• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Un livre à lire et à déguster : « Béa de Capri à Carnon » de Paul (...)

Un livre à lire et à déguster : « Béa de Capri à Carnon » de Paul Villach

Une oasis culturelle et érotique

L’auteur de ce roman ne nous a pas habitués à un tel thème et, pour une première expérience, c’est un coup de maître.

Il réussit à nous entraîner vers les nymphes du désir et de l’expérience érotique en usant sans en abuser de son talent de narrateur.

Les descriptions des scènes d’amour sont d’une rare densité et d’un réalisme qui frise l’interdiction s’il fallait transformer ce livre en film.

Cette œuvre cinématographique serait d’ailleurs difficilement réalisable...

Les deux amants sont deux professeurs, l’un marié et vivant une vie de couple de toute quiétude et de tendresse, l’autre, Béa, divorcée sautant d’aventure en aventure jusqu’à la rencontre fortuite de l’homme avec qui elle mène une quête culturelle et sexuelle.

Nous sommes transportés dans toute l’Italie et à chaque halte, le spectateur a droit à une visite guidée de découverte des musées, de sculptures et de la nature ambiante, ponctuée de nuits d’amour…

Le lecteur ne se lasse pas et ne pense pas du tout être un voyeur...Il est invité aimablement à participer aux ébats merveilleux.

Évitons de reproduire une nuit parmi d’autres où l’astre du plaisir est à la fois immuable et renouvelé pour ne reprendre que la fin du chapitre relatif à l’escale d’Orvieto :

« Elle s’offrait au plaisir sans réserve comme la façade gothique au soleil. Ses convulsions ont déclenché les miennes. Je me suis alors jeté à corps perdu dans la gloire où Béa toute vive se consumait déjà en plein soleil. »

Arriveront-ils à gommer les différences, à fusionner les cultures, à se construire une vie de couple où le plaisir renouvelé et recherché fait oublier les tracas de la vie ?

Au-delà des péripéties et du retour des empêcheurs de vivre et de bâtir que sont les administrations-voyous de l’éducation nationale qu’a toujours combattu l’auteur ; au-delà des petites lâchetés de professeurs prêts pour servir leur - parfois - piètre carrière à soutenir un principal, « parfaitement inculte » qui veut et réussit à annuler deux voyages pédagogiques ; il reste comme le rappelle l’auteur, l’érotisme, « seule oasis où goûter de courts moments d’éternité » !

N’hésitez pas à acheter et à lire ce livre qui vous fera rêver... Mais attention, préparez vous : dès que le fruit est mordu, le lecteur ne veut pas gâter son plaisir, il veut continuer et terminer ce roman dont certains chapitres succulents peuvent être dégustés avec délectation !

Quel talent !
 

Jean-François CHALOT

 

Paul Villach, “Béa de Capri à Carnon”, Éditions Lacour, Nîmes, janvier 2010, 247 pages., 20 euros.

editions-lacour.com ou editions-lacour.fr


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

227 réactions à cet article    


  • CHALOT CHALOT 26 janvier 2010 10:41

    Non !
    Je ne suis pas membre de la rédaction d’Agoravox et je ne connais pas personnellement Paul Villach, il n’y a pas d’opération marketing !
    désolé !


    • enlight 26 janvier 2010 12:04

       smiley  smiley  smiley


    • Paul Villach Paul Villach 26 janvier 2010 15:55

      @ Trolléon

      Voyou ! Dehors ! Paul Villach


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 janvier 2010 16:08

      Paul Villach de Merguèze ,

      Vous venez d’ être flashé par le radar de la brigade de contrôle des points d’ exclamation ponctuant les smileys paraissant dans les lignes droites des virages en forme de courbes arrondies du paysage scripto-agoravixique .

      Subséquemment et nonobstant l’ ancien règlement de la brigade commandée par le Lieutenant-Honoraire ainsi que Colonel Beau , son mobilier rustique et son fauteuil avec accoudoirs , vous êtes condamné sur le champ à un retrait de deux points sur votre permis de conduire les amabilités dans les commentaires sus-dits .

      Dans le cas assez peu probable où vous ne diriez point d’ ânerie pendant la saison 2010-2011 la Préfecture du Gard et des Basses Alpes réunies vous créditera automatiquement les deux points au sujets desquels .

      Oui .


    • K K 26 janvier 2010 21:10

      Captain rocla :


      Génialissime et grandiose .

    • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 janvier 2010 21:14

      K et les autres

      C ’est quand je bois de la Villachoise ( suis alsacien ) ... smiley


    • Antitroll 26 janvier 2010 21:27

      Tous les trolls en maison de retraite ont débarqué !

      Attention à ne pas trop exciter les Trolléon, Renève, Philippe D, Furtif, etc. En effet, s’ils ne bandent plus depuis bien longtemps, en revanche ils ont tendance à s’oublier dans leur couche 3e-âge...

      Et forcément, ça les énerve.


    • Fergus Fergus 26 janvier 2010 10:44

      « Elle s’offrait au plaisir sans réserve comme la façade gothique au soleil. Ses convulsions ont déclenché les miennes. Je me suis alors jeté à corps perdu dans la gloire où Béa toute vive se consumait déjà en plein soleil. » C’est presque aussi beau que du Giscard. J’espère sincèrement pour Paul Villach que cet extrait n’est pas le meilleur du bouquin !

      Cela dit, pourquoi Paul Villach n’écrirait-il pas des romans érotiques ? Je lui souhaite sincèrement un grand succès avec celui-là.


      • Emile Red Emile Red 26 janvier 2010 10:47

        Je suppose que cet article est mal répertorié.

        Ce n’est pas sur l’étagère Culture que nous aurions du le trouver mais dans la rubrique Parodie, section Hilarante.
        Ou, peut-être, qu’Auto-Satisfecit eut été une catégorie mieux appropriée, M. de Villach aurait pu y dresser sa couche...

        Y-aurait-il une promotion canapé (divano o sofà) au sein du media citoyen ?


        • Emile Red Emile Red 26 janvier 2010 10:49

          Sein nous laissant béats, bien entendu....


        • SANDRO FERRETTI SANDRO 26 janvier 2010 11:53

          Là, nous sommes quelque part entre la franche guignolade et le journalisme mitoyen.

          « C’était un temps déraisonable...
          (...)
          Remets du rimmel à tes cils
          Lola, qui t’en iras bientôt ».


        • Lapa Lapa 26 janvier 2010 11:00

          un nouveau Marc Levy est né ! je vais l’acheter pour ma belle mère.


          • CHALOT CHALOT 26 janvier 2010 11:11

            En réponse à Lech

            Je ne suis pas de la rédaction, j’écris beaucoup de chroniques dont celle là
            Il n’y a pas d’auto promotion
            affirmer le contraire relève de l’abus


            • french_car 26 janvier 2010 13:19

              Il existe un vrai Chalot cf Wikipedia et vu son pedigree je pense que ce n’est pas un groupie de Villach.
              Qu’on m’explique ... Un leurre d’appel mélenchono-sexuel smiley ?


            • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 janvier 2010 21:02

              « Elle s’offrait au plaisir sans réserve comme la façade gothique au soleil »

              Appelons une chatte une chatte ...


            • CHALOT CHALOT 26 janvier 2010 11:13

              là c’est amusant...Moi une groupie de quelqu’un !?


              • Paul Villach Paul Villach 26 janvier 2010 15:58

                @ Chanteclerc

                Pas de confiture pour les cochons, Chanteclerc !


              • Emile Red Emile Red 26 janvier 2010 12:13

                S’il est celui là, je comprends qu’en paradigme de la démission (dixit Wiki), l’auteur démissionne encore devant Villach.


              • Philippe D Philippe D 26 janvier 2010 11:19

                Mince,
                Rien que la couverture ...... Fallait oser.
                Misère !


                • jules simon 26 janvier 2010 11:49



                  C’est vrai qu’il fallait oser un tel mauvais gout....digne des plus belles cartes postales pour touristes.
                  A l’image des quelques extraits que l’auteur a bien voulu nous proposer : ecoeurant !
                   smiley


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 janvier 2010 11:24

                  a-t-il usé d’ un leurre pour lui glisser l’ intériconicité dans la métonymie  ?


                  • Philippe D Philippe D 26 janvier 2010 11:25

                    A moins que ce ne fut l’inverse.


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 janvier 2010 11:29

                    Vous n’êtes vraiment pas sympas !

                    Une vraie bande de ... ZOZOS !


                    • L'enfoiré L’enfoiré 26 janvier 2010 11:40

                      Une bande de Zozos qui sucent du Zoo Zot ? comme dirait un Belge.
                      Je comprends qu’il s’est vu contrarié quand Fogiel a eu l’outrecuidance de parler à contre sens de son idole.
                      Paul a dû avoir une érection incontrôlée ce jour là.  smiley


                    • L'enfoiré L’enfoiré 26 janvier 2010 11:42

                      Je trouve que tous les petits haïtiens devrait lire ce livre. Ils en resteraient Béa. smiley


                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 janvier 2010 12:11

                      ... un HOAX cet article !

                      M’étonnerait qu’il subsiste jusqu’à ce soir parce que j’en connais UN qui doit s’agiter en haut lieu ...


                    • Paul Villach Paul Villach 27 janvier 2010 11:05

                      @ l’enfoiré

                      Cette référence aux « petits Haïtiens » montre votre turpitude foncière ! Pauvre et sinistre individu ! Restez donc sur votre blog avec vos homélies imbéciles ! Paul Villach


                    • L'enfoiré L’enfoiré 4 février 2010 17:58

                      PV,
                      Le furtif me ramène à cette belle phrase. Il faut dire que je ne suis pas tout.
                      Je vous conseille de lire ceci.  smiley


                    • CHALOT CHALOT 26 janvier 2010 11:43

                      Vous avez l’eau à la bouche, vous avez raison

                      n’hésitez pas à lire ce bouquin.


                      • Arcane 26 janvier 2010 15:36

                        A Monsieur Chalot,

                        La crise de rire que m’a procuré votre article m’a donné en vie d’acheter le bouquin ! smiley

                        ps : je demande toutefois aux administrateurs du site de ne pas faire apparaitre le macaron « je soutiens Agoravox » près de mon pseudo si j’achète le livre rose de Villach.



                      • enlight 26 janvier 2010 12:05

                         smiley  smiley  smiley


                      • french_car 26 janvier 2010 13:22

                        Léon vous dites « campagne copulée » smiley ?


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 janvier 2010 11:51

                        Salut Waldganger : vous vous êtes remis de votre article ?


                      • L'enfoiré L’enfoiré 26 janvier 2010 11:53

                        Wald,

                         Non, pas de panne, il a lu le livre que je viens de signaler plus haut.
                         Le conseil que je donnais c’était pour ses fans. smiley


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 janvier 2010 12:17

                        Sous quel article la crise de Paradisial - si elle n’est pas censurée bien entendu !


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 janvier 2010 12:27

                        Il fait effectivement partie de la vile engeance liberticide des porcophagephobiques !


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 janvier 2010 12:32

                        Oui, de fait, je suis allé voir ses commentaires dans son profil : il doit avoir une colonie ( non sioniste, je l’espère pour lui ) de vers dans son cerveau !


                      • L'enfoiré L’enfoiré 26 janvier 2010 12:42

                        Ah, Wald,
                         Paradisal, c’est tout une programme.
                         Ce n’est du riz Uncle Benz, car lui il colle toujours. smiley


                      • ZEN ZEN 26 janvier 2010 12:16

                        Béa-titude
                         smiley smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès