• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Un polar désopilant !

Un polar désopilant !

J'avoue tout de suite : je n'ai pas recherché sur le net pour savoir ce que cet auteur avait écrit et si je partageais certaines de ses idées...Je l'ignore et je m'en moque.

J'ai passé un bon moment en sa compagnie, du moins en la compagnie de son héros et j'ai envie de faire partager ke plaisir que m'a procuré cette lecture.

« Mon pire ennemi

est sous mon chapeau »

roman de Laurent Bénégui

éditions Julliard

312 pages

août 2012

 

N'importe qui ne devient pas délinquant...

 

Tout vous sourit : une femme jeune qui vous aime, une profession reconnue et qui offre quelques avantages financiers jusqu'au jour où vous êtes licencié et atteint d'une forte super tension....

Que faire ? Chercher du travail, pointer au chômage... C'est certainement la voie que vous suivriez alors...L'important étant de rebondir, si c'est possible et de vivre comme les autres....

Mais voilà, Laurent n'est pas comme tout le monde, chercheur au chômage il décide de voler par ses propres ailes et surtout de voler autrui....

Tout commence par un magnifique écran plat que des livreurs de chez Darty avait laissé dans leur camionnette.

« Le hayon arrière était resté entrebâillé »...Qui n'aurait pas tenté sa chance ?

On ne s'improvise pas délinquant et la pente sinueuse peut être semée d'embûches et de dangers surprenants. I

Il aime sa Juliette, de vingt ans sa cadette et il n'était pas question de lui avouer son infortune et de risquer de la perdre

« Depuis le premier jour, j'éprouvais un désir fou pour cette jeune femme rousse aux yeux gris, à la peau tavelée d'éphélides. Il suffisait qu'elle approche pour m'électriser. »

Comment la garder ? Certainement pas en restant à attendre en vain un emploi....Tentons donc l'aventure...Afin d'être et de passer pour invulnérable

Si Laurent avait prévu le risque d'être pris, il n'avait pas entrevu celui d'être l'acteur involontaire , accessoire puis presque principal d'un roman noir en plein Paris.

Rentrer par effraction dans un appartement pour y dérober des tableaux peut apporter bien des surprises et entraîner l'apprenti voleur dans une folle aventure....

L'histoire est incroyable, désopilante même, c'est ce qui constitue l'originalité de ce livre « policier »et de son suspense qui enveloppe le lecteur et les différents personnages.

L'auteur est déjà connu...Il n'a rien à prouver à des lecteurs déjà conquis mais bon voici un livre bien écrit, à la plume rythmée, voici là du bonheur

 

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • La mouche du coche La mouche du coche 27 décembre 2012 18:35

    Hum. un gauchiste qui parle de la délinquance, on le voit venir. Evitons ce livre. smiley


    • Roger le Suisse 27 décembre 2012 21:37

      Si le livre est du même niveau que celui que vous nous louiez tantôt, je parle des Cavaliers de l’Apocalypse, je passe sans hésiter. J’ai décroché au bout d’une trentaine de pages et quelques 800 fautes en tout genre...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès