• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Un artiste sans art

Un artiste sans art

Comme chacun sait, la définition classique de l’artiste est une personne qui cultive ou maîtrise un art et qui, pour cela, est créatif. L’essentiel de son travail consiste à créer des œuvres qui s’avèrent sources d’émotion, stimulantes pour l’esprit et les sens...

L’art, de nos jours, est davantage un produit qu’un savoir-faire et tient plus de l’exception que de la règle. Les métiers artistiques attirent de plus en plus de candidats. L’essor des secteurs du cinéma, du théâtre, de la danse, de la musique, de la littérature ont vu l’émergence de circuits diversifiés générateurs d’emplois, tout aussi précaires que les métiers artistiques eux-mêmes.

Les scénarii s’empilent chez des producteurs en quête de la prochaine saga télévisuelle de l’été, les romans chez les éditeurs en quête du futur « Goncourable », les maquettes chez des faiseurs de tubes en quête du nouveau Gainsbourg, les peintures s’exposent sur internet comme de vulgaires affiches sans qu’aucun de leurs auteurs n’envisagent une gloire post-mortem.

82546686.jpgBref, dans chacun des secteurs concernés, beaucoup d’appelés, mais peu d’élus.

Qu’est-ce qui nous fait donc courir vers l’état d’artiste et les déconvenues qui l’accompagnent pour la majorité des prétendants à ce statut : le besoin de reconnaissance, le besoin d’exister en dedans et au-delà de ce monde, le besoin de communiquer états d’âme, émotions et autres expériences karmiques, tel le businessman chantant son blues :

«  J’aurais voulu être un artiste
Pour avoir le monde à refaire
Pour pouvoir être un anarchiste
Et vivre comme un millionnaire (…)
(…) J’aurais voulu être un artiste...
Pour pouvoir dire pourquoi j’existe. »

Et peut-être est-ce parce que nous cherchons avant tout la gloire et la reconnaissance immédiate, que nous en sommes réduits à brader notre talent. Gloire à nos ego et à nos individualités si remarquables qu’elles doivent à tout prix être filmées, écrites, peintes, chantées et décrites sous toutes les formes possibles, en usant notre imagination non pas à créer, mais à deviner quelle forme médiatique donner à nos œuvres, à réfléchir à la manière la plus attrayante de les présenter et sur quel plateau de télévision les louer.

En nous soumettons à la recherche d’une connaissance fugace et rapide, nous n’arrivons plus à séparer le bon grain de l’ivraie, ni à reconnaître le véritable Art lorsqu’il s’offre à nous. Le cheminement de l’information jusqu’à notre cerveau souffrirait-il d’un bug permanent pour que nous assistons à une si pitoyable dérive de l’intelligence…

Tandis que les vues sur la définition des arts héritées de Galien, imposées jusqu’à la fin du Moyen Âge, faisaient la distinction entre arts libéraux et mécaniques, on découvre que l’astronomie était un art « libéral » et le spectacle de théâtre un art « mécanique ». Ce qui ne manquera pas de faire sourire Johannes Kepler où qu’il se trouve, lui, qui, dans l’intimité de la nuit, troquait son habit d’astronome contre celui de chef d’orchestre, pour transposer les mouvements de planètes sur leur orbite et les variations des vitesses en notes de musique tandis que se dessinait sous ses yeux l’Univers harmonique dans un ciel devenu partition géante, œuvre d’art qu’il était seul à contempler.

Ce qui nous amène aux artistes sans art qui n’entrent dans aucune catégorie reconnue par les académies artistiques de quelques natures qu’elles soient, et échappent à toutes règles conformistes d’une société privée de tous ses sens en général, et du bon en particulier.

De l’alchimiste qui, prenant ses distances par rapport à la culture environnante et aux modalités d’époque pour basculer dans un état de conscience modifié et aboutir au pressentiment d’une « vérité universelle », mélange le caractère poétique et la précision technique des textes, le tout dans des expressions changeantes et éphémères.

315664940.jpgDe l’homme de connaissance dont le travail sur la substance matérielle permet de transcender sa propre nature, afin de vivre sur d’autres plans de conscience en ayant expérimenté la maladie, la mort, touché le fond de la souffrance pour se reconstituer et sortir vainqueur du gouffre de ses blessures.

Du chamane venu sur terre avec les souvenirs de ses existences antérieures, isolé au sein de la société, dépositaire des mystères de l’invisible, acceptant son sort de « conduit » impeccable.

De ces guerriers spirituels qui s’aventurent aux maniements du rééquilibrage des forces environnantes pour contrebalancer ce que l’espèce humaine ne cesse de perturber.

673255572.jpgDes magiciens de l’âme qui exercent leur art dans des mondes invisibles et dont les tours prestigieux n’épatent que les oiseaux de passage.

Des « faiseurs de rois » qui influent sur la vie des autres, œuvrant dans l’anonymat le plus complet, art ingrat et abstrait s’il en est, qu’à l’exception de rares initiés, aucun de nous n’a la capacité de comprendre.

Des artistes, que nul prix, nul applaudissement ne viennent récompenser, dont l’art, au-delà de toute perception connue, au-delà des trompe-l’œil et des fausses perspectives, dans des mondes où rien ne peut être affirmé, ni vérifié, a fait abstraction de tout ego.

Des artistes qui parcourent le long chemin de solitude qu’est la connaissance, brisant les paramètres de la perception quotidienne pour tenter de percevoir l’inconnu. Des artistes sans art qui contemplent leur œuvre imaginaire, sculpté par l’esprit, ciselé par le son, gravé par le silence, avec pour seul spectateur, l’univers et l’éternité qui lui fait écho.

Alors, relisons nos écrits, contemplons nos peintures et sculptures, écoutons nos voix sur des bandes enregistrées, dansons au son des tambours, et souvenons-nous de ce que disait Jorge Luis Borges : « Toute fiction est potentiellement déjà écrite dans l’alphabet : on ne crée rien, on ne fait que redécouvrir une histoire. »


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 3 juin 2008 12:44

    merci pour cette dernière photo de Démian , il nous manque beaucoup !


    • LE CHAT LE CHAT 3 juin 2008 14:14

      un artiste sans art , l’article parle de lui , c’est sûr !


    • Gasty Gasty 3 juin 2008 15:05

      @ LE CHAT

       

      Trop tard, j’étais venu pour faire la même observation .


    • LE CHAT LE CHAT 3 juin 2008 16:16

      @actias

       

      aux dernières nouvelles , il deversait sa bile chez les cents papiers au Quebec , pour leur plus grande joie ! tabernacle !


    • LE CHAT LE CHAT 3 juin 2008 16:19

      eul pinturlureu il est complétmin inchpé, y’a ch’plus qui touche euch moins !


    • LE CHAT LE CHAT 3 juin 2008 16:21

      @gasty

      les chats sont fidèles en amitié , toi aussi tu l’avais reconnu !



    • LE CHAT LE CHAT 4 juin 2008 09:16

      Bayrou est foutu , le gland bleu rôde autour de la maison orange !

      sale mélange de couleurs !


    • ziva 3 juin 2008 15:06

       

      Dommage qu’un article aussi intéressant ne suscite pas plus de passion.


      • Pierre de Vienne Pierre Gangloff 3 juin 2008 15:33

        Ce jour là, alors que j’étais étendu sur la plage de Nice, je me mis à éprouver de la haine pour les oiseaux qui volaient de-ci de-là dans mon beau ciel bleu sans nuages, parce qu’ils essayaient de faire des trous dans la plus belle et la plus grande de mes oeuvres. Yves Klein en 1946


        • Frankie Frankie 3 juin 2008 19:28

          Salut à tous, (le chat, gasty : contente de vous retrouver : nos petits tyrans finissent toujours par nous manquer, on dirait )

          @ Furtif, cet article, à l’origine, avait pour titre "Un. Un artiste sans art". Sans doute Agoravox a-t-il pensé que j’avais bégayé. Arts et spectacles, aujourd’hui, c’est du pareil au même (à de rares exceptions près) et ce n’était pas le sujet. J’ai préféré abordé l’inabordable ... d’où le "Un" supplémentaire....

          @ Ziva, un artiste sans art ne provoque aucune passion...


          • Frankie Frankie 3 juin 2008 19:56

            J’avais inséré des clins d’oeils pour vous tous ils ont sauté avant post !


            • Kalki Kalki 4 juin 2008 07:43

              La France n’est pas ’creative’, globalement, et les Français ne sont pas innovant/artistique.
              La France a toujours des années de retard, et le problème c’est que donc ... elle cherche a copier les idées des autres pour se croire au bon niveau ( enfin c’est comme ca qu’on le présentes aux JT ), au lieu d’avancer sur son chemin quitte a l’inventer.
              Je pense que c’est important de comprendre ce processus car il s’effecture a toute les échelle de décision.

              Expérience personnelle forte : L’innovation en entreprise est une malédiction, ( a moins d’etre dans le groupe "creatif" c’est a dire publicité marketing ) les autres secteurs n’ont ils pas besoin d’innovation, de reve olution permanante ?

              Dans la plupart des couches de la société , française, on doit se fouler le moins possible, ne rien remettre en question, ne pas transgresser la regle première "NE PENSE PAS", et la 2 eme " NE REVE PAS".
              Derrière tous ca la france est le pays le moin innovant le plus bureaucratique,NORMATIF, décevant et porte au suicide.

              Et concernant les artistes pédants de leur art, ces’ artistes’ qui vivent de leur ’art’ plutot bien, je parle par exemple de ’chanteur’ ( qui n’usent que de leur voix, dans un style que je n’aime pas en plus) en quoi sont ils des artistes ?

              L’art devrait etre ouvert a tous
              dans le contemplation et la creation.
              et
              L’oeuvre ne devrait pas avoir de prix.


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 juin 2008 08:19

                à Ago non plus on aime pas l’ art , le plus talentueux couturier vient de mourir , pas un mot sur Yves Saint Laurent immense artiste dans son domaine ...

                 

                C’ qu’ on aime sur Ago c ’est l’ hymen , c’ est c ’est c’ est l’ hymen ...


                • LE CHAT LE CHAT 4 juin 2008 09:21

                  @rocla haddock

                   

                  oui on aime l’art , moi j’ai parlé de Bo Diddley , l’artiste à la guitare carrée !


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 juin 2008 11:32

                  toi c ’est pas pareil Le Chat toi t ’ Agathes the blues


                  • docdory docdory 4 juin 2008 11:33

                     @ Le chat 

                    Curieusement ,depuis que Demian West est parti , on ne voit plus non plus Marsupilami sur Agoravox . Quelqu’un sait-il ce qu’il est devenu ?

                    @ Frankie 

                    Ne pensez -vous pas que , en ce qui concerne les arts graphiques , ce qui se fait de plus novateur se fait en dehors des galeries de peinture : je pense aux dessinateurs de jeu vidéos , à ceux qui reconstituent et font vivre des dinosaures et autres animaux disparus dans les documentaires de la BBC , aux concepteurs de dessins animés tri D , Des choses très belles et très nouvelles émanent aussi des mathématiciens qui explorent les multiples possibilités artistiques des fractales :

                     

                    http://www.fractalarts.com/ASF/galleries.html

                    http://pagesperso-orange.fr/charles.vassallo/fr/lyap_art/lyapdoc.html

                    http://www.fractalarts.com/ASF/galleries.html

                     

                    http://pagesperso-orange.fr/charles.vassallo/fr/art/sommaire.html

                     

                     

                    http://www.fractalus.com/gallery/

                    http://www.fractalartcontests.com/2007/winners.phphttp://www.fractalarts.com/ASF/galleries.html

                     

                     

                     

                     


                    • LE CHAT LE CHAT 4 juin 2008 12:31

                      @DOCDORY

                      peut être se sont ils pacsé dans un couple sado- maso ! qui mord l’oreiller ?


                    • Frankie Frankie 4 juin 2008 18:12

                      Bien vu Docdory

                       


                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 5 juin 2008 13:38

                      ce site a l’ air truqué tellement ça sent le bouchon , non seulement depuis que Demian est plus là , Marsupilami est absent , on ne voit plus du tout non plus un certain IP115 , une certaine Cosmic Dancer et d’ autres encore , ça sent la manipulation à plein nez ,

                       

                      ce serait quand-même intéressant d’ avoir un avis de Carlo Revelli sur ce sujet ...car qui ne dit non consent ... à laisser entendre que ce site est ...manipulé ...


                    • Frankie Frankie 5 juin 2008 13:31

                      Bonjour à tous, j’ai demandé à Agoravox d’enlever mes commentaires nommant Monsieur Demian West. Je les remercie de l’avoir fait. J’ignorais que cette personne n’était plus à même de répondre en direct à certains commentaires. Je ne cautionne pas ce qui a été dit plus haut. Ma réflexion n’était pas une attaque personnelle mais un trait d’humour sur l’ambiance revancharde qui règne ici et autres règlements de comptes habituel. Cet humour a blessé une personne qui de surcroit ne peut pas répondre personnellement et je m’en excuse. Telle n’était pas mon intention.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

Art


Palmarès



Partenaires