• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Un été à Pont-Aven »

« Un été à Pont-Aven »

JPEG

Roman policier de Jean-Luc Bannalec ( pseudo de l'auteur)

Pocket

Editions « presses de la cité »

358 pages

Avril 2015

 

 Un bon policier français écrit par un auteur allemand

 

Le commissaire Dupin vient de Paris.

Il a été muté à Concarneau, il y a trois ans, déjà….Il n’a jamais aimé les ronds de jambes et les pressions exercées par l’administration et les politiques… Il se retrouve ainsi en Bretagne, où il passe pour l’étranger.

Parisien un jour, parisien toujours ! Qu’importe : il a ses habitudes et ne lâche jamais une affaire.

Il va justement être appelé pour enquêter sur l’assassinat d’un notable, propriétaire d’un hôtel très prisé à Pont-Aven, dans cette cité des peintres. .

Gauguin est omniprésent dans cette petite ville touristique et encore plus aujourd’hui, puisque le crime aurait un lien avec une célèbre toile inconnue qui aurait disparu….

Seul, même s’il est un peu secondé, notre commissaire va peu à peu tirer tous les fils noués pour trouver le mobile du crime :

On ne tue pas un vieillard , cardiaque, condamné à très court terme si les assassins n’ont pas la nécessité de frapper vite.

Cette enquête ne plaît pas à tout le monde d’autant plus que tout se déroule à quelques jours de l’ouverture de la saison.

Rien n’est facile, avec un Préfet qui le harcèle sans cesse et le panier de crabes qu’il découvre.

Le milieu de la peinture et des galeries n’est pas un espace où règne la fraternité….du moins pas ici.

L’auteur, un allemand qui édite un premier roman en français -la traduction est d’ailleurs de qualité- nous fait découvrir une ville et une région sans que ses descriptions ne brisent le rythme de ce roman policier.

Je lis très peu de « pol’art » mais celui-ci m’a conquis.

Peut-être parce que je connais assez bien ce coin breton et que j’ai pu suivre pas à pas le commissaire…. Ou peut- être parce que, comme tout le monde j’aime me distraire et qu’un livre refuse de me laisser en paix !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    



    • Le p’tit Charles 27 avril 2015 11:06

      @Le p’tit Charles...ben zétaient pas policier mais peintres...et quels peintres...Faut aimer « LARD » pour aller à Pont Aven.. ?


    • Fergus Fergus 27 avril 2015 13:06

      Bonjour, Le p’tit Charles

      Et juste à côté de Pont-Aven, il y a Nizon et ses créateurs : « Hommage à Warhol : le Pop’Art rural »


    • Le p’tit Charles 27 avril 2015 13:35

      @Fergus...heu Warhol ne fait pas de l’art..il faisait des partouses avec de la drogue..et le sida comme cerise sur le gâteux...


    • Fergus Fergus 27 avril 2015 21:25

      @ Le p’tit Charles

      Je suis assez d’accord sur le regard « artistique » que vous portez sur l’« œuvre » de Warhol.

      Ce que font les habitants de Nizon montre d’ailleurs qu’il faut relativiser la valeur des créations de Warhol. Mais à Nizon, c’est amusant !

      Bonne soirée.


    • Cadoudal Cadoudal 27 avril 2015 22:30

      L’art pré-islamique en Basse Bretagne....


    • Fergus Fergus 27 avril 2015 13:01

      Bonjour, Chalot.

      Quelle que soit la qualité d’un bouquin (polar ou pas), je déteste quand le nom de l’auteur est écrit nettement plus gros que celui du roman. On doit pouvoir lire un livre avant tout pour ce que suscite le titre et ce qui est écrit en 4e de couverture. Quand le pseudo prend le pas sur tout cela, on est dans le marketing, pas dans la littérature.


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 27 avril 2015 18:26

        @Fergus
        Malheureusement, c’est ce qui se fait en ce moment. D’ailleurs écrire le nom en gros peut faire croire qu’il est connu alors que celui-ci semble ne pas l’être...

        De toute façon, ce livre a plu à Chalot. On peut le lire (pour vérifier s’il est bon) ...ou pas !


      • Fergus Fergus 27 avril 2015 21:28

        @ Jean J. MOUROT

        En fait, je me fie au goût de Chalot, et mon propos n’est pas de critiquer un livre que je n’ai pas lu. Mais je trouve choquante cette manière de vendre de la littérature.

        Bonne soirée.


      • Iren-Nao 28 avril 2015 10:49

        Je m’étonne du % de moinssage sur un sujet pour le moins innocent, ou alors l’auteur, au demeurant sympathique a mes yeux, a des ennemis qui veulent sa peau.
        Bonne chance Camarade

        Iren-Nao

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires