• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Un cheval » au théâtre Pépinière Opéra

« Un cheval » au théâtre Pépinière Opéra

"Mon royaume pour un cheval", soupirait, sur le champ de bataille, le Richard III de Shakespeare.

A la Pépinière-Opéra, François, l’antihéros de Jean-Marie Besset, n’aura pas l’opportunité d’une déclaration aussi pathétique, néanmoins c’est bel et bien la survie amoureuse de son couple qui va se tramer sous les sabots de son poulain favori, Karma des êtres.

En effet, joueur non repenti devant le magnétisme des champs de course, François cultive le gentleman agreement qui sied à toutes les addictions qui oseraient sans coup férir le coup du Cheval de Troie.

Ainsi introduit jusque dans l’intimité familiale, le virus hippique peut alors tenter tous les déguisements de l’accoutumance au jeu d’argent, aucune force au monde ne sera en mesure d’éviter la contamination de l’enfant et de l’épouse qui peu à peu s’impliqueront à leur corps défendant dans l’espoir du gain mirobolant à venir, fût-il symbolisé par un manteau de fourrure promis en cadeau affectueux de valeur par François à Lucia.

Inspiré librement de L’influence de l’argent sur les histoires d’amour de Christophe Donner, le texte malicieux de Jean-Marie Besset semble ici prendre à contre-pied les références conformes à son image d’auteur débusquant habituellement les faux-fuyants des moeurs contemporaines.

En outre délibérément désuète dans le fond et dans la forme, la mise en scène de Gilbert Desveaux surligne la ringardise voulue des personnages qui se complaisent ainsi dans une distanciation systématique avec la roue de la fortune.

Si le jeu de Jean-Marie Besset semble se positionner à la manière étrange d’un "Jean-Pierre Léaud époque Truffaut" mais en apesanteur, au demeurant les interprétations de Camille Japy et Éric Théobald ont tout particulièrement retenu notre attention.

L’ensemble donne lieu à un spectacle décalé vis-à-vis duquel la perplexité du spectateur est censée se résoudre en pleine sidération d’une bande dessinée proposée grandeur nature selon la méthode "moraliste à rebours" bien éprouvée antan par les célèbres Pieds Nickelés. A chacun d’apprécier en totale subjectivité !

UN CHEVAL - ** Theothea.com - de Christophe Donner - adaptation : Jean-Marie Besset - avec Camille Japy, Jean-Marie Besset, Gilbert Désveaux, Mickaël Gaspar & Eric Théobald - mise en scène : Gilbert Désveaux - Théâtre Pépinière Opéra


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès