Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Une civilisation de paix ?

Une civilisation de paix ?

« Qui dira si le déséquilibre intellectuel, l'apathie ou le génie ne sont pas conditionnés par le choc, un beau matin, entre un rayon cosmique et telle de ces cellules cérébrales délicates et sensibles. »

Jean Thibaud, « Vie et transmutations des atomes. »

Il était une fois un philosophe ténébreux, qui en réponse à la condition Solaire, s'exprima subtilement et malicieusement par la métaphore.

Il imagina un monde clos dans lequel il introduisit tout et son contraire.

Ainsi naquit le Tao Të King dans le cerveau créatif de Lao-Tseu. Articulations des bipolarités antagonistes et complémentaires dans un mixage naturel et culturel.

L'essence féminine, le Yin, celle masculine, le yang, entre positif et négatif, vie et néant, amour et peur...et la vie humaine pris corps et âme entre chaos et harmonie.

Mais à travers le temps et l'histoire, la « religion du Livre », entre orient et occident allait légitimement voir le monde sous un autre angle...le sien, « l'unique »

Ainsi les trois branches successives (Judaïsme, Christianisme et Islam) connurent d'autres sources.

Aujourd'hui, à l'heure des frictions, des revendications et des palabres sans fin, ces trois instances religieuses partagent les mêmes racines, les mêmes valeurs et la même vision du monde fondée notamment sur le dualisme et l'idée d'un dieu extérieur à l'homme. Ce qui entretient et cultive le seul vrai conflit, le conflit familial de légitimité depuis maintenant plus de deux mille ans, c'est au demeurant l'occasion de faire s'interroger un spectateur indiscret mais objectif sur la maturité réelle des protagonistes.

Si l'on veut réellement découvrir d'autres visions du monde, il faut s'extraire de la sphère occidentale-babylonienne et aller vers d'autres philosophies qui ont développé des visions réellement différentes. Des alternatives nous sont données par les multiples écoles animistes ou chamanistes, et par la spiritualité orientale concentré ici dans un symbole qui parle à celui qui l'écoute et qui comporte l'immense avantage de ne pas importuner celui qui regarde, écoute et sens autrement, en toute liberté, dans un autre monde, le sien.

La spiritualité « démocratique » intéresse les hommes libres. L'esclave incline vers l'esclavage, c'est tout aussi honorable, l'esclavage conditionne, protège et maintient dans l'état semi embryonnaire de l'enfant et rassure tout homme apeuré par le vide la solitude et toutes les formes de misère.

Le Tao voient la réalité comme un tout en mouvement, avec des éléments unis par des relations dynamiques. Notre vision occidentale appréhende le fractionnement de la réalité, nous fait percevoir des objets individuels, séparés et fixes. Du coup, nous nous concevons nous-mêmes comme des objets isolés.

La plupart des spiritualités orientales mettent l'accent sur l'unité de l'univers et l'interdépendance de tous les phénomènes. L'illumination consiste à devenir conscient de cette unité et de la corrélation de toutes choses.

Dans la conception orientale, la division de la nature en objets distincts est une illusion. Tout a un caractère perpétuellement changeant et fluide. La vision orientale est intrinsèquement dynamique. Elle comprend comme caractéristiques essentielles le temps et le changement. Le cosmos devient une réalité indivisible, éternellement mouvante, vivante, organique, spirituelle et matérielle à la fois.

De même, l'image orientale de la divinité n'est pas celle d'un souverain dirigeant le monde d'en haut (contrairement à la religion du Livre et ses dérivés) mais d'un principe qui contrôle chaque chose de l'intérieur. 

Fritjov Capra,"Le Tao de la physique"

Dans sa savante alchimie, Lao Tseu sollicite la sagesse humaine. Sa métaphore graphique mêle les bipolarités ou « couples de contraires », expression des deux énergies complémentaires et indissociables de la nature, le Yin et Yang.

Certains couples de contraires semblent antagonistes et suggèrent une vision dualiste du monde, d'autres sont clairement complémentaires et font apparaître l'un des principes-clé de l'univers...l'amour.

Dans une âme sereine, c'est de l'équilibre et de l'union des contraires que naît l'énergie. L'expression de l'amour est au rendez-vous.

Mais dans un esprit chaotique, la bipolarité s'exprime sous son aspect antagoniste, les deux pôles fondamentaux qui caractérisent notre état intérieur inclinent à la peur. A première vue il semblerait que cela soit doublement injuste ?

Il me revient en mémoire ce passage de l'évangile de Matthieu (chap. 25) « Car celui qui a, on lui donnera et il aura du surplus, mais celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera enlevé. »

Pour comprendre cette parabole, il faut donc la replacer dans le contexte littéraire des évangiles. Chaque fois que Jésus raconte une parabole, c'est pour produire un effet sur ses auditeurs, les amener à un choc , à un étonnement, qui produit un changement de regard sur leur attitude vis-à-vis de Dieu ou de l'attitude de Dieu vis-à-vis d'eux. C'est donc une parole "performative" comme le disent les linguistes, qui quand elle est prononcée produit un effet, et non une simple parole "informative" qui illustrerait une vérité générale.

Dans un contexte socio-économique contemporain, avec nos mentalités réalistes, nous serions tentés de penser que Jésus donne un cours d'économie diabolique.

Comme le Tao, l'évangile est amorale. L'un et l'autre échappent aux lois humaines. C'est simplement une invitation, une voie spirituelle offerte.

En synthèse, le Tao nous dévoile la relativité des énergies antagonistes et complémentaires, ainsi que de toutes les conventions morales.

La sagesse ne nous demande pas d'atteindre le bien mais tente plutôt de maintenir un équilibre dynamique entre le bien et le mal.

Le sage taoïste agit selon sa sagesse intuitive, spontanée et en harmonie avec son environnement. Il n'a besoin ni de se contraindre, ni de contraindre qui que ce soit autour de lui, mais simplement conforme ses actions aux mouvements du Tao.

Une telle manière d'agir est nommée wu-wei dans la philosophie taoïste, terme signifiant littéralement « non-agir » mais dont le sens est « s'abstenir d'activité contraire à la nature ou à sa propre nature ».

Si l'on s'abstient d'agir contre sa nature ou d'aller « contre l'origine des choses », on est en harmonie avec le Tao, et par conséquent, nos propres actions réussiront. Telle est la signification des mots apparemment si énigmatiques de Lao-tseu,

« par le non agir il n'y a rien qui ne se fasse »

Force est de constater, pour revenir aux dures réalités du moment, qu'il existe des enseignements qui brisent l'équivalence entre les cultures, peut être parce qu'ils sont profonds, subtils et surtout discrets.

Il semblerait que la spiritualité nous relie au divin, la religion à la politique,la première est pacifique, la seconde est guerrière et bien humaine, l'histoire en témoigne.

Pour ne pas s'y méprendre, il suffit simplement de « rendre à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu. »(Matthieu, XXII,21).



Sur le même thème

Notre bien commun
La 5e République et les lois d'opinion
Instinct
L'Enfer
C'est Ramadan. Mangez et buvez et ne vous torturez pas!


Réactions à cet article

  • Par Betov (---.---.---.56) 8 février 2012 12:35

    « C’est donc une parole »performative« comme le disent les linguistes, qui quand elle est prononcée produit un effet, et non une simple parole »informative«  »

    Inutile de se gargariser de mots creux, Jack. Tu ne comprends simplement pas ce qui est dit lorsqu’on parle d’augmenter l’augmentant et de diminuer le diminuant.

    « Le sage taoïste agit selon... »

    Il est navrant, lorsqu’on ignore manifestement tout de l’enstase - au point de confondre mystique occidentale et perversions méditerranéennes -, de se permettre de parler comme si l’on était soi-même un sage taoïste. C’est ridicule, Jack. Restes-en à la « Psychothérapie-Coaching » car la bonne solution, lorsqu’on ignore tout du fond de la chose, est d’enseigner la vacuité de surface. Une personne, au moins, y gagne ainsi quelques petits sous sur la triste condition humaine.

    • Par Pierre-Marie Baty (---.---.---.56) 8 février 2012 14:13
      Pierre-Marie Baty

      Commentaire méchant ; donc bête.

    • Par Gollum (---.---.---.7) 8 février 2012 15:06
      Gollum

      Bête ----> Off...


      J’en ai connu un comme ça qui jouait à l’initié, ça et là sur différents forums... Il puait l’arrogance, la fatuité, une culture mal maîtrisée, ce qui arrive fréquemment quand on touche à ce genre de sujets...
    • Par jack mandon (---.---.---.3) 8 février 2012 15:19
      jack mandon

      Pierre-Marie Baty,

      Merci pour ce moment d’émotion.

      Le Tao nous apprend qu’une formulation peut se décrypter en miroir.

      Je veux voir la spiritualité derrière ce que vous nommez la bêtise et la bienveillance derrière ce que vous appelez la méchanceté...mais un déclic m’échappe parce que nous sommes tous complexes.
      D’ailleurs votre intervention me rappelle un homme fort sympathique, François Cavanna,
      qui en 1960 fut à l’origine du journal Hara kiri, le journal bête et méchant.
      C’est un journaliste chaleureux, tendre et bienveillant.
      Il a un beau visage à la chevelure blanche abondante et une moustache massive de gaulois,
      gaulois si-alpin certainement car il est d’origine italienne.
      C’est néanmoins un pamphlétaire qui déchire ses semblables.
      Merci Pierre-Marie pour cette évocation aux effets conciliants

    • Par jack mandon (---.---.---.3) 8 février 2012 15:38
      jack mandon

      Bonjour Gollum,

      L’anglais est fort utile pour pratiquer l’humour laconique...
      c’est une manière de se tirer d’embarras sans se tirer d’affaire
      Un ange a traversé l’espace et Gollum est sorti de Brocéliande

      Merci pour votre apparition.

  • Par jack mandon (---.---.---.3) 8 février 2012 14:39
    jack mandon

    Betov,

    chaque fois que l’on veut conserver quelque chose, on doit admettre un tant soit peu son contraire :

    Courbe-toi et tu demeureras droit.
    Vides-toi et tu demeureras plein
    Uses-toi et tu demeureras neuf.

    Il existe en communication de nombreux angles d’attaque, je ne suis pas sur que le votre favorise entre nous un espace d’échange.

    Je veux bien essayer, car il m’importe de tenter d’éclairer ce que je ne possède pas mais qu’intuitivement je pressens comme une richesse.

    « Les sages ont plus à apprendre des fous que les fous des sages »

    Michel de Montaignes

    Sage, je ne l’ai jamais été, fou je l’ignorais,

    « Parce qu’on ne sait pas ; la tête se trouble, la tête se dérange,
    Les idées se dérangent quand on voit des choses comme ça ! »

    Péguy Charles, La passion.

    je suis à votre écoute.

    Au plaisir

  • Par Gollum (---.---.---.7) 8 février 2012 15:22
    Gollum

    Excellent texte Jack. 


    Ce qui me frappe entre Orient et Occident, surtout entre Taoïsme et Christianisme officiel, c’est la façon de gérer les contraires. Comme vous l’avez noté le Taoïsme cherche à unir ces contraires dans une dynamique perpétuelle, le Tao étant le principe unificateur. Alors qu’au sein du christianisme (officiel), nous avons une exacerbation de ces contraires et une lutte à mort qui doit finir par la victoire éclatante et finale du Bien : Apocalypse.. 

    Je pense que ces deux façons de voir, loin de s’opposer sont elles-même complémentaires. Et nécessaires. L’Oriental semble privilégier son hémisphère cérébral droit, alors que l’Occidental fait l’inverse. 

    Mais l’on trouve pourtant dans les Évangiles, la même logique taoïste, logique non linéaire : les derniers seront les premiers, etc.. logique sphérique, qui ne permet pas de savoir où l’on se trouve. Un retard apparent peut-être le support d’un futur rattrapage ou d’une supériorité tardive, une faiblesse extérieure peut-être compensée par une grande force intérieure, etc...

    Ce qui fait que l’on ne peut pas juger : ne jugez pas et vous ne serez pas jugés.. 

    Cette logique n’est bien évidemment pas apte au quantitatif et à l’utilitaire, si prisée chez nous. D’où son rejet. Elle est pourtant à la base même du Vivant.

    C’est chez Tchouang-Tseu que l’on trouve particulièrement bien exprimé cet espèce de flou propre au monde taoïste qui n’arrive jamais à savoir ce qui est bien ou mal, car les contraires étant tellement entremêlés, le sage est dans l’impossibilité de juger. Il se contente d’essayer de suivre le Tao.




    • Par Fergus (---.---.---.198) 9 février 2012 09:52
      Fergus

      Bonjour, Jack.

      Je partage l’avis de Gollum, non seulement sur la qualité de ce texte qui nous extrait des considérations purement matérielles qui sont trop souvent le seul aliment de notre quotidien, mais également sur lien qu’il établit entre la doctrine Tao et le Christiannisme.

      Cordiales salutations.

    • Par jack mandon (---.---.---.3) 9 février 2012 13:09
      jack mandon

      Bonjour Fergus,

      Tout à fait, et selon la loi du Tao, Marx et Mao sont sur la même ligne que Lao-Tseu et Jésus.
      Simplement en opposition, mais constituant une ligne de force propice à la réflexion pour les uns et à la méditation pour les autres.

      Bonne journée

    • Par jack mandon (---.---.---.3) 9 février 2012 13:20
      jack mandon

      Fergus,

      Je parlais de Karl Marx, pas Groucho Marx, quoi que ce dernier tienne compagnie au premier.
      Avec le Tao, à travers son enseignement, on comprend que la comédie et la tragédie s’alimentent
      aux même sources. Entre le « Manifeste » et la comédie américaine...même combat.

    • Par jack mandon (---.---.---.3) 16 février 2012 11:47
      jack mandon

      Gollum,

      Avec retard et sans attendre d’échos...

      Il me vient à l’esprit une remarque un peu manichéenne mais je crois hélas assez juste,
      Je crois que le christianisme dans sa forme dogmatique et hélas appliquée, porte en lui
      ce qui est généré par toutes les religions issues du grand livre, de l’ancien testament en particulier,
      La gestion des contraires se fait mal. En voulant exagérément montrer la lumière, la beauté,
      la bonté et la vérité, il se produit un refus, une intériorisation, un refoulement du contraire.
      A ce moment là dans les zones obscures et inconscientes une activité sournoise de thermite
      se produit. Les structures mêmes de la psyché sont atteintes et c’est la personnalité toute entière qui s’en trouve affectée.
      J’explique ainsi les névroses, les psychoses et la désaffection généralisée du monde moderne sur le chemin de la connaissance pour ces dogmes archaïques et destructeurs.

      Dans ce monde, les plus passionnés et fervents défenseurs des dogmes démodés sont les plus dangereux protagonistes de la fin de l’humanité.

      Pascal nous dit dans ses pensées quelque chose qui a un retentissement évangélique :
      « Qui veut faire l’ange fait la bête », en matière de monstruosité religieuse,
      l’histoire des peuples est terriblement chargée en horreur, anomalie et atrocité.
      La trame historique est tellement conçue qu’en finalité, les hommes rejette l’enfant avec l’eau du bain.

      Quant à l’Apocalypse, cette métamorphose finale est mise à mal par ceux là même qui brandissent
      son avènement. Ils confondent trop souvent le terme et le renouveau.
      Etymologiquement l’Apocalypse de Jean met l’accent sur le renouveau.

      Merci de votre intervention

       

    • Par Gollum (---.---.---.201) 26 février 2012 10:26
      Gollum

      Avec retard et sans attendre d’échos...

      Je viens, avec retard, de tomber sur votre post avec lequel je me sens en phase.

      En effet, les contraires sont mal gérés en Occident, la faute essentiellement à ce christianisme exotérique qui n’a jamais pu comprendre cette logique féminine sous-jacente, selon moi, au véritable christianisme, d’essence gnostique, et qui a toujours plus ou moins survécu dans l’ombre. 

      On peut dire, à cet égard, que Marx avec sa logique binaire, destinée à monter un camp l’un contre l’autre, est le digne successeur de ce christianisme officiel, qui est en voie d’agonie, car nous avons trop longtemps vécu selon ce schéma là... Ici, prolétariat contre grand capital. Avant, Église dogmatique contre hérétiques : en dehors de l’Église, point de salut. Logique dévastatrice qui mène directement à la haine et au rejet de l’autre.

      Jung avait raison quand il disait qu’il n’y a jamais eu encore de chrétiens. Oui, le christianisme n’est pas encore né. N’en déplaise aux quelques pharisiens qui survivent encore ici et là.

  • Par Betov (---.---.---.56) 8 février 2012 15:42

    « Il existe en communication de nombreux angles d’attaque, je ne suis pas sur que le votre favorise entre nous un espace d’échange. »

    Non, Jack, il ne s’agit ni de communication ni d’échange. Tu t’autorises à venir jouer sur un terrain dont tu ignores tout. Ce n’est pas une attaque, sous aucun angle. C’est un problème.

    D’ordinaire, ce problème se pose avec des religieux. Ceux-ci, détournant outrageusement la mystique au profit des exclusions de leurs boutiques misérables, ne valent pas moins que la boutique pour psycho-bobos que tu représentes parfaitement. Avant de parler du contenu, il est impératif d’en faire l’expérience et même après avoir réalisé cette expérience, celle-ci demeure, en pratique, non-communicable. Cette expérience non-communicable t’est inconnue. Tu n’as pas la moindre idée de la méthode méditative réelle qui peut y conduire.

    Comme la parole des religieux de tous poils, ta parole est donc illégitime. Tu penses que les études de psychologie sont susceptible d’entr’ouvrir la porte et cela même démontre que tu n’y comprends définitivement, rien. La mystique ne s’enseigne pas. Personne ne peut « initier » personne. L’expérience n’est pas communicable.

    Dans le cas présent, la parole traditionnelle qui dit « Lis, lis et relis » ne tient plus car le laboratoire est fermé à triple tour par le point d’entrée. Pour toi, abandonner le discursif serait un problème intellectuel. La solution elle-même serait un nouveau problème dans un jeux de miroirs sans fin. Tu serais alors comme ces zénistes représentés par le moustique sur une barre de fer ou comme ce couteau qui tenterait de se trancher lui-même. Au mieux, comme un bon Zuriquois, avec sa loupe penchée sur un ancien traité, tu scruterais l’image sans jamais en approcher la nature.

    Le plus lamentable de ton article est n’est pas qu’il fasse l’apologie de la mystique orientale sans que tu n’y comprennes rien. Le pire est que tu ignores jusqu’à l’existence de la mystique occidentale. Tu ne connais pas même son nom, qui est pourtant connu de tous, dans la surface des apparences et dans les déguisements parlants.

    • Par Jean (---.---.---.39) 9 février 2012 09:49

      "Avant de parler du contenu, il est impératif d’en faire l’expérience et même après avoir réalisé cette expérience, celle-ci demeure, en pratique, non-communicable. Cette expérience non-communicable t’est inconnue. Tu n’as pas la moindre idée de la méthode méditative réelle qui peut y conduire.« 

      Betov connait parfaitement l’ intériorité de Jack, voilà qui est autrement plus fort que les psy pour bobo : parlez moi donc aussi de moi, je vais me découvrir grâce à vous !

      Pas de dialogue possible alors ? c’ est le fameux dilemme, on n’ explique rien car soit l’ autre est »éveillé" et on prêche un convaincu, soit il est endormi et ça ne sert à rien ; au diable alors les textes, les sages de l’ antiquité, les sources d’ inspiration : vive les machines !

    • Par Gars d’Affi (---.---.---.119) 31 octobre 2012 09:50

      + aleph-zéro

  • Par jack mandon (---.---.---.3) 8 février 2012 16:14
    jack mandon

    La vision taoïste me parle parce qu’elle épouse la sensibilité jungienne.
    Le catholicisme, Pierre, le premier pape de Rome, la trahison humaine,
    L’ombre gigantesque de Rome, Pierre malheureux dans sa simplicité lumineuse,
    L’homme est beau tant il est petit et tant il est grand.
    Vous avez raison, le flou du Tao tombé tout rond d’un cerveau droit grandiose.
    Le symbole est riche et joyeux.
    Peut être tournons nous en rond, mais les cercles s’agrandissent infiniment
    dans l’eau et dans le ciel...et la vie a le parfum de l’enfance avec des rires.
      Merci Gollum

  • Par Gollum (---.---.---.7) 8 février 2012 16:21
    Gollum

    Piqué sur votre blog : « Trois états de conscience principaux sont connus de tous. Veille, sommeil, rêve.


    Un quatrième état de conscience, l’enstase, a été expérimenté par nombre d’individus. Selon les cultures, cet état a généré tout une série de manisfestations allant du chamanisme au crime religieux en passant par l’alchimie occidentale et les phylosophies orientale.

    Ce blog a pour objet de recouper les différentes données et manifestations de l’enstase, quelques soient leurs origines. »

    Texte simpliste et assez niais, car il oublie l’extase. D’autre part, le chamanisme n’a  franchement rien à voir avec l’enstase... Pour la bonne raison que le chamane ne maîtrise rien et est « possédé » par « des » puissances, disons pour faire court, des « esprits »..

    Le mot « enstase » a été créé par l’historien des religions Mircea Eliade, mot créé en opposition à l’extase qui qualifie les mystiques occidentaux, qui sont en grande majorité des femmes.
    Pour Eliade, comme pour Abellio, l’enstase est la pénétration du Soi à l’intérieur de l’homme, alors que l’extase est la dissolution du « moi » au sein du divin. L’enstase correspond à la gnose, l’extase au mysticisme. La gnose est d’essence solaire et virile. C’est une voie intellectuelle. La mystique est une voie féminine plutôt affective.

    J’aime autant mettre tout de suite les points sur les « i » et vous dire que votre ton de supériorité est assez malvenu surtout quand on voit les confusions intellectuelles que vous faites...

    Sur ce, bonne journée.

    • Par Gollum (---.---.---.7) 8 février 2012 16:22
      Gollum

      Post mal positionné. Cela s’adressait à Bête Off...

    • Par Betov (---.---.---.56) 8 février 2012 16:38

      Oui, j’avais compris, Gollum, mais, dis moi.... « l’enstase est la pénétration du Soi à l’intérieur de l’homme, alors que l’extase est la dissolution du »moi« au sein du divin. L’enstase correspond à la gnose, l’extase au mysticisme. La gnose est d’essence solaire et virile. C’est une voie intellectuelle. La mystique est une voie féminine plutôt affective. » .... ce n’est pas le tout de bien ranger tes concepts bien proprets dans ta tête... Que sais-tu de l’un et de l’autre ? Ne me réponds pas, je devine. Le monde des bizounours est limpide.

      Vois-tu, par rapport aux Psycho-machins et autres escrocs post-jugiens, j’ai l’énorme avantage de ne rien avoir à vendre... et, effectivement, de ne rien vendre du tout.

    • Par Gollum (---.---.---.7) 8 février 2012 16:50
      Gollum

      Parce que moi j’ai quelque chose à vendre ? smiley


      Je vous sens venir avec vos gros sabots. Vous allez prétendre avoir vécu une enstase ce qui vous autorise, vous, à parler en initié. J’aime autant vous dire que si cela avait été le cas, vous ne seriez pas ici à faire le clown, à essayer de parader, afin de récolter quelques disciples incultes comme il y en a apparemment sur votre blog.. Non, vous n’avez rien à vendre, mais vous voulez que l’on vous admire, j’en ai connu des comme vous, ils sont légion...

      Le premier résultat d’une expérience spirituelle authentique, sachez-le une bonne fois pour toute, c’est l’humilité. Sur ce, bon vent...
    • Par Betov (---.---.---.56) 8 février 2012 17:04

      « Parce que moi j’ai quelque chose à vendre ? »

      Jack Mandon, lui, a quelque chose à vendre. Clairement. Relis sa fiche et demande toi... vendre... à qui. Réponse : à des gogos comme on en trouve à la pelle ici-même.

    • Par Gollum (---.---.---.75) 9 février 2012 09:10
      Gollum

      Il y a longtemps que je l’avais lu cette fiche. Et alors ? Cela doit-il l’empêcher de publier des textes (fort intelligent d’ailleurs) sur AgoraVox ? Mais où va-t-on ?


      [Mode ironie on] En tous les cas merci de votre intervention qui empêchera les gogos de se faire piéger... Mais qu’est-ce que l’on deviendrait sans vous ? On se le demande... [Mode ironie off] smiley
    • Par jack mandon (---.---.---.3) 9 février 2012 10:52
      jack mandon

      ça déménage Gollum !

      surtout si le temps n’est pas favorable au déballage, ça réchauffe.
      il est excellent de libérer cette énergie qui gronde en chacun de nous.
      Un cancer est si vite arrivé dans la rétention.

      Merci

  • Par jack mandon (---.---.---.3) 8 février 2012 16:26
    jack mandon

    Betov,

    Pardonnez moi, je n’avais pas encore dialogué avec Dieu,

    La psychiatrie c’est au fond du couloir à gauche.

  • Par Claude Simon (---.---.---.218) 8 février 2012 22:02
    Claude Simon

    C’est splendide, Jack.



  • Par jack mandon (---.---.---.3) 9 février 2012 06:52
    jack mandon

    Bonjour Claude Simon,

     Dans notre monde industrialisé, verrouillé économiquement et surtout financièrement,
     rêver d’un autre monde, contenir en soi une infinie confiance...c’est possible.

    Merci de votre visite

  • Par jack mandon (---.---.---.3) 9 février 2012 08:46
    jack mandon

    A tous,

    Fritjof Capra (né le 1er février 1939) est un physicien américainautrichien, connu par son livre Le Tao de la Physique (1975), pour avoir conçu une méthode scientifique inspirée des religions orientales.

    « L’univers est engagé dans une danse cosmique ininterrompue. C’est un système composé d’éléments inséparables, sans cesse en mouvement, animés par un continuel processus d’interaction. L’observateur en fait partie intégrante. Ce système reflète une réalité, située au-delà du monde de la perception sensorielle ordinaire, il implique des dimensions plus vastes et transcende le langage ordinaire et la logique raisonnante1. »

    Cette vision originale tend à relier les valeurs spirituelles de l’ancien orient et les conceptions scientifiques modernes. Elle a trouvé un faible échos dans notre monde occidental.

    « l’apport de notions spirituelles dans le champs scientifique »...sacrilège !

    et pourtant,

    Selon Jacques Languirand, Fritjof Capra est l’un des physiciens ayant contribué à familiariser le grand public avec le langage de la physique moderne et en particulier avec l’idée d’un rapprochement entre la vision mystique et la vision de la physique. Par la suite, avec Le temps du changement, il s’est intéressé à la santé et à l’écologie.

    • Par Jean (---.---.---.39) 9 février 2012 10:16

      « Mon Père ne cesse d’ agir, j’ agis de même » (Jésus)

      l’ Homme est inclus dans l’ Acte de création ; l’ Homme ancien rêve sa vie, l’ Homme nouveau est actif, il Vit.

      L’ Homme nouveau -le buisson ardent- donne la loi écrite à Moïse ; l’ Homme nouveau possède la loi vivante en lui, il Vit : compassion ; l’ Homme ancien obéissant à la loi (il rêve par le mental) veut lapider, Jésus pardonne ;

      en réalité il ne pardonne pas : mieux, il attend l’ avènement de l’ Homme nouveau, car les ténèbres n’ existent pas ; il n’ y a pas de chemin si tortueux soit-il, si ténébreux, qui ne mène à l’ éveil du « Feu » en nous. La boue n’ est pas vile, elle est matériaux pour le monde nouveau.

      Le Tao est inconnaissable, le mental est oeil du mystère de MOI. Les Bouddhistes disent de même, pour qui le mental n’ est que le sixième des sens ou un troisième oeil ; ...en réalité Eve qui donne la connaissance (Descartes) à Adam, qui devient Marie lorsque le mental (Eve) est fécondé par « MOI » et fait naître l’ enfant de Lumière en moi. Union du Ciel et de la Terre, alliance nouvelle !

      tout se passe en nous, les contraires fusionnent, le Transcendant est immanent (trinité).
      Dieu est tangible : « qui me voit voit mon père » ; nous sommes Lui, éveillons-nous, par delà nos mentaux nous sommes UN. Le prochain n’ est plus un frère mais un autre soi-même.

      Toutes les religions ont le même fond sous des formes différentes : « Arrière de Moi Satan » dit Jésus au pape « car tu n’ as pas le sens des choses de Dieu »...

      Bonne journée à tous.

  • Par jack mandon (---.---.---.3) 9 février 2012 09:03
    jack mandon

    Une petite précision,

    Au dessus du nom de Fritjov Capra, dans le texte,
    le cliché sombre avec des spirales en volutes, un peu mystérieux,
    nous vient du CERN et représente le choc des particules d’hydrogène au sortir du cyclotron.
    Il s’agissait de la chambre à bulles « Gargamelle »
    Gargamelle est la femme de Grandgousier et la mère de Gargantua dans Pantagruel de François Rabelais. Étymologiquement, son nom vient du vieux français gargatte qui signifie gorge. Le nom de ce personnage est d’ailleurs devenu un mot d’argot pour désigner la gorge.
    Les ingénieurs du CERN rêvent aussi. Tout est lié, tout se tient.

    Bonne journée

    • Par Betov (---.---.---.56) 9 février 2012 09:26

      Le plus impressionnant de cette propagande immonde est le franc succès que rencontrent les platitudes les plus éculées.

      Pour ton information, Jack, la mystique n’a rien à voir avec quelque religion que ce soit et surtout pas avec la religion jungienne, experte en aveuglements par dessus toutes. En un sens, Karl Gustav a été plus coupable qu’un curé ordinaire. Lui a eu le nez sur la chose et il n’a rien vu. Honte à Karl Gustav pour être passé juste à côté de la cible.

      La mystique est une expérience très réelle qui te sera à jamais inaccessible, pour les raisons que j’ai tenté de t’expliquer. Sans accès à cette expérience, étaler des platitudes vendeuses n’a aucun sens, autre que celui d’une escroquerie honteuse dont le seul but avouable est de répandre des livres parfaitement insignifiants. La liste est suffisamment longue avec les tromperies obscènes des post-jungiens heureusement trépassés.

      Tiens, je crois avoir encore un vieux « Coran teint » dans ma bibliothèque qui serait de quelque utilité dans l’âtre de mon poêle à bois et qui pourrait m’en chanter des contes de. smiley

    • Par Jean (---.---.---.39) 9 février 2012 10:33

      "La mystique est une expérience très réelle qui te sera à jamais inaccessible« 
      Ici c’ est de la gratuité.

       »Sans accès à cette expérience, étaler des platitudes vendeuses n’a aucun sens« 
      Soyez cohérent, vous avez dit que c’ était incommunicable -ce qui est vrai-, mais qui n’ empêche la suggestion, constructive chez l’ interlocuteur, qui aide à réféchir (je vous donne quelques-pistes (faites-en ce que vous voudrez) au-dessus, sinon on peut aussi fermer la rubrique »religion" sur ce site.

      Bien à vous.

    • Par jack mandon (---.---.---.3) 9 février 2012 10:44
      jack mandon

      Bonjour Jean,

      Entre nous, j’ai décidé de m’abonner au coran alternatif du capitaine.
      Il est indispensable de rire et de se détendre.

      Merci de votre intervention

    • Par Jean (---.---.---.39) 9 février 2012 12:05

      Rafraîchissant en effet, et au moins ce coran-là ne se prend pas au sérieux (néfaste en l’ occurrence)

      Encore une parole intello : « le vrai sérieux se moque du sérieux ».

  • Par rocla (haddock) (---.---.---.195) 9 février 2012 10:14
    rocla (haddock)

    La mystique est une expérience très réelle qui te sera à jamais inaccessible,  


    Drôle de phrase .... smiley

    Bonjour Jack  , c’ est vrai , vous connaissez pas miss Tique ?

    Bonne journée , restons sur miss Terre 


  • Par Suldhrun (---.---.---.191) 9 février 2012 10:15
    Suldhrun

    Le bonjour jack

     Une esthétique profonde et sans limite , tel est l enseignement que j ai compris

     Pour jack

    Mais nul ne saurait le comprendre , et donc je resterai silencieux dans la foret

     Pour Betov

     

  • Par jack mandon (---.---.---.3) 9 février 2012 10:24
    jack mandon

    Betov,

    Il m’est arrivé de rendre visite à des êtres chers soignés en clinique psychiatrique,
    leur langage était profondément respectable, je leur faisait toute la place en me taisant.
    Je les regardais, les écoutais et me trouvais si petit que je n’existais plus.

  • Par Betov (---.---.---.56) 9 février 2012 10:46

    Pour l’heure, tu as raison de t’en tenir à l’insulte, Jack.

    Je pense à un texte de Mary-Lou attribuant à Jung l’idée selon laquelle les alchimistes médiévaux auraient, sans le comprendre, côtoyé la psychologie des profondeurs. Une telle arrogance, si profondément stupide de plusieurs points de vue, n’est pas encore la tienne. Encore un effort, camarade, tu sens que ça vient ? :->

  • Par Furax (---.---.---.200) 9 février 2012 11:49
    Furax

    Magnifique Jack !
    J’ai vécu un peu cela par ma fascination pour le Shivaïsme moniste, un peu mon fondement, mais trop éloigné de ma famille, de mon éducation, de ma culture et de mon histoire qui me ramènent impérieusement aux Evangiles. Dans le plus grand respect des autres religions !

  • Par jack mandon (---.---.---.3) 9 février 2012 13:02
    jack mandon

    Bonjour Furax,

    La langue maternelle, son importance quant à l’empreinte qu’elle laisse en chacun de nous.

    Il en va de même pour l’inspiration qui invite à l’intemporel.

    Les ancrages éducatifs jouent sur tous les plans.

    Merci Furax

     ( je pense souvent à « signé Furax », mais c’est une autre époque et un autre temps.")

  • Par ЕкатеринаSelenaOndirignee (---.---.---.206) 22 février 2012 05:50
    Katherine

    Bonsoir ou bonjour...un peu en retard sur votre article.

    La controverse, une fois la morsure dépassée, peut recéler, dans certains cas quelques enseignements.
    L’acharnement de l’un de vos intervenant suscite une conversation avec un autre qui vient enrichir vos propos, bien plus que l’ensemble des commentaires....certains en voulant vous défendre sombrent dans le ridicule en vous entraînant involontairement avec eux.

    Pour ce qui est des sujets évoqués dans votre article : trop d’intervenants persuadés de détenir la vérité...aussi, je ne parlerai jamais de mes véritables croyances et appartenances sur agoravox et nulle part sur le net (seulement avec des « initiés ». Je précise qu’il ne s’agit pas d’une secte lol...).

    Bien qu’ayant échangé sur d’autres articles avec des intervenants, étalé ma vie (lol) sur l’un de vos articles, je n’aborderai, pourtant jamais le sujet.

    Pour les théoriciens dont il est question plus haut en matière de psychologie, leurs raisonnements ne sont que des outils élaborés en d’autres temps, j’ose avancer qu’ils seraient bien en peine de pouvoir eux même les adapter au schéma psycho-social de notre monde. Quant aux patients de psychiatrie, les échanges avec eux sont très enrichissants, ils sont singuliers, déroutants, mais n’atteignent pourtant pas les extrêmes de froideur dont sont pourtant coutumiers ceux qui ont toujours prêché l’amour à tout va.

    L’important n’est pas ce que l’on sait ou ce que l’on croit savoir, mais ce que l’on sent et perçoit de tout et tous ceux qui nous entourent. L’important n’est pas un amoncellement de grandes théories, entortillées dans des phrases emmêlées....mais d’exprimer ce que l’on sent vraiment.

    Votre article n’est ni pompeux, ni présomptueux, ne se perd pas dans des sortes de théorèmes de théologies vides de sens pour celui qui les produit. Vous exposez simplement.

    Les religions du livre sont, à l’heure actuelle et contrairement aux apparences, parvenues à l’épilogue de leurs histoires respectives.....pour du mieux ou du pire, je ne le sais pas, j’espère seulement....
    Il est une très ancienne religion (avec des courants) qu’aucune persécution des représentants du livre n’ont jamais réussi à faire disparaître...

  • Par jack mandon (---.---.---.3) 22 février 2012 11:46
    jack mandon

    Bonjour Selena,

    "Votre article n’est ni pompeux, ni présomptueux, ne se perd pas dans des sortes de théorèmes de théologies vides de sens pour celui qui les produit. Vous exposez simplement."

    En contrepoids à la vision spirituelle asiatique,
    j’ai aujourd’hui un document qui nous dévoile la puissance et la flexibilité
    de l’esprit asiatique au service de la technologie

    http://www.youtube.com/embed/OO39mCdWNvM

    Il semble naturel que le Tao, en un autre temps, put fleurir dans ces esprits
    imaginatifs, à l’intuition créative.

    Merci de votre aimable commentaire.

  • Par ЕкатеринаSelenaOndirignee (---.---.---.206) 22 février 2012 14:11
    Katherine

    De rien, c’était sincère, je le suis toujours plus dans la critique positive que négative (et pas seulement moi) qui représente un topic où souvent les enjeux sont bien loin de la scène qui se déroule.

    Vous connaissez « femmes qui courent avec les loups » de Clarissa Pinkola Estés ?

    Bonne fin de semaine.

  • Par jack mandon (---.---.---.3) 22 février 2012 18:00
    jack mandon

    Selena,

    Intuition de racine, matière originelle, une enfant de Gaïa, le début des temps au féminin.

    Merci Selena, je ne connaissais pas

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès







Partenaires