• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « UND » Tournée Natalie Dessay en séjour aux Abbesses

« UND » Tournée Natalie Dessay en séjour aux Abbesses

Le 24 juillet 2015, dans le cadre de Paris Quartier d’été, Nathalie Dessay effectuait la dernière représentation de l’Athénée avant travaux de rénovation pour une année.

JPEG - 54.5 ko
photo © Theothea.com

Ainsi, à quelques encablures de l’Opéra, La « Diva » faisait ses premiers pas de comédienne en quatre soirées parisiennes avant que d’emmener son « UND » en tournée qui, en ce mois de mai 2016, la fait séjourner durant une quinzaine Montmartroise, au Théâtre de la Ville/Abbesses.

Pour son coup d’essai sur les planches théâtrales, la célèbre soprano a eu l’instinct de choisir une pièce hors normes qui ne résisterait pas aux explications didactiques.

Ce texte de Howard Barker, traduit en français par Vanasay Kamphommala, sera désormais et pour toujours celui de La fameuse « débutante » quinquagénaire, par ailleurs tellement expérimentée en spectacles musicaux de toutes sortes, car la création focalisée de Jacques Vincey, à l’appui totalement fascinant d’une scénographie originale de Lorry-Dupuy, marque les esprits qu’ils soient rationnels ou non, en prenant date dans l’imaginaire de chacun.

JPEG - 49.9 ko
photo © Theothea.com

En effet, « jouer » le compte à rebours de la déchéance, telle une statue drapée de sa toge flamboyante sur son piédestal carcéral, en attente d’un « Godot » tant espéré et pourtant si redouté, au sein du fracas de blocs de glace la ceinturant d’une camisole invisible au cours de leurs chutes incessantes sous prétexte de fonte thermique, est en soi une performance inégalée, inégalable et qu’en fait personne jamais ne cherchera à lui disputer.

Nathalie Dessay ose l’indicible car ce texte lui a parlé personnellement, au-delà du sens des mots trébuchants et des maux supputés, tant par la musique qu’ils suscitent que par la quête transgressive qu’ils impliquent.

Bien qu’irrésolvable à une première approche, la lecture de cette supplique féminine lui a paru suffisamment onirique pour que l’artiste lyrique ait eu envie de s’en emparer pour s’en parer « littéralement » et surtout « viscéralement ».

JPEG - 76.3 ko
photo © Theothea.com

Dorénavant, la cantatrice pourra aborder n’importe quel texte de n’importe quel dramaturge, avec la conviction et la force qu’en proférer sa signification et sa valeur intrinsèques, c’est, avant toute chose, le « vivre » essentiellement par l’intérieur de soi-même !

photos © Theothea.com

UND - **** Theothea.com - de Howard Barker - mise en scène Jacques Vincey - avec Natalie Dessay accompagnée musicalement par Alexandre Meyer - Théâtre de la Ville / Abbesses

 

JPEG - 81.5 ko
photo © Theothea.com

  

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Odin Odin 12 mai 2016 12:49

    Je lui souhaite le même succès dans sa nouvelle carrière de comédienne que celui, incontestable, qu’elle avait comme cantatrice. Pour ceux ne connaissant pas cette artiste, petite par la taille mais très grande par son talent de soprano léger colorature étant capable de monter jusqu’au contre-la, vous pourrez en juger par vous-même ici :

    https://www.youtube.com/watch?v=0qlCn5LuOT0

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires